Les cinq accords Toltèques

Se changer Soi pour changer le monde

L’histoire d’un livre devenu culte : Les quatre accords Toltèques. Le cinquième accord venant apporter la touche finale à l’enseignement de don Miguel Ruiz . Cinq règles de vie à appliquer pour intégrer les principes d’une vie saine et libre, dans notre quotidien.

Comment le chamanisme Toltèque devient accessible

accords toltèquesPendant longtemps, les enseignements chamaniques sont restés élitistes et difficiles d’accès. Ces enseignements portent les mémoires des peuples premiers, leurs enseignements et leurs souffrances. La civilisation Toltèque remonte aux alentours de l’an mil, au Mexique et d’après les scientifiques, aurait été une civilisation d’artistes et de bâtisseurs empreinte d’une grande spiritualité animiste. Leur savoir transmis par les sorciers Yaquis depuis des milliers d’années, serai bien antérieur à la civilisation Toltèque. La sagesse Toltèque est universelle et intemporelle.

C’est l’un d’entre eux : don Juan Matus qui permis à ce savoir ancestral de parvenir à notre société contemporaine, occidentale, par l’intermédiaire de son élève : Carlos Canesta. Au début des années 60, don Juan accepte de transmettre son savoir au jeune anthropologue, Carlos Castaneda qui cherche à expérimenter des plantes hallucinogènes pour une thèse d’anthropologie universitaire. Pendant plus de dix ans, Don Juan va ouvrir son monde, sa tradition qui remonte à la nuit des temps à un occidental et Carlos Castaneda va consigner ses enseignements sous forme d’un journal et va publier une douzaine d’ouvrages, dans le monde entier.

Depuis 1968, date de publication du premier ouvrage de Carlos Castaneda, « L’herbe du diable et la petite fumée », en Californie (USA), une porte close jusqu’à présent s’est ouverte au grand public.

Une révolution se met en marche, vivre et comprendre le chamanisme de l’intérieur devint possible grâce à Carlos Castaneda, qui transmis ses connaissances du monde des sorciers Yaqui et du chamanisme Toltèque au travers de ses écrits. Cela permit d’entrevoir d’autres manières de percevoir, d’expliquer et d’expérimenter la réalité ordinaire.

Cette première vague d’enseignements toltèque touche les précurseurs du chamanisme occidental, appelé aussi néo-chamanisme dans les années 1970 et 1980, en France.

Néanmoins, les récits de Carlos Castaneda restent par moments, peu accessibles et soulèvent des résistances, mais il n’empêche que les sorciers toltèques ont ouvert leur monde !

Don Miguel Ruiz

L’apport exceptionnel de don Miguel Ruiz est d’écrire ce livre : « Les quatre accords Toltèques » , qui connaît un succès mondial. Pourquoi ?

accords toltèquesDon Miguel simplifie les enseignements chamaniques toltèques, dans le sens où il les rend compréhensibles et applicables par tous, dans notre vie de tous les jours. Il parvient à en conserver leur profondeur, leur qualité de sagesse ancestrale et leur portée universelle.

Don Miguel Ruiz est un enseignant spirituel de renommée internationale, auteur de best-sellers de la série « Sagesse Toltèque », dont « Les quatres accords Toltèques », « La maîtrise de l’amour », « La voix de la connaissance », « Le cinquième Accord Toltèque ». Les livres de la Sagesse Toltèque ont été vendu à plus de 10 millions d’exemplaires aux États-Unis et ont été traduits dans 40 langues.

Le plus jeune des treize enfants, don Miguel Ruiz est né en 1952, dans le Mexique rural à des parents guérisseurs et pratiquants d’anciennes traditions toltèques. 

Né d’une mère curandera et d’un père nagual (chaman toltèque), il fait des études de médecine pour devenir chirurgien. Diplômé de l’école de médecine de Mexico, il pratique la neurochirurgie, avec son frère a Tijuana.

Un accident de voiture presque fatal, a changé pour toujours la direction de sa vie, qui bascule après une expérience de mort imminente qui l’aurait inspiré à chercher des réponses aux questions de l’existence dans la tradition toltèque.

Il quitta la médecine et se consacra à rechercher la vérité essentielle sur la vie et l’humanité. Avec l’aide de sa mère, et à travers les enseignements ancestraux, il a découvert son propre chemin vers la conscience, et a évolué vers une compréhension profonde de l’univers physique et du monde virtuel de l’esprit.

accords toltèquesDon Miguel a passé ces trois dernières décennies à guider les étudiants à la liberté personnelle grâce à ses connaissances profondes concernant la nature de la réalité humaine. Son plus récent livre, THE TOLTEC ART DE LA VIE ET LA MORT : Une histoire de découverte de soi (HarperElixir / HarperCollins) écrite avec Barbara Emrys a été publiée le 27 octobre 2015.

Combinant la mythologie toltèque et les perspectives scientifiques, don Miguel a pu fusionner la sagesse ancienne avec la physique moderne et le bon sens pratique, forgeant une nouvelle philosophie pour les chercheurs de vérité et d’authenticité personnelle. Son best-seller historique, The Four Agreements : Les quatres accords Toltèques, contient des étapes pratiques pour une transformation personnelle à long terme, et a été lu par des millions de personnes à travers le monde.

Publié pour la première fois en 1997, The Four Agreements a vendu plus de six millions d’exemplaires aux États-Unis et sept millions dans le monde entier. Il a été traduit en 40 langues, présent sur le best-seller du New York Times depuis près de dix ans et est le 36e best-seller de la décennie. Son dernier best-seller : The Fifth Agreement : Le cinquième Accord Toltèque, écrit en collaboration avec son fils don José Ruiz est un immense succès, et vient compléter la série « Sagesse Toltèque ».

Le concept de vie de don Miguel

accords toltèquesLa sagesse que don Miguel a apportée au monde lui a valu du respect dans le monde entier. Il a consacré sa vie à partager son message à travers des concepts pratiques afin de promouvoir la transformation et finalement de changer les vies pour le mieux. « Don Miguel Ruiz propose de passer avec soi cinq accords visant à briser nos croyances limitatives, qui distordent la réalité et nous maintiennent dans la souffrance. » précise Maud Séjournand, proche de Don Miguel Ruiz et enseignante de son œuvre.

À force de conditionnements culturels et éducatifs (sur ce qui est juste ou faux, bon ou mauvais, beau ou laid) et de projections personnelles (« Je dois être gentil », « Je dois réussir » …), nous avons intégré une image fausse de nous-même et du monde. Ces idées ne sont pas nouvelles. « Elles reprennent les principes de la thérapie cognitive, qui démontrent à quel point le manque de distance ou la généralisation abusive sont des pièges », remarque le psychiatre François Thioly.

Pourquoi alors cet engouement ? D’après Maud Séjournant, le talent de l’auteur est d’expliquer ces quatre accords avec des mots simples et des cas concrets. « Il n’est pas nécessaire d’être initié pour les mettre en pratique, poursuit Thierry Cros, coach. Miguel Ruiz n’ordonne rien. Il laisse entendre que s’il a pu s’approprier ces accords, tout le monde peut le faire. »

Ajoutez à cela la formulation même des préceptes, « qui tiennent en quelques mots, faciles à retenir », selon Jacques Maire, directeur des éditions Jouvence, auxquelles on doit la version française de l’ouvrage, et vous détenez le secret de ce best-seller. 

Les cinq accords Toltèques

Selon don Miguel Ruiz, nous vivons avec des accords inconscients de vie, et nous alignons nos pensées, nos actions, nos ressentis sur ces accords inconscients. Certains accords peuvent nous apporter de la joie ou du bonheur, d’autres, au contraire nous amener à construire une vie de souffrance et de peine. Il s’agit de nos peurs, de nos croyances et de nos blessures, mais pas seulement, nous avons à l’intérieur de nous-mêmes un système de perception de la réalité.

Afin de retrouver notre intégrité, notre estime personnelle, notre accords toltèquespaix et notre responsabilité dans tous les actes de notre vie, don Miguel Ruiz nous a proposé dans un premier temps quatre accords, avec son livre « Les quatre accords Toltèques : La voie de la liberté personnelle » :

  1. Que votre parole soit impeccable
    (Be Impeccable With Your Word)
  2. Ne réagissez à rien de façon personnelle
    (Don’t Take Anything Personally)
  3. Ne faites aucune supposition
    (Don’t Make Assumptions)
  4. Faites toujours de votre mieux
    (Always Do Your Best)
    Dans un deuxième temps, il nous propose un cinquième accord avec son livre « Le cinquième Accord Toltèque » :
  5. Soyez sceptique, mais apprenez à écouter
    (Be Sceptical but Learn to Listen)

L’application des cinq accords Toltèques

1. Que votre parole soit impeccable

(Be Impeccable With Your Word)

Le premier accord relève de la notion d’impeccabilité, notion reprise fréquemment par Don Juan, dans ses enseignements. Elle recoupe la notion d’intégrité, il s’agit de parler avec intégrité, sincérité et authenticité. Cela pourrait vous laisser croire qu’il y a une notion de bien et de mal et qu’il s’agirait d’un dogme ou d’une religion. Et bien, non, car le but de cet accord est au contraire, de nous obliger à être au plus près de notre sincérité et de notre intégrité et d’avoir le courage et la franchise de le dire. Et de ne dire que cela.

En fait, nous pourrions aussi dire qu’il s’agit d’un usage différent du langage que celui que nous faisons habituellement. Par exemple, dire « Bonjour » relève d’une formule de politesse. Si vous appliquez le premier accord Toltèque et si vous êtes impeccables avec les mots, vous dites « Bonjour » aux personnes à qui vous souhaitez sincèrement que le jour soit un « bon » jour pour elles. Si ce n’est pas ce qui est dans votre cœur, vous ne pouvez pas le dire sans trahir votre intégrité.

Amusez-vous à écouter dans un premier temps, ce que vous dites de manière automatique et demandez-vous simplement si vous êtes en accord avec la signification profonde des mots que vous éparpillez dans l’Univers.

N’oubliez-pas :

  • Parlez avec intégrité, dites ce que vous pensez avec simplicité en ayant conscience que vous êtes unique.
  • Bannissez les phrases dévalorisantes pour vous ou pour les autres.
  • N’utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire d’autrui.
  • Utilisez la puissance de la parole au service de la vérité et de l’amour.

2. Ne réagissez à rien de façon personnelle

(Don’t Take Anything Personally)

Le deuxième accord révèle un fait essentiel, dont nous n’avons pas souvent conscience. Je pourrai le résumer ainsi : « les autres ne parlent que d’eux-mêmes et ne jugent que par rapport à eux-mêmes ». Ceci est fort compréhensible intellectuellement. Nous avons tous notre propre système de perception et d’analyse du monde, nous avons tous nos propres traumatismes, nos propres blessures, nos propres peurs et nos propres croyances. Alors pourquoi prenons-nous personnellement ce que les autres nous disent et pourquoi réagissons-nous émotionnellement en permanence ? Peut-être parce que nous voulons être aimés, appréciés, compris. Peut-être parce que nous voulons contrôler l’extérieur, les autres et le monde en général.

Ce deuxième accord nous ramène à nous-mêmes, nous pouvons voir, entendre, sentir et ressentir et nous pouvons ne pas réagir, en maîtrisant nos pensées, nos émotions et nos ressentis. Cette attitude ne se décide pas seulement, elle fait partie du chemin de travail personnel pour passer du « laisser-aller » émotionnel, ou lâcher prise, dont parle Don Miguel.

Vous pouvez observer les domaines dans lesquels vous avez besoin, de vous sentir libre. Dans ces mêmes domaines, observez vos réactions aux comportements des autres, les jugez-vous, les critiquez-vous, commentez-vous leurs vies, etc.

Là où vous souhaitez être libre, offrez la même liberté aux autres.

N’oubliez-pas :

  • Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité, de leur croyances et donc de leur rêve.
  • Ils projettent sur l’extérieur afin de pouvoir observer leur création.
  • Ne donnez pas puissance aux choix des autres en votre égard.
  • Acceptez qu’il aient des idées différentes.
  • Celui qui est immunisé contre cela, n’est plus victime de souffrances inutiles.

Dans ce domaine de la psychologie intérieure, il est tellement facile d’écrire ces profondes vérités et tellement difficile de les appliquer. Amusez-vous en observant cela, pour vous aider à appliquer le deuxième accord.

3. Ne faites aucune supposition

(Don’t Make Assumptions)

Ce troisième accord s’adresse plus directement à votre fonctionnement mental, à cette habitude infantile de demander « pourquoi » et de s’inventer des réponses. L’enfant de deux à trois ans, voire plus tard et à l’adolescence va demander pourquoi ou faire des suppositions pour tenter de comprendre le monde mais il ne va pas croire ses suppositions.

À l’âge adulte, la différence est significative, nous croyons que ce que nous pensons est vrai. Pourquoi ? Parce que nous sommes gagnés par la maladie de « l’importance personnelle », nous sommes convaincus que nous sommes importants, que tout ce qui se passe dans notre vie est important et nous faisons des drames pour amplifier cette pseudo-réalité.

Observez vos paroles ou vos pensées. Vous pensez à une attitude étonnante d’un ami et au lieu, d’être impeccable en vous disant simplement « cette attitude est étonnante », votre fonctionnement mental va partir au galop et vous allez mettre sur pieds un scénario avec une pseudo-réalité et le piège est que vous allez vous auto-hypnotiser. Vous allez croire ce que vous inventez et agir par rapport à cela, d’où les nombreux malentendus. Le plus simple aurait été, peut-être d’interroger votre ami et de lui dire « ton attitude m’a étonné, est-ce que tu peux me l’expliquer ? ».

N’oubliez-pas :

  • N’imaginez pas à la place des autres. Ne pensez pas à leur place en projetant vos idées sur les leurs.
  • Posez des questions pour éclaircir des situations et acceptez qu’ils expriment leurs vrais désirs.
  • Bien souvent, une explication est bénéfique et change les rapports.
  • Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.

4. Faite toujours de votre mieux

(Always Do Your Best)

La perfection nous attire, comme une notion qui entraîne de nombreuses émotions négatives. Nous voulons être parfaits, nous voulons que les autres soient parfaits, etc. Nous construisons des illusions mentales de perfection. La vie quotidienne et la réalité extérieure nous enseignent que la perfection est un but idéal et non une réalité concrète.

Comment être satisfaits, heureux et épanouis tout en sachant que la perfection est par définition, inatteignable car inhumaine ?

Reprendre pieds dans le présent et se donner totalement dans chaque instant. Donner toute son énergie, ses compétences, ses qualités et son temps pour la tâche que nous avons décidé d’accomplir. Un fois accomplie, cette tâche peut nous apporter un sentiment d’accomplissement, même si tout n’est pas parfait. Nous sommes allés au bout de nous-mêmes, aujourd’hui.

Observez les domaines dans lesquels vous êtes insatisfaits et mettez en œuvre des actions simples, limitées dans le temps et quantifiables pour vous rapprocher de votre but. Après chaque action accomplie en donnant le meilleur de vous-mêmes, observez le chemin parcouru et le sentiment qui vous envahit.

N’oubliez-pas :

  • Dans chaque choix posez-vous la question : puis-je faire encore mieux ?
  • Le mieux est lié aux connaissances et possibilités du moment présent.
  • Votre « mieux » change d’instant en instant, quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets.

5. Soyez sceptique, mais apprenez à écouter

(Be Sceptical but Learn to Listen)

Ce dernier accord, ajouté après les quatre premiers insiste sur l’illusion de notre dialogue intérieur. Nous croyons que ce que nous pensons est vrai, nous croyons que ce que nous voyons est vrai, nous croyons que ce que nous sentons est vrai etc. L’invitation de don Miguel est de nous interroger sur la véracité de tout ce que nous vivons et de créer un lieu de silence à l’intérieur de nous pour pouvoir écouter.

Cet accord reprend des thèmes toltèques développés par don Miguel sur le fait que nous avons un dialogue intérieur permanent et que nous donnons crédit à tous ces bavardages. La première action à apprendre est de stopper notre dialogue intérieur pour entendre le dialogue de l’Univers.

Être capable d’écouter signifie, comme dans les groupes de paroles aussi d’être capable de se taire et de laisser autant de place à la vérité de l’autre qu’à la sienne. Vaste programme.

Choisissez une journée, pendant laquelle vous décidez d’écouter les autres, de ne pas leur couper la parole, de ne pas leur donner de conseils ou de directives et de ne pas donner votre opinion. Observez à la fin de la journée comment vous vous sentez.

N’oubliez-pas :

  • Qui écoutez-vous ?
  • A qui donnez-vous votre pouvoir ?
  • Remettez-vous en cause vos connaissances ?
  • Sur quelle vérité sont fondées les croyances que vous avez ou que les autres ont ?
  • Si vous étiez né(e) ailleurs ou dans une autre époque, auriez-vous les mêmes ?
  • Sont-elles réelles ou illusions ? Une vérité est valable pour tous.
  • Pourquoi d’autres pensent-ils ou font-ils l’opposé de vous et pensent aussi être dans la vérité ? Qui est dans l’erreur ? Vous, l’autre ou les deux ?
  • Ne vous croyez pas vous-même, ni personne d’autre.
  • Écoutez-vous et osez penser l’inverse… et si c’était possible… aussi ?
  • Utilisez la force du doute pour remettre en question tout ce que vous entendez : est-ce que c’est « vraiment » la vérité ? Écoutez l’intention qui sous-tend les mots et comprenez le véritable message.
  • Vivez-vous dans le jeu des victimes ou coupables ? En guerrier à l’affut de ce qu’il faut combattre ou en Sage neutre comprenant votre pouvoir ?
  • Sortez du rêve des autres et vivez vos choix du mieux possible.

L’ultime accord Toltèque !

Les quatre accords Toltèques permettent déjà d’aller loin dans l’épanouissement personnel.
accords toltèquesIls stipulent d’avoir un langage  propre  et  dénué  de  toute  critique ou autre  poison  émotionnel (premier accord), d’éviter de prendre les choses à cœur peu importe ce qui arrive (deuxième accord), de ne rien supposer sur les autres, leurs intentions, leurs dires (troisième accord) et enfin de toujours donner notre maximum en lâchant prise (quatrième accord).

Vous constaterez déjà qu’avec les quatre premiers, vos relations avec les autres s’en retrouvent profondément modifiées et améliorées.

Le cinquième accord stipule d’être sceptique par rapport à ce que les autres disent.
En effet, lorsque les autres vous parlent, ils ne font que projeter leur propre réalité, ce qui n’est en rien la vérité.
Pour cette raison, il faut rester sceptique en toute circonstance et ne jamais prendre pour argent comptant tout ce que l’on entend.
D’autre part, même s’il vaut mieux éviter de croire tout ce que l’on entend sur parole, il est quand même nécessaire d’apprendre à écouter !

Soyez sceptiques
Lorsque les humains communiquent, ils utilisent leur propre langage, leur propre vocabulaire, selon leur propre façon  de  voir  les  choses.  La  vision  de  chaque  personne  dépend  de  son  vécu,  de  ses  expériences  et  de  son éducation, ainsi lorsque vous écoutez quelqu’un parler, évitez de confronter ses dires à vos propres croyances et à votre vécu personnel, sinon vous vous exposez à une incompréhension.
Soyez conscient que nous nous racontons tous des histoires, on raconte notre propre histoire, toute notre vie.

Quand vous parlez à quelqu’un, gardez toujours en tête qu’il vous raconte des choses avec le filtre de sa propre réalité qui est virtuelle, c’est comme s’il traduisait chaque événement dans son propre langage.
Attention au vice inverse : n’allez pas dire « Je ne crois plus à rien ».
Il s’agit seulement de prendre de la distance par rapport aux dires d’autrui.

Apprenez l’écoute active
Même s’il faut être sceptique sur ce que l’on entend, cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas écouter !
Bien au contraire.
Les gens vous communiquent leur point de vue, il ne s’agit pas de dire « C’est vrai » ou « C’est faux ». Juger n’est pas la bonne façon de faire, cela serait contraire au premier accord (que votre parole soit impeccable).
Apprenez simplement à écouter avec respect et surtout à tenter de comprendre l’autre et son point de vue.
Pour  cela,  la meilleure  chose  à  garder  en  tête  est  la  suivante :  « N’écoutez pas quelqu’un dans l’optique de répondre ».

En effet, lorsque vous écoutez vraiment quelqu’un, vous pouvez repérer dans son discours sa manière de communiquer (positif/négatif, actif/passif dans sa vie, visuel/auditif/kinesthésique…). De cette manière, vous allez non seulement pouvoir adapter votre communication à la sienne de manière à être mieux écouté et mieux compris, et surtout vous allez pouvoir poser des questions extrêmement pertinentes.
Pour cela, rien de tel que la reformulation.

En effet, lorsqu’une personne vous raconte son histoire, pour être sûr de bien comprendre ce qu’elle veut dire, usez de la reformulation.
Cela consiste simplement à résumer ce qu’elle a dit et le poser sous forme de question.

En conclusion

accords toltèques« Les Accords Toltèques » nous invitent à un voyage intérieur qui permet de relier une sagesse ancienne à des pratiques modernes d’épanouissement personnel. Les particuliers, comme les entreprises ont mis en œuvre ses principes et cela apporte une contribution originale à la recherche de bien-être et d’harmonie de ce début du 21e siècle.

Restons sceptiques et écoutons
« Les gens nous disent dès notre naissance que le monde est comme ceci et comme cela, et naturellement nous n’avons d’autre choix que d’accepter le monde tel que les gens nous l’ont décrit » p111 de La Roue du temps : Les chamans du Mexique ancien, de Carlos Castaneda, éd du Rocher 1999.

Jean-Paul Thouny
Thérapeute énergéticien, Voiron (Isère) France

Principales sources

Pour en savoir plus

Les quatre accords Toltèques : La voie de la liberté personnelle
Découvrez ou redécouvrez Les quatre accords toltèques, et prenez comme des millions de lecteurs en France et à travers le monde, la voie de la liberté personnelle.
Dans ce livre, Don Miguel révèle la source des croyances limitatrices qui nous privent de joie et créent des souffrances inutiles. Il montre en des termes très simples comment on peut se libérer du conditionnement collectif – le « rêve de la planète », basé sur la peur – afin de retrouver la dimension d’amour inconditionnel qui est à notre origine et constitue le fondement des enseignements toltèques que Castenada fut le premier à faire découvrir au grand public. Don Miguel révèle ici 4 clés simples pour transformer sa vie et ses relations, tirées de la sagesse toltèque. Leur application au quotidien permet de transformer rapidement notre vie en une expérience de liberté, de vrai bonheur et d’amour.
Les quatre accords toltèques : 1 – Que ta parole soit impeccable ; 2 – Ne réagis à rien de façon personnelle ; 3 – Ne fais aucune supposition ; 4 – Fais toujours de ton mieux.
Nouvelle édition tant attendue en format poche de ce best-seller ! 1 million d’exemplaires vendus en France de ce texte de référence en développement personnel. UN EVENEMENT !

Le cinquième Accord Toltèque
Dans son best-seller mondial, Les quatre accords Toltèques, don Miguel Ruiz révélait comment le processus éducatif, notre « domestication », nous fait oublier la sagesse inhérente avec laquelle nous venons au monde. Tout au long de notre vie, nous concluons en effet des accords qui vont à l’encontre de ce que nous sommes et nous nous créons ainsi des souffrances inutiles. Les quatre accords Toltèques servent à briser ces accords qui nous limitent, pour les remplacer par d’autres qui nous procurent la liberté, le bonheur et l’amour. Aujourd’hui, aidé de son fils don José Ruiz, don Miguel jette une nouvelle lumière sur Les quatre accords Toltèques, auxquels ils en ajoutent ensemble un cinquième très puissant, afin que nous puissions faire un véritable paradis personnel de notre vie. Le Cinquième Accord Toltèque nous donne accès à un niveau de conscience de la puissance du Soi encore plus puissant qu’avant, nous restituant du même coup l’authenticité avec laquelle nous sommes venus au monde. Dans cette suite très attendue au livre qui a déjà changé la vie de millions de personnes de par le monde, les Ruiz nous remettent en mémoire le plus grand cadeau que nous puissions nous faire : la liberté d’être qui nous sommes vraiment. En nous donnant les outils pour y parvenir.

50 exercices pour pratiquer les accords Toltèques
Les accords toltèques sont quatre principes de vie mis en évidence par le chaman mexicain Miguel Ruiz dans son best-seller mondial publié en 1997 Les quatre accords Toltèques. S’inspirant de la sagesse du peuple toltèque, ces accords consistent à passer un pacte avec soi-même en s’engageant à suivre quatre règles simple pour vivre mieux : « Que votre parole soit impeccable » « N’en faites jamais une affaire personnelle » « Ne faites aucune supposition » « Faites toujours de votre mieux » Les 50 exercices de ce livre proposent au lecteur d’appliquer ces règles au quotidien, dans tous les domaines de sa vie.

Vous pourrez aussi aimer
1 Commentaire
  1. Jijjey Gal dit :

    Merci pour cet article, simple et complet, » impeccable » qui me fait enfin comprendre l’infini du bonheur non pas de les « appliquer » mais de se les approprier, de les « vivre ».
    Je partage sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.