Le chanvre pourrait être l’avenir du vol

Quand le cannabis permet de décoller…

Un avion construit à partir de chanvre et propulsé à l’huile de cannabis…
pour planer très haut…
chanvre
Derek Kesek et son avion en chanvre

Le Canadien Derek Kesek s’est lancé dans la fabrication du premier avion fabriqué presque entièrement en chanvre. C’est vrai, du Cannabis !

Utilisée dans l’alimentation, le cosmétique, la santé ou encore la fabrication de matériaux, la plante, qui possède une faible teneur en THC, peut également servir à fabriquer des avions. La preuve.

Malgré la stigmatisation du cannabis en tant que source de drogues et d’autres « mauvaises choses », l’utilisation du chanvre dans la création de matériaux de construction plus écologiques avec de meilleures propriétés de traction pourrait être quelque chose à surveiller dans un proche avenir. Et si l’avion à cannabis de Hempearth réalisait ses ambitions, il pourrait éventuellement devenir une preuve de concept pour les choses à venir. 

Beaucoup associent le chanvre au cannabis

Mais ça risque de changer. Désormais, le chanvre vous fera penser à Derek Kesek, un Canadien fan de Richard Branson (le patron de Virgin) qui s’est mis en tête de construire un avion en utilisant un maximum cette plante.

Ses avantages ? Elle pousse sans pesticides et est reconnue comme étant un très bon isolant naturel. Sous forme de laine, de panneau ou de brique, le chanvre occupe une place prépondérante dans le domaine de l’écoconstruction.

Selon son constructeur, qui a fondé en 2012 une société baptisée Hempearth qui vend des produits à base de chanvre, la planteest 10 fois plus résistante que les matériaux utilisés dans la fabrication d’avion (acier, titane, etc.).

L’huile de Cannabis concentrée, ne l’oublions pas, est un puissant hydrocarbure. Suffisamment concentrée et conditionnée à cet effet elle peut bien-sur servir de carburant aux moteurs à explosion traditionnels. C’est une information connue depuis le début des années 1900.

Déjà, l’industrie aéronautique est l’un des principaux contributeurs lorsqu’il s’agit de laisser des empreintes carbone massives, alors pourquoi pas un avion qui fait les choses différemment, même si cela peut sembler frustrant au premier abord…

Genèse de l’histoire de l’avion en chanvre

chanvre
Avion en chanvre

En 2014, Derek Kesek a eu l’idée, dans sa voiture, de construire le premier avion en chanvre au monde ; un moment inoubliable pour lui.

Son entreprise : Hempearth Group, à  Waterloo, en Ontario, au Canada, spécialisée dans la production et la commercialisation de produits à base de chanvre était très bien lancée. Leur objectif était de créer et de proposer un produit qui créerait vraiment une grande notoriété pour la plante de chanvre, ses avantages et la société.

Tout d’abord, après avoir fait de nombreuses recherches sur le sujet, ils ont réalisé que personne n’avait réalisé un projet de cette envergure, auparavant, avec le chanvre.

chanvre
Article du Toronto Star

Un avion en composite de chanvre propulsé au biocarburant de chanvre… projet farfelu ? Au début, les gens ont ri lorsque l’ancien propriétaire d’un restaurant bio de Burlington, en Ontario, a déclaré qu’il allait construire un avion en chanvre. « Pouvez-vous le fumer, aussi ? » ce sont-ils esclaffés lorsqu’il a présenté son projet aux médias : The Toronto Star, USSA Today, CNN…

Ensuite des publications du monde entier ont repris et diffusé l’information, y compris en Amérique centrale, notamment le Costa Rica où ils ont fait leurs premiers tests avec le biocarburant de chanvre en 2016.

Commencer un projet d’avion a été une décision très importante pour Derek Kesek et son équipe. Les réflexions entourant cette prise de décision ont été faites avec un esprit clair et une réflexion approfondie, pour la société Hempearth Group. D’autant que la vraie décision qui prévalue n’était pas : quel avion, car l’avion était le résultat d’une autre décision : leur mission de promouvoir cette plante extraordinaire qu’est le chanvre.

Plus léger, plus solide, moins coûteux que l’aluminium. Après les premiers essais en vol, le chanvre offre un avantage inédit: il serait surtout invisible aux radars…

Le projet « avion en chanvre »

Une fois le projet défini de façon réaliste, le choix de l’avion s’est fait naturellement, avec soin, prudence et ferme décision de réalisation. 

Avec tout ce qu’ils construisaient déjà, y compris leurs planches de surf et de SUP 100 % fibre de chanvre, ils étaient devenus perfectionnistes et extrêmement exigeant quand à la qualité de leurs réalisations. Tout devait tendre à la perfection, en utilisant le maximum de pièces en fibres de chanvre composites que possible.

Tout d’abord il leur a fallu trouver un  fabricant prêt à prendre en charge le projet, tout en respectant scrupuleusement le cahier des charges préparé ; ce n’a pas été une tâche facile. Beaucoup de rires ont ponctués le chemin de leur recherche, comme pour la plupart des idées innovantes et révolutionnaires. L’avion en chanvre est sensé être beaucoup plus solide, plus léger, et bien sûr beaucoup plus écologique que les avions normaux.

chanvreMais finalement une entreprise de Floride, à Sebastian, a accepté de collaborer avec Derek Kesek et son équipe. Il a été décider d’opter pour une conception d’avion existant, afin d’éviter la phase de prototype, de faire des économies, et de s’assurer une réussite du projet à 100 %. chanvreTous les tests de composites en fibre de chanvre ont été réalisés en 2015 et un contrat de fabrication à pu être mis en œuvre.

Il fut possible à ce moment là de passer à la phase de production dun premier avion.

Pour le premier lancement, Derek Kesek a obtenu l’autorisation de faire décoller son avion de chanvre du lieu de naissance de l’aviation : The Wright Brothers Memorial à Kitty Hawk, en Caroline du Nord, où le 17 décembre 1903 a été réalisé le premier vol d’un avion : le Flyer, piloté par Orville Writh et emportant les deux frères.

« La phase la plus importante, pouvant affecter le succès notre projet d’avion, se situe certainement avant la fabrication de la première pièce… » Derek Kesek

Réalisation du projet

Pour Derek Kesek, la seule façon sensée d’envisager une tâche de cette ampleur a été de travailler sur une seule pièce à la fois, en divisant l’énorme projet en plusieurs projets plus petits et plus gérables, et en appréciant chaque petites étapes.

chanvre
Maquette de l’avion en chanvre

Argent et financement
Autre que le temps, la plus grande question a été le financement. Combien cela coûte-t-il, de manière réaliste, de construire un avion en chanvre et de le propulser au carburant de chanvre.

À l’origine, le projet a été chiffré à environ 500 000 USD. Mais en avançant sur le projet, en tenant compte de toutes les fonctionnalités supplémentaires, y compris le développement des pièces d’aviations 100 % fibres de chanvre composites à partir de zéro, car aucune pièce, aucun composants de l’avion n’a jamais été produit avec ce matériau, le budget est monté à 1 million de dollars US.

Matériaux pour l’avion en chanvre

En ce moment, les premiers composites 100 % en fibres de chanvre pour les éléments de l’avion, sont produits à Montréal, d’autres en Australie.

chanvrePresque tout l’avion est fabriqué à partir de fibres de chanvre composites, qui seraient 10 fois plus résistantes que l’acier. Cela comprend le chassis, la carlingue, mais aussi tout l’intérieur de l’avion. Sièges, parois, coussins, moulages et jusqu’à 75 % des matériaux employés sont du chanvre.

Un des intérêts primordiaux pour l’emploi du chanvre comme matériau de base réside dans le gain de poids. Sur ce chapitre l’alliage de chanvre que propose Hempearth serait plus léger que l’aluminium et la fibre de verre ou de carbone.

D’un bout à l’autre de l’aile, l’avion ne mesure que 36 pieds (10,97 m), mais peut facilement accueillir cinq personnes, dont un pilote et quatre passagers, grâce à la durabilité du corps en fibre de chanvre et au manque d’encombrement des avions commerciaux en métal.

chanvre« En plus d’être l’une des plantes les plus saines et les plus polyvalentes au monde, le chanvre est livre pour livre ,10 fois plus résistant que l’acier », a expliqué Hempearth sur son site Web.
Et : « Cela signifie qu’il peut supporter beaucoup plus de poids avant de se casser, et qu’il peut se plier bien plus loin que le métal. Idéal pour l’aviation. »

Derek Kesek – le PDG de Hempearth – pense également que les fibres de chanvre composites pourraient éventuellement remplacer l’utilisation de la fibre de verre lors de la construction d’avions plus petits, similaires au sien, ce qui pourrait également signifier une construction d’avions plus durable étant donné que le cannabis – la plante dont le chanvre est dérivé – est extrêmement facile à cultiver (il nécessite moins d’eau et de terre que le coton) et est considéré comme nutritif pour le sol dans lequel il est planté.

De toute évidence, l’avion lui-même – bien que créé à partir de matériaux dérivés du cannabis – ne contiendra aucune substance psychoactive. C’est parce que la plante de chanvre elle-même ne contient pas de THC – l’ingrédient qui donne à certaines variantes de cannabis la capacité de rendre les consommateurs « planants ».

L’huile de chanvre : carburant écologique

chanvreIl est également intéressant de noter que l’avion est prévu pour fonctionner entièrement à l‘huile de cannabis, plus propre que l’énergie dérivée de combustibles fossiles et permettant d’ajouter un plus au facteur écologique de l’avion. Cependant, il reste à voir à quel point l’huile de chanvre sera efficace en tant que carburant.

L’huile de chanvre utilisée comme carburant est produite au Costa Rica.

Dans un premier temps, les graines de chanvre provenaient du Canada, jusqu’à ce que la loi permette sa culture au Costa Rica, ce qui est en train d’arriver.
Ce carburant issu du chanvre est réellement écologique et très performant, et … durable ! Malheureusement « oublié » pour des raisons financières, il est connu depuis le début du 20e siècle.

Derek Kesek et l’éthique

Le moins que l’on puisse dire de Derek c’est qu’il fait preuve d’une certaine éthique, vis-à-vis de l’industrie pétrochimique en général. Une résistance devant laquelle on ne peut que s’incliner si on en connaît le passif …

chanvre
Derek Kesek à l’interieur de l’avion

Alors que les premiers essais ont révélé que l’avion ne possédait pas de signature radar en raison de ces matériaux, les géants Américains des industries de l’armement s’intéressent désormais, de très près, à ses projets.

Mais Derek n’a pas sa langue dans sa poche et ignore totalement le politiquement correct, à ce sujet précis. Voici ce qu’il déclare :
« Ne signez jamais et ne travaillez jamais avec des sociétés fascistes associées à l’armée, aux Rockefeller, aux Rothschild et au complexe militaro-industriel » Derek Kesek

Rendez-vous est désormais pris du côté de la Caroline du Nord pour ce projet qui ne manque ni d’air ni d’audace.
Le vol inaugural officiel, de l’avion de chanvre HempEarth, est attendu très prochainement, au dessus de l’aérodrome qui avait permis le décollage de l’aéronef des frères Wright en 1903.
La société n’a pas encore communiqué de date précise à l’issue des premiers essais en cours.

Jean-Paul Thouny
Thérapeute énergéticien, formateur - Voiron (Isère) France

Principales sources :

• Blog cannabis : www.blog-cannabis.com
• Cnal+ : www.detours.canal.fr
• Dinafem : www.dinafem.org
Hempearth Group : www.hempearth.ca
• Le Cannabiste : www.lecannabiste.com
• Outside : www.outsideonline.com
• The Tico Time : www.ticotimes.net
• Toronto Star : www.thestar.com
• Tourmag : www.tourmag.com

Formation "Thérapeute Énergéticien - niv.1"
formationFormation animée par Jean-Paul Thouny, débutant (groupe B) : samedi 22 et dimanche 23 octobre 2022 à Voiron (Isère), ayant pour objectifs :
• Apporter les connaissances permettant une aisance et une maîtrise indispensable dans la pratique du magnétisme et des soins énergétiques, tant à titre personnel (première année) que professionnelle (3 années). Vous découvrirez l’univers de l’énergie, dans tout ce qui nous entoure et développerez vos perceptions et ressentis.
• En fin de première année (niveau 1), vous aurez appris à ressentir l’énergie, à vous connecter, à vous ancrer, à vous centrer, afin de pouvoir pratiquer en toute sécurité pour vous et pour les autres, un certain nombre de soins complets.
• A l’issue de la formation complète (3 ans), vous disposerez d’une gamme étendue en possibilités de soins, vous permettant d’aborder nombre de problématiques que pourront vous soumettre vos consultants, dans une approche globale de l’être.
Informations et réservation, à la page : Formation Thérapeute Energéticien - niv.1.
Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous Print Friendly and PDF
Vous pourrez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.