Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

L’abricot

L’été avance tranquillement et le plaisir de consommer notamment des fruits frais et de saison gorgés de soleil. L’abricot est un de ceux-ci et je dois dire que je l’ai beaucoup cuisiné, surtout en version sucrée, ce petit roi des fruits, fruit du soleil par excellence avec sa couleur orangé,
il enchante nos papilles tellement il est goûteux.
Et comme tout ce que dame Nature nous offre,
il renferme également de nombreuses vertus pour notre santé.

La petite histoire de l’abricot

abricotL’abricotier croissait à l’état sauvage en Chine du Nord il y a de cela 4000 ans. Il est cultivé en Chine depuis 2000 ans et fut longtemps appelé prunier de l’Arménie d’où on pensait qu’il était originaire.

Il serait arrivé au Proche Orient en suivant la route de la Soie en passant par l’Iran et l’Arménie. C’est au 1er siècle avant J-C que les Grecs puis les Romains découvrent l’abricotier, Dioscoride médecin grec bien connu lui donne le nom de « Mailon armeniacon » qui veut dire « pomme d’Arménie » et Pline, botaniste également bien connu y fait allusion en citant une variété du nom de « praecocium » qui signifie précoce car l’abricotier fleurit très tôt en saison.

Les Perses l’avaient d’ailleurs surnommé́ « œuf du soleil ». C’est cette même caractéristique qui a donné́ son nom à̀ la couleur abricot, proche du jaune-orangé.

Légende
La forme, le velouté de sa peau, les courbes du fruit et sa couleur jaune orangé parfois teintée de rouge ont contribué́ à faire de l’abricot un symbole sensuel. Au point qu’à la Cour de France, où rébus et bons mots étaient très en vogue à la Renaissance, la Reine Louise de Lorraine, épouse d’Henri III, finit par faire interdire l’emploi du mot, tant celui-ci était employé dans des expressions.

On a longtemps cru que l’abricotier était originaire de l’Arménie d’où sa dénomination en latin armeniaca utilisée par le naturaliste suisse Gaspard Bauhin et ensuite par Linné, naturaliste suédois qui a fondé les bases du système moderne de nomenclature binominale. Ce n’est qu’au XXe siècle que Joseph Decaisne soupçonne une autre origine à l’abricotier à savoir chinoise après avoir reçu des échantillons d’abricots sauvages provenant des montagnes de Pékin et d’autres abricots cultivés dans les environs de Pékin.

abricotL’abricotier a été introduit en France par deux voies, tout d’abord dans la vallée de la Loire en provenance d’Italie par le roi René d’Anjou qui après avoir hérité du royaume de Naples en 1435 rapporta dans sa région natale des plants et c’est en 1560 qu’on lui donnera le nom d’abricotier. Avec les guerres, les soldats ramenaient des noyaux qu’ils plantaient dans les jardins.

L’abricotier apparait également en Espagne et dans le Roussillon, on pense que se sont les Sarrasins lors de l’occupation de Narbonne en 715 qui introduisirent l’abricotier.

Mais ce n’est que 3 siècles plus tard que la culture de l’abricot s’établira en France. Il semblerait que ce soit grâce à M. de la Quintinie, jardinier du roi Louis XIV que la culture se soit lancée dans les jardins du roi.

De nos jours, en France, 3 zones se répartissent la culture de l’abricot
– Le bassin Rhône-Méditerranéen : les Pyrénées-Orientales, le Gard,
– les Bouches-du-Rhône
– la vallée du Rhône (Drôme, Ardèche, Isère).

La Turquie est le principal producteur d’abricot et la France le 2ème producteur de l’union Européenne après l’Italie.

Un peu de botanique

abricotLe terme « abricot » est apparu dans la langue française en 1512. Il est passé du latin praecoquum, ( précoce ), via le grec praikókion (précoce) puis l’arabe (albarqwq) et le catallan (albercoc). En arménien l’abricot est appelé « tsiran » depuis toujours.

L’abricotier est un arbre de petite taille de la famille des Rosaceae. Son nom scientifique est Prunus arméniaca.
Son fruit l’abricot est charnu, juteux, de forme arrondi et possède un noyau dur qui contient une amande. Il est riche en carotène et ou provitamine A qui lui confère sa couleur orangée. Sa peau est veloutée et sa couleur peut varier du jaune au rouge.
L’abricot est un fruit dit climactérique, c’est-à-dire qu’il mûrit après sa cueillette.
Il existe de nombreuses variétés d’abricots que l’on retrouve sur les étals, on retiendra l’Orangered, le Bergarouge, le Early Blush, le Orangé de Provence ou Polonais, le Kiot Cov pour le bassin Languedoc-Provence et Drôme Provençale et le Bergeron en Rhône-Alpes, le Royal Roussillon, le Héléna du Roussillon.

L’abricot et notre santé

abricotL’abricot est un des fruits les plus riches en provitamine A et très peu calorique 47kcal/100 g et est composé de 86 % d’eau.

Il est aussi une excellente source de fibres (2 gr/100 gr de fruits frais et 13 gr/100 gr de fruits secs), essentiellement de pectines, qui participent efficacement au bon fonctionnement de l’intestin, tout en influant sur la satiété.

Que retrouve-t-on dans l’abricot ?

abricotL’abricot est riche en antioxydants, de la famille des flavonoïdes qui permettent de neutraliser les radicaux libres du corps jouant ainsi un rôle de prévention contre les maladies cardiovasculaires et certains cancers.

Des caroténoïdes
On retrouve également dans l’abricot des caroténoïdes, notamment du bêta-carotène qui lui donne sa couleur orangée. La pelure d’abricot contient 2 à 3 fois plus de caroténoïdes que la chair et pour une portion équivalente 2 fois moins de bêta-carotène que la carotte. On en retrouve un peu moins dans les abricots séchés.

Des fibres
L’abricot est également riche en fibres (1,9 g/100 g) pour les abricots frais. 125 ml comble tout à fait l’apport journalier recommandé pour l’adulte soit 5et 8 %, quant à l’abricot séché pour 60 ml 8 à 12 % de l’apport recommandé. Ces fibres favorisent le transit intestinal.

Une source de vitamines et de minéraux non négligeables pour notre système immunitaire.

Magnésium : (8 mg/100 g) très utile à l’être humain car il participe au développement osseux, à la construction des protéines, les dents et le système immunitaire.

Fer : (0,54 mg/100 g) indispensable au transport de l’oxygène dans le sang et la formation des globules rouge

Cuivre : nécessaire à la formation des globules rouges et de plusieurs hormones. Il contribue également à la lutte contre les radicaux libres, néfastes pour l’organisme.

Phosphore : le phosphore contenu dans l’abricot est considéré comme le deuxième minéral le plus abondant de l’organisme après le calcium. Il joue un rôle important pour le maintien de la santé des os et des dents.

Potassium : (315 mg/100 g) important pour la croissance et l’entretien des cellules. Indispensable au système nerveux et à la contraction musculaire normale – y compris le muscle cardiaque. Le potassium est également un électrolyte qui aide à équilibrer les fluides du corps humain, important pour maintenir une bonne pression artérielle.

Des vitamines
Vitamine A et bêta carotène : (1,5 à 3 mg aux 100) antioxydante. Essentielle pour la santé, la vitamine A joue également un rôle important dans la vision au niveau de l’adaptation de l’œil à l’obscurité, elle participe également à la croissance des os, à la régulation du système immunitaire. Notre organisme peut transformer en vitamine A certains caroténoïdes on les qualifie de provitamine A ou bêta-carotène. Ce qu’il faut savoir c’est que le bêta-carotène ne se transforme en vitamine A que dans la mesure où l’organisme en a besoin. Le bêta-carotène est un pigment qui a une action filtrante face au soleil.

Vitamine B3 : importante dans la production d’énergie. Elle participe également au processus de formation de l’ADN (matériel génétique), permettant ainsi une croissance et un développement normaux.

Vitamine B5 : qui une fois dans l’organisme se transforme en coenzyme A et agit sur le système nerveux et les glandes surrénales, on l’appelle aussi « vitamine antistress ». Elle participe également à la formation et à la régénération de la peau et des muqueuses, au métabolisme des lipides et jouerait un rôle essentiel dans les mécanismes régulateurs de l’adrénaline, de l’insuline et de la porphyrine (un précurseur de l’hémoglobine).

Vitamine C : (10 mg/100 g) le rôle que joue la vitamine C dans l’organisme va au-delà de ses propriétés antioxydantes. Elle contribue aussi à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives. De plus, elle protège contre les infections, favorise l’absorption du fer contenu dans les végétaux et accélère la cicatrisation.

Vitamine K : indispensable dans le processus de la coagulation du sang et dans la calcification des tissus mous.

Les bienfaits de l’abricot sur notre santé

abricot

Nous le savons, manger des fruits et des légumes diminuent les risques de maladies cardiovasculaires et de certainscancers. L’abricot est riche en flavonoïdes qui permettent de réduire certains risques de cancers.

Les propriétés antioxydantes des flavonoïdes permettent de lutter contre les radicaux libres et prévenir de certaines maladies cardiovasculaires.

Facilitant la multiplication des globules rouges, il est un atout contre l’anémie.
La source importante de fibres contenue dans l’abricot, facilite le transit intestinal et prévient des risques de cancer du côlon.

Mise en garde

Les sulfites font partie des 9 allergènes alimentaires. Leur consommation peu entraîner des complications graves chez des sujets allergiques. Présents naturellement dans les aliments et l’organisme on les retrouve très souvent comme additifs alimentaires, comme agents de conservations notamment dans le vin notamment. Il s’avère que l’on peut trouver dans certains produits à base d’abricot (la confiture par exemple) la présence de sulfites non déclarés. Il faut donc être vigilant. On trouve maintenant des abricots secs sans sulfites.

Syndrome d’allergie orale

Ce syndrome est une réaction allergique à certaines protéines d’une gamme de légumes et fruits. Les personnes les plus touchées sont en général celles sensibles au pollen.
La plupart des réactions sont causées par des aliments crus, parce que les protéines allergènes associées au syndrome d’allergie orale sont habituellement détruites par la cuisson. Certaines parties des végétaux comme la pelure peuvent être davantage allergisantes que d’autres.

Les symptômes qui peuvent apparaître vont des démangeaisons et des brûlures aux lèvres, à la bouche et à la gorge, des écoulements et démangeaisons oculaires, des écoulements nasaux, des éternuements.
Les symptômes apparaissent habituellement quelques mn après avoir consommé ou touché l’aliment, mais peuvent parfois prendre plus d’une heure à se manifester.

Certaines personnes ont signalé l’apparition d’éruptions cutanées, de démangeaisons ou d’enflure en pelant ou en touchant les aliments en question, là où il y a eu contact avec la peau.
Il est toutefois conseillé de consulter un allergologue dans le cas de ce type de réactions.

L’abricot en cosmétologie

Action de l’abricot sur la peau
L’abricot est utilisé depuis longtemps dans la cosmétologie notamment comme soin anti-rides, en huile de massage,

L’huile d’abricot est issue par pression mécanique à froid des petites amandes contenues dans les noyaux des fruits Cette huile est riche en en acide oléique, en vitamines A et E, elle ravive l’éclat du teint et donne du tonus à la peau. Elle protège la peau contre les rayonnements lumineux.
Régénérante et anti-déshydratante, elle améliore la micro-circulation et contribue ainsi à retarder les effets du vieillissement de la peau. Grâce à ses vertus anti-inflammatoires, on l’apprécie pour son action calmante des brûlures tels que les coups de soleil.
L’huile d’abricot est également très nourrissante pour les cheveux.

abricotLe noyau d’abricot est utilisé dans les crèmes en gommage pour le corps pour éliminer les la couche de « peaux mortes ».

Quelques applications
Huile d’abricot maison
– 250 g de noyaux d’abricots
– 750 ml d’huile végétale (disponible en pharmacie)
Broyez les noyaux au pilon et en extraire l’huile. Réservez les noyaux dans un bocal en verre transparent puis, versez l’huile obtenue sur le dessus. Fermez et agitez le récipient. Placez-le dans un lieu ensoleillé durant 2 à 6 semaines. Ensuite, filtrez l’huile et conservez-le un an dans un bocal opaque. Vous obtiendrez une solution prête à être utilisée et à appliquer sur la peau.

Masque aux abricots
– 3 abricots frais bien mûrs
Élevez le noyau et récupérez la chair. Réduisez en purée et le soir appliquez sur votre peau préalablement nettoyée. Laissez agir 15 mn en étant allongée, cela vous permet de décompresser par la même occasion. Rincez à l’eau claire. Votre peau est douce et veloutée. Pour tous types de peau

Diminution de votre taux de cholestérol
Durant toute une nuit, faites tremper un abricot sec dans un verre d’eau. Le lendemain matin à jeun, mangez le fruit et buvez l’eau.

Cure d’abricots
Consommez quelques abricots secs avant le repas et ce pendant au moins quatre semaines consécutives. Les abricots secs doivent être trempés une nuit avant de les consommer.

L’abricot en cuisine

L’abricot bien mûr se doit d’être consommé rapidement. Il n’apprécie pas le réfrigérateur. On peut le congeler coupé en deux et s’en régaler durant l’hiver. Il est délicieux consommé frais ou en salade.

Commet apprêter l’abricot
En version sucrée
L’abricot entre dans la composition de nombreux desserts, tartes, bavarois, mousses, soufflets, crêpes et gaufres, muffins, yogourts glacés, en charlotte, clafoutis
On l’aime également en confitures, en sorbets, en smoothies, en coulis et en compote.

En version salée, on l’utilisera séché, sur des toasts avec du foie gras, ou simplement enroulé d’une viande séché comme du magret, dans une salade avec des noix. L’abricot sec est l’ingrédient incontournable des tajines.
Frais, il accompagnera un filet mignon de porc, une volaille et pourquoi pas un magret de canard. Farci avec du fromage de chèvre au romarin par exemple.

Quelques recettes avec l’abricot

Bakewell – Tarte aux abricots

Ingrédients (pour 8 personnes)

  • abricotune dizaine d’abricots environ
  • une pâte sablée maison ou du commerce
    Pour une pâte maison
  • 1 œuf
  • 80 g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre ramolli
    Garniture
  • 150 g de sucre en poudre
  • 150 g de beurre mou
  • 2 œufs
  • 90 g de poudre d’amandes
  • 60 g de farine
  • 1/2 c à c de levure chimique
  • 1/4 de c à c d’extrait d’amandes amères
  • 20 g d’amandes effilées.

Préparation

  • abricotLa pâte sablée
  • Mélangez le sucre et l’œuf dans cul-de-poule avec un fouet.
  • Ajoutez la farine d’un coup et pétrissez.
  • Incorporez le beurre en morceaux.
  • Bien mélanger de façon à obtenir une pâte bien homogène.
  • Mettez la pâte en boule.
  • Filmez et réservez au frais. Laissez reposer 30 mn avant l’emploi.
  • Préchauffez le four à 180°.
  • Foncez un moule de 28 cm avec la pâte et piquez le fond avec une fourchette. Tapissez le moule à tarte d’un papier sulfurisé et remplissez-le de haricots secs ou billes de céramique.
  • Faites précuire le fond durant 8 mn.
  • Garniture
  • Dans un saladier, versez le sucre, le beurre mou, la poudre d’amandes, les œufs, la levure chimique, la farine et l’extrait d’amande.
  • Mélangez pour obtenir une préparation homogène.
  • Répartissez le contenu sur la pâte.
  • Lavez et séchez les abricots puis ouvrez-les en deux et retirez les noyaux.
  • Rangez les oreillons d’abricots sur la tarte, côté interne vers le haut, en les enfonçant bien dans la garniture. Ils doivent arriver juste à hauteur de cette dernière.
  • Parsemez la tarte d’amandes effilées.
  • Enfournez pendant 30 mn environ jusqu’à ce la tarte soit bien dorée.
  • Laissez tiédir ou refroidir complètement selon votre goût avant de déguster.

Fondant d’abricot au romarin

Ingrédients (pour 10 personnes)

  • abricotCompotée d’abricots
  • 1 kg d’abricots
  • 50 g de sucre
  • 10 g de romarin frais (du jardin pour moi)
  • 1 branche de romarin frais
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • Appareil
  • 3 œufs
  • 125 g de sucre
  • 60 g d’huile d’olive
  • 50 g de poudre d’amande
  • 150 g de farine
  • 1/2 c à c de levure
  • 1 pincée de bicarbonate de sodium

Préparation

  • Compotée d’abricot
  • Après les avoir lavés, coupez les abricots en deux.
  • Réservez en quelques-uns pour déposer sur le dessus.
  • Dans une casserole faites revenir les abricots doucement avec l’huile d’olive.
  • Ajoutez le sucre et remuez doucement.
  • Incorporez le romarin que vous aurez coupé en petits morceaux.
  • Déposez sur le dessus une branche de romarin et couvrez. La vapeur de romarin dégagée va parfumer les abricots.
  • abricotSurveillez la cuisson, environ 20 mn Réservez ensuite et laissez refroidir.
  • L’appareil pâte
  • Préchauffez le four à 180°
  • Dans un cul-de-poule, battez les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  • Ajoutez l’huile d’olive, remuez puis la poudre d’amande, mélangez de nouveau.
  • Incorporez ensuite la farine tamisée, la levure et le bicarbonate.
  • Mélangez doucement afin d’obtenir un appareil homogène.
  • Ajoutez à la pâte la compotée d’abricots au romarin.
  • Mélangez de nouveau.
  • Versez dans un moule en silicone ou un moule carré beurré (en fait la forme importe peu) si vous n’utilisez pas de silicone.
  • Disposez des oreillons d’abricot côté creux sur le dessus et saupoudrez d’un peu de romarin.
  • Mettez à cuire au four 30 mn
  • Attendre que le gâteau ait refroidi pour le démouler.
  • Dès qu’il est froid saupoudrez de sucre glace et savourez-le avec un peu de compotée d’abricot.

Confiture d’abricot à la lavande

Ingrédients (pour 20 pots de 205 gr)

  • abricot5 kg d’abricots Bergeron
  • 2 kg de sucre spécial confiture allégées
  • 1/2 c à c de fleurs de lavande bio

Préparation

  • Rincez, dénoyautez et coupez les abricots en morceaux.
  • Puis mettez-les dans un grand faitout, recouvrez avec le sucre, laissez macérer 1 heure.
  • Mettez ensuite à cuire à feu vif jusqu’à ébullition en remuant fréquemment.
  • Ajoutez la lavande et laissez cuire encore 10 mn.
  • Remplissez ensuite des pots stérilisés à ras bord.
  • Couvrez les aussitôt et retournez-les pendant 3 mn.
Jackie Thouny
Conseillère en loisirs culinaires, Voiron (Isère) France

Pour en savoir plus :

Les petites confitures – Abricots, pêches et fruits d’été
de Christine Ferber – Éditions du Chêne

coriandre

Confiture d’abricots aux amandes ou à la vanille, confiture de brugnons à la lavande, confiture de pêches jaunes à l’orange, de nèfles ou de mirabelles, soupe de melon et framboises, compote de figues. Ce petit livre de recettes à la fois très classiques et très personnelles réjouira tous ceux pour qui l’été est la grande saison des confitures. Abricots, pêches, brugnons, rhubarbe, melon, pastèque, figues. rempliront les bocaux pour l’hiver !

C’est un ouvrage de référence qui propose toutes sortes de recettes à base de fruits cuisinés avec du sucre : confitures, mais aussi chutney, compotes, soupes, etc. Surnommée « la reine des confitures », Christine Ferber nous transmet son savoir-faire et ses conseils, son expérience et son amour des bonnes choses bien faites, comme si on partageait sa cuisine le temps d’une tournée. Les très belles photos de Bernhard Winkelmann, à la fois sensuelles et sobres, donnent beaucoup de modernité au livre.

Surnommée « La fée des confitures », Christine Ferber fait les délices des gourmands du monde entier. Des grands classiques, qu’elle a mis au goût du jour, aux recettes plus originales en passant par quelques incursions régionales, Christine Ferber déploie conseils et savoir-faire pour nous initier à ces noces exquises des fruits et du sucre.

Principales sources :

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous
2 Commentaires
  1. Marie dit :

    « S’ils sont cuisinés, le micro-onde est à proscrire. En effet le micro-onde tue la vie présente dans les aliments. »

    Toutes les formes de cuissons à plus de 42° tuent la vie présente dans les aliments, détruisent les vitamines, les enzymes, les diastases… sans compter le prâna, source de toute vie, qui s’échappe.
    Ca n’est pas juste le micro ondes 🙂

    Mille baisers et mercis pour ces beaux sujets <3

  2. BOUISSOU Bernadette dit :

    Merci Jackie pour cet excellent article! J’adore les abricots! Je vais tester les recettes! Bisous!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.