Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

Australie et Aborigènes !

En Australie, le très grand peuple d’où sont issus les Aborigènes venait des étoiles, et même d’une galaxie qui n’était pas la vôtre !
Les Aborigènes vivent actuellement une période très douloureuse. Certains d’entre eux sont conscients du sens des évènements, mais comment les interprètent-ils ? Quelle aide peuvent-ils recevoir ? Quel est leur futur ?

L’Océanie était l’Eden

aborigènesIl important que nous vous parlions de l’Australie qui a eu une importance très grande dans un passé lointain. Le Continent appelé Océanie dont fait partie l’Australie a été habité par des êtres ne venant pas de votre Terre qui ont laissé leurs traces de génération en génération sur le peuple des Aborigènes qui, malheureusement, a disparu en grande partie.

Ce continent n’était pas tel qu’il est aujourd’hui, c’était un genre d’Eden, de paradis terrestre. Il faisait bon vivre partout à sa surface qui était beaucoup plus importante qu’elle ne l’est actuellement, puisque ce continent est maintenant composé d’îles. Sa surface a diminué par rapport à des problématiques sismiques, etc.

Le très grand peuple d’où sont issus les Aborigènes venait des étoiles, et même d’une galaxie qui n’était pas la vôtre ; vous dire son nom n’a aucune importance, nous désirons simplement situer ces êtres qui sont venus il y a des milliers d’années, cinq cent mille ans ou un million d’années ; définir ce temps n’a pas d’importance.

Ces êtres ont fondé une colonie terrestre magnifique. Ils étaient en relation parfaite avec la nature. Ils avaient de grandes capacités psychiques et n’avaient absolument besoin de rien tel que les outils ; ils trouvaient dans la nature de cet Eden tout ce qui était nécessaire à leur nourriture, et vivaient en parfaite harmonie avec tous les cycles de la nature. A cette époque il n’y avait pas de déserts, le climat de la Terre était beaucoup plus constant.

Un monde parrallèle

aborigènesPendant des millénaires, ce peuple a vécu d’une façon parfaite, dans l’harmonie.
Les êtres vivaient dans une dimension qui n’était pas la troisième dimension. Ce n’était pas non plus la quatrième, c’était presque un monde parallèle qui avait une réalité terrestre sans l’être totalement, (c’est assez difficile à comprendre pour vous), et ensuite cette dimension s’est recentrée dans votre troisième dimension.

Pendant de très, très nombreux millénaires, la population a vécu dans une sorte d’univers parallèle faisant tout de même partie de la Terre qui est un peu difficile à expliquer, car vous n’êtes pas encore en mesure de comprendre.

À un certain moment, la dimension où se trouvait ce paradis terrestre s’est un peu densifiée ; elle est devenue terrestre, en quelque sorte, mais sans être encore dans la vibration de la dualité.

D’autres êtres eurent envie de conquérir quelque chose qui ne leur appartenait pas. Ce paradis a donc été envahi par certaines populations non terrestres lors de périodes plus avancées ; elles ont voulu s’approprier cet eden, ce qui a généré un conflit. Ce fut bien au-delà du conflit, parce que les Aborigènes avaient des capacités qui leur permettaient de ne pas se laisser entraîner dans un conflit quel qu’il soit, et de protéger leur petit paradis.

D’autres êtres venant des étoiles ont été acceptés par les ancêtres du peuple Aborigène. Petit à petit, leur présence est devenue presque comme un poison. Ils n’avaient pas la capacité spirituelle de comprendre la vie, donc ils ont interféré dans la façon d’être et de vivre de cette population extraordinaire qui, petit à petit, au gré de multiples incarnations, a subi le mélange d’autres populations, ce qui a de plus en plus fait diminuer les potentialités psychiques et spirituelles de la population d’origine ; ce petit paradis a perdu un petit peu de sa fréquence vibratoire extraordinaire.

Les Arborigènes, ces descendants d’êtres hors du commun

aborigènes

Nous en arrivons aux Aborigènes. Ils n’avaient pas d’outils précis, ils vivaient en harmonie parfaite avec la nature et les divers règnes, puisqu’ils étaient les descendants de la population d’origine dont ils avaient en partie hérité de capacités psychiques hors du commun.

Malgré les soubresauts de la Terre, malgré les problématiques climatiques, les Aborigènes ont réussi à garder la capacité de vivre en relation totale avec la nature, jusqu’à l’arrivée des Européens qui ont voulu imposer leur civilisation.

Les Aborigènes étaient les détenteurs d’un savoir, les détenteurs de capacités psychiques hors du commun, les détenteurs d’une grande sagesse et d’une grande connaissance.

Les êtres qui ont envahi cette grande île, qui n’était plus totalement un paradis, ont voulu imposer leur civilisation. Nous ne disons pas que ceux qui ont imposé leur civilisation aux Aborigènes étaient des êtres négatifs, ils étaient ignorants, ce qui n’est pas la même chose.

Ils ont cru bien faire en voulant imposer ce qu’ils étaient, mais ils étaient totalement dans l’ignorance d’une certaine réalité. Ils ont donc fait énormément de dégâts dans ces cultures premières qui gardaient précieusement les acquis dont ils avaient hérité des êtres qui étaient leurs grands ancêtres.

L’occidentalisation à fait disparaitre ce petit paradis terrestre

aborigènesPetit à petit, cette île a perdu cette notion de petit paradis terrestre, et les populations qui sont venues ont apporté ce qu’elles étaient, leurs coutumes, leurs vibrations, etc., et ont voulu amener les Aborigènes à vivre comme elles. Ce fut la grande erreur ! Si elles n’avaient pas agi ainsi, l’Australie aurait été protégée des grands feux et d’une certaine destruction, parce que les Aborigènes avaient la capacité de parler aux éléments, de protéger leurs lieux de vie du déchaînement des éléments, comme cela se passe avec les feux gigantesques actuels.

Les Aborigènes ne pouvant plus jouer leur rôle de protecteurs de l’Australie, les éléments se sont déchaînés, encore une fois en raison de la méconnaissance des lois spirituelles et divines de ceux qui se sont imposés sur cette grande île. Les races se sont de plus en plus mélangées, humainement et au niveau de leur culture, et beaucoup d’Aborigènes ont perdu leur rôle premier qui était de garder précieusement cette île.

Ils ont laissé beaucoup de messages afin que ce qu’ils étaient et ce qu’ils sont ne soit pas oublié. Ils ont laissé des messages dans plusieurs grottes qui devaient être découvertes à la « fin des temps », c’est-à-dire maintenant, à la seule condition que ce continent ne soit pas maltraité par ses nouveaux habitants, ce qui n’a pas été le cas.

Il y a eu ce que vous appelez l’exploitation du gaz de schiste ; il y a eu une méconnaissance totale du climat primordial de cette île, de ce continent. Donc à partir du moment où il n’y a plus eu de respect et plus suffisamment d’Aborigènes pour faire le contrepoids, la nature a fait ce qu’elle devait faire.

aborigènesL’histoire du feu n’est pas dramatique en soi puisque la végétation de l’Australie peut se reconstruire au travers du feu, ce qui est grave est le gigantisme incontrôlable des incendies.
Que va devenir ce pays, cette île ? Le désert va s’agrandir d’une façon considérable ! Il ne faut pas oublier qu’il y a des êtres humains qui perdent tout, mais ce n’est pas la valeur matérielle de ce qu’ils ont perdu qui compte, c’est ce qu’ils deviendront en tant qu’êtres humains.

Leur santé va se dégrader de plus en plus, mais tant qu’ils n’auront pas compris leurs erreurs, tant qu’ils n’auront pas compris qu’ils ne doivent pas détruire la vie, (ils l’ont également fait au travers des animaux qui peuplaient ce continent), ils seront obligés de le comprendre par la destruction, par la souffrance, par la maladie et par le décès.

aborigènesIl serait souhaitable qu’il y ait encore suffisamment d’Aborigènes qui puissent rééquilibrer tout cela, mais en est-il encore temps ? Nous ne le pensons pas.
Il y a quelques populations Aborigènes qui savaient ce qui arriverait, qui ont été vivre dans les déserts pour se protéger, mais elles n’auront pas la force de recréer l’équilibre; ce qui se passe n’est pas fini et se représentera encore et encore.

Envoyez beaucoup d’Amour à tous les êtres qui ont agi par ignorance, par méconnaissance des lois divines, et également par profit.
Nous, nous les aiderons en fonction de ce que nous pouvons faire, et vous les aiderez également en fonction de ce qu’il vous est possible de faire.

Message reçu des Frères Galactiques par
Monique Mathieu
Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous
3 Commentaires
  1. Sophie dit :

    Merci pour cette canalisation très juste. Elle vient rencontrer le message d’un livre magnifique : « message des hommes vrais au monde mutant ».
    Je pense qu’on peut trouver cette vibration de Paix et d’Unité en chacun d’entre nous, cet « Eden Vibratoire ».
    Ainsi cela nous permet de ressentir que la Nature est dans la justesse de la Vie et rester dans la Paix pour émettre de la Lumière sur les bouleversements qui agitent notre Planète.

  2. Christine dit :

    Merci Monique MATHIEU pour le message des aborigènes.
    Je suis plus que choquée ce que l on a pu faire à ce peuple, et mon coeur pleure…depuis très longtemps, je suis fascinée par eux, je vais encore acheter des livres.
    Quel gâchis que l homme ignorant peut faire !!!
    Que puis je faire pour les aider ?
    Je me suis inscrite a l association survival, je donne 10€, par mois pour aider les peuples autochtones, cela n est pas beaucoup, mais pour moi, le principal c est que je participe à aider.
    Je suis aussi fascinée par les peintures du peuple aborigène.
    Merci pour les messages.
    Christine LORRAINE SAFFAR

  3. VT974 dit :

    Bonjour,
    Merci pour cette canalisation. J’étais en Louisiane au moment des grands incendies. J’ai eu un contact vibratoire avec un Grand Arbre Sage dans le bayou. Je lui ai demandé s’il était affecté par le sort de ses frères en Australie. Il m’a répondu exactement la même chose que ce que j’ai lu dans votre texte : que c’est l’Homme qui a perdu le bénéfice que lui offrait ces arbres, parce que la Terre, les plantes, les arbres, eux, vont repousser car la mémoire est là. La Nature elle, continue ce qu’elle a à faire, avec ou sans lui. Voilà en substance le message, que je résume ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.