Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

Le béton de chanvre

Peut-on construire des maisons en chanvre ?

Le chanvre est une merveilleuse plante versatile qui peut être utilisée de manière pratique pour le bien de l’humanité. Elle a des implications dans presque tous les domaines, et la construction de logement en « béton de chanvre » en est une particulièrement mise en avant.

béton de chanvreAlors que la population de l’humanité continue à augmenter, l’impact sur le logement et l’environnement provoquent de plus en plus de problèmes. La construction d’une maison traditionnelle n’est pas un acte particulièrement écologique, et comme la population mondiale augmente énormément, la demande en logement augmente aussi. Si vous cherchez un moyen durable de mettre un toit sur votre tête, alors le chanvre pourrait être la solution.

Qu’est-ce que le chanvre ?

Le chanvre est une plante faisant partie de la famille Cannabis Sativa et qui ne contient des traces de THC. Ceci signifie qu’au contraire du cannabis utilisé pour fumer, le chanvre n’est pas psychoactif et ne peut donc pas être utilisé médicalement ou à but récréatif. Cependant, la plante a plus à offrir qu’un bon joint : ses fibres sont parmi les plus fortes des fibres naturelles.

La grande quantité de cellulose contenue dans la plante, et ses graines nourrissantes sont parmi les ressources de meilleures qualités dont l’humanité dispose. C’est une ressource que nous recommençons à utiliser alors que l’ombre de la prohibition se dissipe lentement. Alors que certains conservateurs pourraient bien ne pas croire en cette idée, ce n’est pas une élucubration enfumée de hippie : le chanvre a une réelle utilité pratique, qui est déjà étudiée et utilisée par des entreprises et industries dans le monde entier.

Histoire du chanvre

L’histoire du chanvre nous révèle qu’il est très probable que l’espèce naturalisée en Europe soit originaire de Chine ou d’une contrée de l’Asie méridionale ; cet avis est généralement admis. L’Europe a reçu de la Chine une autre plante annuelle comme le chanvre, et dont les Chinois tirent aussi une filasse qu’ils préfèrent à celle du chanvre pour les cordages, c’est l’abution à feuilles de tilleul (sida Mue folia).
Le chanvre serait donc l’une des premières plantes domestiquées par l’homme, probablement tout à la fois pour ses fibres solides, ses graines oléagineuses nourrissantes et les propriétés médicinales de sa résine.

Au Moyen âge, l’empereur Charlemagne va fortement encourager la culture du chanvre. Il s’agit alors d’une denrée stratégique, gage de prospérité, en raison des nombreuses utilisations permises par sa fibre : vêtements, cordages, voiles.
Les Arabes ont perfectionné la technique de fabrication du papier à partir de chanvre ; papier qui sert de moyen de diffusion des manuscrits et de nombreux textes de portée scientifique (mathématique, astronomie, médecine, etc.), littéraire ou philosophique.

béton de chanvreAu XVIIe et XVIIIe siècles, les navires sont alors propulsés par la seule force du vent. Le chanvre est utilisé pour fabriquer les cordages, les câbles, les échelles et les haubans, ainsi que les voiles.

« Un navire de taille moyenne utilise 60 à 80 tonnes de chanvre sous forme de cordages et 6 à 8 tonnes sous forme de voile, par an. », relève le professeur agrégé d’histoire Serge Allegret.
Le chanvre a donc pendant cette période la place d’un matériau stratégique, au même titre que le charbon quand apparaîtront les machines à vapeur ou le pétrole aujourd’hui.

En 1666, Colbert crée la corderie royale associée à l’arsenal de Rochefort sur Mer, et réalise un important travail pour sécuriser l’approvisionnement en chanvre national.
Concurrencé dans son usage textile par les fibres exotiques (jute, sisal, kenaf), et par les fibres synthétiques (nylon), concurrencé dans l’industrie papetière par le bois, le chanvre décline rapidement au cours de la première moitié du XXe siècle.

En France, par exemple, 176 000 hectares sont emblavés en 1840. En 1939, la superficie cultivée n’est plus que de 3400 hectares.
Dans les années 1960, l’Inra et la FNPC (Fédération nationale des producteurs de chanvre) démarrent un programme de sélection variétale pour mettre au point des cultivars monoïques et à faible teneur en THC.
En 2010, 15 000 hectares de chanvre sont cultivés en Europe dont 9 à 10 000 dans l’Hexagone.

Qu’est-ce que le béton de chanvre ?

béton de chanvreLe « béton de chanvre » est une expression combinant « béton » et « chanvre », allusion à la force du matériel. Il est créé en mélangeant les fibres riches en cellulose de la plante (chènevotte fibrée) avec de la chaux et de l’eau. Le résultat, une pâte, peut être utilisé pour faire des murs, des briques et des fondations, car elle a d’excellentes propriétés isolantes tout en ne pesant qu’une fraction du poids du béton. Après séchage, le mélange de chènevote fibre, chaux en une substance plus forte et aussi dur que celle du ciment et pesant seulement un sixième du poids. Plus souple que le béton classique, le béton de chanvre procure un avantage majeur sur les matériaux de construction classiques, en particulier dans les zones sujettes aux tremblements de terre.

Il existe beaucoup d’avantages à utiliser le béton de chanvre plutôt que du béton normal. Il est jusqu’à sept fois plus fort, tout en pesant seulement un sixième du poids, et est trois fois plus pliable que le béton normal. Pendant que le béton de chanvre est exposé aux éléments il continue à se pétrifier et devient de plus en plus dur. Mais même s’il devient plus dur, il maintient sa flexibilité. Au contraire du béton friable, le béton de chanvre ne craque pas sous de petits mouvements de la terre, et ne nécessite donc pas de joints d’expansion.

béton de chanvreCe sont ces deux caractéristiques combinées qui donnent à la construction en béton de chanvre la possibilité de durer des milliers d’années, alors que les constructions en briques ne durent que des centaines d’années. Les murs en béton de chanvre agissent également comme des régulateurs d’humidité naturels, en permettant à l’humidité excessive de s’éliminer à travers le mur, empêchant ainsi humidité et moisissures de s’accumuler dans le bâtiment.

Les mortiers réalisés en béton de chanvre sont utilisés également en enduits, pour le remplissage des constructions ou des murs à structure mois, par banchage. Les bétons de chanvre servent également pour la réalisation de chapes isolantes sur planchers légers ou lourds et pour l’isolation des toitures inclinées, ce qui offre en outre l’avantage d’en augmenter l’inertie thermique.

Le béton de chanvre est également très durable. Premièrement, le chanvre est une culture renouvelable et plutôt rapide qui peut être cultivée sans épuiser le sol. Deuxièmement, la cellulose dans le chanvre continue à absorber et à verrouiller le dioxyde de carbone, ce qui signifie qu’une maison moyenne pourrait emprisonner jusqu’à 20 000 livres de carbone de l’atmosphère.

Caractéristiques techniques du béton de chanvre

Masse volumique :450 à 550 kg/m3
Conductivité thermique :0,090 W/m. K
Résistance thermique :2,2 m2.K/W
Perméabilité à la vapeur :8 μ
Energie grise :392 kWh/m3
Réaction au feu  :m1-a1 (peu sensible au feu, en fonction du lieu)
Capacité thermique spécifique :580 J/Kg. K
Isolation phonique :50 dB

Utilisations du béton de chanvre

Le béton de chanvre peut être utilisé aussi bien dans la restauration, que dans la construction neuve.
Son application englobe un vaste champ de supports comprenant les murs, mais aussi les enduits à caractère isolant ; on l’utilise également, pour l’isolation des toitures par projection ou déversement.

Le béton de chanvre léger, est utilisé pour la création de sols isolés et/ou chauffants. Les blocs de béton de chanvre servent également à la composition des cloisons intérieures.
Il est également utilisé comme matériau de remplissage avec une ossature bois, un béton allégé est régulièrement exploité, de même, en coffrage.

béton de chanvreDalle de sol
La mise en œuvre d’un béton de chanvre sur terre-plein (dalle de sol) nécessite de réaliser préalablement un empierrement ventilé qui permettra de reprendre correctement les charges, et de limiter les remontées capillaires comme pour un vide sanitaire.
Les cailloux devront être compactés afin d’obtenir une couche incompressible. La ventilation de l’empierrement est réalisée en intégrant dans les cailloux des drains de diamètre 100 mm débouchant à l’extérieur des murs.

Plancher isolant
Le plancher isolant est effectué par la pose d’un parquet de finition sur une dalle isolante chaux chanvre. Un liteau en queue-d’aronde est utilisé pour supporter et fixer le parquet ; sa forme en queue-d’aronde est justifiée pour réaliser un assemblage (par noyage) solidaire du mortier chaux chanvre. Le liteau ne touchant pas le parquet primaire, il n’existe pas de pont phonique entre le plafond le nouveau parquet. Il en résulte une isolation acoustique accrue.

Dalle de toit
béton de chanvre
La mise en œuvre se fait directement sur la volige. Après la mise en place de chevrons ou de solivettes, il vous suffira de déverser le mortier de chanvre entre chaque pièce de bois et ce, jusqu’à la hauteur choisie.
Les bétons de chanvre possèdent de bonnes performances thermiques et acoustiques ; ils ont une faible masse volumique, sont perméables à la vapeur d’eau et conservent une bonne élasticité.

Enduit de décoration
Pour cet enduit de décoration de la chènevotte fine est utilisée. Il est simple, à grain jusqu’à 7 mm, facile à appliquer et possède un fort pouvoir adhésif grâce à son liant à base de chaux.
L’utilisation se fait à l’intérieur sur tous supports sains, légèrement absorbants comme des enduits minéraux, les plaques de plâtre et gypse-cellulose, le béton… L’enduit pourra être teinté par un badigeon de chaux, additionné de pigment naturel.

Et beaucoup d’autres utilisations du béton de chanvre existent et seront appliquées…

Vertus du béton de chanvre

  • Isolation thermique et phonique,
  • Matériau non toxique et biodégradable,
  • Matériau ductile,
  • Repousse les insectes et les microbes,
  • Régulation hygrométrique,
  • Résiste à l’attaque des rongeurs,
  • Ne se tasse pas,
  • Régule l’humidité ambiante,
  • Matériau stockeur de CO2.

Si le chanvre est aussi bien, pourquoi n’est-il pas déjà utilisé dans les constructions ?

Le chanvre est en effet utilisé pour construire des maisons. Mais il n’a pas encore reçu la reconnaissance et la diffusion à grande échelle que ce genre de matière mérite. Ceci est largement dû à la prohibition dans certains pays, qui interdit la culture de chanvre industriel, ou qui en restreint l’accès.

Souvent, la matière doit être importée, ce qui ajoute des coûts qui rendent l’utilisation de chanvre prohibitive, empêchant ainsi qu’il devienne un matériau répandu. Toutefois, comme la prohibition est en train de prendre fin aux États-Unis, d’autres pays révisent leurs lois sur le cannabis et le chanvre, et l’industrie du chanvre est à nouveau en croissance. Comme l’offre augmente, les prix baissent, ce qui fait du chanvre une option à nouveau viable.

Le béton de chanvre est-il le matériaux de construction du futur ?

Nous espérons. Le chanvre a un incroyable potentiel pour devenir le matériau de construction écologique et durable dont nous avons tant besoin. De plus en plus d’ouvriers du bâtiment et d’architectes commencent à s’intéresser à son aspect pratique de réduction des coûts. Il offre des avantages à la fois pratiques et écologiques qui semblent dépasser ceux offerts par le béton traditionnel.

Il faut aussi noter que les huiles et les fibres obtenues à partir du plant de chanvre peuvent être utilisées dans bien d’autres aspects de la construction. Il est possible de créer des plastiques pour les tuyaux, de la peinture, des tapis, des isolants et même du plâtre. La route est encore longue, mais le futur semble très prometteur.

Construction d’une maison en blocs de chanvre


Construction d’une maison aux performances BBC. Ossature bois de type poteau-poutre + mur-rideau isolant en blocs de chanvre CHANVRIBLOC de 30 cm d’épaisseur.

Doublage isolant sur paroi intérieure réalisé en béton de chanvre


Doublage isolant sur paroi intérieure en béton de Chanvre Tradical®. Mélange de chaux aérienne et de granulats de chanvre (chènevotte). Ossature bois et panneaux de coffrage, remplissage entre mur et banches. Tassement et application par couche successives. Confort et amélioration de la performance énergétique du logement.
Jean-Paul Thouny
Thérapeute énergéticien, Voiron (Isère) France

Principales sources

• Chanvribloc : chanvribloc.com
• Construire en chanvre : www.construire-en-chanvre.fr
• Poitou Chanvre : www.poitou-chanvre.com
• Wikipedia : www.wikipedia.org
• Zambera : www.zambeza.fr

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous
4 Commentaires
  1. Marie Cadet dit :

    Est-ce qu’il existe une forme qui peut s’utiliser comme on utilise le liège pour la décoration et l’isolement intérieurs des murs, des plafonds dans un appartement. Et ou peut-on trouver ce produit ?

  2. esnoul dit :

    Dommage que ce soit si cher. Mais j’ai un doute pour des murs extérieurs notamment pour les souris

  3. Laflamme dit :

    Svp interessee dans savoir plus je suis Broker a l international

  4. Rymenhout dit :

    Très intéressant. Je souhaiterais faire isoler mes greniers avec ce materiau. Pourriez-vous me conseiller un spécialiste en isolation utilisant cette technique en Belgique (Province du Brabant Flamand). Un tout grand merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.