Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

Faux Départ

Conférence sur l’internet
de Sonia Barkallah
vendredi 14 décembre 2012 à 14h30 (h. du Québec) et à 20h30 (h. de Paris)

Trente années se sont écoulées depuis que le Dr Raymond Moody a recueilli les premiers témoignages de ceux qui ont frôlé la mort...
la vie après la vie
Ils sont des millions à travers le monde à nous raconter la même histoire troublante, comme la sensation de se détacher de son corps, assister à sa propre réanimation, entendre les chirurgiens parler entre eux, puis traverser un tunnel au bout duquel se trouve une extraordinaire lumière. Cette expérience a bouleversé leur vie, au point qu’ils ne craignent plus la mort.

Les Expériences de Mort Imminente
la vie après la vie
Longtemps considéré comme obscur et assujetti aux railleries, le phénomène intéresse aujourd’hui de nombreux scientifiques, qui s’interrogent : Comment ces personnes ont-elles pu percevoir et mémoriser des scènes de leur réanimation alors qu’elles étaient inconscientes, dans le coma et parfois déclarées morte cliniquement ?
la vie après la vie
Ils sont Cardiologues, Neurologues, Anesthésistes-Réanimateurs, Médecins ou Psychologues, certains conduisent une étude, d’autres ont vécu eux-mêmes une expérience de mort imminente. Ils témoignent sans complexe pour lever un tabou qui se révèle être une mine de connaissance pour la science et pour l’Homme. Le colloque sur les EMI organisé en juin 2006 à Martigues a permis de franchir un nouveau pas. Pour la première fois en France, deux centres hospitaliers ont débuté une recherche.
la vie après la vie
tarotUne nouvelle page de l’histoire des sciences s’écrit depuis une dizaine d’années suite à de nombreuses études menées à l’étranger et qui abandonnent définitivement l’hypothèse de l’hallucination pour s’orienter vers une possible délocalisation de notre conscience : l’ombre d’un nouveau paradigme se profile.

Le film
la vie après la vie
Dans le film « Faux Départ », parmi les intervenants présents, intervient le Dr Raymond Moody, Psychiatre et philosophe. En 1976, le psychiatre américain Raymond Moody publiait « La vie après la vie », une voie de recherche phénoménale sur les expériences de mort imminente.
la vie après la vie
Plus de 30 années se sont écoulées, les tabous sont levés et les témoignages affluent encore plus nombreux et troublants. Aujourd’hui, des études cliniques sont menées par des neurologues, des médecins, des cardiologues et des réanimateurs. De nouvelles pistes semblent confirmer leurs hypothèses.
la vie après la vie
Traquer la conscience pour savoir où elle se trouve, tel est l’objectif de nombreux chercheurs à travers le monde comme le Dr Sam Parnia, Peter Fenwick et le Dr Jean-Pierre Postel, anesthésiste réanimateur, chef de service à l’hôpital de Sarlat en Dordogne. Sam Parnia a lancé une étude en Grande-Bretagne en 2001 avec un protocole de « cibles cachées » dans les services de réanimation (visibles seulement du dessus). Son protocole a été affiné et relancé pour être conduit depuis 2008 dans 25 hôpitaux en Amérique du Nord et en Europe.
la vie après la vie
À l’hôpital de la Timone à Marseille, et plus particulièrement au sein de l’unité de soins et de recherche sur l’esprit dirigée par le Dr Eric Dudoit, psychologue clinicien, l’objectif est de reprendre la recherche depuis le début en essayant d’obtenir une validation française de l’échelle d’évaluation clinique de Greyson, qui consiste en l’analyse de l’expérience vécue, puis l’observation du changement de valeurs du sujet et enfin son impact sur l’entourage. « Nous pourrions vraiment ouvrir toutes les questions de psychopathologies sur ce qui fait qu’un être humain ne se sent pas bien, est atteint de névrose, voire de psychose. Est-ce qu’il n’y aurait pas là un problème de délocalisation de la conscience qui n’arriverait pas à se rétablir », se demande le Dr Eric Dudoit.

Quelles en seraient les implications ?
la vie après la vie
« Cela apportera un jour nouveau sur la conception de la pensée, sur ce qu’est l’être humain par rapport à l’univers. Quelle est sa place ? Existe-t-il autre chose ? Je crois que la physique quantique nous a ouvert pas mal de voies, et il est permis de penser que la vie humaine n’est qu’une étape », estime le Dr Jean-Pierre Postel.
la vie après la vie
Il est certain que si l’hypothèse selon laquelle la conscience fonctionnerait indépendamment de notre cerveau venait à être validée, cela aurait des conséquences incalculables. Toutes nos références s’effondreraient ; il s’ensuivrait une révolution plus importante que l’héliocentrisme, et cela aurait des implications dans tous les domaines. Nous savons également qu’à la suite de cette expérience certaines personnes ont eu des rémissions spectaculaires de maladies graves. N’y a-t-il pas là aussi des pistes à explorer pour la recherche ?
la vie après la vie
A la fin de la présentation de son film, Sonia Barkallah nous annoncera une grande nouvelle que vous aurez la joie de découvrir !
la vie après la vie
Sonia Barkallah
la vie après la vie
la vie après la vieJournaliste, productrice, Sonia Barkallah crée en 2006 S17 PRODUCTION, une société de production audiovisuelle indépendante, qu’elle dirige depuis. Elle a initié et organisé les premières rencontres internationales sur l’expérience de mort imminente qui se sont déroulées le 17 juin 2006 à Martigues. Ce colloque a réuni les plus grands experts internationaux sur le sujet et attiré plus de 2000 participants.
la vie après la vie
C’est à la suite du visionnage du film réalisé à partir du livre de Raymond Moody, « La vie après la vie » qu’il apparaît clairement à Sonia Barkallah qu’elle doit approfondir ce sujet. En 2002, elle entame une investigation qui durera quatre ans. Lors de cette enquête, le manque de communication entre les chercheurs lui apparait comme une évidence et provoque une prise de conscience. Elle organise le colloque de Martigues en 2006 afin de faire le bilan des 30 dernières années de recherches et de mettre en relation les chercheurs afin qu’ils puissent échanger et faire partager au public le résultat de leurs recherches et réflexions. Le premier objectif de Sonia Barkallah est d’encourager et de promouvoir la recherche sur les EMI et la Conscience.
la vie après la vie
Suite au colloque de Martigues, elle convainc le Dr Eric Dudoit, Psychologue clinicien à l’hôpital de la Timone à Marseille, puis le Dr Jean-Pierre Postel, Anesthésiste- Réanimateur au centre hospitalier de Sarlat, de se lancer dans la recherche. Peu après naît l’idée de la création d’un centre de recherche dédié à la question de la conscience : elle initie et fonde avec le Dr Jean-Pierre Postel le CNERIC (Centre national d’études, de recherches et d’information sur la conscience) en avril 2009.
la vie après la vie
Sonia Barkallah
Journaliste, productrice
contact@s17production.com
www.s17production.com
la vie après la vie
Conférence, accessible en deux clics
la vie après la vie
Le vendredi 14 décembre 2012
à 14h30 (heure du Québec) et 20h30 (heure de Paris) – durée : env. 1h30

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.