Hygiène bucco-dentaire : votre bouche est le reflet de la santé de votre corps

Il est scientifiquement prouvé qu’une bonne hygiène bucco-dentaire influence notre état de santé général et, par conséquent, notre qualité de vie…

bucco-dentaireAvez vous déjà entendu l’adage suivant: « votre bouche est le reflet de la santé de votre corps » ? En effet, votre bouche peut vous signaler des problème de santé très précis et vous communique des indices sur votre état de santé général.

Par exemple, les ulcères aphteux sont parfois une manifestation de la maladie coeliaque ou de la maladie de Crohn, des gencives pâles qui ont tendance à saigner peuvent être un marqueur de troubles sanguins, la perte osseuse dans la mâchoire inférieure peut être un indicateur précoce de l’ostéoporose squelettique, et les changements dans l’apparence des dents peuvent indiquer la boulimie ou l’anorexie.

A l’inverse, les bactéries de la bouche peuvent entraîner une infection dans d’autres parties du corps. Cette situation se produit notamment lorsque le système immunitaire est affaiblit et/ou lorsque vous suivez certains traitements médicaux (ex: l’endocardite infectieuse)
Et pour terminer, on sait que la présence de substances toxiques pour votre corps peuvent être identifiées depuis votre salive…
bucco-dentaire
Quels indices troublants sComme de nombreuses parties du corps, votre bouche regorge de bactéries, qui sont pour la plupart inoffensives. Normalement, les défenses naturelles du corps et une bonne hygiène buccodentaires (comme le brossage quotidien), agissent pour contrôler et réguler ces bactéries. Mais lorsque vous négligez votre hygiène bucco-dentaire, les bactéries peuvent évoluer et mener à des infections bucco-dentaires, comme la carie dentaire, les maladies des gencives et bien plus…

Certains médicaments – comme les décongestionnants, les antihistaminiques, les analgésiques, les diurétiques et les antidépresseurs – n’améliorent pas la situation.
En effet, certains d’entre eux peuvent réduire l’écoulement de la salive. Hors la salive nettoie les aliments et neutralise les acides produits par les bactéries dans la bouche, ce qui aide à vous protéger contre les invasions microbiennes qui pourrait mener à la maladie.

Protection contre les envahisseurs nocifs : Comment la salive désactive les bactéries et les virus

La salive est également l’une des principales lignes de défense de votre corps contre les organismes pathogènes, comme les bactéries et les virus. Elle contient des anticorps qui attaquent les agents pathogènes viraux, comme le rhume et le VIH. Elle contient également des protéines appelées histatines, qui inhibent la croissance d’un champignon naturel appelé Candida albicans. Lorsque ces protéines sont affaiblies par une infection comme le VIH ou une autre maladie, la candidose peut devenir incontrôlable, ce qui entraîne une infection fongique appelée muguet.

La salive vous protège également contre les bactéries pathogènes. Elle contient des enzymes qui détruisent les bactéries de différentes façons, en dégradant les membranes bactériennes, en inhibant la croissance et le métabolisme de certaines bactéries et en perturbant les systèmes enzymatiques bactériens vitaux.

Facteurs de risque courants pour la santé bucco-dentaire

Les facteurs de risque qui peuvent perturber votre santé bucco-dentaire sont les suivants :
  • Régime
    Le régime est un facteur de risque de carie dentaire, de maladie coronarienne, d’accident vasculaire cérébral, de diabète, de cancer, d’obésité.
  • Tabac en cigarette/cigare, en pipe ou à mâcher
    C’est un facteur de risque pour les cancers de la bouche et certains autres cancers, les maladies parodontales, les maladies coronariennes, les accidents vasculaires cérébraux, les maladies respiratoires, le diabète.
  • Consommation d’alcool
    L’alcool représente un facteurs de risque de cancer de la bouche et d’autres cancers, maladies cardiovasculaires, cirrhose du foie…
  • Hygiène générale
    Facteur de risque de maladie parodontale et autres maladies bactériennes et inflammatoires
  • Stress
    Facteurs de risque pour les maladies parodontales et cardiovasculaires
  • Situation socioéconomique
    Facteur de risque indépendant et déterminant sous-jacent d’autres facteurs de risque.
  • Régime alimentaire
    L’alimentation est un facteur de risque pour les caries dentaires, les maladies coronariennes, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète, les cancers et l’obésité.
    L’alimentation – les aliments et les boissons que nous consommons pour nourrir notre corps – et nos habitudes alimentaires ont une influence importante sur notre santé et notre bien-être. Une bonne alimentation fournit à l’organisme la quantité et la qualité appropriées de nutriments dont il a besoin pour rester en bonne santé. Les maladies carentielles telles que l’anémie et l’ostéoporose résultent d’un apport insuffisant en nutriments spécifiques essentiels (sous-alimentation). La suralimentation ou l’apport excessif en nutriments (suralimentation) conduit à l’obésité, un facteur de risque majeur reconnu pour la santé. Le surpoids et l’obésité augmentent le risque de coronaropathie, d’accident vasculaire cérébral et de diabète de type 2.

Quelles maladies peuvent être liées à la santé bucco-dentaire ?

Votre (mauvaise) santé bucco-dentaire peut contribuer à diverses maladies et affections, notamment :
  • Endocardite
    L’endocardite est une infection de la paroi interne du cœur (endocardite). L’endocardite se produit habituellement lorsque des bactéries ou d’autres germes provenant d’une autre partie de votre corps, comme votre bouche, se propagent dans votre circulation sanguine et s’attaquent aux zones endommagées de votre cœur.
  • Maladies cardiovasculaires
    Certaines recherches suggèrent que les maladies cardiaques, les artères obstruées et les accidents vasculaires cérébraux peuvent être liés à l’inflammation et aux infections causées par les bactéries buccales.
  • Grossesse et accouchement
    Ce ne sont pas des maladies, mais peuvent être affectées par la santé bucco-dentaire
  • La parodontite a été liée dans certains cas, à la naissance prématurée et à l’insuffisance pondérale à la naissance.
Certaines maladies peuvent également affecter votre santé bucco-dentaire, notamment :
  • Le diabète
    Le diabète réduit la résistance du corps à l’infection, ce qui met les gencives en danger. Les maladies des gencives semblent plus fréquentes et plus graves chez les diabétiques. La recherche montre que les personnes atteintes de maladies des gencives ont plus de difficulté à contrôler leur glycémie et que des soins parodontaux réguliers peuvent améliorer le contrôle du diabète.
  • HIV/AIDS
    bucco-dentaireLes problèmes bucco-dentaires, comme les lésions douloureuses des muqueuses, sont fréquents chez les personnes vivant avec le VIH/sida.
  • Ostéoporose
    L’ostéoporose – qui affaiblit et fragilise les os – peut être liée à la perte osseuse parodontale et à la perte de dents. Les médicaments utilisés pour traiter l’ostéoporose comportent un faible risque d’endommagement des os de la mâchoire.
  • La maladie d’Alzheimer
    L’aggravation de la santé bucco-dentaire est perçue au fur et à mesure que la maladie d’Alzheimer progresse.

Parmi les autres affections qui pourraient être liées à la santé bucco-dentaire, mentionnons les troubles de l’alimentation, la polyarthrite rhumatoïde, les cancers de la tête et du cou et le syndrome de Sjogren, un trouble du système immunitaire qui cause la sécheresse bucco-dentaire.

Comment améliorer mon hygiène bucco-dentaire ?

  • Ne vous couchez pas sans vous brosser les dents
    La recommandation générale est de se brosser les dents après chaque repas principal ou au moins deux fois par jour. Pourtant, beaucoup d’entre nous continuent à négliger de se brosser les dents avant de se coucher. Imaginez votre bouche toute une nuit sans défense…le brossage avant le coucher élimine les germes et la plaque qui s’accumulent tout au long de la journée.
  • La manière dont vous vous brossez les dents
    bucco-dentaireLa façon dont vous vous brossez les dents est tout aussi importante – en fait, mal se brosser les dents est presque aussi mauvais que de ne pas se brosser les dents du tout. Prenez votre temps, déplacez la brosse à dents en mouvements circulaires doux (n’agressez pas vos gencives) pour enlever la plaque dentaire. Si elle n’est pas retirée, la plaque peut durcir, ce qui entraîne l’accumulation de tartre et la gingivite (maladie des gencives précoces).
  • Ne négligez pas votre langue
    La plaque peut aussi s’accumuler sur la langue. Non seulement cela peut entraîner une mauvaise haleine, mais cela peut aussi entraîner d’autres problèmes de santé bucco-dentaire. Brossez doucement votre langue chaque fois que vous vous brossez les dents.
  • Pensez au bain de bouche
    Le bain de bouche agit de trois façons: il réduit la quantité d’acide dans la bouche, il nettoie les zones difficiles à brosser autour des gencives et dans les gencives, et il reminéralise les dents. Les bains de bouche sont utiles comme outil d’appoint pour aider à remettre les choses en équilibre.
    Le bain de bouche incluant une solution alcoolisée ne doit pas être utilisé de manière quotidienne. En effet, cette solution alcoolisée peut être agressive pour votre palais et détruire la flore buccale.
    Néanmoins un produit que tout le monde connaît, qui est très ancien et très peu onéreux : le bicarbonate de soude, et extrêmement efficace en bain de bouche, sans effets secondaires.
  • Buvez davantage d’eau
    L’eau demeure la meilleure boisson pour votre santé en général, et pour la santé bucco-dentaire. En règle générale, il est recommandé de boire de l’eau après chaque repas. Cela peut aider à éliminer certains des effets négatifs des aliments et boissons collantes et acides.
  • Limitez les aliments sucrés et acides
    Le sucre se transforme en acide dans la bouche, ce qui peut éroder l’émail de vos dents. Ce sont ces acides qui conduisent aux caries. Les fruits acides, le thé et le café peuvent également user l’émail des dents. Bien qu’il ne soit pas nécessaire d’éviter ces aliments, vous pourriez peut être limiter leur consommation.
  • Utilisez les huiles essentielles
    bucco-dentaireLes huiles essentielles et l’aromathérapie sont particulièrement adaptées pour une hygiène buccodentaire parfaite. Blanchir les dents, prévenir les aphtes et les caries, faire disparaître la mauvaise haleine, réduire la plaque dentaire, traiter la parodontose …
    Les huiles essentielles sont des alliées de choc pour entretenir ou même traiter tous les maux de bouche, tout en respectant l’écosystème bactérien.
  • Consultez votre dentiste au moins deux fois par an
    Vos propres habitudes quotidiennes sont essentielles à votre santé bucco-dentaire globale. Et quoiqu’il en soit, vous devriez consulter votre dentiste deux fois par an pour un détartrage et un examen de la bouche. Certes votre dentiste peut enlever le tartre et rechercher des caries, mais il peut aussi repérer les problèmes potentiels et offrir des solutions de traitement.

Des dents saines sont indispensables à notre bien-être

Une hygiène bucco-dentaire soigneuse va éviter les affections dentaires. Servez-vous régulièrement de votre brosse à dents pour éliminer ainsi les restes alimentaires et les dépôts bactériens à la surface des dents (la plaque).
Brossez vos dents après chaque repas principal, mais au moins deux fois par jour. Un moment spécialement propice à un brossage approfondi des dents et des espaces interdentaires, c’est le soir avant de se coucher.
Servez-vous d’une brosse à dents à petite tête et à poils souples. Rincez la tête de la brosse à l’eau après chaque usage et séchez-la à l’air.
Changez de brosse à dents tous les deux à trois mois.

bucco-dentaireLors du brossage des dents, les faces extérieures et intérieures des dents doivent être nettoyées par des mouvements verticaux (de haut en bas et de bas en haut) à partir du bord des gencives, à brosser lui aussi. Les surfaces de mastication doivent être brossées de l’arrière vers l’avant par de petits mouvements bien appuyés. La plaque nocive pourra ainsi être efficacement éliminée.
La mastication favorise l’écoulement de la salive et contribue ainsi à éliminer des restes alimentaires, ainsi qu’à neutraliser des acides qui peuvent nuire aux dents.
Les espaces interdentaires devraient être nettoyés en se servant de cure-dents médicaux, de fil dentaire ou de brossettes interdentaires spécialement destinées à cet usage – votre médecin-dentiste ou votre hygiéniste dentaire sont à votre disposition pour vous conseiller et vous indiquer le moyen mieux adapté à votre cas et la façon de l’utiliser.

Réaliser un excellent bain de bouche avec des huiles essentielles

Pour réaliser votre bain de bouche, prenez votre flacon vide, et ajoutez :
  • 20 gouttes d’huile essentielle de Clou de Girofle
  • 20 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 20 gouttes d’huile essentielle de Laurier Noble
  • 60 gouttes d’huile végétale de Tournesol

Bouchez (clic !), homogénéisez puis étiquetez votre flacon. Votre synergie est prête !

Comment utiliser cette synergie ?
Par voie orale, verser 6 gouttes de ce mélange dans 1/2 verre d’eau tiède et procéder à 1 bain de bouche 2 à 3 fois par jour. (Ne pas avaler !)

Réaliser des cures de 3 semaines maximum, puis observer une semaine d’arrêt avant de recommencer une autre cure.

Attention : n’appliquez jamais l’huile essentielle pure directement sur les muqueuses.

Grâce à la haute teneur en lipide de l’huile, vos dents seront protégées par une fine pellicule grasse qui empêchera les sucres de s’accrocher à l’émail.

Bon à savoir : contrairement aux bains de bouche pharmaceutiques, aucune intolérance aux bains de bouche à l’huile n’a jusqu’à présent été détectée.

Le brossage des dents

C’est un des gestes que l’on apprend en bas âge, mais savez-vous vraiment ce qu’est un bon brossage dentaire ?
  • Tout commence par une brosse à dents à poils souples et à petite tête afin de mieux atteindre toutes les surfaces des dents et les endroits plus difficiles.
    bucco-dentaire
  • La durée d’un bon brossage est d’environ 2 minutes. Vous devez tenir la brosse à dents à un angle de 45 degrés par rapport aux dents afin de ne pas user prématurément les gencives et l’émail des dents.
    bucco-dentaire
  • Effectuez des mouvements verticaux pour brosser toutes les surfaces dentaires, soient la surface externe du côté des joues et la surface interne du côté du palais. Un mouvement horizontal doit être fait pour la surface masticatrice des dents.
  • Vous devez également brosser votre langue et l’intérieur de vos joues, des régions qui sont souvent oubliées.
  • Depuis les dernières années, plusieurs sortes de brosses à dents électriques sont apparues sur le marché.
    bucco-dentaire
    Ces dernières permettent un bon brossage avec beaucoup moins d’efforts qu’une brosse à dents manuelle. Elles sont de plus en plus populaires chez les enfants et dans la population en général, bien qu’elles aient été conçues au départ pour les personnes à dextérité réduite. L’avantage d’une brosse à dents électrique est qu’elle nettoie bien les dents en la maintenant en place quelques secondes sur chaque dent et en passant ensuite à la suivante.

    bucco-dentaire
  • Il est recommandé de changer sa brosse à dents manuelle ou la tête de sa brosse à dents électrique tous les 2 à 3 mois; un bon moyen de vous en souvenir est d’associer ce changement à chaque début de saison.

La soie dentaires

bucco-dentaireLes espaces interdentaires sont difficilement atteignables avec la brosse à dents étant donné leur étroitesse. Pour les nettoyer convenablement, il est indiqué d’utiliser la soie dentaire une fois par jour, idéalement au coucher. Demandez conseil à votre hygiéniste dentaire ou votre dentiste pour une utilisation optimale de cet outil nécessaire.

La soie dentaire aide à éliminer la plaque et le reste des aliments pris entre les dents. Elle prévient l’apparition des caries et des maladies des gencives. Il vous faudra vraisemblablement environ l’équivalent d’une longueur de votre bras de soie dentaire pour vous permettre de la passer entre chaque espace interdentaire pour un nettoyage optimum.

Contrairement à ce que vous pourriez penser, il est plus efficace de passer la soie dentaire avant de vous brosser les dents. Les résidus alimentaires pris entre vos dents se retrouveront peut-être sur vos dents, votre langue ou ailleurs dans votre bouche après avoir passé la soie dentaire. Un brossage subséquent permet d’enlever ces résidus qui resteraient dans votre bouche si vous vous brossez les dents en premier.

La brossette interdentaire

bucco-dentaireLorsque vos dents ne se touchent pas totalement, il peut s’avérer intéressant d’utiliser une brossette interdentaire en complément au brossage normal et au fil dentaire. Ces petits goupillons sont conçus pour nettoyer les espaces plus larges entre les dents. Il suffit d’insérer la brossette dans les espaces entre les dents en exerçant une légère pression. De tailles différentes, demandez à votre spécialiste laquelle serait la meilleure pour vous.

N’oubliez pas qu’il est important de changer régulièrement votre brossette, au même rythme que votre brosse à dents ou encore plus fréquemment selon l’usure de la brossette.

Quel dentifrice choisir ?

Le dentifrice joue un rôle majeur en terme d’hygiène bucco-dentaire. En effet, le dentifrice agit à différents niveaux, il réduit la plaque dentaire bactérienne, il diminue le risque de pathologies des gencives et assure bien sûr une haleine agréable.

bucco-dentaireLe dentifrice aurait été développé pour la première fois en Egypte il y a plus de 3000 ans! A l’époque, il était constitué de sel et de poivre. Le sel possède en effet des propriétés abrasives qui favorisent la suppression du tartre. Le poivre était a priori utilisé pour ses propriétés antiseptiques notamment grâce à la pipérine qu’il contient.
Au fil des siècles, les égyptiens incorporèrent peu à peu d’autres ingrédients notamment l’argile et les cendres, deux composants ayant des propriétés abrasives.

Les égyptiens de l’antiquité furent aussi probablement les premiers à rajouter le bicarbonate de soude qui était à l’époque récupéré aux bords des lacs après évaporation. Cette poudre minérale blanche est encore utilisée de nos jours pour le blanchiment des dents.
Cette poudre blanche très prisée pour ses nombreuses vertus pour la santé, mais aussi pour son efficacité en matière de nettoyage, est un véritable allié des dents.
bucco-dentaireEn effet, le bicarbonate de soude possède des propriétés antiseptiques et antibactériennes qui permettent d’éliminer les bactéries pouvant causer des problèmes dentaires. En outre, le bicarbonate de soude est aussi réputé pour ses vertus éclaircissantes, et peut ainsi aider à blanchir les dents.

Il est aussi possible de se laver les dents avec du bicarbonate de soude seul, ou mélangé avec un peu de sel, mais pas plus d’une fois par semaine en raison de son action abrasive.

Le dentifrice évolua de façon conséquente au cours des différentes civilisations. De nombreuses plantes et écorces d’arbres furent peu à peu incorporées dans les formulations pour leurs propriétés mantibactériennes et/ou aromatiques, la cannelle par exemple.

La craie, roche riche en carbonate de calcium, commença également à être utilisée. Le carbonate de calcium est en effet un abrasif plus doux que l’argile.

Mais un fait beaucoup plus surprenant prend naissance à l’époque romaine avec l’ajout de l’urine comme ingrédient du dentifrice! L’urine fût utilisée de nombreux siècles pour obtenir des dents blanches. L’ammoniac obtenu de la décomposition de l’urée issue de l’urine favorisait à priori le blanchiment des dents.

Le dentifrice existait jusqu’au 19ème siècle sous forme de poudre ou de mélanges à mastiquer. C’est à cette période que la première pâte de dentifrice fût crée sous forme de tube souple aux Etats-Unis.

Mais ce n’est qu’au siècle dernier que l’industrialisation du dentifrice commença réellement. De nouveaux composants chimiques furent alors rajoutés dans les dentifrices. Malheureusement, certains d’entre eux présentent des toxicités. Voyons le plus connu, le plus publicisé d’entre-eux :

Le fluorure dans le dentifrice
L’origine du fluorure est notamment liée aux activités d’extraction de l’aluminium à partir du minéral appelé cryolithe. Le fluorure est un résidu de cette extraction. Le lobbying sidérurgique américain est en effet dès les années 1940-1950 à l’initiative de l’utilisation du fluorure dans le domaine de l’hygiène bucco-dentaire. Le fluorure a progressivement été rajouté dans le dentifrice, l’eau de consommation ainsi que dans le sel alimentaire afin notamment de prévenir les risques de caries. Les dentifrices contiennent en général entre 1 et 1.5 mg/kg (soit entre 1000 et 1500 ppm). Le fluorure du dentifrice permet de minéraliser la surface des dents, c’est à dire l’émail dentaire.

Pour mieux comprendre ce mécanisme, il est important de prendre en considération la composition de l’émail. Ce dernier est constitué principalement de phosphate et de calcium. Or, la consommation de sucres et de glucides modifie le niveau d’acidité buccale. En fait, les bactéries fabriquent des acides organiques en transformant le sucre en énergie. Ces acides produits induisent une baisse du pH, bref ils favorisent la dissolution du phosphate et du calcium. L’émail perd donc ses minéraux, on parle alors de déminéralisation. Cependant, notre salive rééquilibre cette perte en apportant naturellement de nouveaux minéraux, il s’agit de la reminéralisation.

Les caries apparaissent généralement lorsque les phases de déminéralisation sont plus importantes que les phases naturelles de reminéralisation. Le fluorure participe dans ce cas au rééquilibrage car il possède en effet les propriétés nécessaires pour s’associer aux atomes de calcium et de phosphate. Il ,renforce ainsi de nouveau l’émail à la surface de la dent.

bucco-dentaireLes fluorures sont néanmoins des éléments toxiques. Rappelons par exemple qu’ils interviennent également dans la composition d’insecticides. L’excès de fluorure entraîne la fluorose, une maladie pouvant provoquer des douleurs articulaires et de graves problèmes osseux. Par ailleurs, le fluor ingéré aurait également des répercussions au niveau du fonctionnement neurologique, plus exactement sur la glande pinéale du cerveau. Dès 1997, des travaux de recherche de l’université anglaise de Surrey mettent en évidence ces interactions.

Certes, les faibles doses contenues dans les dentifrices ne sont pas significatives. Cependant, nous faisons face à deux problèmes potentiels. Le premier concerne le risque d’ingestion pour les enfants. En effet, les enfants de moins de 5 ans avalent jusqu’à 50% du dentifrice.

Le second problème réside sur l’accumulation. En effet, une petite dose n’est pas risquée mais une petite dose répétée chaque jour au fil des années porte beaucoup plus à questionnements …

Jean-Paul Thouny
Thérapeute énergéticien, formateur - Voiron (Isère) France

Principales sources :

Pour aller plus loin

L’Hygiène bucco-dentaire. Pour garder le sourire toute sa vie
du Dr Audrey Zitoun-Sztainman – Éditions Alpen

incarnation

Peur du dentiste ? La meilleure façon d’y remédier est de passer, le temps d’un livre, de l’autre côté de la roulette et de comprendre ce qui se trame dans un cabinet dentaire… Vous le verrez, ce n’est pas si terrible !
Le Dr Audrey Zitoun-Sztainman vous fait voyager dans la bouche, cet organe à la fois familier et méconnu. Rages de dents, gencives irritées, problèmes de positionnement, tartre, tous les maux, petits et grands, sont passés en revue. A chaque âge sa spécificité : du brossage des tout petits aux appareils amovibles des seniors, vous saurez tout des soins particuliers à apporter à chaque étape de la vie. Et parce qu’il vaut toujours mieux prévenir que guérir, Audrey Zitoun-Sztainman vous détaille un programme complet pour conserver, au naturel, un sourire éblouissant.
Grâce à ce livre, vous apprendrez : Comment protéger les dents de vos enfants contre les caries ; Les bonnes doses de fluor pour renforcer l’émail ; Comment en finir avec la mauvaise haleine ; Pourquoi il faut lutter contre les attaques acides ; Les traitements de demain ; Quelles huiles essentielles utiliser contre les maux de bouche. Votre santé bucco-dentaire est désormais entre vos mains…

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous Print Friendly and PDF
Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.