Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

La sève de bouleau

L'eau de bouleau, un élixir précieux

Au Québec en ce moment c’est la récolte de la sève d’érable dans les érablières pour faire le sirop d’érable. En France c’est une tout autre sève, en effet c’est la saison de la récolte de la sève de bouleau. La sève de bouleau aussi appelée eau est très précieuse pour nettoyer l’organisme, elle draine et reminéralise. Encore une fois nous sommes comblés par la générosité de Dame Nature.

La petite histoire de la sève de bouleau

sève de bouleauOn retrouve une consommation de la sève de bouleau depuis plus de 3000 ans, mais de nos jours peu de personnes sont au fait des propriétés de la sève de bouleau, contrairement aux anciens qui eux savaient. Autrefois et pas si loin, 50 ans en arrière, la majorité des peuples européens (est, nord ouest) avaient l’habitude de boire l’eau de bouleau au début du printemps. Chacun attendait impatiemment ce moment, véritable tradition ou armés de seaux, de tubes des centaines de personnes se rendaient dans les forêts pour récolter la sève de bouleau.

Jusqu’à la seconde guerre mondiale, la majorité des peuples de d’Europe centrale et du Nord de l’Europe utilisaient l’eau de bouleau pour les enfants afin de compléter le lait maternel.

L’eau de bouleau permettait de renforcer la croissance des enfants et des adolescents et surtout de permettre de donner de l’énergie aux adultes et aux personnes âgées face à la rigueur et la longueur du climat. Elle permettait de soulager les douleurs articulaires et rhumatismales.

Il est l’olivier du nord, l’arbre national de la Russie où on l’appelle le « puits du peuple », et traditionnellement, en Russie la dernière bouteille était destinée au Pope du village.
Ahmad Ibn Fadlan, l’un des plus grands voyageurs arabes, note dès 921 lors d’un voyage effectué comme ambassadeur du Calife abbasside Al-Muqtadir à Almış, auprès du roi des Bulgares de la Volga que les populations vivant le long de la Volga buvaient de la sève de bouleau.

sève de bouleauOn appelait autrefois le bouleau arbre de la sagesse, mais également « arbre aux néphrétiques » pour ses vertus thérapeutiques.
Conrad de Megenberg (XIVe siècle), célèbre savant allemand mentionne dans son ouvrage le plus connu Das Buch der Natur qu’elle était utilisée comme boisson rafraîchissante.
Rashid-al-Din, géographe persan rapporte également que les tribus Uriankhai de Sibérie coupaient les bouleaux et collectaient la sève, qu’ils buvaient à la place de l’eau.
En Allemagne, au XIIe siècle l’Abbesse Hildegarde de Bingen (1098-1179) parle déjà de ses vertus.

En 1565, Pierandrea Mattioli, médecin et botaniste italien écrivait :
« Si on perce le tronc du bouleau avec une tarière, il en sort une grande quantité d’eau, laquelle a grande propriété et vertu à rompre la pierre tant aux reins qu’en la vessie, si l’on continue d’en user. Si on s’en lave la bouche, elle guérit les ulcères qui sont dedans. »

Bien plus tard, Pierre-François Percy, chirurgien militaire des armées de Napoléon, déclara :
« Dans tout le Nord de l’Europe, jusqu’aux confins de la Russie, l’eau de bouleau est l’espoir, le bonheur, et la panacée des habitants riches ou pauvres, grands et petits, seigneurs et serfs… Les maladies de la peau, boutons, dartres, couperoses etc. lui résistent rarement. C’est un remède précieux dans les affections rhumatismales, les reliquats de goutte, les embarras de la vessie et une foule de maladies chroniques. »

sève de bouleauL’ethnologue suédois Gösta Berg suggérait aussi que la sève de bouleau était probablement le médicament le plus courant et le plus efficace contre le scorbut, provoqué par une carence en vitamine C.

En France, les monastères ont permis de préserver la tradition de la récolte et de la consommation de la sève de bouleau. De nos jours encore, les moines de La Trappe des Dombes au Plantay dans l’Ain ont gardé cette tradition. Chaque printemps, ce sont les jeunes moines qui ont la tâche de récolter la sève de bouleau fraîche. Elle permet aux plus anciens de retrouver leurs forces et de soulager leurs douleurs articulaires.

Suite à ces constatations, le bouleau a été proclamé « arbre néphrétique d’Europe ». Le XVIIe et le XVIIIe siècles n’ont pas cessé de vanter ses vertus.
La consommation de la sève de bouleau est une tradition qui existe depuis des milliers d’années dans le monde entier.

Dans les pays nordiques et d’Europe centrale comme :
En Finlande, la sève de bouleau était et est toujours utilisée pour traiter les problèmes de goutte, rhumatisme, inflammation urinaire, problèmes rénaux, le scorbut et les maladies de la peau.
Sa consommation permet de combattre la fatigue printanière et le rhume ainsi que d’atténuer la douleur des articulations, d’éviter les maux de tête ou migraines et aider à soigner les ulcères.

En Pologne, la sève de bouleau est fermentée pour en faire une boisson fortement alcoolisée appelée Oskola. Elle peut même être utilisée pour favoriser la pousse des cheveux.

Les Amérindiens de la Colombie Britannique et ailleurs au Canada consommaient de la sève de bouleau pour renforcer leur système immunitaire et lutter contre les maladies.

En Alaska, les Tanainas mettaient de la sève de bouleau fraîche sur les furoncles et les plaies pour atténuer la douleur et prévenir les infections.

Au Japon, la sève de bouleau est très connue également et a été traditionnellement utilisée par le peuple Ainu situé au nord du pays pour contrer les effets de l’hypertension et traiter les problèmes urinaires et la goutte.
La sève de bouleau est également utilisée comme tonique et un produit favorisant l’état de santé en général donnant ainsi lieu à un festival à chaque printemps.

En chine, la sève de bouleau fait partie de la pharmacopée traditionnelle pour lutter contre le rhume, réduire l’expectoration et atténuer les problèmes de néphropathie, goutte et scorbut.

On peut trouver de l’eau de bouleau dans les magasins bios ou bien à vendre en ligne.

Un peu de Botanique

sève de bouleauLe bouleau fait partie de la famille des Bétulacées avec notamment les aulnes, les noisetiers et les charmes. Il tient son nom du celte betul qui signifie : « premier mois lunaire » dans le calendrier celtique. Le bouleau est considéré comme un arbre de sagesse et de renouveau. Celui qui redonne la lumière.
C’est un arbre des pays froids et tempérés à écorce blanche et à bois blanc. En Europe, on distingue essentiellement deux espèces, le bouleau verruqueux ou Betula verrucosa et le bouleau pubescent ou Betula Pubescent.

Le bouleau arbre est très généreux en sève.
La sève de bouleau se récolte au printemps, au moment de sa montée et avant l’ouverture des bourgeons. On pratique un trou de faible diamètre dans le tronc de l’arbre, sur une profondeur de 2 à 5 cm et on y insère un tuyau. Un liquide très clair, légèrement sucré s’écoule assez abondamment. À l’état frais, la sève de bouleau est un liquide très clair, quasiment incolore, semblable à de l’eau avec un goût fade légèrement citronné.

Après quelques jours de repos la sève de bouleau se trouble par apparition de maléate de calcium et de phosphate calcique provoqué par la fermentation et les modifications biochimiques qu’elle subit.
Son état est d’autant plus instable que le sucre (lévulose = fructose) qu’elle contient entraîne une fermentation (probiotiques) et son goût devient acidulé.

Que contient la sève de bouleau

Antioxydant
La sève de bouleau est riche en antioxydants, des flavonoïdes comme la quercétine, des tanins, de l’acide chlorogénique.

Les antioxydants jouent un rôle important, celui de gendarmes face aux radicaux libres qui sont impliqués dans l’apparition des maladies cardiovasculaires et neuro-dégénérative, du vieillissement de la peau et de certains cancers en plus de stimuler le système immunitaire.
On retrouve également des mucilages, dix-sept acides aminés dont l’acide glutamique qui vivifie et dynamise. Elle contient aussi des cytosines et des sucres sous forme de fructose, de 0,5 à 0,2 %.

La sève de bouleau est composée également de deux hétérosides, (molécules nées de la condensation d’un sucre et d’une substance non glucidique) le bétuloside et le monotropitoside qui libèrent par hydrolyse enzymatique du salycicate de méthyle, un analgésique, anti-inflammatoire et diurétique efficace.

sève de bouleau
La sève de bouleau est composée d’une source de vitamines, minéraux et oligo-éléments indispensables pour notre système immunitaire.
La teneur en oligoéléments de la sève de bouleau dépend de la qualité du sol où il pousse.

Calcium : joue aussi un rôle important dans la coagulation du sang, le maintien de la pression sanguine et la contraction des muscles, dont le cœur.

Fer : important pour la croissance et l’entretien des cellules. Indispensable au système nerveux et à la contraction musculaire normale – y compris le muscle cardiaque. Le potassium est également un électrolyte qui aide à équilibrer les fluides du corps humain, important pour maintenir une bonne pression artérielle.

Cuivre : en tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.

Manganèse : agit à titre de prévention sur les dommages causés par les radicaux libres.

Magnésium :  » sel antistress « . Assure un bon équilibre nerveux et régularise l’excitabilité musculaire. Une carence favorise la fatigue, l’anxiété, l’insomnie, la constipation et la spasmophilie. Très utile à l’être humain car il participe au développement osseux, à la construction des protéines, les dents et le système immunitaire Potassium : aide à l’équilibre du rythme cardiaque et à la circulation sanguine,

Phosphore considéré comme le deuxième minéral le plus abondant de l’organisme après le calcium. Il joue un rôle important pour le maintien de la santé des os et des dents.

Silicium : utile au bon fonctionnement des articulations et pour lutter contre l’ostéoporose,

Vitamine C : antioxydant naturel permettant de contenir le stress oxydatif causés par les radicaux libres.

Zinc : joue un rôle important dans le cadre des réactions immunitaires, de la fabrication du matériel génétiques, de la cicatrisation des plaies et du développement du fœtus.

Les bienfaits de la sève de bouleau sur notre santé

Les vertus de la sève de bouleau
sève de bouleauLa sève de bouleau est efficace au sortir de l’hiver pour rebooster notre organisme. En effet durant l’hiver notre organisme a tendance à stocker les toxines par manque d’exercices et du fait d’une alimentation plus riche.

La sève de bouleau aide à drainer l’organisme en activant l’élimination des déchets organiques par les reins.

On lui confère également une action très efficace en cas de maladies de peau qui traduisent souvent des manifestations de troubles du système excréteur.
La sève de bouleau est également utilisée pour ses effets bénéfiques dans les problématiques liées à la vessie et à la vésicule biliaire, car elle nettoie en profondeur le foie et draine les reins.
Enfin, c’est un remède précieux dans les douleurs articulaires.

La cure de sève de bouleau au printemps
21 jours à raison d’un verre le matin à jeun (15 cl) une cure nécessite 3 litres.
Efficace en cure à la fin de l’hiver comme un excellent draineur diurétique et dépuratif pour éliminer les toxines accumulées durant l’hiver.

Bienfaits :

  • sève de bouleauactive la diurèse et l’élimination des déchets organiques : acide urique, urée et cholestérol.
  • propriétés vermifuges, détersives et anti-­lithiasiques.
  • action sur les maladies de peau (eczéma, boutons, acné, …) dues à des troubles du système excréteur. Elle permet également d’éclaircir le teint
  • son action anti-inflammatoire et analgésique est utile en cas de douleurs rhumatismales.
  • ses effets bénéfiques ont été remarqués dans les maladies des reins, de la vessie et de la vésicule biliaire.
  • efficace en cas d’ostéoporose.

En bref, La sève est un remarquable draineur de l’organisme : elle active la diurèse et l’élimination des déchets organiques : acide urique, urée, cholestérol.

Vous pouvez également associer cette cure de sève de bouleau à la gemmothérapie (médecine des bourgeons)
Cette cure peut se faire également à chaque changement de saison.
En ce qui me concerne je vais démarrer une cure de sève de bouleau sous peu…

Mise en garde

Ce produit est déconseillé aux personnes souffrant : d’allergie aux dérivés salicylés (du type aspirine) d’allergie à la sève du bouleau (différent d’une allergie au pollen de bouleau).
Effets secondaires de la sève de bouleau
Le processus de « nettoyage » orchestré par la sève de bouleau peut entraîner des désordres temporaires aux niveaux digestif et cutané. C’est tout à fait normal. Les toxines sont expulsées par le corps

Attention : ne pas confondre la sève de bouleau et le jus de bouleau, qui lui, provient d’une extraction à partir des feuilles !

Une découverte intéressante sur le plan culinaire pour moi, la sève de bouleau mélangée à la farine donne une pâte qui lève plus vite.

Comment participer à la prochaine récolte de sève de bouleau ?

Et si cette année, vous faisiez vous-même votre récolte de sève de bouleau ?
Cela peut sembler compliqué la première fois… on peut avoir peur de blesser l’arbre, de mal faire… Pourtant beaucoup d’autres, non professionnels le font avec succès, aussi pourquoi pas vous ?

sève de bouleauLe printemps arrive, la récolte s’approche !
La récolte commence…
Avant tout, commencez à repérer les arbres sur lesquels vous allez effectuer les prélèvements.  Choisissez des arbres de bonne taille, sains, se développants bien.

Sachez qu’un arbre moyen produit environ 200 litres de sève par jours pendant un mois, soit 6000 litres de sève. Il est recommandé de ne prélever que 5 litres par jours, soit 75 litres sur un mois… très peu en regard de la production de l’arbre. De ce fait pas de risque de l’épuiser.

Matériel à réunir :

  • sève de bouleauune bouteille d’eau en plastique, vide et propre, de 5 l.
  • un tuyau de plastique de 6 mm de diamètre.
  • une perceuse
  • une mèche de 6 mm de diamètre pour faire le trou dans l’arbre
  • une mèche de 6,5 mm de diamètre, pour percer le bouchon de la bouteille.

Récolte de la sève de bouleau
Idéalement le matin, il faut récolter la sève au début du printemps à la montée de sève. La récolte peut débuter dès la fin du mois de février, soyez attentifs aux signaux de la nature !

  1. Bien choisir le moment qui correspond au tout début du printemps avant que les bourgeons n’apparaissent.
  2. Percer le bouchon de la bouteille d’eau avec la mèche de 6.5 mm et y insérer le tube en plastique.
  3. Faire un trou dans le tronc de l’arbre à environ 1 m à 1,5 m du sol avec la mèche de 6 mm, et percer sur 3 cm de profondeur environ. Il est important de faire des trous propres et discrets pour préserver le tronc.
  4. Tailler en biseau l’extrémité du tuyau destinées à être insérée dans le tronc.
  5. Insérer l’extrémité du tuyau en plastique, taillé en biseau, dans le tronc et l’eau de bouleau va débuter à s’écouler dans la bouteille.
  6. Vous pouvez obtenir 5 litres par jour pour un bon arbre.
  7. sève de bouleauEnvelopper votre bouteille d’un tissu pour protéger l’eau de bouleau de la chaleur et de la lumière.
  8. Si vous récoltez en milieu sauvage, n’hésitez pas à recouvrir la bouteille de branche ou de feuillage.
  9. Attendre 12 à 24h pour venir chercher la bouteille.
  10. Vous pouvez changer de bouteille pendant plusieurs jours tant que l’arbre peut donner.
  11. Une fois la récolte de la saison terminée, on rebouche le tronc d’arbre avec une cheville en bois afin de permettre à l’arbre de refaire son écorce.
  12. La période de récolte dure de 3 à 4 semaines. Soyez attentifs aux signaux de la nature.

La récolte de sève de bouleau se fait essentiellement de façon artisanale.  Il est conseillé de trouver des bouleaux en pleine forêt, car la sève sera alors beaucoup plus riche en minéraux. Si la sève devient blanchâtre et qu’elle perd en transparence, c’est que les feuilles de l’arbre commencent à sortir et la sève est déjà trop avancée. Il est alors trop tard pour la consommer.

Cures de bouleau

Sève de BOULEAU Detox Bio

PROBIO-GEMMO – Kombucha de bouleau aux bourgeons de cassis et bouleau – Cure 3 l.

sève de bouleauRetrouvez les bienfaits de la sève fraîche récoltée dans les massifs des Alpes et du Jura : détoxifiante et reminéralisante la sève Probio-Gemmo apporte une action équilibrante de la flore intestinale et renforce les défenses naturelles. Tonifiante et anti-inflammatoire grâce aux extraits de bourgeons de cassis et de bouleau, votre corps gagne en souplesse et vitalité.
S’utilise en cure à chaque changement de saison pour :

  • détoxination de l’organisme
  • reconstitution de la flore intestinale
  • rétablissement de l’équilibre acido-basique
  • apaisement des douleurs articulaires
  • draineur
  • active l’élimination des déchets organiques

Sève de BOULEAU Biologique

Sève de bouleau bio – Santarome – Cure 3 l.

Cette sève de bouleau BIO est collectée en plein cœur de la forêt finlandaise, dans un environnement naturel certifié écologique, selon un procédé unique qui a reçu le prix de l’innovation en Finlande. Ce procédé dit « de l’arbre à la bouteille » permet la collecte et le conditionnement directs à partir de l’arbre, sans aucun contact avec l’air. La sève de bouleau BIO Santarome ne subit ainsi aucune oxydation, ce qui préserve toutes ses qualités et sa pleine fraîcheur.De plus, ce procédé ne dégrade pas l’arbre prélevé.

  • Cure de 21 jours
  • Pureté, sans oxydation, ni pasteurisation.
  • 100% pure sève de bouleau BIO.
  • Sans conservateur, sans pasteurisation, sans alcool
  • Collectée en Finlande.

Recette avec la sève de bouleau

Limonade de sève de bouleau

Ingrédients (pour 3 litres)

  • sève de bouleau2,5 Litres de sève de bouleau
  • 600 g de sucre
  • 125 g de raisins secs
  • 1 citron entier, broyé
  • 5 g d’acide tartrique
  • ½ cuillère à café de poudre de cardamome

Préparation

  • Mettez tous les ingrédients dans un récipient et
  • Laissez macérer 15 jours.
  • Les premiers jours, brassez régulièrement pour aérer la préparation et couvrez avec un tissu fin.
  • Lorsque la fermentation est faite,
  • Filtrez et remettez dans un récipient pour laisser décanter.
  • Quand le liquide est clair (entre 3 et 15 jours), mettez en bouteilles.
Jackie Thouny
Conseillère en loisirs culinaires, Voiron (Isère) France

Pour en savoir plus :

Avec le bouleau – De la sève aux bourgeons
de Philippe Andrianne – Éditions Amyris
kaki

Arbre de la sagesse, Arbre sacré, Pilier cosmique … le bouleau par sa légèreté, son élégance et la beauté de son écorce blanc argenté possède des qualités que lui reconnaissent toutes les traditions. Dans ce recueil sur le bouleau, nous constaterons que « dans le bouleau, c’est comme dans le cochon, tout est bon ! ». Beaucoup de parties différentes du bouleau sont utilisées ce qui indique la grande importance de cet arbre.

Philippe Andrianne nous présente ses semences, ses bourgeons, sa sève, son écorce, son sucre (xylitol), son huile essentielle, ses radicelles, … et leurs usages thérapeutiques. Un véritable florilège concernant cet arbre céleste ! De plus, la cure de Sève de bouleau, la thérapeutique par le bourgeon de bouleau et le kombucha de bouleau sont largement étoffées pour affirmer les pouvoirs curatifs de cet arbre de lumière.

Principales sources :

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous
5 Commentaires
  1. Mouchous dit :

    Bonjour à partir de quel âge peut on donner de la sève de bouleau à un enfant c est pour mon petit fils il a 6 mois et à de l eczéma merci de votre réponse par avance

  2. andre gauthier dit :

    est-ce bien bénéfique pour moi j’ai 67 ans ou trop tard merci

    1. Jean-Paul dit :

      Bonjour André,
      Il n’est jamais trop tard pour se faire du bien !

  3. andre gauthier dit :

    Comment est-ce que je peut me procurer votre bouteille de sirop de sève de boulot merci à vous j’attend votre réponce

    1. Jean-Paul dit :

      On en trouve un peu de partout… dans les magasins bio… ou sur Amazon (liens au paragraphe « Cures de Bouleau », en bas de page…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.