Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

La bourrache

La bourrache : « Ego Bor ago, gaudia sempe ago »
(moi la bourrache, je donne le courage).

Parcours de la bourrache

bourracheOriginaire d’Asie Mineure, la bourrache ou borrago officinalis est une plante annuelle qui pousse dans des endroits assez secs et ensoleillés, elle appartient à la famille des boraginacées. Elle se reconnaît à ses jolies fleurs bleu azur en forme d’étoiles.

Le nom de la bourrache viendrait du latin « cor ago » qui veut dire : « je stimule le cœur » car elle était censée soulager le cœur et dissiper la mélancolie. Pour d’autres, elle viendrait du latin burra qui désignait une étoffe grossière à longs poils du fait de ses tiges recouvertes de poils raides.

En arabe son nom (abu rach) signifie « le père de la sueur » allusion à ses propriétés sudorifiques. Elle est aussi connue sous le nom de Langue de bœuf, Bourrage ou Pain des Abeilles.

On retrouve sa trace au Moyen Âge où déjà, le célèbre livre voire grimoire du nom de Grand Albert écrit par Albert le Grand, célèbre théologien et philosophe de l’époque la disait « génératrice de bon sang« ; dans l’Italie du XVI siècle, Pierandrea Mattioli, médecin et botaniste la recommandait contre les défaillances du cœur, pour rafraîchir les fiévreux et pour calmer leur délire.

Un peu de botanique

bourracheDe tailles moyenne, la bourrache est une plante annuelle. Les tiges sont recouvertes de poils blancs raides et peuvent atteindre 50 cm. Les feuilles comme les tiges sont recouvertes de poils.

La floraison est extraordinaire par sa durée (juin à octobre), sa couleur et par la quantité de fleurs produites ce qui fait d’elle une plante très décorative.

Les fleurs un peu penchées sont groupées en inflorescences lâches de type cyme (pédoncules secondaires sont plus longs que le principal). Leurs pédoncules et leurs 5 sépales rouges pourprés contrastent bien avec les couleurs des autres pièces. La corolle forme un tube court terminé par 5 lobes triangulaires bleu vif qui alternent avec la pointe des sépales. De la gorge blanche de la corolle, bordée par 5 écailles à nectar, émergent 5 étamines dont les anthères (partie terminale renflée d’une étamine qui produit et libère le pollen) brun-noir-bleuté sont accolées en cône ; les grains de pollen sont blancs.

Mais la bourrache a bien d’autres vertus que sa beauté. Ses fleurs et ses feuilles sont comestibles et la sommité fleurie a des propriétés médicinales. De plus, c’est une plante mellifère. Il ne faut donc pas hésiter à en semer quelques graines en bordure du potager elle a en plus des propriétés répulsives envers les limaces ce qui n’est pas pour déplaire aux jardiniers.

Les propriétés thérapeutiques de la bourrache

La bourrache est une plante médicinale dont toutes les parties peuvent être utilisées. Elle est reconnue pour ses nombreuses vertus. Les vertus de cette plante ne s’exercent que lorsqu’elles est utilisée fraîche.

Elle est :
  • Diurétique, grâce à la présence de nitrate de potassium qui stimule les glandes rénales
  • Sudorifique, lorsqu’il est nécessaire de transpirer dans le cas de forte fièvre
  • Dépurative, (nettoie le sang de ses impuretés) (dermatose, eczéma, herpes et autres maladies de la peau).
  • Laxative : pour la constipation, infusion de 2 poignées de jeunes pousses fraîches dans un litre d’eau bouillante pendant 15 minutes Boire dans la journée.
    En plat : cuire comme des épinards.
  • Émolliente et cicatrisante : pour l’acné, infuser 20 g de plante entière sèche dans 1/2 l d’eau 15 minutes Filtrer. En lotion ou en compresse sur le visage.
  • Adoucissantes pour les voies respiratoires par fumigation (après avoir préparé une décoction de 50 à 100 g de feuilles et de tiges par litre.
  • Anti-inflammatoire, pour les maux de gorge lors de fortes toux – infusion des feuilles (1 tasse / 4 fois par jour) pour adoucir l’inflammation de la gorge
  • Pour les hématomes et ecchymoses, sous forme de cataplasme, ses feuilles soulagent, et en usage externe,
  • Apaisante, dans le cas d’articulations douloureuses : décoction de 2 poignées de plante entière sèche, bouillies pendant 10 minutes Appliquer en compresses.
  • En cas de cycles féminins douloureux ou irrégulier.

L’huile de bourrache

Longtemps utilisées comme plantes médicinales, la découverte des propriétés de l’huile est très récente.

Constitution de l’huile de bourrache
L’huile de bourrache est particulièrement riche en acides gras insaturés essentiels, notamment en acide linolénique (30/40 %) qui ne peut être synthétisé par l’organisme et doit donc être apporté dans l’alimentation par une huile végétale (tournesol, maïs, soja,)
et en acide gamma-linolénique (AGL) (18/25 %). Il s’agit d’acides gras essentiels (que le corps ne peut synthétiser) de la famille des omégas participant notamment la constitution des membranes cellulaires.

bourracheC’est l’importante proportion en omégas 6 et surtout en AGL qui a fait toute la renomme de l’huile de bourrache, huile extraite de la graine par première pression froid..

Les parties ariennes (fleurs et feuilles) contiennent certaines substances justifiant les usages traditionnels de la bourrache :
  • acide malique ;
  • mucilages (activité émolliente) ;
  • nitrate de potassium (activité diurétique) ;
  • tannins ;
  • flavonoïdes ;
  • allantoïne ;
  • alcaloïdes pyrrolizidiniques.

Extraction de l’huile de bourrache

bourrache

L’extraction de l’huile de bourrache peut se faire de plusieurs façons et le choix de la méthode est très important. En effet il va avoir une incidence sur la qualité et la quantité de l’huile qui sera extraite. Il faut savoir que les graines mûres (semblable à des grains de poivres) sont plus riches en huiles (30 %) que les graines vertes (15 %). Les graines ne mûrissant pas toute en même temps, celles ramassées vertes et en attente de maturation auront une teneur en huile inférieure à celles ramassées à maturité. La teneur en AGL, quant à elle reste la même, c’est seulement la quantité d’huile qui diffère.

L’extraction de l’huile de bourrache peut se faire de deux façons :
  • par pression à l’échelle industrielle (grande quantité de graines) ;
  • par solvant (petite quantité de graines)

Si le procédé est effectué à froid (entre 50 degrés) on obtient une huile vierge.

L’huile de bourrache, l’huile anti-vieillissement

Bienfaits cosmétiques
Son utilisation en cosmétique est directement liée à sa composition en acide gras et en acide gamma linolénique. On connaît les bienfaits des acides gras sur la peau, la vieillesse diminue l’apport d’acide gamma-linolénique. C’est là que l’utilisation et la consommation de l’huile de bourrache jouent un rôle important et redonnent à la peau son élasticité, son tonus et sa souplesse. Son rôle est très efficace contre les rides. Elle a également une action sur les ongles cassants, les cheveux secs et fragiles et les vergetures.

Bienfaits thérapeutiques
Sur le plan thérapeutique, on peut dire que l’huile de bourrache du fait de sa richesse en acide gamma linolénique prévient tout dysfonctionnement du métabolisme lipidique.

Elle est recommandée en diététique pour son apport en acides gras essentiels. Diminuant les inflammations rhumatismales, l’huile de bourrache prévient également les problèmes circulatoires et les maladies cardio-vasculaires. Elle diminue nettement le syndrome prémenstruel en agissant sur toutes ces manifestations (irritabilité, seins douloureux, rétention d’eau, douleurs abdominales, maux de tête…)

Posologie et usage.
L’huile de bourrache peut être prise sous forme de capsules pour un traitement interne ou directement appliquée sur la peau.

Usage interne :
L’ingestion d’huile de bourrache va contribuer à améliorer la souplesse de l’épiderme, empêcher la déshydratation de la peau, maintenir son élasticité, prévenir l’apparition des rides et renforcer ongles et cheveux cassants.
Prendre chaque jour une dose d’huile de bourrache fournissant de 1,4 g à 2,8 g d’AGL, soit de 6 g à 12 g d’huile de bourrache.
Conseil d’utilisation : 2 à 6 capsules par jour.

Usage externe, une huile miraculeuse
L’huile de bourrache va principalement lutter contre la sécheresse cutanée et le vieillissement de la peau. La peau régénérée, sera plus douce, plus souple, plus tonique.

Petit truc : sur la peau, employez l’huile de bourrache en la mélangeant à environ 5-10 % dans de l’huile d’amande douce ou de l’huile de macadamia.

Attention : l’huile de bourrache est très facilement oxydable. Sa conservation demande le plus grand soin et doit se faire à l’abri de la lumière et de la chaleur pour éviter que sa teneur en acide gamma linolénique n’en soit affectée.

bourracheContre-indications :
Les personnes souffrant de troubles hépatiques, ainsi que les femmes enceintes et qui allaitent devraient éviter de consommer les parties aériennes de la bourrache, à cause de leur teneur en pyrrolizidines.

Effets indésirables :
Les parties aériennes de la bourrache peuvent causer de la constipation, tandis que de fortes doses d’huile peuvent provoquer, comme c’est le cas pour toutes les huiles prises seules (sans autres aliments), des selles molles, des éructations et des ballonnements.

Parlons cuisine

Le goût des fleurs rappelle la saveur de l’huître, alors que celui des jeunes feuilles rappelle la saveur du concombre et elles peuvent être utilisées en les ciselant.

Les feuilles plus coriaces s’utilisent cuites, comme légume. On peut les cuisiner de la même façon que les épinards. On peut les ajouter dans les potées, tourtes, tarte, en mélange avec les pâtes ou tout simplement, farcies comme les feuilles de vigne, en omelettes, soupes, etc.

Les fleurs seront utilisées en beignets ou comme fleurs en sucre (confites) pour décorer les pâtisseries La fleur contient un alcaloïde non toxique, la thésinine, qui donne son goût dans la fabrication de bonbons au miel à base de bourrache, servant à agrémenter les desserts.

Quelques recettes utilisant la bourrache

Salade de riz aux fleurs de bourrache

Ingrédiens (pour 8 personnes)
  • 180 gr de riz complet
  • bourracheLa valeur de deux c à soupe de petits pois crus
  • 1/2 poivron rouge
  • 1 petite courgette
  • Quelques radis
  • Des fleurs de bourrache
  • La vinaigrette
  • 3 c à s de vinaigre Melflor
  • 2 c à s d’huile d’olive au citron
  • 1 c à s d’huile d’huile de tournesol
  • 1 c à c de moutarde
  • 1 pincée de sel
  • 5 tiges de Ciboulette
Préparation
Préparation : 15 mn
Cuisson : 20 mn
  • Faites cuire le riz dans un grand volume d’eau salée avec deux gousses de cardamome.
  • Égouttez et laissez le refroidir.
  • bourrachePréparez la vinaigrette en mélangeant tous les ingrédients.
  • Réservez.
  • Coupez les courgettes en petits dés, idem pour le poivron.
  • Faites blanchir les petits pois.
  • Coupez les radis en rondelles.
  • Mélangez avec le riz refroidi.
  • Ajoutez les petits pois.
  • La ciboulette (je l’ai mise à la fin après la photo).
  • Ajoutez la sauce et mélangez.
  • Décorez avec les fleurs de bourrache.

Salade de fraises au sirop de sureau et fleurs de bourrache

bourracheIngrédiens (pour 4 personnes)
  • 500 g de fraises ciflorettes
  • 2 c à s de sirop de sureau
  • 1 c à s de vin de sureau
  • fleurs de bourrache
Préparation
Préparation : 15 mn
  • Lavez et équeutez les fraises.
  • Coupez les en morceaux.
  • bourracheDisposez les dans un saladier.
  • Arrosez de sirop de sureau ajoutez la c à s de vin de sureau
  • Mélangez délicatement.
  • Parsemez de quelques fleurs de sureau.
  • Ajoutez des fleurs de bourrache.
  • Servez frais
  • Régalez-vous

Joues de lotte au beurre d’agrumes et fleurs de bourrache

Ingrédiens (pour 2 personnes)
  • 2 joues de lottes
  • bourracheBeurre d’agrumes
  • 1 orange
  • 1 pamplemousse
  • 1 citron
  • 50 g de beurre
  • 4 fenouils baby
  • Duo de flans de légumes
  • Flan de carottes
  • 200 g de carottes
  • 2 œufs
  • 1 c à s de maïzena
  • 2 c à s de crème fraîche
  • sel, poivre
  • Flan de Panais
  • 200 g de panais
  • 2 œufs
  • 1 c à s de maïzena
  • 2 c à s de crème fraîche
  • sel, poivre
  • bourracheGalettes de Polenta
  • 150 g de polenta
  • 37,5 cl de lait
  • 37,5 cl d’eau
  • beurre
  • sel, poivre
  • Framboises croustillantes au sésame
  • 50 g de sucre
  • 1/2  c à s de glucose
  • des framboises
  • graines de sésame
  • Dressage
  • fleurs de bourrache
Préparation
Préparation : 90 mn
  • Fenouil baby
  • Faites cuire les fenouils à l’anglaise.
  • Dès qu’ils sont cuits stoppez la chlorophylle en les mettant aussitôt dans un saladier d’eau froide avec des glaçons.
  • Égouttez-les ensuite et réservez.
  • Flan de carottes
  • bourrachePréchauffez le four à 180° C.
  • Pelez les carottes et coupez-les en rondelles.
  • Faites-les cuire à l’eau bouillante salée 20 à 30 min.
  • Égouttez-les et réduisez-les ensuite en purée.
  • Ajoutez la maïzena à la purée.
  • Incorporez les œufs entiers et la crème fraîche.
  • Salez et poivrez.
  • Réservez
  • Flan de panais
  • Préchauffez le four à 180°
  • Pelez les panais et coupez-les en rondelles.
  • Faites-les cuire à l’eau bouillante salée pendant 20 à 30 min.
  • Égouttez-les et réduisez-les ensuite en purée.
  • Ajoutez la maïzena à la purée.
  • Incorporez les œufs entiers et la crème fraîche.
  • Salez et poivrez.
  • Versez un c à s de purée de carottes dans l’empreinte pyramidale, et
  • Recouvrez de purée de panais.
  • Enfournez pour environ 30 mn selon votre four.
  • Beurre d’Agrumes
  • Zester l’orange, le citron et le pamplemousse.
  • Récupérez le jus des agrumes.
  • Faites-le réduire dans une casserole avec les zestes.
  • Filtrez ensuite
  • Ajoutez ensuite le beurre et montez au fouet.
  • Réservez.
  • Galettes de polenta
  • Faites bouillir l’eau et le lait dans une casserole.
  • Dès que le mélange eau-lait  bout, versez la polenta en pluie tout en remuant.
  • Ajoutez le beurre.
  • Laissez cuire pendant 2-3 minutes sans jamais cesser de remuer, jusqu’à ce que la polenta épaississe.
  • Étalez ensuite la polenta sur une plaque Silpat ou du papier de cuisson.
  • Lissez à la spatule afin d’obtenir une épaisseur d’environ 1 cm.
  • Recouvrez de film plastique.
  • Laissez refroidir.
  • À l’aide d’un emporte-pièce découpez des ronds de 6 cm.
  • Faites les revenir dans un peu de beurre à la poêle 3 mn sur chaque face.
  • Réservez.
  • Les framboises croustillantes au sésame
  • Montez un caramel blanc
  • Trempez la moitié des framboises et enrobez-les ensuite avec les graines de sésame.
  • Réservez.
  • Les fenouils baby
  • Dans une poêle faites revenir un peu de beurre,
  • Ajoutez les fenouils baby
  • Déglacez avec un peu de beurre d’agrumes, ce qui va leur donner un petit côté lustré.
  • Les joues de lotte
  • Faites mariner les joues de lotte 10 à 15 mn dans un peu de lait et beurre d’agrumes.
  • Dans une poêle bien chaude, faites chauffer doucement un c à s d’huile de noisettes.
  • Ajoutez les joues de lottes et faites les revenir 1 à 2 mn de chaque côté.
  • Assaisonnez.
  • Dressage
  • Sur une assiette chaude, placez deux galettes de polenta, déposez les morceaux de lotte sur le dessus.
  • Nappez légèrement de beurre d’agrumes et dressez le flan de panais et carottes ainsi que les fenouils baby.
  • Terminez par un filet de beurre d’agrumes dans l’assiette et des zestes d’agrumes.
  • Décorez de quelques fleurs de bourrache.
  • Puis les petites framboises au sésame.
Jackie Thouny
Conseillère en loisirs culinaires, Voiron (Isère) France

Principales sources

• Cookingout : www.cookingout.fr
• Cuisine sauvage : www.cuisinesauvage.blogspot.com
• Guide Phytosanté : www.guide-phytosante.org
• Huile de Bourrache : www.huile-de-bourrache.com
• Plantaromes : www.plantaromes.canalblog.com
• Rustica : www.rustica.fr

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous

Pour en savoir plus

La bourrache, une étoile du jardin
de Bernard Bertrand, aux Éditions de Terran.

Avec La bourrache, une étoile au jardin, nous entrons dans une histoire tout aussi prenante, passionnante et détaillée. Qui pensait que cette plante des Méditerranées était déjà dans nos contrées à l‘époque Gallo-romaine ? Disparue, au moins partiellement, elle fût réintroduite après les invasions, probablement par les Arabes via l‘Espagne au Xllème siècle et par les Croisés de retour de Terre Sainte.
La bourrache, bien qu’elle ne soit pas mentionnée dans le Capitulare de Villis ou l’Imperialibus de Charlemagne, présente beaucoup d‘intérêts. Nous la retrouvons vite dès le Moyen Age et au fil de la plume de Bernard Bertrand, nous découvrons tout son intérêt botanique comme plante type de la famille des Borraginacées, sa prodigieuse possibilité de fleurir durant toute la bonne saison, son grand intérêt pour les fourmis et les insectes butineurs. Nous découvrons également toutes les subtilités de sa culture et, pour la petite histoire, son arrivée au Nouveau Monde, parmi les premières plantes introduites par Christophe Colomb.
Son utilité comme plante médicinale y est aussi développé et précisé, en médecine populaire comme en médecine d’aujourd‘hui. Mais ce n‘est pas tout, il y a la cuisine… Pour cette ancienne plante à pots, Annie-Jeanne et Bernard nous proposent des recettes qui vont de la soupe de Châtaignes et bourrache, aux beignets de feuilles de Majorque, de la salade libanaise, au gratin de bourrache, à la parmentière et bien d‘autres encore…

 

4 Commentaires
  1. Xantal RICHARD dit :

    Merci et bravo pour votre article très complet et remarquable.
    En Italie nous avons un usage traditionnel de cette merveilleuse plante, que nous transmettons aux jeunes surtout par les plaisirs gustatifs !
    Au plan phytho, tout comme vous l’avez décrit.
    Sur le plan gastronomique : ravioles farcies (feuilles blanchies hachées avec la ricotta), gnocchis aux herbes, tourtes sucrées salées (semblable à la tourte aux blettes nissarde) et des condiments (tiges et feuilles au vinaigre, pesto, beurre de fleurs, plante confite à l’huile). Sa saison dure un mois environ.

  2. Véronique dit :

    si tu as l’occasion de planter une plante de Bourrache dans ton jardin et qu’elle s’y plait, tu ne t’en débarrasseras pas si facilement mais, comme on peux le lire dans l’article, c’est l’occasion de faire plein de choses avec ces jeunes pouces et de ne pas les laisser perdre. régale tes yeux et ta santé.

  3. Rymenhout dit :

    Merci beaucoup pour toutes ces belles recettes !
    Je souhaiterais savoir où je puis acheter des graines de bourraches en Belgique.
    Cordialement,
    Madeleine

  4. Eliane Fayolle dit :

    Dès que je vais rencontrer de la bourache au cours de mes balades je vais m’ empresser d’en cueillir pour fleurir mes salades et autres plats.
    Merci Jackie pour vos chroniques qui me passionnent.
    Eliane

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.