Les nadis

Les nadis – mot d’origine Sanscrite – sont des canaux énergétiques dans lesquels circule le « Prâna » (ou Énergie Vitale) selon des règles très complexes, tenant compte des heures, des mouvements solaire et lunaire et de l’état particulier de chaque être humain.

Les nadis : vaisseaux énergétiques

nadisLes uns sont spécifiques du Yin et les autres du Yang. Ils s’entrecroisent pour permettre à l’énergie de circuler librement, et à certains points de contact, d’échange entre ces « vaisseaux » énergétiques, subir les transformations successives et interactions qui vont créer toute la dynamique de l’ensemble. La médecine Ayurvédique les a nommés « nadis », et a fixé symboliquement leur nombre à 72 000. Ce serait un peu long à examiner. Ils forment un treillis serré qui assure la morphogenèse de tous les éléments du corps, de l’organe à l’organisme tout entier.

Les médecins chinois, astucieux, les ont regroupés en « paquets », en « quanta » de 6 000 nadis, réalisant l’image des méridiens d’acupuncture, sur lesquels les points sont les lieux de transformation et de distribution énergétique. Appendices, prolongements, « antennes » des champs morphogénétiques des organes dont ils portent le nom, que ce soit le foie, le gros intestin ou la rate, ils représentent déjà une globalisation des fonctionnements. En faut éviter de se fourvoyer dans une somme de petits détails inutiles et contradictoires de la pathologie parce qu’ils font référence à des concepts énergétiques, qui ne doivent aucunement être assimilés aux concepts occidentaux liés aux mêmes termes.

Chaque organe-mère, qui ne doit aucunement être confondu avec l’organe connu en anatomo-physiologie occidentale, est rattaché à un aspect fonctionnel plus général, comprenant le corps, le psychisme et la partie inconsciente de l’Être, les énergies ancestrales qui viennent moduler nos comportements et nos réactions face à l’extérieur.

  • À l’intersection de 21 nadis se forme un chakra principal.
  • À l’intersection de 14 nadis se forme un chakra secondaire.
  • À l’intersection de 7 nadis se forme un chakra tertiaire ou, point d’acupuncture, situé sur le trajet des méridiens.

Les 3 nadis importants

nadisIl est possible d’aller encore plus loin dans la globalisation des nadis. C’est le pas franchi par les médecines Ayurvédique et Tibétaine qui considèrent 3 nadis importants, reliés directement aux 7 chakras principaux :
• Ida
• Pingala
• Sushumna

Les deux nadis latéraux : Ida et Pingala entourent donc Sushumna et s’entrecroisent en particulier au niveau de chacun des chakras principaux ou se trouvent les nœuds que l’énergie doit dissoudre durant son ascension. Ils sont situés sur le trajet de l’épine dorsale et de la tête et représentent la contrepartie subtile des ganglions du système nerveux sympathique.

Pour comprendre le fonctionnement énergétique de l’être humain, il est nécessaire de connaître ces 3 nadis importants.

Ida

Fonctions :
nadisTracés des Nadis de la tête, utilisés en thérapie égypto-essénienne.
Téléchargement gratuit ICI.

Canal de l’énergie Yin, il régit la force mentale, les perceptions psychiques et extrasensorielles.
Stimule les activités créatives, artistiques, traite les informations et contrôle l’orientation dans l’espace.
Représente notre subconscient, libère des peurs et des sentiments de culpabilité.
Ida correspond à la lune.

Il représente l’élément féminin, qui symbolise la Femme. Ida est le versant féminin de la personnalité et toutes les forces et fonctions s’y rattachant, la mère, l’influence qu’elle représente et le rapport avec elle, que ce soit l’hérédité qu’elle a transmise, la relation à elle, les principes selon lesquels elle a participé à notre éducation et notre structuration.

Son énergie est froide, ascendante et de couleur bleue.
Ida est en relation avec les Eléments TERRE et EAU.

Trajet
Ida part de la base de l’épine dorsale, à l’extrémité droite du coccyx (région du périnée), pour aboutir à la narine gauche. Il transporte du Prâna lunaire et ascendant (Prâna).

Qualités :
Ida influence le système nerveux parasympathique qui transmet les impulsions aux organes pour en stimuler le fonctionnement.
Par son irrigation du cerveau droit, Ida est responsable des perceptions psychiques et extrasensorielles. Il stimule les activités créatives, artistiques, traite les informations et contrôle l’orientation dans l’espace.
Son énergie froide permet d’abaisser la température du corps.
Dans sa fonction harmonieuse, Ida qui représente notre subconscient, libère des peurs et des sentiments de culpabilité.

Déséquilibres :
Nous rencontrons l’ignorance, la paresse, un esprit passif tourné vers le passé, ainsi que tous les aspects émotionnels négatifs.
S’enfermer dans le silence, douter sans pouvoir passer à l’action, rester dépendant des conditionnements familiaux, sociaux ou personnels… Tous ces états traduisent le déséquilibre du canal Ida.

Sa pathologie se manifeste par des désordres psychiques et mentaux tels que certaines dépressions, certaines formes d’épilepsie, la sénilité considérée comme l’aboutissement d’un long déséquilibre…
Il convient de savoir que toute activité physique ou mentale excessive, paralyse le côté émotionnel, donc Ida, ce qui peut engendrer des maladies graves.

Pingala

Fonctions :
nadisTracés des Nadis et chakras, utilisés en thérapie égypto-essénienne.
Téléchargement gratuit ICI.

  • Pingala est le canal de l’énergie Yang, il régit la force physique.
  • En relation avec le système nerveux sympathique, il stimule l’activité musculaire ( en libérant l’adrénaline).
  • Pingala contrôle le rythme cardiaque, active le corps physique et oriente la conscience vers le monde extérieur.
  • Pingala correspond au soleil. Il représente le principe masculin, symbole de l’Homme, du père, des influences héréditaires, éducatives provenant de lui et de tout ce qu’il peut représenter dans notre développement.
  • Stimule l’activité musculaire (en libérant l’adrénaline)
  • Contrôle le rythme cardiaque, active le corps physique et oriente la conscience vers le monde extérieurSon énergie est solaire, chaude, dynamique, descendante et de couleur rouge.
  • Les Eléments concernés par Pingala sont FEU et AIR.

Trajet :
Pingala part de la narine droite, pour aboutir à la base de l’épine dorsale (région du périnée), à l’extrémité gauche du coccyx. Il transporte du Prâna solaire et descendant (Apana).

Qualités :
Relié à l’hémisphère gauche, Pingala est responsable des capacités de raisonnement, d’analyse et de logique.
Son énergie chaude permet d’augmenter la chaleur du corps et contrôle l’énergie digestive.
Pingala régit l’énergie au travers de laquelle nous travaillons et agissons.

Déséquilibres :
Sur le plan physique, nous rencontrons les maladies de type chaud. Donc essentiellement les maladies aiguës à caractère inflammatoire et certains troubles cardiaques et digestifs.
Ces troubles peuvent traduire un excès de l’EGO au détriment du SOI.
Sur le plan psychologique, les déséquilibres de Pingala engendrent un esprit dominateur, égoïste, colérique, agressif et matérialiste. Les personnes perfides, sans scrupule vivent en excès sur ce nadis.

Sushumna

nadis

Fonctions :
Représente l’inconscient, il constitue le supra mental, l’abolition des dualités, l’éveil.
Éveil des facultés intellectuelles et spirituelles.
Nadi « résultant », c’est sur lui que se situent les 7 chakras principaux. Si les deux autres sont nos références premières, nos composantes, nos bases, seul Sushumna représente le résultat, nous représente. Sa construction progressive est notre développement personnel.

Trajet :
Sushumna se situe au centre, en équilibre, équidistant des deux autres, dans le canal axial situé en avant de la colonne vertébrale. L’axe qui ne peut « pousser » droit que dans l’harmonie et l’équilibre des influences des deux autres.
Ce nadis central est situé à l’intérieur de l’épine dorsale et correspond à la moelle épinière. Permettant la relation des chakras entre eux, il part de l’extrémité du coccyx pour aboutir dans la cavité cervicale,au « trou de Brahma ».

Qualités :
Sushumna est le canal le plus important
Son énergie est neutre : c’est l’axe de Vie et de Sensibilité.
Sans le confondre avec le système nerveux central ou cérébro-spinal, il serait en relation avec celui-ci.

C’est par lui que monte la Kundalini – c’est-à-dire l’énergie spirituelle latente, ou puissance divine – sous la forme d’un serpent lové. La Kundalini, qui est en chaque individu, peut être éveillée ou animée par des exercices de respiration, par l’évolution de la conscience, ou par diverses techniques énergétiques.

Les techniques (d’origine Tantrique) de contrôle du souffle (Swara Yoga) ou de dynamique du souffle (Pranayama) permettent d’activer ce canal et d’éveiller les facultés intelectuelles et spirituelles.
Mais dans le Swara Yoga, les adeptes sont mis en garde : En effet, si les facultés spirituelles s’éveillent, les tendances criminelles peuvent également se manifester. Donc Sushumna peut être active aussi bien chez les yogis en méditation profonde que chez les terroristes et criminels !

Vitalité et purification des nadis

nadis

Tel le Caducée d’Hermès, les deux nadis latéraux (Ida et Pingala) entourent donc Sushumna, tout droit dressé de la terre au ciel, de leur spirale et s’entrecroisent en particulier au niveau de chacun des chakras principaux où se trouvent les nœuds que l’énergie doit dissoudre durant son ascension. Ils sont situés sur le trajet de l’épine dorsale et de la tête et représentent la contrepartie subtile des ganglions du système nerveux sympathique.

Cette progression en spirale, telle de caducée, est la représentation de l’Homme construit, harmonisé, canal parfait des énergies, accompli, ayant grandi progressivement, patiemment, en harmonie totale entre ses références masculines et féminines, entre père et mère, tirant partie des qualités et possibilités de l’un et de l’autre.

Ces possibilités sont de plusieurs ordres : héréditaires, physiques, psychiques, et également toutes les archives stockées dans les inconscients légués par nos géniteurs et les lignées qui les ont précédés. Je dois préciser que dans toutes les traditions bien interprétées, le serpent, loin d’être un animal hideux et démoniaque, représente le symbole de la Connaissance, de la Conscience, lunaire, intuitive et symbolique chez Ida Nadi, solaire, inductive et conceptuelle chez Pingala Nadi. Notre harmonie résulte de l’utilisation judicieuse et équilibrée des deux à la fois.

Chez la grande majorité des êtres humains, seule une faible partie de l’énergie disponible circule dans ces trois nadis et les sept chakras principaux. Éveiller cette énergie subtile par la respiration, par l’évolution de la conscience, ou par diverses techniques énergétiques (Reiki, Qi Gong, Yoga, Soins Esséniens…) permet à son courant d’affluer dans ces centres en les activant.

Présentation générale de quelques nadis principaux, dans le corps, en formation de Soins Egypto-Esséniens, par Bernard Rouch.

Les nadis dans le corps

La purification des nadis est essentielle puisqu’elle assure la circulation du Prâna. En effet, tout blocage de l’Énergie Vitale dans les nadis, ou méridiens, peut se traduire par des maladies organiques et mentales. Si la circulation est affaiblie ou bloquée, l’individu fait l’expérience de l’abandon, de l’angoisse, de la peur… et recherche dans le monde extérieur ce qui se trouve en lui. Des soins énergétiques spécifiques, tels ceux enseignés dans l’approche des Soins Esséniens ou des Soins Égypto-esséniens sont très efficaces pour redynamiser et tonifier les nadis.

La purification des nadis par des respirations spécifiques, constitue l’exercice premier et le plus important pour les yogis. Elle régularise la vie tout entière et équilibre l’être humain. Aussi les exercices de yoga œuvrent, de la même manière que l’acupuncture, dans le sens de la purification et du renforcement des nadis. Les pranayamas, techniques respiratoires du yoga, aident à la circulation et à l’équilibre de l’énergie.

De ce fait, il augmente le blocage des chakras, inhibe ses émotions et compense ses frustrations par une fuite exagérée dans des activités ou dans un comportement négatif.

Ne pas oublier que les expériences émotionnelles non résolues, sont stockées à la mort physique, et se manifesteront lors de l’une incarnation suivante. Elles détermineront en partie les circonstances dans lesquelles nous re-naissons.

Le Prâna

Le Prâna relie l’homme au cosmos : c’est la substance subtile, ou énergie vitale, qui existe au sein de chaque chose et qui pénètre en lui principalement par les souffles et secondairement par l’alimentation. Il voyage donc le long des nadis, qui le conduisent : dans les chakras qu’il va vivifier, dans les organes des sens qu’il va alimenter (chacun d’eux ayant un nadis le reliant au cerveau et au corps subtil avec lequel il est en rapport).

nadisCette pénétration dans les corps subtils se fait par les deux narines pour Ida et Pingala, par la cavité cervicale pour Sushumna.

Ces énergies pénètrent ainsi à flot dans l’être humain, alimentant d’abord les 2 chakras de la tête, puis voyage le long des canaux subtils, de haut en bas et de bas en haut, et alimentant à leur tour les chakras situés sur le trajet de l’Épine dorsale ainsi que les chakras secondaires qui actionnent les organes principaux du corps en entier. En temps habituel, l’énergie polarisée emprunte les deux voies latérales Ida et Pingala qui chacune transporte un Prâna différemment polarisé : négatif à gauche (Ida) et positif à droite (Pingala).

Ida et Pingala ne communiquent pas entre eux mais lorsqu’ils se neutralisent dans le chakra-racine Muladhara, l’énergie ne pouvant plus alors circuler dans les voies latérales, elle va devoir obligatoirement emprunter la voie médiane de Sushumna… et ce sera le long du trajet de Sushumna que les feux de Kundalini vont monter et descendre lorsque l’adepte atteindra un certain degré de pureté et d’éveil.

Ces 3 nadis majeurs devront donc être « nettoyés » des résidus Karmiques avant que le courant Akashique de Sushumna puisse servir de canal à la Vie dans sa totalité, accueillant aussi bien l’afflux de Vie Spirituelle descendante que la Vie déjà existante et statique.

Pour obtenir la libération du Canal Lunaire Ida, le débutant devra purifier son sang par une alimentation saine et une hygiène de vie très stricte. Il devra aussi discipliner son corps émotionnel, son corps de désir et de sensation.

Pour obtenir la libération du Canal Solaire Pingala, il devra purifier ses pensées et ses actes. Il disciplinera ainsi son corps Mental.

Jean-Paul Thouny
Thérapeute énergéticien, formateur - Voiron (Isère) France
Formation "Thérapeute Énergéticien - niv.1"
astrologieFormation animée par Jean-Paul Thouny, débutant (groupe B) : samedi 16 et dimanche 17 octobre 2021 à Voiron (Isère), ayant pour objectifs :
• Apporter les connaissances permettant une aisance et une maîtrise indispensable dans la pratique du magnétisme et des soins énergétiques, tant à titre personnel (première année) que professionnelle (3 années). Vous découvrirez l’univers de l’énergie, dans tout ce qui nous entoure et développerez vos perceptions et ressentis.
• En fin de première année (niveau 1), vous aurez appris à ressentir l’énergie, à vous connecter, à vous ancrer, à vous centrer, afin de pouvoir pratiquer en toute sécurité pour vous et pour les autres, un certain nombre de soins complets.
• A l’issue de la formation complète (3 ans), vous disposerez d’une gamme étendue en possibilités de soins, vous permettant d’aborder nombre de problématiques que pourront vous soumettre vos consultants, dans une approche globale de l’être.
Informations et réservation, à la page : Formation Thérapeute Energéticien - niv.1.
Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous Print Friendly and PDF
Vous pourrez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.