Allergie aux chats, pourquoi et comment faire ?

Contrairement aux idées reçues, une allergie aux chats n’est pas
causée par ses poils, mais par les protéines Fel d1et Fel d4,
des substances allergènes sécrétées par les chats.

allergie aux chatsŒil irrité ou rouge, petits boutons sur le visage, éternuement, nez qui coule ou gorge qui gratte… Si ces symptômes se manifestent en présence d’un chat, c’est le signe d’une réaction allergique.

Cause de l’allergie aux chats

L’allergie aux chats est liée :
  • au contact direct avec l’animal : sa salive, son urine, ses larmes, ses squames, son sébum…
  • au contact indirect, essentiellement avec les protéines Fel d1 et Fel d4 : cela peut être ses poils (sur lesquels les substances allergènes se déposent pendant la toilette) et par extension tous les objets au contact de votre animal comme le tapis, lit, canapé, litière, vêtements, etc.
  • au contact intemittent, avec des allergènes qui peuvent être apportés par des animaux en visite au domicile ou par des personnes en contact avec des animaux porteurs d’allergènes.

L’allergie est un phénomène de réaction immunitaire, inflammatoire, par rapport à un ou plusieurs éléments allergènes étrangers à l’organisme, mais présents dans l’environnement. Il est utile de préciser que la sensibilité de chaque individu résulte dans une combinaison de facteurs environnementaux et génétiques et que certaines personnes, dites atopiques, sont plus touchées.

Pourquoi les chats génères des allergies ?

Contrairement aux idées reçues, l’allergie aux chats n’est pas due à ses poils, mais à plusieurs protéines que le chat produit notamment dans sa salive (mais aussi ses glandes sébacées) et qu’il dépose en faisant sa toilette sur son pelage. On parle principalement de la Fel d1, mais on oublie bien souvent de nous parler des autres protéines les Fel d4, 2 et 3 responsables aussi de l’allergie aux chats.

Principales protéines responsables de l’allergie aux chats :
  • allergie aux chatsLa Fel d1 : la protéine Fel d1, sécrétée par la peau de l’animal (glandes salivaires et sébacées), est la plus allergène et concerne jusqu’à 90 % des personnes allergiques aux chats.. C’est aussi l’allergène présent le plus aéroporté (transporté dans l’air) et se fixant facilement sur toutes zones autres que le chat lui-même et donc le plus susceptible d’entrer directement en contact avec la personne allergique ! La production de Fel d1 semble être en corrélation avec la production de testostérone, ce qui expliquerait que les chats non castrés soient plus allergisants…
    Au contact de la protéine Fel d1, votre système immunitaire va sécréter de l’histamine. C’est ce qui va provoquer les symptômes désagréables dus à l’allergie aux chats.
  • La Fel d4 : cette protéine, la lipocaline, est exclusivement produite par les glandes salivaires et déposée sur les poils et la peau du chat lorsqu’il se lèche. La lipocaline est le deuxième allergène majeur du chat et conP)cerne environ 60 % des personnes allergiques aux chats. Cette protéine était souvent oubliée dans le dépistage de l’allergie aux chats, elle est maintenant en général testée.
  • La Fel d3 : la cystatine ou Fel d3 est reconnu par l’OMS comme responsable des allergies de 60 à 90 % des personnes sensibilisées, sa responsabilité dans l’allergie est très souvent oubliée dans les articles sur le sujet, c’est pourtant un chiffre aussi conséquent que la Fel d4.
  • La Fel d2 : l’une des moins allergènes, mais qui concerne malgré tout environ 20 % des personnes allergiques : il s’agit de l’albumine, produite par le foie et située dans les phanères du chat (les poils, griffes, dents du chat) et donc aisément déposée dans le milieu environnant.

Outre la présence de ces allergènes, il faut rappeler que le pelage des chats peut également en contenir d’autres, comme de la poussière ou du pollen qu’ils ramènent de leurs pérégrinations extérieures, ce qui peut compliquer encore plus le diagnostic ou la recherche de la substance réellement non tolérée par l’organisme de l’humain.

Peut-on vivre avec un chats si l’on est allergique aux chats ?

allergie aux chats
Chat bleu de Russie

Très fréquente, l’allergie aux chats touche en moyenne une personne sur dix. Si certaines manifestations peuvent être graves, allant parfois jusqu’à la crise d’asthme, il existe des cas où les désagréments sont mineurs et des solutions peuvent être apportées pour réduire l’allergie : il est donc d’abord conseillé de consulter un allergologue pour déterminer le niveau de gravité de celle-ci.

Les chats sont malheureusement en cause dans la majorité des allergies aux animaux, et ce bien devant le chien. Ils sont à l’origine de plus de 30% des allergies aux animaux de compagnie et peuvent causer de sérieux troubles respiratoires si l’allergie n’est pas correctement prise en charge.

Symptômes de l’allergie aux chats

Les symptômes de l’allergie aux chats sont essentiellement d’ordre ORL et respiratoires, suivant votre sensibilité.

Si vous constatez des symptômes récurrents lorsque vous êtes en présence de chats , tels que :
  • allergie aux chatséternuements,
  • yeux rouges et gonflés qui grattent,
  • démangeaisons,
  • respiration sifflante,
  • souffle court,
  • toux,
  • rhinite,
  • congestion nasale,
  • eczéma,
  • urticaire,

Il y a toutes les chances que vous y soyez allergique. Les symptômes peuvent se développer en quelques minutes ou plusieurs heures. Les symptômes de l’allergie aux chats peuvent se déclarer en l’absence d’un chat, mais en présence de personnes qui portent des allergènes de chat sur eux.

allergie aux chats
Chat Abyssin

Suivant votre sensibilité émotionnelle, les symptômes peuvent se manifester fortement sur la peau sous forme d’eczéma, d’urticaire, … Les allergènes du chat représentent une des causes les plus importantes d’allergies respiratoires et prédisposent davantage à l’asthme.

Dans un premier temps, la consultation d’un allergologue est absolument nécessaire pour évaluer votre degré de réaction allergique : suite à ce diagnostic, le spécialiste sera parfois amené à « bannir » tout contact ou presque, avec l’animal si ce degré est trop important.

Mais heureusement dans de nombreux cas, d’autres solutions existent pour atténuer les symptômes si l’allergie se révèle légère à modérée, et ainsi vous permettre de vivre avec votre animal ou celui de votre conjoint(e), amis, colocataires…

Impact sur le quotidien et complications possibles

Être exposé au quotidien à l’allergène provoque des symptômes permanents, ce qui à la longue fatigue et affaiblit l’organisme : gêne constante, perturbation du sommeil, altération du goût et de l’odorat, perte d’appétit, etc.

En outre, les conséquences psychologiques, induites par l’affaiblissement physique (manque de sommeil par exemple) sont réelles : irritabilité, anxiété, etc.

La menace d’une aggravation, notamment l’apparition de l’asthme (70% des asthmatiques ont présenté une rhinite allergique au départ) est à prendre en considération.

Que faire en cas d’allergie aux chats

allergie aux chats
Chat Balinais

Diverses astuces sont faciles à appliquer, pour en diminuer les symptômes de l’allergie aux chats :

  • limiter les dépôts de poils en passant régulièrement l’aspirateur sur le sol, les moquettes…
  • brosser très régulièrement votre chat, pour éliminer les poils morts, vecteurs d’allergènes.
  • utiliser un rouleau d’adhésif pour ôter tous poils pouvant s’accrocher aux housses de canapé, coussins, vêtements, …
  • pour votre canapé, utilisez de préférence une housse amovible.
  • ne pas autoriser votre chat à dormir sur votre lit ou d’accéder à vos placards à vêtements, voire d’accéder à votre chambre.
  • maintenir une bonne hygiène à votre chat.
  • aérer quotidiennement votre intérieur.
  • il peut être aussi intéressant d’investir dans un purificateur d’air avec filtre HEPA (Haute Efficacité pour les Particules Aériennes).
  • préférer un aspirateur avec sac et filtre HEPA.

Certains gestes de nettoyage vont l’aider à rester propre et limiter ainsi les risques d’allergie. Même si votre chat procède seul à sa toilette, certaines zones ont besoin d’être régulièrement nettoyées comme les yeux, les oreilles… et même les coussinets ! Pour assurer leur entretien, des produits doux et adaptés existent, comme le lait auriculaire ou le nettoyant pour les yeux.

De plus, n’oubliez pas de vous laver les mains après avoir touché votre compagnon et veillez à changer quotidiennement sa litière. Si possible, déléguez cette tâche et celle du brossage, car l’urine et les poils sont une source importante d’allergènes.

La désensibilisation

allergie aux chatsLa désensibilisation, ou immunothérapie, est à ce jour, le seul traitement qui s’attaque à l’allergène, contrairement aux antihistaminiques qui n’agissent que sur les symptômes ; c’est un traitement possible pour les adultes et les enfants à partir de 5 ans. Il peut aider à réduire les symptômes liés à l’allergie aux chats sur le long terme, mais son efficacité varie selon les individus.

Son procédé consiste à administrer plusieurs extraits contenant des allergènes, régulièrement, pendant plusieurs années (3 à 5 ans généralement) afin que votre système immunitaire s’habitue à la protéine allergisante. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter une allergologue : lui seul pourra évaluer la gravité des symptômes et vous conseiller le meilleur traitement.

La désensibilisation permet d’éviter dans de nombreux cas, l’éviction du chat, redoutée par de nombreux maîtres allergiques.

Il faut cependant savoir que cela ne fonctionne pas toujours parfaitement, les résultats par immunothérapie étant moins probants en ce qui concerne l’allergie aux chats que l’allergie au pollen par exemple.

Prévention

A titre préventif, il n’y a malheureusement pas grand-chose à faire si l’on s’aperçoit qu’on est allergique aux chats alors qu’on en a déjà un! Le mieux est donc d’entrer en contact avec des chats avant l’acte d’adoption (chez des amis, dans la famille) pour se tester, a fortiori si on a un terrain allergique.

En cas de terrain allergique, c’est-à-dire si un membre de la famille est sensible aux poils d’animaux (quels qu’ils soient), l’acquisition d’un chat est formellement déconseillée, car le risque d’asthme est multiplié par 4. L’allergie ne se guérit ni « avec le temps » ni «  à force de »

Choisir la race de votre chats

allergie aux chats
Chat Bengal

Si vous savez avoir une certaine allergie aux chats, mais que vous souhaitez avoir un tel compagnon, choisissez une race de chat peu allergène, comme le Bleu de Russie, l’Abyssin, le Balinais, le Bengal, le Sibérien et le Rex, qui perdent assez peu leurs poils et les rendent peu ou pas allergiques.

allergie aux chats
Chat Sibérien

Si aucune race de chat n’est 100 % hypoallergénique, certaines perdent moins de poils ou sont connues pour produire une plus faible quantité de protéine allergène. Si vous ne pouvez résister à l’envie d’adopter un animal, cette solution peut être intéressante.

allergie aux chats
Chat Rex

Les chats nus comme le Sphynx et le Peterbald sont également recommandés pour les personnes allergiques, à tort toutefois car ils possèdent un duvet et font leur toilette comme tous les autres chats ! Ils sont cependant faciles à laver et doivent d’ailleurs être shampouinés fréquemment afin de retirer l’excès de sébum présent sur leur peau.

allergie aux chats
Chat Sphynx

La race du chat ainsi que sa couleur et que la longueur de ses poils ne sont pas déterminants. En revanche, les chats mâles non castrés sont davantage allergisants : leurs glandes sébacées et salivaires sécrètent davantage de Fel d 1, la principale protéine féline allergisante du fait d’un taux de testostérone plus important. Un chat mâle serait 5 fois plus allergisant qu’une femelle.

allergie aux chats
Chat Peterbald

Les chatons seraient également moins allergisants d’où l’apparition des premiers symptômes seulement une fois l’âge adulte  atteint.

Si le chat est déjà là !

Si l’allergie s’est déclarée après avoir fait l’acquisition de son chat (quelques heures à plusieurs années) et qu’on ne souhaite pas s’en séparer, quelques précautions sont à prendre. On lui interdira l’accès à certaines pièces de la maison et surtout à la chambre, pour permettre à l’organisme d’être loin de l’allergène au moins durant quelques heures. Le logement devra être aéré tous les jours et le système de ventilation interne efficace. L’hygiène du lieu de vie devra être irréprochable : aspirateur passé quotidiennement, pièces lavées 1 à 2 fois par semaine, linge lavée à haute température, etc.

Jean-Paul Thouny
Thérapeute énergéticien, formateur - Voiron (Isère) France

Principales sources

• Biocanina : www.biocanina.com
• Equilicat : www.equilicat.com
• Jardinage – Le Monde : www.jardinage.lemonde.fr
• Passeport Santé : www.passeportsante.net
• Santé – Journal des Femmes : www.sante.journaldesfemmes.fr
• Zoo plus magazine : www.zooplus.fr

Formation "Thérapeute Énergéticien - niv.1"
formationFormation animée par Jean-Paul Thouny, débutant le week-end : samedi 21 et dimanche 22 septembre 2024 à Voiron (Isère), ayant pour objectifs :
• Apporter les connaissances permettant une aisance et une maîtrise indispensable dans la pratique du magnétisme et des soins énergétiques, tant à titre personnel (première année) que professionnelle (3 années). Vous découvrirez l’univers de l’énergie, dans tout ce qui nous entoure et développerez vos perceptions et ressentis.
• En fin de première année (niveau 1), vous aurez appris à ressentir l’énergie, à vous connecter, à vous centrer, afin de pouvoir pratiquer en toute sécurité pour vous et pour les autres, un certain nombre de soins complets.
• A l’issue de la formation complète (3 ans), vous disposerez d’une gamme étendue en possibilités de soins, vous permettant d’aborder nombre de problématiques que pourront vous soumettre vos consultants, dans une approche globale de l’être.
Informations et réservation, à la page : Formation Thérapeute Energéticien - niv.1.
Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous Print Friendly and PDF
Vous pourrez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.