L’acérola

L’acérola une petite cerise originaire d’Amérique latine contenant une très grande quantité de vitamine C, naturelle, bio-disponible ; c’est à dire facilement assimilable par l’organisme.
Les vertus médicinales de cette petite cerise ne sont plus à démontrer.

acerolaC’est un puissant antioxydant et un anti-infectieux, qui soigne les asthénies, la fatigue, donne du tonus. Bref, un fruit revitalisant général et musculaire, à conseiller lors des coups de pompe hivernaux.

L’acérola fait partie de ces petits fruits, avec la canneberge, l’açaï encore la baie de goji, à qui l’on prête des bénéfices santé incroyables. Classée parmi les « superaliments », l’acérola est très présente dans les rayons « compléments alimentaires » de nos magasins d’alimentation biologique, et même dans nos pharmacies ! Cette petite cerise exotique a plus d’un tour dans son sac et saura vous convaincre de l’inviter à votre table du petit-déjeuner ! Nous vous livrons ici tous ses secrets.

Un peu de botanique

acérolaLe Malpighia glabra ou l’acérolier, est également appelé cerisier des Antilles, ou encore cerisier de la Barbade. C’est un arbre originaire du Yucatan, province du Mexique qui s’est répandu en Amérique Centrale et dans le nord de l’Amérique du Sud, au Mexique et dans les Antilles. Il peut atteindre jusqu’à 6 m de hauteur.

Les fleurs de couleurs blanches ou roses donnent de petits fruits rouge vif comestibles riches en vitamines C, appelés acérola ou cerise acérole, cerise des Barbades, (appelé localement Moureille), cerise des Indes acérolaoccidentales, cerise du Brésil, cerise antillaise. La chair est juteuse et rouge orangée, son goût acidulé est très agréable. L’acérola est le deuxième fruit le plus riche en vitamine C, il en contient 20 à 30 fois plus que l’orange.

Sa haute teneur en vitamine C donne lieu à des cultures. On retrouve des cultivateurs dans les régions tropicales d’Amérique du Sud, les îles Canaries, Hawaï, l’Australie les Antilles. La Californie, la Floride exploitent des plantations d’acéroliers. L’acérola pousse également dans les forêts amazoniennes du Brésil et du Venezuela.

Composition de l’acérola

acérolaLa forte concentration de vitamine C (30 fois supérieur à celle d’un orange) contenu dans l’acérola en fait un complément nutritionnel bien meilleur que la vitamine C chimique. En effet la vitamine C chimique peut provoquer des effets secondaires, comme l’irritabilité, trouble du sommeil. À l’inverse, la vitamine C naturelle de l’acérola est très bien assimilée par l’organisme grâce à son mélange avec des bioflavonoïdes.
L’acérola est également riche en vitamine B6, en vitamine B1 et en vitamine A, ainsi qu’en flavonoïdes, du fer, calcium, phosphore, potassium et magnésium.

Les propriétés de l’acérola sont nombreuses

  • anti-infectieux, à prendre à titre préventif en cas d’épidémie de grippe (par exemple) ou à titre curatif, une fois la maladie déclarée.
  • un immuno-stimulant qui renforce les défenses de l’organisme contre les microbes et les virus en activant la synthèse des anticorps.
  • antioxydant, freine la destruction des membranes cellulaires en contrariant l’action des radicaux libres. Les radicaux libres sont des molécules d’oxygène instables et incomplètes qui peuvent se retrouver dans l’organisme et qui tentent de s’accoupler à des éléments de nos propres cellules afin de se compléter. Dans l’opération, ils détruisent alors des cellules saines.
  • un restructurant qui contribue à la formation du collagène des os, des cartilages, des dents, de la peau, des vaisseaux sanguins.
  • un tonique puissant fort utile en cas de grande fatigue physique ou d’épuisement nerveux, d’asthénie, d’anorexie, de cachexie.
  • un antistress à prendre sous forme de cure, en cas de surmenage, dépression ou angoisse.
  • conseillée dans le cadre d’un sevrage tabagique pour son pouvoir détoxicant.
  • Son usage est reconnu pour combattre la dysenterie (maladie infectieuse provoquant de grave diarrhées), l’anémie (baisse du nombre de globule rouge dans le sang) et le scorbut (carence en vitamine C).

L’acérola en résumé

L’acérola est un fruit aux vertus médicinales, un puissant antioxydant et un anti-infectieux, qui soigne les asthénies, la fatigue, donne du tonus. Bref, un fruit revitalisant général et musculaire, à conseiller lors des coups de pompe hivernaux.

L’acérola est aussi un stimulant psycho-nerveux, endocrinien, surrénalien, protecteur vasculaire, anti-inflammatoire et antiseptique.

acérola

Les avantages cosmétiques

On retrouve de nombreux produits sur le marché de la cosmétique contenant des extraits d’acérola. Du fait de sa haute teneur en vitamine C, l’acérola permet la formation du collagène, qui assure l’élasticité et le tonus de la peau et freine ainsi le vieillissement. Les anthocyanines grâce à leur propriété antioxydantes, aident à prévenir l’inflammation des tissus de la peau, et limitent les risques de dermite.

Elles aident également à réguler la glycémie et à réduire les risques et les effets de l’obésité.

En 2008, la revue américaine Biosciences a publié une étude affirmant que l’acérola bloquait la synthèse de mélanine empêchant la peau de bronzer et par conséquent provoquait un éclaircissement de la peau.

Comment et quand la consommer ?

acérolaacérolaEn règle générale, l’acérola est commercialisée sous forme de poudre, de gélule, de jus. Elle est disponible en en pharmacie, dans les boutiques d’alimentation biologique ou les magasins de sport.

Un coup de fatigue, du stress, un peu de surmenage, l’acérola peut être consommée en cure, 2 à 3 gélules par jour pendant 15 jours ou un grand verre de son jus chaque matin. Si les troubles persistent, mieux vaux demander conseil à son médecin ou pharmacien avant de prolonger la cure.

Elle peut également être intégrée à l’alimentation (par exemple en cuisine grâce aux cerises séchées) de temps en temps pour ses apports nutritionnels et pour son goût.

L’acérola a un petit goût acidulé, frais et très agréable en cuisine dans des tartes ou des plats sucrés/salés. Il est plus difficile de se procurer des cerises séchées. On trouve parfois en boutique d’alimentation biologique sur Internet.

Il n’existe pas de données scientifiques suffisantes permettant de déterminer la posologie chez les enfants et adolescents, ainsi que chez les adultes (18 ans et plus). Aucun effet toxique n’a été rapporté à ce jour mais il est conseillé de ne pas consommer de fortes quantités d’acérola (au dessus de 1 g/jour de pulpe) du fait de sa haute teneur en vitamine C.

L’acérola en cuisine

L’acérola, fruit de l’arbre éponyme, est connu pour sa forte teneur en vitamine C qui lui vaut le titre de « super-fruit ». En France, il est consommé généralement en poudre ou en jus pour son effet anti-fatigue.

Il s’utiliser autant dans des recettes salées que sucrées.

Où trouver de l’acérola ?
Vous pouvez trouver l’acérola en poudre dans certains magasins bio ou sur internet.

Quelques recettes avec l’acérola

Smouthie mangue, kiwis et acérola

acérolaIngrédiens (pour2 personnes)
  • 4 mangues
  • 2 bananes
  • 2 kiwis
  • 2 c à c d’acérola en poudre
Préparation
  • Pelez et dénoyautez les mangues. Pelez les bananes et les kiwis.
  • Coupez tous les fruits en morceaux.
  • Réunissez les fruits dans le blender et,
  • Mixez pour obtenir un smoothie fluide.
  • Ajoutez l’acérola en poudre et mixez à nouveau rapidement.
  • Servez aussitôt !

Le smoothie risquerait de perdre ses qualités, et notamment la vitamine C de l’acérola, si vous attendez trop longtemps avant de le déguster

Vinaigrette à l’acérola

acérolaIngrédiens (pour 4 personnes)
  • 4 c à s d’huile d’olive
  • 2 c à c d’acérola en poudre
  • 2 c à c de vinaigre de cidre (ou de vin)
  • 1 c à c de sirop d’agave
  • sel
  • poivre
Préparation
  • Dans un bol, mélangez bien l’huile et le vinaigre.
  • Salez et poivrez.
  • Ajoutez l’acérola en poudre et le sirop d’agave et mélangez à nouveau.
  • Vérifiez l’assaisonnement et rectifiez-le si besoin en ajoutant certains ingrédients.
  • Servez avec une salade par exemple ou des crudités.

Salade de fruits à l’acérola

acérolaIngrédiens (pour 4 personnes)
  • 2 kiwis
  • 250 g de fraises
  • 2 bananes
  • 100 g de myrtilles
  • 4 c à s de sirop d’agave
  • 2 c à c d’acérola en poudre
Préparation
  • Lavez et équeutez les fraises.
  • Lavez les myrtilles.
  • Épluchez les kiwis et les bananes.
  • Coupez les fruits en morceaux et réunissez-les dans un saladier.
  • Dans un petit bol, mélangez le sirop d’agave et l’acérola en poudre.
  • Ajoutez ce mélange aux fruits et servez.
Jackie Thouny
Conseillère en loisirs culinaires, Voiron (Isère) France

Principales sources

• Connua : www.conua.com
• Cuisine AZ : www.cuisineaz.com
• Info acérola : www.info-acerola.fr
• Marie-Claire : www.marieclaire.fr
• Passeport Santé : www.passeportsante.net
• Wikipédia : fr.wikipedia.org

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous Print Friendly and PDF
Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.