Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

Le chanvre, la fibre écologique de l’avenir

Solution d’avenir, le chanvre a été dénigré, diabolisé et rayé de l’agriculture pendant des décennies. Pourtant, sa culture contribuerait à préserver notre précieuse planète en offrant des alternatives dans l’industrie textile, la construction, l’énergie… D’autant qu’aujourd’hui, les variétés légales cultivées ne contiennent plus de substances illicites.

chanvreLe chanvre constitue l’une des principales réponses aux impasses écologiques et économiques dans lesquelles nous avons plongé la plante. Affirmer cela est certes ambitieux, mais non exagéré. Véritable bombe écologique, le chanvre peine à prendre toute la place qui lui revient parce qu’il contrevient à des intérêts économiques colossaux. Or, il ne fait aucun doute qu’il va progressivement s’installer comme une alternative écologique et sociétale essentielle. Nous assistons à un retour à ses usages passés, sous forme industrielle et modernisée.

Le chanvre participe à l’écoconstruction, à l’industrie papetière et textile, à la pharmacopée, mais c’est également un produit alimentaire remarquable par son huile et ses graines.

Un peu d’histoire

Le chanvre, Cannabis sativa, originaire d’Asie centrale, est l’une des premières plantes que l’homme a domestiquées. Sa culture est attestée par des traces archéologiques datant de 8000 ans avant J.-C.. En Chine, on le cultive d.s 5000 ans avant J.-C. pour l’alimentation, la pharmacopée, la confection de vêtements et, plus tard, pour la fabrication du papier. En Égypte antique, l’huile de chènevis (graine de chanvre) est utilisée pour soigner les inflammations vaginales (1500 av. J.-C.), et les graines pour faire des pâtisseries. Le premier livre imprimé par Gutemberg [1] le fut sur un papier à base de chanvre.

chanvre
Immersion du chanvre, huile de Théodore von Hörmann, peintre autrichien du XIXe siècle.

En Bretagne, le chanvre était cultivé dès l’Antiquité où les cordages en chanvre ont été utilisés par les navires sillonnant la Méditerranée d’une rive à l’autre. En France, la culture du chanvre, considéré comme un produit de première nécessité, atteignit son apogée au XVIIIe siècle. On s’en servait pour fabriquer les cordages de la marine à voile, des toiles pour la maison, des vêtements, du papier à cigarettes, etc.

Jusqu’en 1937, la plupart des matières premières se faisaient avec le chanvre. Les États-Unis, dont la Constitution de 1787 est imprimée sur du papier à base de chanvre, furent les premiers exportateurs de chanvre pour la papeterie jusqu’à l’application de la loi « marijuana taxt act ». Cette loi a favorisé la déforestation mondiale en utilisant, par exemple, des arbres plutôt que le chanvre pour la papeterie.

C’est effectivement dans l’entre-deux-guerres, dans une période qui vit fleurir de nombreuses innovations technologiques qu’un tournant décisif fut pris. « La chimie fait des progrès considérables et met au point les formules et procédés qui vont déboucher sur les fibres synthétiques », relate Pierre Bouloc [2]. « Toutes ces nouveautés ont un concurrent, le chanvre et plus généralement les fibres végétales. Pour que ces nouveaux produits synthétiques trouvent rapidement un marché, il faut donc les combattre. L’angle d’attaque est tout trouvé : assimiler le chanvre à la drogue. »

chanvreLe chanvre fera alors l’objet de campagnes médiatiques en vue de le diaboliser, au nom de la bonne morale, de la santé publique et de la sécurité. Dans le même temps, le géant pétrochimique du Pont de Nemours travaille activement les fibres synthétiques tirées du pétrole. En 1938, il dépose le brevet du nylon. D’autres lobbys partageant les mêmes enjeux, les industriels qui veulent accroître leurs marchés de phytosanitaires et de semences… utiliseront tous les moyens à leur disposition pour discréditer la filière chanvre.

Au sortir de la 2e guerre mondiale, le nom latin de la plante, cannabis Sativa, aura été tellement associé au THC (TétraHydroCannabinol, le principe actif responsable des propriétés psychotropes du cannabis), que tout le monde finira par croire que cannabis est un synonyme de drogue. L’objectif étant, bien sûr, que dans tous les pays européens, la plante ne soit pas développée industriellement.

Les États-Unis ont réussi à interdire la culture du chanvre dans quasiment tous les pays d’Europe et du monde sauf en URSS, premier producteur de fibres de chanvre, et en France, qui a également refusé l’interdiction. La France a poursuivi ses recherches agronomiques et a abouti, dans les années 1970, à la production des nouvelles variétés dites « légales ».

Propriétés et atouts du chanvre « légal »

Il est important de différencier les termes « cannabis » et « drogue ». Cannabis Sativa est le nom latin de la plante dont les feuilles, les tiges et les sommités fleuries des pieds femelles uniquement, contiennent des concentrations élevées en éléments psychotropes. Le nom de cannabis exprime, dans sa signification latine, le côté dioïque de la plante, à savoir que les fleurs mâles et femelles fleurissent sur des pieds distincts, d’où la terminologie de « canne à deux sexes ».

chanvreCe que l’on appelle les variétés légales, seules autorisées à la culture aujourd’hui en France, sont en fait des plantes monoïques, qui produisent des fleurs mâles et femelles sur le même pied et ne sont donc porteuses que d’infimes traces de THC, que l’on ne retrouve jamais dans la graine, y compris dans les variétés naturelles. Pour être légalement cultivées aujourd’hui dans l’Union européenne, les variétés doivent produire moins de 0,2% de THC. La France est le premier producteur européen de chanvre avec environ 10 000 hectares par an soit quelque 75 % de la production européenne. Le chanvre cultivé aujourd’hui n’a ainsi plus rien de commun avec le chanvre cultivé sur l’ensemble de la planète avant les années 1970. Ce chanvre légal n’existe que depuis une quarantaine d’années.

En cherchant à résoudre le problème posé par le dimorphisme de la plante, des sélectionneurs français se sont aperçus que, lorsque la plante se sent en danger, elle développe la capacité de s’autoféconder pour s’assurer une descendance. En réalisant une pression de sélection sur ces plantes stressées, les chercheurs sont parvenus à fixer ce gène dans des variétés monoïques. Dans le chanvre à l’état naturel, le THC est contenu essentiellement dans la fleur femelle mature de la plante.

La graine de chanvre, un aliment remède

La graine de chanvre est composée d’une cosse de protection qui renferme une amande dont la particularité est de donner l’une des huiles alimentaires les plus équilibrées qui soient en acides gras très utiles à notre organisme, les oméga-3 (acide alpha-linolénique) et oméga-6 (acide linoléique). Ce type d’acide gras est recommandé par les médecins et nutritionnistes pour son action favorable sur le cholestérol sanguin et, plus globalement, pour ses bénéfices reconnus sur la santé. La particularité de l’huile de chanvre est de fournir le rapport idéal de 1/4 d’oméga-3 et 3/4 d’oméga-6, un équilibre particulièrement recherché sur le plan nutritionnel, bien meilleur que l’huile de colza et toutes les autres huiles alimentaires.

chanvre

En effet, la grande majorité des huiles et des aliments consommés dans les pays occidentaux fournissent trop d’oméga-6 et trop peu d’oméga-3. Ce déséquilibre – environ 10 à 30 oméga-6 pour 1 oméga-3 – entretient les conditions propices aux troubles cardiovasculaires et inflammatoires. En outre, à partir des acides gras essentiels présents dans cette graine, notre organisme peut produire l’Acide Gamma Linoléique (GLA), indispensable à la fluidité des membranes cellulaires. Par sa consommation régulière, cette huile permet un renforcement du système immunitaire ainsi que de l’activité des cellules.

« L’huile de chanvre n’a obtenu une autorisation de mise sur le marché en France que très récemment, en avril 2002 », explique Christophe Latouche [3]. Cette huile, moins fragile que l’huile de lin, se conserve longtemps grâce à la présence de vitamine E, un conservateur naturel, à condition toutefois que la température de pressage lors de la fabrication n’ait pas été trop élevée. C’est également une huile que l’on peut consommer tous les jours en assaisonnement, nature ou mélangée à d’autres huiles.

chanvre« La graine de chanvre peut aussi être consommée crue, décortiquée. Elle peut être intégrée dans les pâtes à pain, les biscuits. Lorsqu’elle est transformée en huile, le processus de fabrication fournit également un tourteau très riche en protéines que l’on appelle parfois farine. En réalité, il s’agit de la poudre d’amande de graine déshuilée qui peut être utilisée comme une farine de complément », complète Christophe Latouche.

Une autre propriété diététique de cette graine concerne sa teneur en vitamines : très riche en vitamines A, B1, B2, B6, C, D, E ainsi qu’en minéraux tels que le calcium, le potassium, le fer. De plus, ses fibres naturelles facilitent la digestion. Enfin, très riche en protéines, elle se place juste après la fève de soja.
« Malheureusement, – déplore Christophe Latouche –, la France est le pays d’Europe où l’on consomme le moins de graines de chanvre sont beaucoup plus consommé au Québec, en Grande-Bretagne ou en Irlande où la graine française est vendue dans les étalages. »

La culture du chanvre est 70 fois moins polluante que celle du coton
La culture du chanvre, outre sa valorisation industrielle, présente un intérêt agronomique puisqu’elle améliore le sol dans lequel il croît. La Coordination Agrobiologique (CAB) des Pays de Loire souligne que cette plante est de constitution très résistante. Rustique, son pouvoir couvrant est très surprenant. Elle possède des racines pivotantes qui lui permettent de puiser l’eau présente dans le sol en profondeur, ne requérant ainsi aucune irrigation, sauf en région particulièrement sèche. Ses racines ont pour effet d’aérer la structure du sol. Autre particularité, elle recycle l’azote présent dans le sol et se passe ainsi de fertilisation sans baisse importante de rendement.

chanvreActuellement, aucune maladie ni aucun ravageur capable de provoquer des pertes significatives de rendement ne sont connus. Ce qui confère à la plante un autre atout majeur, celui de ne requérir aucune intervention sanitaire, fongicide ou insecticide. Si elle s’adapte très facilement aux différents sols et climats, elle est toutefois sensible aux sols acides. « On dit du chanvre qu’elle est une plante nettoyante », ajoute Christophe Latouche artisan du renouveau de la filière chanvre.

Semée à une densité de 50 kg/ha environ, elle va installer un système racinaire de surface puis de profondeur qui va étouffer toutes les plantes alentours. À la récolte, il n’est pas utile de labourer derrière une culture de chanvre, la terre est très meuble, un outil à dents suffit à préparer le terrain afin d’implanter, très rapidement, une autre culture dès le d.but de l’automne.

Un matériau d’avenir aux multiples applications écologiques

La culture extensive et extrêmement productive du chanvre fournit des matières premières utilisables en totalité (sans aucun déchet). Elles remplacent avantageusement d’autres cultures plus polluantes (coton…) et préservent l’utilisation de ressources précieuses (arbres…).

Filière papeterie

Selon les données de Greenpeace, 1 arbre sur 5 abattus sur la planète est consommé par l’industrie papetière, y compris dans les forêts primaires. Cette industrie continue d’employer beaucoup d’eau, d’énergie et de produits chimiques, en particulier des produits chlorés très toxiques, même si elle les a largement réduits ces dernières années. La solution écologique est pourtant juste à notre portée. « La culture du chanvre est 35 fois plus productive en termes de pâte à. papier qu’un hectare de résineux ! Au bout de 120 jours seulement, un hectare de chanvre génère en effet autant de pâte à papier qu’un hectare de résineux en 35 ans, sans requérir aucun blanchiment au chlore » explique Christophe Latouche, pionnier de la remise en culture du chanvre et fondateur de la socété L. Chanvre, dans les Côtes d’Armor, artisan du renouveau de la filière chanvre française, qui rassemble des producteurs de chanvre biologique alimentaire et cosmétique.

Filière textile

chanvreL’un des intérêts majeurs du chanvre est sa qualité de fibre naturelle aux caractéristiques très intéressantes : résistant aux UV, anti-bactérienne, au fort pouvoir absorbant /exsudant d’humidité… Son utilisation pour fabriquer du fil et des textiles permettrait d’obtenir des produits de qualité, écologiques, en affinité avec le corps et beaucoup plus « soutenables » que le coton. Si le chanvre ne peut répondre, à lui seul, à tous les besoins en textile de la planète, il représente une ressource majeure de substitution du coton, dont la culture et l’industrie sont extrêmement polluantes.

La culture du chanvre est 70 fois moins polluante que celle du coton. Ce n’est pas un hasard si, au début du XIXe siècle, 80% de tous les textiles et tissus étaient faits en chanvre. Les premiers jeans ont même été taillés dans de la toile de chanvre, la célèbre toile denim (étymologiquement à l’origine de Nîmes). La solidité des fibres en avait fait une matière de choix pour les voiles de bateaux, les draps, les treillis de l’armée, les cordages. Enfin, aujourd’hui, le niveau de confort et de douceur obtenu permet de fabriquer des vêtements agréables à porter qui n’ont plus rien de comparable avec les premières toiles denim. La fibre de chanvre procure aussi une sensation de confort liée à sa qualité isolante : elle paraît plus fraîche en été et plus chaude en hiver.

Cependant le savoir-faire « textile » s’est perdu en France et il faudra du temps pour rebâtir cette filière. Des personnes engagées s’y attellent et, fait nouveau, les industriels s’y intéressent. Un projet européen en cours, baptisé Fibnatex, vise à reconstituer une filière industrielle de chanvre textile. Il a été initié en Midi-Pyrénées, l’un des principaux pôles français de production de chanvre. Des partenaires français, espagnols et portugais s’y sont associés, soutenus par un financement du Fonds Européen de Développement régional, visant la création des premières applications textiles innovantes à base de fibres naturelles de chanvre. Cette filière permettrait la relocalisation d’une production textile française et ouvrirait la voie à la création de nouveaux emplois.

Filière isolation

chanvreDans la construction, le chanvre se révèle être un matériau à forte valeur isolante, sain et économique. Il améliore la performance énergétique des bâtiments tout en stockant des quantités importantes de carbone. Un hectare de chanvre peut ainsi utiliser plus de 15 tonnes de CO2 avant d’arriver à maturité.

Totalement imputrescible, il est naturellement résistant aux insectes, aux rongeurs et au pourrissement. Stable dans le temps, il apporte une grande qualité d’isolation tout en assainissant l’air. L’isolation par les laines de fibres (bâtiment, automobile) et la chènevotte (en vrac ou aggloméré) représente aujourd’hui une substitution efficace de produits gourmands en énergie fossile (laine de verre, polystyrène).

Autres filières

Les applications du chanvre sont très vastes, elles s’étendent à la plasturgie, l’énergie, l’alimentation, la cosmétique…

Dans le secteur automobile, la fibre de verre utilisée pour fabriquer les pièces plastiques (pare-chocs, tableau de bord…) est avantageusement remplacée par la fibre de chanvre qui apporte le même niveau d’isolation en améliorant le bilan écologique.

Dans le bâtiment, il est utilisé sous forme de « béton » ou mortier utilisant un mélange de chènevotte (le « bois » central de la tige) et de liant, principalement de la chaux. Dans ce cas, il sert à construire des cloisons et ossatures porteuses.

En utilisation cosmétique, l’huile de chanvre est appréciée pour ses vertus curatives. Elle adoucit la peau et l’aide à se régénérer. On l’utilise pour réparer les petits désordres cutanés (coups de soleil, herpès, psoriasis…) et tout ce qui est lié au dessèchement de la peau. Un laboratoire a même eu l’idée d’associer huile de chanvre et propolis pour soigner des plaies graves comme les brûlures de radiothérapie. Un brevet a été déposé sur cette formule.

Nous n’avons probablement pas encore découvert tous les bienfaits que la culture du chanvre légal peut nous prodiguer. En juillet dernier, un décret a autorisé la mise sur le marché de médicaments à base de cannabis à des fins thérapeutiques, signe que le chanvre est en train de retrouver le chemin d’une réintégration harmonieuse dans notre société.

_____________________
[1] Gutemberg, né vers 1400 dans le Saint Empire romain germanique, mort en 1468, .tait un imprimeur allemand dont l’invention des caractères métalliques mobiles a été déterminante pour l’imprimerie.
[2] « Le chanvre industriel, production et utilisations », collection Produire mieux, coordonnée par Pierre Bouloc, collectif d’auteurs éditions France agricole.
[3] « Le chanvre, une bombe verte », conférence de Christophe Latouche, L.Chanvre, salon Vivez Nature, Paris, Halle de la Villette, 4-7 février 2011.

Nathalie Petit
pour Sacré Planète

Pour aller plus loin

Le Chanvre – Alimentaire, cosmétique, médicinal, textile… une ressource prodigieuse pour notre avenir
de Claire Bulté  – Éditions Terran

incarnation

Et si le chanvre était la solution écologique venue du passé pour sauver notre avenir ? Présent dans le quotidien de lhumanité depuis toujours, le chanvre est actuellement réduit à son simple effet psychotrope. Pourtant, si ses fleurs sont gorgées de delta-9-tétrahydrocannabinol (THC), connu pour ses effets délétères, ses graines en sont quasiment dépourvues. Mieux encore, elles nous offrent une multitude de bienfaits. Riche en minéraux, vitamines, protéines, oméga-3 et oméga-6, la graine de chanvre trouve sa place partout. Elle sinvite à notre table pour le plus grand bien-être de notre corps et le bonheur de nos papilles, sous forme de lait, de hempfu, dhuile, de farine Incorporée à des savons, crèmes et autres cosmétiques, elle prend soin de notre peau. Avec ce livre, confectionnez une cinquantaine de produits à base de chanvre, de la cuisine à la salle de bains ! Mais ce nest pas tout ! De par ses propriétés antalgiques, anti-inflammatoires et anxiolytiques, le chanvre ouvre des perspectives médicales insoupçonnées, notamment dans les cas de maladies dégénératives et de douleurs chroniques. Il donne aussi une fibre textile exceptionnelle, se substitue aux plastiques, permet de nourrir les bêtes et même de produire du carburant ! Partez à la découverte de cette prodigieuse plante et invitez-la dans votre quotidien !

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous
6 Commentaires
  1. Guernion dit :

    Bonjour Je souhaite avoir plus d’informations sur cette huile de chanvre pourrait traiter cancer
    Cordialement

    Thérèse Guernion

  2. BEAUFILS dit :

    Bonjour Elisa,
    Pouvez-vous me donner plus de détails sur les bienfaits de l’huile de cannabis, mais peut-être aussi des effets secondaires. Merci.
    Cordialement

  3. Elisa Sawyer dit :

    C’est un témoignage de la guérison du cancer de vie avec de l’huile de cannabis

  4. mensah dit :

    Je suis Mensah de France, suis de 59 ans. une fois atteints de cette maladie diabolique appelée cancer’ quand j’ai entendu parler de l’huile magique appelée huile de cannabis a décidé de lui donner un essai. mais comment obtenir c’est devenu un problème je suis allé à la recherche et suis tombé sur le cancer du centre de Londres, j’ai contacté le Dr barry au centre de cancérologie Londres via e-mail londoncancercentre@gmail.com qui m’ont aidé beaucoup de patients pour acquis l’huile de cannabis, alors je lui ai donné un essai et dans 5 jours mon huile de cannabis a été livré à mon pas de porte et mis à part qu’il m’a donné instructions sur comment utiliser l’huile. et dans les 5 semaines de mon application, j’ai vu changement énorme dans ma santé jusqu’alors bonne que je suis se renforce chaque jour, tout cela grâce à ce médecin sincère.

  5. bénézech dit :

    Excellent article, féliciations pour l’équipe d’énergie-santé

  6. julien dit :

    De nombreuses personnes affirment avoir guérri leur cancer avec de l’huile de cannabis!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.