L’oignon

Après vous avoir détaillé les vertus et les propriétés de l’ail, véritable aliment, laissons la place à un autre condiment indispensable dans notre cuisine et souvent associé à l’ail, ils font d’ailleurs partie de la même famille, je veux parler de l’oignon.

oignonOn l’utilise à la fois comme légume ou condiment. L’oignon accompagne et régale nos papilles depuis plus de 5000 ans. Alors encore une fois remercions Dame Nature qui est une véritable pharmacopée.

La petite histoire de l’oignon

L’oignon est l’un des légumes dont la culture serait la plus ancienne. La culture aurait été domestiquée dans le sud-ouest asiatique, mais les premières traces de production viennent de la Mésopotamie, puis la Grèce, l’Empire Romain, l’Europe et le reste du monde.

L’oignon apparait dans les textes de l’Egypte antique datant de plus de 4000 ans ainsi que dans la Bible o1 il est mentionnée que les hébreux lors de l’exode regrettaient de ne pas avoir avec eux, l’oignon, tout comme l’Ail et le poireaux.

De nombreuses variété étaient cultivées en Grèce et à Rome on organisait même des jardins particuliers, les cepinae.
Dans la chine ancienne il est symbole d’intelligence

Incontournable au Moyen-Age
Il fait partie des plantes dont la culture est recommandée dans les jardins du domaine royal  tout comme un certains nombre de plantes potagères par Charlemagne que l’on retrouve dans le capitulaire de Villis. (fin du VII ou début du IXe siècle).

oignonL’oignon est consommé abondamment au Moyen-Age, où il est cultivé depuis le IXe siècle. Dans les pays du Nord et de l’Est il devient un pilier de la cuisine et de l’alimentation et rares sont les potagers où ne poussent pas quelques oignons. Dans le sud, pays méditerranéens, il est consommé cru.

Tout comme l’ail, on retrouve l’oignon dans des recettes médicinales. Croyances et superstitions lui prêtent certains pouvoirs.

Il a le pouvoir de guérir les verrues, en cataplasme il calme la douleur et fait disparaître la tiphoïde, ou appliqué en rondelles sur le cou fait disparaître l’enrouement.

Superstitions
Laisser un oignon entamé sur la table de chevet porte malheur.
Un oignon déposé sous l’oreiller du jeune fille, lui permet de rêver à un soupirant en dormant.

Les oignons et les aulx  placés dans les chambres dans le passé, avaient la propriété de protéger les gens contre la peste  noire.

Le terme terme « ognon » apparait dans la langue française qu’en 1273. C’est au XIVe siècle que l’on retrouve sa forme définitive « oignon ». Le mot vient du latin populaire uniounionis qui, en Gaule, a éliminé caepa (d’où viennent « cive », « ciboule », « civette », « ciboulette »), mot employé jusque-là pour décrire ce légume.

L’oignon sera introduit en Amérique du Nord par Christophe Colomb et sera l’une des premières plantes européennes à être cultivée.
C’est au XIXe siècle qu’il sera introduit en Asie par le Européens.

Le saviez-vous

Expressions autour de L’oignon
Bien connue : « Se mettre en rang d’oignon », ma foi peu de chose à voir avec la culture des oignons. Une expression due au Baron d’Oignon, maître de cérémonie à la cour des Valois qui avait pour habitude de crier lorsqu’il plaçait les seigneurs : « Messieurs serrez vos rangs ». Entre eux les seigneurs riaient des rangs d’Oignon. Qui l’eut cru !
« Se mêler de ses oignons » en bon français s’occuper de ses affaires.

Un peu de Botanique

oignonL’oignon ou ognon (Alium cepa) est une plante herbacée bisannuelle de la famille des  des Lilliacées ou Amaryllidacées, comme l’échalote, l’oignon et le poireau mais aussi le lys et la tulipe.

Le bulbe de l’oignon se compose de bases épaissies de feuilles s’enveloppant les unes dans les autres. Les fleurs forment une ombelle sphérique, le fruit est une capsule qui libère des graines.

On le trouve aujourd’hui pratiquement sur toutes les parties du globe surtout dans les régions tempérées au climat doux et humide.
Le rendement de l’oignon dans ces conditions de culture est de 2kg par mètre de culture.

En 2017 la production française était de 452 182 tonnes. Les oignons jaunes constituant la plus grande partie de la production. Pour une surface cultivée de 12 274 hectares, le rendement de 36,8 tonnes à l’hectare. Les principaux départements producteurs sont l’Eure et Loire, l’Aine, l’Aube et le Nord de la Somme. 
Le commerce extérieur français est déficitaire
ː en 2017, 79 979 tonnes sont exportées tandis que 136 592 tonnes sont importées.

Principales variétés
Il existe plus de 1000 variétés inscrites au catalogue européen et 50 au catalogue officiel français.

oignonLes variétés d’oignon sont en général classées selon la couleur de leur bulbe, selon qu’ils sont hybrides ou non hybrides et, enfin, selon leur type : oignon ou échalion (variété d’oignon ressemblant à l’échalote).
  • oignons blancs : sont des primeurs récoltés avant complète maturité. Ils ne se conservent pas longtemps et sont disponible d’avril à septembre. 
  • oignons jaunes (ou paille) : sont disponibles toutes l’année, ils sont récoltés en août et conservés entre -3 et 0°C, équeutés et secs, pour la consommation hivernale. 
  • oignons roses
  • oignons rouges : plus rares, sont vendus de juin à mars.

En France l’oignon doux des Cévennes a obtenu le label AOC en 2003. L’oignon de Roscoff quant à lui a reçu ce label en 2009

Que contient l’oignon

Le bulbe de cette plante potagère offre de bonnes concentrations en substances protectrices pour la santé.
On retrouve entre 85% d’eau (oignon sec) et 90% d’eau (oignon frais).

Une petite quantitié de protides et de lipides, des glucides composés de sucre (frucosanes,) du glucose et du saccharose.
L’oignon est très faible en calories. Pour un oignon de taille moyenne, on compte 44 calories et un maximum de saveurs.

L’oignon contient de nombreuses substances minérales (potassium, phosphore calcium… ) et oligoéléments (manganèse, sélénium..), il est riche en protéines, dépourvu de lipides, ainsi que des vitamines (A,B1, B2, B3, B5, B6,C, E,K). La vitamine C est également très présente dans l’oignon : 25 mg au 100g pour l’oignon frai et un peu plus de 7 mg dans l’oignon sec.

Composés sulfurés
L’oignon contient également des composés sulfurés qui se forment lorsque l’on coupe l’oignon, ce qui nous fait pleurer et nous donne une haleine pas très agréable. Ces larmes produites lors de l’épluchure permettent  de « laver » la couche épithéliale des yeux.

Des fibres
L’oignon fournit également une bonne source de fibres, composées majoritairement de cellulose, hémicellose et de pectines.
Un oignon de taille moyenne fournit 1.9 gramme de fibres, tandis qu’une portion de 100 grammes compte 1.7 gramme de fibres.

Des antioxydants
L’oignon est riche en antioxydants (flavonoïdes oignons jaunes) et  des anthocyanines pour Les oignons rouges et violets. Les antioxydants
permettent de neutraliser les radicaux libres du corps jouant ainsi un rôle de prévention contre les maladies cardiovasculaires et certains cancers et diverses maladies chroniques

Une source de vitamines et de minéraux non négligeables pour notre système immunitaire.

oignonVitamines A : bétacarotène, essentielle pour la santé, la vitamine A joue également un rôle important dans la vision au niveau de l’adaptation de l’œil à l’obscurité, elle participe également à la croissance des os, à la régulation du système immunitaire. Notre organisme peut transformer en vitamine A certains caroténoïdes on les qualifie de provitamine A ou bêta-carotène. Ce qu’il faut savoir c’est que le bêta-carotène ne se transforme en vitamine A que dans la mesure où l’organisme en a besoin. Le bêta-carotène est un pigment qui a une action filtrante face au soleil.

Vitamine B1: c’est une coenzyme, importante pour la production d’énergie puisée dans les glucides que nous absorbons. Elle favorise la transmission de l’influx nerveux et aide à une bonne croissance.

Vitamine B2 : importante dans la production d’énergie. Elle sert aussi à la fabrication des globules rouges et des hormones, ainsi qu’à la croissance et à la réparation des tissus.

Vitamine B3 :importante dans la production d’énergie. Elle participe également au processus de formation de l’ADN (matériel génétique), permettant ainsi une croissance et un développement normaux.

Vitamine B5 ou acide pantothénique:  qui une fois dans l’organisme se transforme en coenzyme A et agit sur le système nerveux et les glandes surrénales, on l’appelle aussi « vitamine antistress ».Elle participe également à la formation et à la régénération de la peau et des muqueuses, au métabolisme des lipides et jouerait un rôle essentiel dans les mécanismes régulateurs de l’adrénaline, de l’insuline et de la porphyrine (un précurseur de l’hémoglobine).

Vitamine B6 :elle est essentielle car notre organisme ne sait pas la fabriquer et joue un rôle de cofacteur dans un grand nombre de processus liés au métabolisme des acides aminés et des protéines.

Vitamine B9 : joue un rôle essentiel dans la fabrication de toutes les cellules de notre corps, dont la production de notre matériel génétique, le bon fonctionnement du système nerveux et immunitaire. du calcium et du cuivre, important pour la fabrication de l’hémoglobine et du collagène.

Vitamines C : le rôle que joue la vitamine C dans l’organisme va au-delà de ses propriétés antioxydantes. Elle contribue aussi à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives. De plus, elle protège contre les infections.

oignonVitamine E, un antioxydant très important, protecteur des cellules du corps, notamment les globules rouges et les globules blancs (cellules qui font partie du système immunitaire).

Vitamine K : joue un rôle essentiel dans la coagulation sanguine. Elle participe aussi à la formation d’une protéine de l’os : l’ostéocalcine et retarde l’apparition de l’ostéoporose en maintenant le calcium dans les os.

Calcium: joue aussi un rôle important dans la coagulation du sang, le maintien de la pression sanguine et la contraction des muscles, dont le coeur.

Cuivre: en tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.

Fer : indispensable au transport de l’oxygène dans le sang et la formation des globules rouge

Magnésium: (très utile à l’être humain car il participe au développement osseux, à la construction des protéines, les dents et le système immunitaire.

Phosphore: considéré comme le deuxième minéral le plus abondant de l’organisme après le calcium. Il joue un rôle important pour le maintien de la santé des os et des dents.

Potassium :important pour la croissance et l’entretien des cellules. Indispensable au système nerveux et à la contraction musculaire normale – y compris le muscle cardiaque. Le potassium est également un électrolyte qui aide à équilibrer les fluides du corps humain, important pour maintenir une bonne pression artérielle.

Selenium: très riche en antioxydant. Il est indispensable au bon fonctionnement du système immunitaire et de la glande thyroïde.

Zinc :joue un rôle important dans le cadre des réactions immunitaires, de la fabrication du matériel génétiques, de la cicatrisation des plaies et du développement du fœtus.

Les bienfaits de oignon sur notre santé

oignonAu vu de ce que je viens de développer ci-dessus, ne soyons pas étonnés des nombreux bienfaits de l’oignon sur notre santé. L’oignon véritable alicament a des effets bénéfiques sur tous les organes et toutes les cellules, un véritable trésor de bienfaits pour la santé.

Propriétés diurétiques
L‘oignon est un bon allié pour purifier notre corps et éliminer les toxines. Il sera de bon secours si vous faites de la rétention d’eau. Il aide à drainer vos reins. On dit qu’il soutient la diurèse.

Contre le cholestérol
Grâce à la quercétine qu’il contient, l’oignon permet de faire baisser le taux de LDL (mauvais cholestérol).

Action hypoglycémiante
L’oignon grâce à certains constituants soufrés et une amine spécifique (la diphénylamine) régule le taux de sucre dans le sang grâce à certains constituants soufrés et une amine spécifique (la diphénylamine), donc très intéressants pour les diabétiques.

Antibactérien et infections virales, anti-inflammatoire
L’oignon est un puissant anti-infectieux, mais également un anti-inflammatoire non négligeable.
Tout comme l’ail, l’oignon possède en effet une impressionnante série de propriétés médicinales. Il possède des propriétés antimicrobiennes, antibiotiques, antiseptiques, anti-inflammatoires, anti-bactériennes, antifongiques et antivirales.
Il dissout l’acide urique ce qui lui permet de limiter les calculs rénaux à l’origine de très douloureuses crises de colique néphrétique, les crises de goutte, les douleurs articulaires.

Cancers
La quercétine, présente dans les oignons, joue également un rôle joue un rôle dans la prévention du cancer, en particulier des cancers de l’estomac et colorectaux.

Sphère cadio-vasculaire
L’oignon a des propriétés cardio-protectrices et diminue les risques de maladies cardiovasculaires et de thrombose, car il diminue le phénomène d’agrégation des plaquettes.

Les oignons réduisent l’hypertension artérielle
Comme nous l’avons vu pour le cholestérol, la quercétine est très présente dans l’oignon,  c’est un composé chimique aux propriétés antioxydantes. Une étude de la University of Utah, publiée en 2007, a montré que la quercétine réduisait l’hypertension artérielle. Elle protégerait aussi les parois des vaisseaux sanguins contre leur détérioration (des vaisseaux endommagés augmentent les risques de maladies cardiovasculaires.)

Système respiratoire, le soufre un allié
L’oignon aide à soulager les infections pulmonaires et respiratoires à prévenir du rhume, de la bronchite de catharres.

À tester, et je le ferai en cas de besoin :
Couper les deux extrémités d’un oignon. Le piquer avec une fourchette à une des extrémités.
oignonOn le pose à côté d’un malade atteint de pneumonie ou de bronchite. L’oignon noircit très rapidement à cause des germes et l’état du patient s’améliore considérablement !!! »

En effet, une fois coupé, l’oignon libère du disulfure d’allyle et de propyle, un composé qui aiderait notamment à mieux respirer tout en agissant comme un antibiotique naturel.
Il s’avère, à tester aussi, que la présence d’oignon dans les pièces d’une maison, au moment d’épidémie de grippe, protège les occupants. On a pu retrouver les virus de grippe dans la chair de l’oignon !!! Ce n’est pas un attrape-mouches, mais un attrape-virus. On dirait que l’oignon absorbe joue le rôle d’une éponge.

Anti-asthmatique
Le soufre présent dans l’oignon est un bon moyen pour éviter les crises d’asthme et permet même d’améliorer votre état en cas de maladie.

Sphère digestive
Il facilite la digestion et divers troubles comme la constipation, les crampes menstruelles, la constipation, les diarrhées.

Sphère osseuse
Les oignons fortifient les os.
Selon une étude de la Medical University of South Carolina, on a remarqué que la densité osseuse chez les femmes qui consommaient des oignons une fois par jour était 5 % plus forte que celles des femmes qui n’en consommaient qu’une fois par mois, ou moins. Les femmes qui mangent des oignons régulièrement pourraient réduire de 20 % les risques liés à une fracture de la hanche par rapport à celles qui n’en consomment jamais.

Les oignons empêchent la formation de caillots sanguins dangereux
La rutine est un composé que l’on trouve en grande quantité dans les oignons pourrait prévenir de la formation de caillots de sang dangereux responsables des crises d’anévrismes. La rutine inhiberait l’accumulation de plaquettes dans les artères ainsi que la formation de fibrines dans les veines, deux composantes des caillots de sang. (cf étude publiée dans le Journal of Clinical Investigation.).
Au niveau de la régulation du flux sanguin, la vitamine E très présente agit de façon bénéfique sur le sang.

L’oignon prévient l’anémie
En cas d’anémie, la consommation de l’oignon grâce à la présence de la vitamine E, conjugué avec le fer, et le phosphore régénèrent les globules routes et la perte de sang.

L’oignon est également excellent pour les femmes enceintes et les enfants.
L’acide folique  ou vitamine B9 très présent dans l’oignon joue un rôle essentiel dans la fabrication de toutes les cellules de notre corps, dont la production de notre matériel génétique, le bon fonctionnement du système nerveux et immunitaire. du calcium et du cuivre, important pour la fabrication de l’hémoglobine et du collagène.

L’oignon, Source de bon humeur
La vitamine B9 ou acide folique agit sur le plan émotionnel et peut vous donner des sensations de bien-être et de plénitude. En cas de coup de tristesse de dépression ou de période moins exaltante, incluez l’oignon dans votre alimentation pour profiter de son effet booster de moral !

Un allié beauté
L’oignon permet de favoriser la cicatrisation d’une plaie, de lutter contre l’acné, d’aider à la repousse des cheveux, de constituer un masque visage revitalisant et d’atténuer les taches brunes qui apparaissent, lorsque l’on vieillit, principalement sur les mains, le visage, le décolleté.

Le jus d’oignon
oignonUne excellente lotion fortifiante pour le visage et les cheveux.

Piqûres d’insectes
Il suffit de frotter l’endroit où vous avez été piqué avec un oignon cru pendant 2mn.

Santé Bucco dentaire
Manger des oignons crus améliore notre santé bucco-dentaire (même si cela peut être désagréable pour notre haleine). Ils aident à éliminer les bactéries qui peuvent entraîner des caries dentaires et des problèmes de gencives.

Autres effets de l’oignon
  • Un mélange de jus d’oignon et de miel (qui aide à le rendre moins piquant) est efficace pour soigner la fièvre, le rhume, les allergies, etc.
  • Gardez un petit morceau d’oignon sous les narines et inhalez, pour arrêter ou ralentir un saignement de nez.

En conclusion
Inclure des oignons dans notre alimentation permet nous maintenir en bonne santé. Ce qui fait la richesse de l’oignon, pour la santé, ce sont ses différents principes actifs. 

Mise en garde

Les personnes sujettes au syndrome de l’intestin irritable, risquent d’avoir du mal à supporter les aliments fermentescibles comme l’oignon. Ce trouble se traduit par des perturbations du système digestif : dyspepsie, flatulences, douleurs abdominales, reflux gastro-oesophagien… Il suffit d’en limiter la consommation tout simplement.

Du fait de la présence de vitamine K dans l’oignon, vitamine également fabriquée par l’organisme, les personnes qui prennent des médicament anticoagulants, doivent modérer leur alimentation en produit contenant de la vitamine K. Il est fortement conseiller de consulter un médecin pour connaître les sources alimentaires de vitamines K.

Si vous êtes sous traitement médicamenteux, prenez soin de le préciser à votre médecin ou à votre pharmacien avant de vous faire prescrire un traitement phytothérapeutique. Ces conseils ne remplacent pas l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien.

L’oignon en cuisine

oignonL’oignon se consomme durant les mois de septembre à novembre. En primeur il se consomme en juillet et août.

L’oignon se conserve à l’abri de la lumière (pour éviter qu’il ne moisisse et germe) , ou dans le bac à légume de votre réfrigérateur.

Nous avons toutes ce problème de l’épluchage des oignons qui fait pleurer du fait qu’il dégage dès qu’on le coupe des émanations soufrées, un truc que je n’ai jamais essayé et qui marche, faites le dans une bassine d’eau.

un fois l’oignon épluché commet enlever son odeur sur les mains, et bien rien de plus simple, frotter ses mains sur un objet métallique sous l’eau ou ce que je fais avec un demi citron.

L’oignon se retrouve quasiment comme condiment de base dans toutes les recettes. Légume et condiment , il relève et assaisonne les plats.

On l’utilise plus cuit que cru. L’oignon cuit possède une douce saveur alors que cru il aura plus un petit côté piquant.

C’est la base incontournable en cuisine, pour aromatiser des bouillons, et parfumer des plats mijotés.

On associera facilement l’oignon avec des lardons, du persil, des viandes comme le boeuf, porc, poulet, mais aussi la mangue dans une salsa, des pommes, mis aussi avec des légumes, courgettes, carottes, tomates , champignons,.

L’oignon comme ingrédient principal dans une tarte est absolument délicieux. Confit, légèrement sucré c’est une pure merveille de gourmandise.

En version crue dans des salades, comme des tomates, de la betterave, etc…

Quelques recettes avec l’oignon

Soupe gratinée à l’oignon

Ingrédiens (pour 4 personnes)
  • oignon3 oignons émincés
  • 1 l de bouillon de volaille
  • 120 g de gruyère râpé ou
  • de Beaufort
  • 1 gousse d’ail
  • 40 g de beurre salé
  • Tranches de baguettes de campagne
  • 1 gousse d’Ail
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 c à s de farine
  • 1 c à s de Porto facultatif, ma touche personnelle
Préparation
Préparation : 20 mn
Cuisson : 30 mn
  • oignonPelez et émincez les oignons
  • Faites les revenir dans le beurre salé jusqu’à ce qu’ils soient translucides et sans que cela prenne de la couleur.
  • Ajoutez la cuillère de farine et mélangez.
  • Ajoutez ensuite le porto et le bouillon de poule et les feuilles de laurier.
  • Remuez, poivrez et laissez mijoter à couvert pendant 30 mn.
  • Pendant ce temps faites griller les tranches de baguette de campagne et frottez-les à l’ail.
  • Versez 1 belle louche de soupe dans des soupières individuelles.
  • Déposez deux tranche de baguette grillées et du fromage râpé (gruyère ou Beaufort).
  • Recouvrez de deux belles louches de bouillon.
  • Rajoutez deux tranches de baguettes et couvrez de nouveau de fromage.
  • Passez ensuite sous le grill.
  • Servez aussitôt.

Tortilla savoyarde

Ingrédiens (pour 4 personnes)
  • oignon250 g de lard fumé en dés
  • 6 pommes de terre cuites à l’eau
  • 1 oignon émincé
  • 2 gousse d’ail
  • 2 c a s de persil haché
  • 300 g de Tomme de Savoie
  • 6 œufs
  • 4 c à s d’huile
  • Sel et poivre
Préparation
Préparation : 20 mn
Cuisson : 20 mn
  • oignonÉpluchez les pommes de terre et détaillez les en rondelles et
  • Faites-les cuire en démarrant l’eau que vous aurez salée à froid jusqu’à ce qu’elles soient tendres.
  • Coupez la Tomme de Savoie en petits cubes
  • Faites revenir les oignons et le lard dans 2 c à s d’huile.
  • Lorsque les oignons sont bien fondants, ajoutez l’ail.
  • Retirez du feu et réservez.
  • Dans un récipient battez les oeufs en omelette.
  • Assaisonnez puis ajoutez le persil, la fondue d’oignons aux lardons, les morceaux de Tomme de Savoie et les rondelles de pommes de terre égouttées.
  • Mélangez délicatement.
  • Faites chauffer le restant d’huile dans une poêle anti-adhésive.
  • Versez le contenu du saladier puis laissez cuire à feu moyen.
  • Lorsque les bords sont bien colorés enfournez la poêle sous le grill du four.
  • La tortilla doit être bien dorée et la Tomme de Savoie fondue.
  • Servez aussitôt accompagné d’une salade verte.
Jackie Thouny
Conseillère en loisirs culinaires, Voiron (Isère) France

Principales sources

• Améliore ta santé : www.amelioretasante.com
• Cuisine – Journal des Femmes : www.cuisine.journaldesfemmes.fr
• Femme actuelle : www.femmeactuelle.fr
• Nutreatif : www.nutreatif.fr
• Les fruits et légumes frais : www.lesfruitsetlegumesfrais.com
• Natura Santé : www.natura-sante.fr
• Passeport Santé : www.passeportsante.net
• Santé Le Figaro : www.sante.journaldesfemmes.fr
• Wikipedia : www.wikipedia.org

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous Print Friendly and PDF
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.