La Ronron Thérapie

Ronron thérapie, si ce nom peut prêter à sourire, c’est bien un sujet assez sérieux sur lequel les scientifiques se sont penchés ! En effet, on prête aux ronronnements du chat et à l’animal lui-même, certaines vertus thérapeutiques pour les humains.

Ronron Thérapie : une vraie méthode de relaxation

ronron thérapieC’est une nouvelle thérapie très sérieuse menée par l’association Animal Voice.
Les chats ont des vertus thérapeutiques sur l’être humain que n’ont pas d’autres animaux.
Sans le ronronnement il n’y aurait pas ce l’on appelle aujourd’hui la ronron thérapie.

Pour Jean-Yves Gauchet, vétérinaire et père de la ronron thérapie en France : « Quand l’organisme lutte contre des situations pénibles, comme le stress, le ronronnement du chat émet des vibrations sonores apaisantes et bienfaisantes, un peu comme la musique ».

Un peu d’histoire, un parcours semé d’embûches

On a longtemps pensé que les premiers à s’intéresser aux chats étaient les Égyptiens vers 2000 av. J.-C, mais la découverte en 2004 par une équipe d’archéo-zoologiste des restes d’un chat proche de ceux d’humains dans une sépulture à Chypre nous ramène vers 7500 et 9500 av. J.-C.

ronron thérapieAvant de devenir un animal de compagnie pour les Égyptiens, le chat s’est vu confier l’immense tâche de surveiller et protéger les récoltes dans les silos à grains (blé). En chassant les rats et les souris, il veille à la non-propagation de maladies graves comme la peste, et en tuant les serpents il assure également la protection de la maison. De nombreux temple possédait ses propres chats. Il était interdit de tuer ou même de maltraiter un chat sous peine de mort. Pour les Égyptiens, la déesse Bastet à tête-de-chat symbolisait la fécondité et l’amour maternel. De nombreux temples possédaient ses propres chats. Il était interdit de tuer ou même de maltraiter un chat sous peine de mort. Des milliers de momies de chats retrouvées dans les cimetières ou près de leurs maîtres montrent à quel point les Égyptiens vénéraient les chats.

La Grèce, ne connaissait pas les chats à cette époque. Ce sont les Phéniciens qui volèrent aux Égyptiens quelques couples de cet animal sacré pour les revendre aux Grecs.

Les Romains, par contre, adoraient le félidé et lui vouaient une véritable passion. D’abord utilisé comme coussin autochauffant dans la haute société, l’usage de posséder un chat se répandit dans tout l’Empire et dans toutes les couches de la population, assurant la dispersion de l’animal dans toute l’Europe.

ronron thérapieDurant la majeure partie du moyen âge, l’Europe chrétienne le chat fut satanisé. Le chat était associé à la malchance et au mal, s’il était noir c’était encore pire. On le considérait comme un animal de la sorcellerie et du diable. Persécuté, torturé, massacré, il faillit disparaître d’Europe. Pas de chance, en son absence, les rongeurs colportèrent une charmante maladie prénommée Peste, qui tua une bonne partie de l’humanité. Pour une fois que le chat se montrait nécessaire, ils s’en sont débarrassés.

La renaissance marque un certain retour en grâce du chat, surtout en raison de sont action préventive contre les rongeurs, mangeurs de récoltes.

Mais il faudra attendre le XIXe siècle avant que le chat soit vraiment réhabilité à la faveur des écrivains et poètes.

Le ronronnement, comment ça marche ?

ronron thérapie
Séance de ronron thérapie

Semblable à un petit moteur fonctionnant régulièrement, le ronronnement apparaît comme un langage naturel chez les félidés. Beaucoup de félins ronronnent dès leur plus jeune âge. Le ronronnement apparaît dès l’âge de deux jours lors de la tétée, où la communication de la chatte avec ses chatons se fait par ronronnement. Le mécanisme du ronronnement est encore un mystère et reste difficile à expliquer malgré les diverses recherches menées pour l’élucider. Une première hypothèse suppose une contraction très rapide des muscles du larynx, ce qui comprimerait et dilaterait la glotte, faisant vibrer l’air au passage. Une autre, plus ancienne, est due à une veine qui se rétrécit pour passer dans le foie et le diaphragme. Le sang ferait des remous dans ce rétrécissement et cela provoquerait des vibrations. Par ailleurs, nous avons souvent pensé que le ronronnement du chat était une caractéristique de son comportement lorsqu’il traverse des émotions positives. Mais les spécialistes ont pu remarquer que lors de grande inquiétude, de souffrance et même en mourant, il ronronne également. Enfin, le ronronnement sert aussi à communiquer, puisque la rencontre de deux chats déclenche des ronronnements.

ronron thérapie

Écoutez : Ronron thérapie par Sushi

La phase de ronronnement, comme le sommeil, pourrait être réparatrice pour l’organisme du chat. En effet, une hypothèse avance que le ronronnement, dont la fréquence se situe entre 25 et 50 Hz après analyse au spectromètre, peut avoir un effet réparateur et même antalgique par rapport aux os, aux tendons et aux muscles. Un chat à fracture égale avec un humain cicatrise 5 fois plus vite qu’un autre animal. Il récupère également de traumatisme beaucoup plus vite.

En essayant de comprendre le mécanisme du ronronnement, les chercheurs se sont rendu compte que ces ondes produisent chez eux des endorphines et que ces endorphines ont une action antidouleur et que l’impact des ondes accélérait la cicatrisation des tissus. Ils en ont conclu que si cela marchait sur le chat, cela devait également avoir une incidence bénéfique chez l’homme.

Les effets du ronronnement sur l’homme

En outre, ce bruit d’une fréquence de 25 à 50 Hertz correspond à la fréquence des chansons douces qui nous donnent des frissons, celle qui définit principalement les basses, bien connues des compositeurs de musique, car elles permettent de provoquer des émotions chez l’auditeur avec une action directe du son sur l’organisme humain. Ces dernières permettent en effet de provoquer des émotions chez l’auditeur avec une action directe sur l’organisme. C’est par cette constatation que les spécialistes ont pu établir un lien entre le ronronnement des chats et le bien-être de l’homme. Vous l’avez peut-être remarqué : quand vous caressez votre chat, vous vous sentez relaxé et déstressé, transporté dans un monde où n’existent point soucis et anxiété.

Les vibrations des ronronnements d’un chat auraient une action bénéfique sur le squelette. Des médecins orthopédistes ont utilisé l’action de ces fréquences pour consolider des fractures ou pour soigner des arthroses persistantes, avec pour résultats, une accélération du processus de cicatrisation et de création de nouveaux tissus. En un mot, ces basses fréquences auraient une action anabolisante.

Le chat est symbole d’harmonie par excellence. Le fait d’avoir un chat à la maison apaise et fait du bien. Des études ont démontré qu’il y avait une trentaine de facteurs neurobiologiques qui influenceraient positivement l’organisme humain en présence d’un chat !

ronron thérapieLe ronronnement agit comme anti stress, car l’écoute du ronron entraîne la production de sérotonine, une hormone qui influence les pensées positives et négatives. Elle se situe dans le cerveau, et sert de neurotransmetteur au reste du corps : le ronronnement envoie donc des signaux positifs au cerveau. Ainsi, les chats en ronronnant nous permettraient de diminuer notre stress, de réguler la tension artérielle, d’agir sur l’insomnie voire apaiser certaines douleurs et boosteraient nos défenses immunitaires. D’ailleurs de nombreux services hospitaliers n’hésitent pas à avoir recours aux chats pour faire baisser le stress des malades et les aider à retrouver le moral. On sait également que caresser ces petits félins fait baisser la fréquence cardiaque et la tension artérielles des patients.

Le psychiatre Aaron Katcher a même démontré en 1982 que, caresser un chat, ralentit le rythme cardiaque, diminue l’anxiété et limite les risques de dépression nerveuse, tandis qu’on a constaté, que les enfants avaient moins d’asthme quand ils avaient un chat à la maison.

La ronron thérapie à la maison ou les nouveaux « ronronautes »

Mieux que tous les anti dépresseurs, facile à réaliser, la ronron thérapie peut se pratiquer chez soi. Préparez tout d’abord une ambiance générale de la pièce. Éteignez les sources de bruits, puis baissez la lumière afin d’avoir un effet plus ou moins tamisé. Ensuite, installez-vous confortablement avec votre chat. Le simple fait de poser le chat sur votre corps crée un échange de chaleur qui a lui seul, permet déjà de se décontracter. Ensuite, caressez votre chat : l’air de rien, ce mouvement doux et lancinant vous apaisera également. Enfin, lorsque votre chat se met à ronronner, calquez le rythme de votre respiration sur celui de ce bourdonnement : en quelques minutes à peine, vous serez emporté par cette douceur, et passerez un moment de détente particulièrement agréable.

Tout le monde n’a pas la possibilité d’avoir un chat soit pour cause de place soit pour cause d’allergie ou de temps, le vétérinaire toulousain Jean-Yves Gauchet a donc enregistré le ronronnement de Rouky pendant 30 minutes et fait un CD audio avec plusieurs plages avec ou sans mélodie musicale associée.

Beaucoup d’utilisateurs ont d’ailleurs remarqué une nette amélioration en ce qui concerne leur sommeil, et une baisse relative de leur stress. De plus, ces CD sont même utilisés dans les hôpitaux, pour apaiser les maux des patients. Il est fortement déconseillé d’écouter les ronrons au volant de sa voiture.

Convaincus des bienfaits de la ronron thérapie, les Japonais ont ouvert à Tôkyô des « bars à chats », espaces où les visiteurs viennent se détendre autour d’un thé, au milieu des chats en liberté pour évacuer leur stress et se relaxer. Interdits aux enfants pour plus de tranquillité, les clients caressent les chats qui vont et viennent. Cependant, il est scrupuleusement interdit de faire des « câlins forcés ». Ils ont donc trouvé le moyen de profiter des chats sans en avoir les contraintes. Une séance de ronron thérapie qui remporte un franc succès.

Bien que cette thérapie ne soit pas encore très reconnue de nos jours, le grand nombre de recherches effectuées sur les chats et le ronronnement montrent qu’à n’en pas douter, la ronron thérapie a de beaux jours devant elle.

Jean-Paul Thouny
Thérapeute énergéticien, Voiron (Isère) France

Principales sources

• Info massage : www.info-massage.com
• L’Info : www.linfo.re
• Passeport Santé : www.passeportsante.net
• Psychologies : www.psychologies.com
• Psychologue : www.psychologue.net
• Vétostore : www.vetostore.com

Pour en savoir plus :

La ronron thérapie
de Véronique Aïache, aux éditions J’ai Lu.

ronron thérapie

Que se passe-t-il lorsqu’un chat ronronne à vos côtés ?
Vous témoigne-t-il son affection ?
Vous fait-il part de sa satisfaction ?
Sollicite-t-il votre attention ?

La réponse est tout cela à la fois… et bien plus encore. A priori mono-cordes, les ondes émises par ce mystérieux bourdonnement propre aux félins, ont un impact bienfaiteur sur le corps et l’esprit humains.
Puissant anti-stress, régulateur de la tension artérielle, boosteur des défenses immunitaires, soutient psycho-moteur… Le ronronnement recèle en effet de nombreuses vertus thérapeutiques, révélées dans les années 1950 par le corps médical américain.
Premier du genre, cet ouvrage nous livre les secrets de ce remède naturel et met à la portée de tous les pouvoirs guérisseurs du ronronnement. Entre récits historiques, exercices pratiques, témoignages et photos, ce guide du mieux-vivre grâce à nos chers matous, devient le compagnons idéal des 7 à 77 ans.

Formation "Thérapeute Énergéticien - niv.1"
astrologieFormation animée par Jean-Paul Thouny, débutant (groupe A) : samedi 26 et dimanche 27 septembre 2020 (Complet), et débutant (groupe B) : samedi 24 et dimanche 25 octobre 2020 à Voiron (Isère), ayant pour objectifs :
• Apporter les connaissances permettant une aisance et une maîtrise indispensable dans la pratique du magnétisme et des soins énergétiques, tant à titre personnel (première année) que professionnelle (3 années). Vous découvrirez l’univers de l’énergie, dans tout ce qui nous entoure et développerez vos perceptions et ressentis.
• En fin de première année (niveau 1), vous aurez appris à ressentir l’énergie, à vous connecter, à vous ancrer, à vous centrer, afin de pouvoir pratiquer en toute sécurité pour vous et pour les autres, un certain nombre de soins complets.
• A l’issue de la formation complete (3 ans), vous disposerez d’une gamme étendue en possibilités de soins, vous permettant d’aborder nombre de problématiques que pourront vous soumettre vos consultants, dans une approche globale de l’être.
Informations et réservation, à la page : Formation Thérapeute Energéticien - niv.1.
Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous Print Friendly and PDF
2 Commentaires
  1. Marie-Claude dit :

    Entiièrement d’accord ! Rien de tel que d’observer des chatons jouer pour se vider la tête de toute préoccupation.. un chat se couche sur la partie disharmonique de votre corps et prend le négatif : il peut aller directement sur votre estomac si vous avez mal et aller ensuite vomir. Observer sur quelle partie de votre corps il va : ce n’est jamais par hasard. Ma siamoise ne s’approche de moi que si je suis en paix, une autre m’accompagne en balade dans les bois, tous sont différents : certains réconfortent, tous communiquent par télépathie : ils envoient des images mais aussi captent mes pensées et intentions. Si un chat disparait, je focalise son image dans mon mental et l’informe du fait que je veux le voir et généralement il réapparait très rapidement sauf empêchement majeur. Des compagnons intéressants et amicaux.

  2. Julie dit :

    J’ai la chance de vivre en compagnie de 4 chats (stérélisés pour éviter la surpopulation!). L’un d’eux est handicapé et a erré jusque chez moi: son courage et sa joie de vivre tiennent du miracle! Ce sont des êtres merveilleux qui me rappellent constamment l’importance du moment présent. Lorsque je suis stressée, ils s’imposent à moi, me forçant à prendre le temps de les caresser, de les brosser ou simplement les écouter tandis qu’ils ronronnent,
    demandent plus de caresses et de temps en ma compagnie. Ah! Il n’y a qu’un amoureux des chats pour comprendre un autre amoureux des chats! Et même si tout ça est difficile à expliquer, ressentir un bien-être semblable est tout simplement grisant, pour moi-même et pour mes chats aussi, j’en suis certaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.