Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

Ma santé, ma guérison

Ma Santé

Je trouve toujours particulier, d’entendre une personne parler de sa santé ou problème de santé en ces termes : « ma » santé, « mon » diabète, « mon » cancer, « ma » migraine… Et lorsque vient le temps de remédier à ses problèmes de santé, de se tourner illico vers thérapeutes, médecins ou autres, et d’exiger d’eux qu’ils la guérissent de tous ses maux sur le champ. Donc il ne s’agit plus ici de « ma » guérison mais bien de celle que leur apportera l’aide soignante quelle qu’elle soit. Me suivez-vous ? On s’approprie tous nos petits bobos, mais on demande à quelqu’un d’autre de nous soulager. La guérison viendrait donc de l’extérieur ? Et si elle venait plutôt de soi ? Ou encore, si on lui permettait de prendre naissance en nous ? En mettant ensuite à sa disposition les multiples outils qui l’aideront à s’épanouir qu’ils se nomment médecin, thérapeute en soins énergétiques, psychologue, homéopathe, intervenant en médecine naturelle ou autre ?

Nouvelle thérapies

Aujourd’hui, la tendance semble vouloir se renverser, et ce, grâce à l’émergence de nouvelles thérapies, ou plutôt d’anciennes thérapies qui ressortent de l’ombre et qui impliquent la personne soignée dans le processus de guérison. Il est des choses que l’on peut faire pour participer à sa guérison et il est temps que nous comprenions véritablement que « notre » guérison tout comme notre santé nous appartient et découle d’une présence à celles-ci. Pour débuter, il serait judicieux de cesser de se battre contre la maladie qui se veut avant tout porteur d’un message mettant souvent en lumière un mal-être, un conflit intérieur ne demandant qu’à être dénoué. Ce sera le rôle du thérapeute consulté de guider la personne vers l’obtention de réponses claires à ce sujet. Et il appartiendra à la personne soignée de faire ce chemin, consciente que la clé de sa guérison se trouvera peut-être dans les réponses recherchées. Elle aura pour but de se reconnaître et de se permettre de vivre ce processus avec, comme désir profond, de guérir non seulement son mal extérieur, mais surtout la source de ce mal qui se veut souvent intérieur et bien caché. Elle pourra alors espérer dénouer ses nœuds et transmuter toutes émotions usées soit en pardonnant, en aimant, en accueillant en disant oui à ce qui est ou a été, ou toute autre action porteuse de pacification dans laquelle elle saura se retrouver.

Prendre sa guérison en main

Il existe ensuite mille et une façons simples de soutenir cette marche vers la guérison, dont par exemple la visualisation, la méditation, le yoga, les massages, les lectures inspirantes et bien d’autres. Il existe aussi plusieurs thérapies énergétiques ; pour n’en citer qu’une, les soins esséniens qui veilleront, entre autres, à rétablir un équilibre harmonieux entre le corps, l’âme et l’esprit. Le but recherché sera toujours de trouver ce qui nous interpelle et de suivre notre intuition.

Enfin, comprenez bien que le processus de guérison en est un qui demandera souvent du temps, de votre temps et de votre investissement personnel. Il ne s’agit pas ici de prendre une pilule qui endormira le mal que nous portons pour ensuite poursuivre notre journée sans heurt. Il s’agit bien plus d’une compréhension du pourquoi de cette maladie pour ensuite s’investir dans sa guérison. Il s’agit bien de se prendre en main. De reprendre en main « notre » guérison, notre santé. Retour à la case départ…

Ne prenons-nous pas toutes décisions et ne posons-nous pas toutes actions requises lorsqu’il s’agit de notre vie ? Alors pourquoi en serait-il autrement lorsqu’il s’agit de notre guérison ? À vous de me le dire…

C’est ma santé, c’est ma guérison ; à moi d’y voir…

Viviane Turgeon
Thérapeute en soins esséniens


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.