Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

Le sureau noir

Un arbre magique, don de Dame nature

Dame nature m’a fait de l’œil avec le magnifique sureau noir que nous avons dans le jardin. Ses effluves embaument notre espace et qui fait le bonheur des oiseaux et insectes, les abeilles, sont venu s’abreuver de nectar du pollen des ombelles en fleurs, et maintenant ce sont les oiseaux qui se régalent avec ces délicieuses petites baies noires qui ont succédé aux fleurs.

Une fois encore nous découvrons (je me répète, je sais) combien la nature est généreuse et se trouve être une véritable pharmacopée, car les vertus du sureau sont innombrables. Toutes les parties de cet arbre sont utilisées en pharmacopée depuis des siècles.

La petite histoire du sureau noir

sureau noirContes et légendes vont bon train concernant le sureau. Il faut dire qu’Autrefois cet arbre aux mille vertus avait mauvaise réputation. Serait-ce parce que Judas selon la légende se serait pendu à un Sureau ? Toujours est-il que dans mes souvenirs d’enfance me revient l’interdiction de toucher les petites baies rouges, celles-ci étant considérés comme du poison, alors que je sais maintenant que l’on peut en faire d’excellentes gelées, sirop etc. Les oiseaux quant à eux ne s’y trompent pas car ils sont très friands de ces petites baies rouges.

Sureau vient du nom latin Sambucus dérivé du grec « sambuca« , petite flûte que les petits bergers taillaient dans le bois tendre du sureau. Les branches de sureau contiennent à l’intérieur une fibre tendre ou moelle facile à extraire pour réaliser un tube et réaliser ainsi, des instruments de musique. Le « sambuk » désignait également en Grèce une harpe triangulaire.

Dès l’antiquité, au IIe siècle de notre ère, Galien médecin grec recommandait le sureau contre les catarrhes (inflammation des muqueuses) et les excès de mucus. En effet, quelques siècles auparavant, Pline l’Ancien lui attribuait les mêmes propriétés. Le savoir grec a également voyagé vers l’Asie et le sureau fut intégré à la pharmacopée de la médecine ayurvédique (Inde).

sureau noirLe peuple amérindien attribuait les mêmes propriétés au sureau. Ils s’en servaient pour calmer les coliques des bébés, les maux de dents, les rhumatismes et les affections respiratoires. Lors de cérémonie, les grains de maïs étaient trempés dans le sureau avant d’être semés.

Au Moyen Âge, on a utilisé l’eau de sureau (eau dans laquelle on a fait macérer des fleurs) pour éclaircir le teint et atténuer les taches de rousseur. On utilisait les fleurs et les fruits pour fabriquer des boissons rafraîchissantes et au printemps afin de purifier l’organisme des toxines accumulées durant l’hiver on en buvait de grande quantité.

Les fleurs de sureau sont également dénommées la vanille du pauvre, tant leur parfum est puissant.

Quant aux enfants, ils utilisaient le bois pour confectionner des sifflets, des mirlitons, des canons.

Légendes et traditions

On associe le sureau noir à de nombreuses légendes
  • Selon une tradition, il ne faut pas brûler le bois de sureau car il attire les esprits, la malchance et éloigne les fées car on pensait que la Reine des Fées vivait dans les racines de Sureau.
  • Porter un talisman de bois de Sureau protégerait contre tout ensorcellement. On peut également le suspendre au-dessus de la porte ou les fenêtres. On en plantait d’ailleurs autrefois à proximité des maisons car il protège des sortilèges et de la foudre. Il est aussi considéré comme une plante de prospérité et le fait pousser près de la maison attire l’abondance.
  • Les Celtes enterraient les défunts avec une branche de sureau pour les protéger des mauvais esprits.
  • Son bois était utilisé par les bardes, pour la fabrication de flûtes magiques pour communiquer avec les esprits.
  • Chez les chrétiens comme je le citais en introduction, ce serait l’arbre que Judas aurait choisi pour se pendre.
  • On utilise son bois avec respect et parcimonie pour en faire des baguettes magiques ou des flûtes destinées à appeler les esprits. Le sureau est une plante qui influence le sommeil et les rêves.
  • On plaçait des rameaux de sureau dans les chapeaux et harnais pour éloigner les insectes à la fois des cavaliers et des chevaux. Mouches et moucherons évitent l’odeur nauséabonde des feuilles. En effet, le sureau était souvent planté à proximité des laiteries pour la même raison.
  • En découvrant tout ceci je me dis que légende, traditions ou pas, les anciens étaient vraiment en osmose avec la nature et savaient l’utiliser tout en la respectant.
  • Dans le monde des fées, on dit que les baies peuvent être lancées dans le feu pour inviter le peuple de la nature à une réunion et que l’on pourrait peut-être le voir… Il ne faut pas utiliser de bois de sureau pour réparer les barrières endommagées car cela retiendrait les fées et les sorcières.
  • Selon une ne légende de la fin du XIXe siècle un marin américain qui s’était enivré avec du porto additionné de jus de sureau a été miraculeusement guéri de ses rhumatismes. Une réponse à ce « miracle ». On sait maintenant que le porto et les vins de Bordeaux ont été parfois frelatés en ajoutant de la décoction de Sureau. Les Portugais en interdirent la culture au XVIIIe siècle. D’où les effets curatifs observés pour les rhumatismes imputés au Porto (alors que seul le sureau en était responsable).
  • Au jardin, une décoction des jeunes feuilles est parfois employée par les jardiniers pour vaporiser sur les boutons de fleur et les plantes délicates contre pucerons et mille-pattes. Ce purin aurait également le pouvoir de repousser les rongeurs (souris, mulots et campagnols). Pour ce faire, il suffit de laisser macérer 1 kg de feuilles pendant quelques jours, dans 10 1 d’eau, et de le pulvériser dans son jardin.

Un peu de botanique

sureau noir
Sambucus Nigra

Le sureau est un arbre très résistant de la famille des Caprifoliacées. Bien que de petite taille : 2 m, il peut néanmoins atteindre les 10 m de haut et vivre plus de 100 ans. C’est un arbre très feuillu qui est un lieu de choix pour de nombreux volatiles. Les oiseaux viennent y nicher, les abeilles et autres guêpes profitent également de ses branches. Ses fleurs odorantes attirent de nombreux butineurs, comme les abeilles, mouches et papillons. À la saison les baies rouges font le bonheur des grives, rouges-gorges, merles et autres passereaux…

C’est un arbre présent en Europe, Asie de l’ouest et Afrique du Nord. Ses feuilles sont caduques et composées de 5 à 7 folioles. Les feuilles sont parmi les premières à sortir au printemps. Ses fleurs sont hermaphrodites et s’épanouissent dès le mois de mai dans des effluves enivrants.

Les fruits se présentent sous la forme de petites billes noires violacées de 6-8 mm disposées en grappes et qui donnent dès le mois de juillet.

sureau
Fleurs de sureau Hieble

Attention, risque de confusion
Il ne faut surtout pas confondre le Sureau noir avec une autre sorte : le Sureau hièble ou yièble très toxique en raison de ses propriétés vomitives et laxatives. Il s’agit d’une plante herbacée qui pousse le long des talus.

Le sureau hièble se reconnait par ses fleurs qui ne fleurissent qu’en juillet-août, contrairement au sureau noir qui fleurit en mai-juin. Le sureau hièble tourne ses fruits vers le haut alors que le sureau noir les tourne vers le sol.

Le sureau noir, ses vertus médicinales, « une pharmacie de campagne »

Tout est utilisable dans le sureau.

Les fleurs et leurs actions
sureau noir
Sambucus Canadensis

Les fleurs de sureau noir sont sans doute la partie la plus intéressante de la plante, tant pour leurs propriétés médicinales et culinaires que pour leur parfum délicat. Elles peuvent être utilisées en application externe ou interne (tisanes ou sirop).

Les fleurs de sureau sont riches en flavonoïdes, acides phénoliques, huiles essentielles et minéraux. Les effets du sureau sont nombreux.

Action sudorifique
Les fleurs de sureau, qu’elles soient fraîches ou séchées, dégagent un parfum délicat. En tisane elles ont une action sudorifique grâce à leur propriété diaphorétique et permettent de lutter efficacement contre les rhumes, les grippes, et éliminent les toxines en cas de fièvre.

Action antivirale
Avec la présence élevée de polyphénols, le sureau a de grandes propriétés antivirales pouvant aider à diminuer les symptômes liés au virus de l’influenza A de type H1N1. Il devient un choix naturel à consommer dès les premiers signes du nez qui coule ou du mal de gorge. Son action est d’autant plus efficace si le remède est pris dès les premiers stades de la maladie, à petites doses répétées plusieurs fois par jour.

Action mucolytique
Le complexe aromatique des huiles essentielles que l’on retrouve dans les fleurs de Sureau présente des propriétés mucolytique qui permet de réguler la sécrétion du mucus lors de trop fortes sécrétions. La propriété astringeante combinée à l’effet circulatoire et décongestionnant du sureau en fait une plante de choix pour dégager les voies respiratoires, spécialement l’O.R.L. (gorge, bouche, nez, oreilles).

Action diurétique

sureau noir
Fleurs de sureau noir

Favorise la sécrétions de l’urine et soutient le travail des reins, bénéfique en cas d’œdème et de rétention d’eau. Le sureau est riche en potassium ce qui en fait un diurétique sécuritaire à long terme. Il prévient de plus calculs rénaux.

Cette action diurétiques permet également d’éliminer plus de toxines. On le recommandera pour les problèmes de peau avec bleuissement, humidité et enflure, dans le cas d’ulcère suppuratif ou d’eczéma formant des pustules.

Action émolliente
On peut les utiliser en compresses imbibées d’infusion pour faire mûrir les abcès et les panaris.

Action astringeante
La fleur de sureau est riche en tannins qui resserrent les tissus. On utilisera une compresse d’infusion de fleurs de sureau sur des petites brûlures ou sur des inflammations ou bien lorsqu’on a des démangeaisons aux yeux. L’eau de fleurs de sureau fait un bon collyre pour les yeux fatigués et les conjonctivites. L’onguent à base de fleurs de sureau est un bon remède contre les verrues.

Action antihistaminique
La quercétine présente dans le sureau est un composant antihistaminique, ce qui diminue l’intensité des réactions allergiques.

Action anti-inflammatoire
On lui reconnaît également grâce à la rutine qu’il contient des propriétés anti-inflammatoires.
Une infusion de fleurs de sureau dans un bain ou en onguent soulagera des hémorroïdes.

Les baies de sureau noir

Action cardiovasculaire
Les baies de sureau sont très riches en vitamines A, B6, C et en fer, flavonoïdes, en tanins, en caroténoïdes et en acides aminés. Ils contiennent une quantité importante de polyphénols. Ce sont de puissants antioxydants qui freinent la

sureau noir
Baies de sureau noir

destruction des membranes cellulaires en contrariant l’action des radicaux libres. Les radicaux libres sont des molécules d’oxygène instables et incomplètes qui peuvent se retrouver dans l’organisme et qui tentent de s’accoupler à des éléments de nos propres cellules afin de se compléter. Dans l’opération, ils détruisent alors des cellules saines. Ils jouent un rôle important, celui de gendarmes face aux radicaux libres qui sont impliqués dans l’apparition des maladies cardiovasculaires et neuro-dégénérative, du vieillissement et de certains cancers en plus de stimuler le système immunitaire.

Des études récentes ont montré que les baies de sureau comptent parmi les petits fruits les plus riches en antioxydants : 100 g de baies de sureau européen fournissent 1700 mg d’anthocyanines, une classe d’antioxydants, alors que la même quantité de myrtilles, de mûres ou encore de cassis ne fournit pas plus de 700 mg. Seul le Goji fait mieux avec 2200 mg pour 100 g.

L’écorce

Nous parlons ici de la seconde écorce, celle qui se trouve en dessous de l’écorce visible. Elle est très riche en nitrate de potasse, en tanin et en acide valérianique. Des substances qui lui confèrent des propriétés diurétiques et laxatives.

En décoction, cette partie de l’arbre est conseillée, entre autres, contre la rétention d’urine, les rhumatismes, la goutte et les coliques néphrétiques.

Les feuilles

Les feuilles fraîches sont très riches en acide cyanhydrique. À utiliser avec parcimonie car à forte dose, cela peut les rendre toxiques.

En cataplasme, elles apaisent les contusions et soulagent les maux de dents. Elles sont utilisées également en cas de brûlures. Une autre information utile, il faut savoir qu’à peine récoltées sur l’arbre, les feuilles sont efficaces pour stopper les petites hémorragies nasales.

Avec toutes ces propriétés ce n’est pas pour rien que l’on appelle le Sureau « la pharmacie de campagne ».

Applications et posologie

Tisane
  • sureau noirVersez une grande tasse d’eau bouillante sur 2 cuillères à café de fleurs séchées. Couvrir, et laissez infuser 10 minutes.
  • Boire aussi chaud que possible.
  • Prenez 2 à 3 tasses de cette tisane en cas de rhume, de refroidissement, de toux, de bronchite, de grippe, ou pour faire baisser la fièvre.
  • Cette infusion peut également aider à lutter contre le rhume des foins. En boire 2 à 3 tasses par jour avant et pendant la saison des pollens.

Vous pouvez également utiliser cette tisane pour :
L’infusion de sureau augmente légèrement la transpiration, donc l’élimination des toxines. Cette qualité en fait donc aussi une excellente alliée pour soulager l’arthrite et la goutte.

Pour la goutte, en plus de boire une infusion de fleurs et de feuilles de sureau, essayez la compresse comme détaillée ainsi :  mettez une poignée de gros sel, 2 poignées de fleurs de sureau et 2 de fleurs de camomille dans un demi-litre de vinaigre de vin. Faire bouillir le tout 15 minutes. Trempez ensuite des compresses que vous appliquerez, bien imbibées, sur la partie douloureuse.

Très dépurative, l’infusion de fleurs de sureau vous aidera à nettoyer le foie. Dans ce cas, buvez-en 3 tasses par jour, dont une le matin, à jeun.

Pour les hémorroïdes, trempez des compresses dans une infusion de fleurs de sureau, et appliquez-les localement. Répétez chaque jour, jusqu’à la guérison.

Ou encore…
Préparez une tisane aux fleurs, aux feuilles ou à l’écorce de sureau, ou mélangez-les entre elles.
Cette boisson, à l’action anti-inflammatoire, stimule également l’élimination des déchets métaboliques : 3 tasses par jour vous aideront à soulager les rhumatismes et les crises de gouttes.

Toujours avec cette tisane mélangée :
  • Trempez-y des compresses, essorez-les très légèrement et appliquez-les sur les articulations douloureuses.
  • Si vous souffrez de maux de gorge ou d’inflammation des gencives, utilisez-la, tiède, en bains de bouche : astringente, elle renforcera vos muqueuses.

La décoction (feuilles et écorce)
Faites sécher les jeunes feuilles du sureau, ainsi qu’un peu d’écorce des rameaux.
Prélevez l’équivalent de 2 bonnes cuillères de ce mélange, recouvrir d’eau froide et porter à ébullition, puis filtrer.
Boire jusqu’à 3 tasses par jour de ce breuvage pour stimuler l’activité des reins, particulièrement si vous souffrez de rétention d’urine.

Cette même décoction a des effets anti-inflammatoire et cicatrisant qui la rendent très efficace en cas d’éruptions et autres problèmes cutanés :
  • Brûlures, furoncle, écorchures… Il suffit de tremper une compresse dans la décoction, et d’appliquer sur la blessure.
  • Renouvelez jusqu’à guérison !
Décoction (baies)
  • Faites bouillir 1 c. à thé comble de baies séchées par tasse pendant 10 minutes,
  • Boire 1 à 3 tasses par jour.

En cas d’infection aiguë, répartir le dosage et boire jusqu’à 8 demi-tasses tout au long de la journée.

Le sureau en cuisine

Le sureau est aussi appelé « la vanille du pauvre » tant son arôme est délicat et persistant.

Avec les fleurs de sureau, nous pouvons réaliser de la gelée, du sirop et du vin de Sureau, du vinaigre de Sureau… Quant aux petites baies noires elles servent également à réaliser de succulentes gelées.

Quelques recettes avec le café

Vin de fleurs de sureau noir

Ingrédiens (pour 1 l de vin)
  • sureau noirune quinzaine d’ombelles de sureau
  • 1 l de vin blanc sec (pas de la piquette)
  • 25 cl d’eau-de-vie de fruits
  • 200 g de sucre
Préparation
  • Utilisez des fleurs fraîchement cueillies et à maturité.
  • Nettoyez les fleurs de sureau en les secouant pour faire partir les petites bestioles,
  • Détachez chaque fleur de la tige ou enlever chaque fleur avec vos doigts.
  • Mettez les fleurs avec le vin dans un bocal et laissez-les macérer pendant 3 jours dans un endroit frais en les mélangeant régulièrement.
  • Filtrez et essorez les fleurs avec les mains pour en extraire le jus.
  • Ajoutez le sucre et l’eau-de-vie,
  • Bien mélanger et puis mettez en bouteille.
  • Conservez ce vin de sureau dans un endroit frais dans une cave et à l’abri de la lumière au moins 6 mois avant de le déguster bien frais.

Sirop de fleurs de sureau noir

Ingrédiens (pour 1 l de sirop)
  • sureau noir1 l d’eau bouillante
  • 20 ombelles (fleurs de sureau, de taille moyenne)
  • 1 citron
  • 750 g de sucre en poudre
Préparation
  • Utilisez des fleurs fraîchement cueillies et à maturité.
  • Nettoyez les fleurs de Sureau en les secouant pour faire partir les petits insectes qui pourraient s’y trouver,
  • Détachez chaque fleur de la tige et mettez-les dans un grand saladier.
  • Faites bouillir l’eau et versez-la sur les fleurs.
  • Ajoutez le jus de citron en remuant de temps et laissez macérer à température ambiante en temps pendant trois jours.
  • Filtrez, ajoutez le sucre au mélange et portez à ébullition et maintenir à petits bouillons 2 à 5 minutes.
  • Laissez refroidir.
  • Portez de nouveau à ébullition et versez dans des bouteilles à l’aide d’un entonnoir.

Ce sirop de sureau pourra servir pour réaliser un granité par exemple, sucrer des fraises, aromatiser un verre de champagne, etc.

Gelée de fleurs de sureau noir

Une gelée à la saveur parfumée et délicate qui rappelle étrangement le litchi, ce petit fruit exotique si parfumé.
Prendre des fleurs fraîchement cueillies et à maturité.

Ingrédiens (pour 4 pots)
  • sureau noir150 g de fleurs de sureau noir
  • 1,5 l d’eau
  • 1 kg de sucre
  • 1 jus de citron
  • 5 g d’agar-agar
Préparation
  • Utilisez des fleurs fraîchement cueillies et à maturité.
  • Égrainez les fleurs de sureau dans un saladier en enlevant les tiges.
  • Recouvrez d’eau bouillante et couvrez le saladier avec du film alimentaire.
  • Réservez pendant 3 jours.
  • Filtrez ensuite au travers d’une passoire fine, ajoutez le jus de citron.
  • Versez le tout dans un faitout.
  • Ajoutez le sucre et l’agar-agar et porter à ébullition pendant 5 à 7 minutes.
  • Écumez et versez dans des pots stérilisés.
  • Fermez les pots et retournez-les.

Une gelée à la saveur parfumée et délicate qui rappelle étrangement la litchi, ce petit fruit exotique si parfumé.

Gelée de baies de sureau noir

Ingrédiens (pour 4 pots)
  • sureau noir1 kg de baies de sureau noires
  • 1 kg de sucre spécial gelée
  • Le jus d’1/2 citron
  • 1/2 verre d’eau
Préparation
  • Lavez soigneusement les baies de sureau.
  • Égouttez-les.
  • Égrainez les baies noires. (c’est un peu long)
  • Mettez les baies dans un faitout ou une bassine à confiture avec 1/2 verre d’eau.
  • Portez ensuite à ébullition et maintenez pendant 5 à 10 mn jusqu’à ce que les fruits éclatent et libèrent leur jus.
  • Passez ensuite le tout dans un torchon – je n’avais pas d’étamine – pressez pour récupérer le jus.
  • Le jus obtenu est violet foncé. J’ai obtenue 1l de jus.
  • Versez le jus dans un faitout ou une bassine à confiture.
  • Ajoutez le sucre et le jus du demi citron.
  • Portez doucement à ébullition et comptez 5 à 10 mn minutes à partir de la première ébullition.
  • Pour voir si la gelée est cuite, déposez une goutte sur une assiette froide et si elle se fige c’est que la gelée est prête, dans le cas contraire poursuivez la cuisson quelques instants.
  • Versez la gelée dans les pots à confiture stérilisés, puis refermer aussitôt en les retournant.

J’ai goûté, difficile de mettre un nom sur la saveur de cette gelée, c’est spécial et bon.

Jackie Thouny
Conseillère en loisirs culinaires, Voiron (Isère) France

Principales sources

• L’aube des Fées : www.aubedesfees.fr
• La maison du sureau : www.lamaisondusureau.com
• Jardinier malin : www.jardiner-malin.fr
• Luxe campagne : www.luxe.campagne.fr
• Passeport Santé : www.passeportsante.net
• Univers nature : www.univers-nature.com
• Au Versant du sureau : www.versantdusureau.com
• Wikipedia : www.wikipedia.org

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous
2 Commentaires
  1. morati dit :

    Bonjour,
    Pouvez-vous me renseigner si cette plante est compatible avec un anticoagulant ( pradaxa )
    merci
    Cordialement
    Michel

  2. DEVERNOIS Mala dit :

    Comment reconaitre le sureau noir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.