Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

Ho’Oponopono ou la sagesse Hawaienne retrouvée

Ho’Oponopono (ho-o-pono-pono) est une tradition de repentir et de réconciliation des anciens Hawaiiens. Des coutumes identiques se retrouvent dans toute la région du sud du Pacifique. Le Ho’Oponopono traditionnel était dirigé par un ou une kahuna lā’au lapa’au1 (prêtre guérisseur) pour guérir les maladies physiques ou psychiques, il était fait avec des groupes familiaux.

La plupart des versions modernes sont rédigées de telle façon, que chacun puisse le faire seul.

Ho’Oponopono signifie en Hawaïen : « rendre droit, rectifier, corriger« .

Joe Vitale rencontre le Dr Len

J’avais toujours pensé que « responsabilité totale » signifiait que je suis responsable de ce que je pense et de ce que je fais, mais pas de ce que n’importe qui d’autre fait autour de moi. Je crois que la plupart des gens sont du même avis. Et pourtant…

Ho'OponoponoVoici l’histoire du docteur Hawaïen Ihaleakala Hew Len. II m’a expliqué qu’il avait travaillé quatre ans à l’hôpital de l’état d’Hawaii. La salle où ils gardaient les malades mentaux était dangereuse. Les psychologues ne tenaient pas longtemps. Le personnel prenait beaucoup de congés de maladie ou s’en allait tout simplement. Les gens marchaient en gardant le dos contre le mur, craignant d’être attaqués par les patients….

Len, ne voyait jamais ses patients. De son bureau, il consultait simplement les dossiers des malades. Pendant qu’il regardait les dossiers, il travaillait sur lui-même.

Il me confia : « Après quelques mois, des patients à qui l’on avait dû mettre des entraves furent autorisés à marcher librement. D’autres, qui avaient dû être mis sous drogues lourdes commencèrent à abandonner leurs traitements. Certains qui n’avaient aucune chance d’être relâchés furent libérés. Et pas seulement cela, le personnel commença à se plaire à venir travailler là, l’absentéisme prit fin ».
Je lui posai alors la question clé : « Que faisiez-vous donc en vous-même qui amenait ces gens à changer ? ».
« Tout simplement, je guérissais la partie de moi qui les avait créés », m’a-t-il répondu.

Je ne comprenais pas. Len m’a alors expliqué que tout ce qui se passe dans notre vie est de notre totale responsabilité. En sens littéral, le monde entier est notre création.

Ho'OponoponoBon, c’est quand même difficile à avaler, tout ça ! Être responsable de ce que chacun dit ou fait autour de soi n’est pas banal. De vrai, le blâme est beaucoup plus facile que la responsabilité totale. Donc, la vérité d’après Len, c’est que tout ce que vous voyez, entendez, goûtez, touchez ou expérimentez est de votre responsabilité, simplement parce que c’est dans votre vie. Cela signifie que la politique, le président, l’économie (quoi que ce soit que vous viviez), c’est à vous qu’il revient de le guérir. Considérez que cela n’existe que comme des projections venant de l’intérieur de vous. Le problème n’est pas leur, il est vôtre et pour le changer, vous avez à vous changer.

À mesure que je parlais avec Len j’ai commencé à réaliser que la guérison dans le Ho’Oponopono signifie s’aimer soi-même. « Si vous voulez améliorer votre vie, vous devez guérir votre vie. Si vous voulez guérir quelqu’un vous le ferez en guérissant la partie de lui-même qui est en vous. ».

J’ai demandé à Len qu’est ce qu’il faisait exactement quand il regardait les dossiers de ses patients ?
II me dit : « 
Je ne fais juste que répéter : je m’excuse. Pardon. Je vous aime. Encore et encore… ».
« C’est tout ? »
« C’est tout. »

À vous d’essayer simplement en toute sincérité. Ce ne sont pas les soucis qui manquent autour de nous. Tous ceux qui ont essayé la méthode ont vu des miracles s’accomplir. Et…, plus simple…, pas possible !

Joe Vitale

Extraits du livre de Joe Vitale « Zéro limites »

Ho'OponoponoIl y a deux ans, j’ai entendu parler d’un thérapeute d’Hawaï qui a guéri une salle complète de patients aliénés criminels – sans jamais voir aucun d’eux –. Le psychologue étudiait le dossier d’un interné et ensuite regardait en lui-même pour voir comment il avait créé la maladie de cette personne. A mesure qu’il s’améliorait lui-même, le patient s’améliorait.

Quand j’ai entendu cette histoire pour la première fois, j’ai pensé que c’était une légende urbaine. Comment quelqu’un pouvait-il guérir quelqu’un d’autre en se guérissant lui-même ? Comment, même le meilleur maître de l’auto-guérison pouvait-il guérir l’aliéné criminel ?

Ça n’avait pas de sens. Ce n’était pas logique. J’ai donc rejeté cette histoire.
Cependant, je l’ai entendue de nouveau un an plus tard. J’ai appris que le thérapeute avait utilisé un procédé de guérison hawaïen appelé Ho’Oponopono.
Je n’en avais jamais entendu parler, pourtant je ne pouvais laisser cela me sortir de l’esprit.
Si l’histoire était vraie, je devais en savoir davantage. J’avais toujours cru que « responsabilité totale » signifiait que j’étais responsable de ce que je pensais et de ce que je faisais.
Au-delà de ça, je n’y étais pour rien.

Il me semble que la plupart des gens considèrent la responsabilité totale de cette façon-là. Nous sommes responsables de ce que nous faisons, pas de ce que n’importe qui d’autre fait – mais cela est faux. Le thérapeute hawaïen qui a guéri ces personnes malades mentales allait m’enseigner une nouvelle perspective avancée sur la responsabilité totale.

Ho'OponoponoIl s’appelle Dr Ihaleakala Hew Len. Nous avons probablement passé une heure à parler lors de notre premier appel téléphonique. Je lui ai demandé de me raconter toute l’histoire de son travail en tant que thérapeute. Il a expliqué qu’il avait travaillé quatre ans à l’hôpital de l’État d’Hawaii.

Cette salle où ils gardaient les malades mentaux criminels était dangereuse. Des psychologues quittaient chaque mois. Le personnel prenait beaucoup de congés de maladie ou s’en allait, tout simplement. Les gens marchaient dans cette salle en gardant le dos contre le mur, craignant d’être attaqués par les patients. Ce n’était pas un endroit agréable où vivre, travailler ou venir en visite.

Le Dr Len ne voyait jamais ses patients

Le Dr Len m’a dit qu’il ne voyait jamais ses patients. Il accepta d’avoir un bureau et de voir les dossiers. Pendant qu’il regardait les dossiers, il travaillait sur lui-même. À mesure qu’il travaillait sur lui-même, les patients commençaient à guérir.

« Après quelques mois, des patients à qui l’on avait dû mettre des entraves furent autorisés à marcher librement », m’a-t-il dit. « D’autres, qui avaient dû être lourdement médicamentés commencèrent à abandonner leurs médicaments. Et ceux qui n’avaient aucune chance d’être relâchés furent libérés. » J’étais stupéfait.

« Pas seulement cela, poursuivit-il, le personnel commença à se plaire à venir travailler. L’absentéisme et le roulement du personnel prirent fin. Nous avons fini par avoir plus de personnel que nous en avions besoin parce que les patients étaient relâchés et que tout le personnel se présentait pour travailler. Aujourd’hui, cette salle est fermée. »

Comment a-t-il procédé ?

C’est là que je devais poser la question d’un million de dollars : « Qu’est-ce que vous faisiez en vous-même qui amenait ces gens à changer ? »

Ho'Oponopono« Tout simplement, je guérissais la partie de moi qui les avait créés », a-t-il dit. Je ne comprenais pas. Le Dr Len a expliqué que la responsabilité totale pour votre vie signifie que tout dans votre vie – simplement parce que c’est dans votre vie – est de votre responsabilité. En un sens littéral, le monde entier est votre création.

Ouais. Cela est difficile à avaler. Être responsable de ce que j’ai dit ou fait est une chose. Être responsable de ce que chacun dans ma vie dit ou fait est une tout autre chose. Pourtant, la vérité, c’est que si vous assumez la complète responsabilité de votre vie, alors tout ce que vous voyez, entendez, goûtez, touchez ou expérimentez de quelque façon est de votre responsabilité parce que c’est dans votre vie.

Cela signifie que les activités terroristes, le président, l’économie – quoi que ce soit que vous expérimentiez et que vous n’aimiez pas –, c’est à vous qu’il revient de les guérir. Ils n’existent, pour ainsi dire, que comme des projections venant de l’intérieur de vous. Le problème n’est pas leur, il est vôtre et pour les changer, vous avez à vous changer.

Je sais que cela est difficile à saisir, sans parler que c’est difficile à accepter et à vivre pour de vrai. Le blâme est beaucoup plus facile que la responsabilité totale, mais à mesure que je parlais avec le Dr Len j’ai commencé à réaliser que la guérison pour lui et dans le Ho’Oponopono signifie s’aimer soi-même. Si vous voulez améliorer votre vie, vous devez guérir votre vie. Si vous voulez guérir quelqu’un – même un criminel malade mental – vous le ferez en vous guérissant.

Cette guérison s’effectuera si nous acceptons d’être à 100 % responsable de la (ou des) mémoire(s) partagée par tous.

Comment se guérir soit-même ?

J’ai demandé au Dr Len comment il s’y prenait pour se guérir lui-même. Qu’est-ce qu’il faisait, exactement, quand il regardait les dossiers de ces patients ?
« Je faisais juste répéter « Je m’excuse » et « Je vous aime » encore et encore… », a-t-il expliqué.
« C’est tout ? »
« C’est tout. »

Il se trouve que vous aimer vous-même, est la plus merveilleuse façon de vous améliorer, et à mesure que vous vous améliorez, vous améliorez votre monde.

Ho'OponoponoLaissez-moi vous donner un exemple rapide de la façon dont ça marche : un jour, quelqu’un m’a envoyé un courriel qui m’a contrarié. Auparavant, j’aurais traité la situation en travaillant sur mes points faibles émotionnels ou en essayant de raisonner avec la personne qui avait envoyé le message désagréable.

Cette fois-là, j’ai décidé d’essayer la méthode du Dr Len. Je répétais en silence « Je m’excuse » et « Je vous aime », je ne le disais à personne en particulier. J’évoquais simplement l’esprit d’amour pour guérir en moi ce qui avait créé la circonstance extérieure.

En dedans d’une heure j’ai reçu un courriel de la même personne. Il s’excusait pour son message précédent. Rappelez-vous que je n’avais pris aucune mesure extérieure pour obtenir ces excuses. Je ne lui avais même pas répondu. Pourtant, en disant «Je t’aime», j’avais en quelque sorte guéri en moi ce qui le créait.

J’ai par la suite participé à un atelier de Ho’Oponopono animé par le Dr Len. Il a maintenant 70 ans, il est considéré comme un grand-père chaman et il est quelque peu solitaire.

Il a louangé mon livre The Attractor Factor. Il m’a dit qu’à mesure que je m’améliorerai la vibration de mon livre augmentera et que chacun le sentira quand il le lira. Bref, dans la mesure où je m’améliorerai, mes lecteurs s’amélioreront.

« Qu’en est-il des livres qui sont déjà vendus et qui se trouvent un peu partout ? », ai-je demandé. « Ils ne sont pas « un peu partout » », a-t-il expliqué, m’étonnant encore une fois avec sa sagesse mystique. « Ils sont encore en vous. » En résumé, il n’y a pas d’un peu partout.

Cela prendrait un livre entier pour expliquer cette technique avancée avec la profondeur qu’elle mérite. Qu’il suffise de dire que chaque fois que vous voulez améliorer quelque chose dans votre vie, il n’y a qu’une seule place où regarder : en vous.

Quand vous regardez, faites-le avec amour.
Je vous souhaite la paix au-delà de toute la compréhension.

eBook gratuit Ho’Oponopono, en téléchargement libre

L’origine étant Énergie UNE

Ho'OponoponoCette technique de travail sur les énergies, dans ses préceptes, nous rappelle certaines expériences en physique quantique. Nous savons que l’univers est composé d’Energie et que nous sommes tous UN, et que UN est dans TOUT. Nous sommes donc des Energies de la grande ENERGIE UNE !

Cette énergie UNE ne peut ETRE connue que par sa démultiplication. Tous ces multiples ou toutes ces énergies secondaires, ne seront secondaires que par rapport à leur position dans un espace-temps. Mais étant UNE à l’ORIGINE, Étant le TOUT, ce TOUT se retrouve dans toutes les parties ! Elles ne sont différentes que par le nom et pas leurs « histoires » dans l’espace-temps où elles se manifestent ! Mais se manifestant dans un espace-temps créé par elles-mêmes et pour elles-mêmes, elles se retrouvent dans le TOUT, tout en s’y présentant comme  » PARTIE » ! Mais n’étant jamais partie elles y vivent dans un ETERNEL PRESENT .

Tout est dans le TOUT, tout est TOUT et, c’est TOUT !

Nous comprenons donc fort bien les préceptes de cette technique « Ho’Oponopono » qui sont les suivants :

  1. L’univers physique est une création de mes pensées.
  2. Si mes pensées sont cancérigènes, elles créent une réalité physique cancérigène.
  3. Si mes pensées sont parfaites, elles créent une réalité physique débordante d’AMOUR.
  4. Je suis 100 % responsable de la création de mon univers physique tel qu’il est.
  5. Je suis 100 % responsable de la correction des pensées cancérigènes qui créent une réalité malade.
  6. Rien n’existe au dehors. Tout existe en pensées dans mon esprit.
Jean-Paul Thouny
Thérapeute énergéticien, Voiron (Isère) France

Pour aller plus loin

Zéro limite
de Joe Vitale et Ihaleakala Hew Len – Éditions Le Dauphin Blanc

incarnation

Zéro limite présente un programme extraordinaire qui a pour origine l’ancien système hawaïen Ho’oponopono. Grâce à cette méthode ancienne et éprouvée, l’esprit se trouve débarrassé de ses blocages inconscients ; comme par miracle, les désirs se réalisent et transforment la vie professionnelle, amoureuse et personnelle. En collaboration avec le Dr Ihaleakala Hew Len, maître-formateur du système Ho’oponopono moderne, Joe Vitale nous explique comment cette méthode simple et efficace permet de libérer son esprit et d’acquérir richesse, santé, paix et joie.

Êtes-vous surchargé de travail et stressé ? Avez-vous de la difficulté à obtenir le succès professionnel et à vous épanouir pleinement dans votre vie personnelle ? Si vous avez l’impression de faire des efforts sans obtenir de résultats, peut-être le problème est-il à l’intérieur de vous. Zéro limite  résente une méthode éprouvée pour défaire les limites que nous nous imposons afin de mener une vie au-delà de nos rêves.

Zéro limite – L’ultime secret : la quête des miracles par l’Ho’Oponopono
de Joe Vitale – Éditions Le Dauphin Blanc

incarnation

Êtes-vous prêt à vous libérer des situations chaotiques ? Êtes-vous prêt à faire l’expérience des miracles dans votre vie ? Êtes-vous prêt à aller au-delà de vos limites ? Tout ce qui est dans votre vie est le résultat de programmes et de mémoires inscrits dans votre subconscient. Ils conditionnent votre vie et en déterminent les résultats, malgré tous vos efforts pour connaître une vie épanouie et remplie de succès. Pourtant, vous avez le pouvoir de contrôler votre subconscient et ce livre vous apprend à y parvenir grâce à la méthode hawaïenne ancestrale Ho’oponopono.

Dans « Zéro limite », Joe Vitale nous proposait déjà la philosophie et les rudiments de cette méthode. Des centaines de milliers de personnes en ont profité et ont appris à nettoyer leur subconscient par la répétition des quatre phrases désormais célèbres : «  »Je t’aime, Je suis désolé, Pardonne-moi et Je te remercie » ». Avec ce nouvel opus, l’auteur nous amène encore plus loin dans les explications et les applications de Ho’oponopono. Mais surtout, il nous offre un monde de sagesse menant à l’état de la parfaite divinité, soit le Point Zéro.

Les informations fournies sur cette page sont destinées à améliorer, compléter, et non à remplacer la relation entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.