Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

La résilience

Qu’est-ce que la résilience individuelle, collective ?

C’est l’acceptation de ce qui est, la persistance, la ténacité,
L’adaptabilité et la capacité de transformer, là est la réponse !

résilienceEn d’autres mots : de traiter avec le changement, de développer et de créer !
Comment faisons-nous cela ?

Cela dépend beaucoup des personnes, des sociétés concernées.
Le changement fait partie de la nature humaine. Il est essentiel à notre évolution individuelle et collective – sans cela nous n’existerions plus depuis bien longtemps ! Le changement est aussi l’aspect le plus difficile à accepter, à intégrer dans la vie quotidienne de tous les êtres humains.

Le changement amène toujours une certaine incertitude, de l’imprévisible et de l’inconnu – ces situations nous demandent d’accepter ce qui est, de lâcher prise, de lâcher le contrôle, de faire confiance à nos nouveaux choix – peu, importe les situations !

La résilience est en lien avec le changement ou… la nécessité au changement est un ingrédient toujours présent lors de la résilience.

Il y a des changements qui se font graduellement et de manière plus ou moins prédictible. Nous en vivons tous les jours, parfois sur une plus longue durée.
Nos systèmes biologique, émotionnel et psychique sont « habitués » à cela, ils sont les ressources immédiatement disponibles pour y faire face…

Les changements personnels et collectifs abrupts, désorganisés, chaotiques sont beaucoup plus difficiles à appréhender. Cela demande des ressources intérieures et collectives différentes. Voyons cela de plus près !

Nous observons depuis un certain nombre d’années maintenant, que l’humanité vit de plus en plus de situations d’extrêmes. Et il semble que ces situations imprévisibles, d’extrêmes soient en augmentation.

résilienceGrâce aux avancements technologiques nous sommes mis instantanément au courant de ce qui se passe à l’autre bout du monde : folie humaine, événements écologiques destructeurs pour les divers écosystèmes planétaires, extrêmes climatiques, guerres, intimidations et licenciements abusifs dans de grandes et petites entreprises qui sont en augmentation, problèmes relationnels, santé, enfants…

Nous n’avons pas le temps de comprendre, d’intégrer, de solutionner à l’intérieur de Soi nos émois que déjà la prochaine vague d’extrêmes est là, à notre porte. – À quand la prochaine annonce catastrophique ? !
Nous sommes continuellement sous pression, tout notre système en pâtit – les angoisses du lendemain sont en augmentation, le pourquoi de tout cela – sans réponse, – le non-sens de la vie déroute beaucoup de personnes, de jeunes, etc. Les cerveaux et les cœurs ne suivent plus.
Tout cela constitue des facteurs de stress et d’incertitudes énormes.

La gestion politique, économique et écologique de notre planète, basée sur le profit immédiat et non sur le bien-être global de sa population, montre un essoufflement certain.
Tout cela ne semble pas vraiment réjouissant – et pourtant…
Nous observons que l’être humain a des ressources énormes !

Nous observons que les situations d’extrêmes (individuelles ou collectives) nous proposent des possibilités de revisiter nos positionnements, nos systèmes de croyances limitants… nos traditions et religions, les systèmes politiques, la relation dans les couples…

Ce sont des bouleversements sans précédent qui se présentent à nous, imprévisibles – nous pensons qu’aucune société de ce monde n’y est réellement préparées.
Le besoin de changement est là, à la porte de chaque individu, de chaque peuple, de chaque pays…

Allons-nous ouvrir cette « porte » individuellement et collectivement ?

C’est le challenge, le nôtre et celui des générations à venir.
Ouvrir la « porte » vers quelque chose de totalement nouveau, à créer et d’inconnu, – selon notre perspective, c’est ce que nous rencontrerons en ouvrant la « porte ».
Souvent nous vivons des situations similaires dans nos cabinets de thérapeute.
résilience
La transformation se manifeste une fois que la personne accepte totalement ce qu’elle a vécu, ce qu’elle vit et ce qui est. Elle est prête à changer. Petit à petit elle transforme ses pensées limitantes, puis passe à l’action, à la création du « nouveau ».

La personne ainsi compose avec de nouvelles données émergeant d’elle-même, le lien avec elle-même est rétabli, la sagesse et l’intuition revivent, le lien au cœur est rétabli. Elle investit dans de nouvelles opportunités.
C’est de la résilience.

Nous vous rappelons que ce sont des processus plus ou moins longs, selon les situations et ressources intérieures de chaque Être. Ce sont des processus qui demandent de la persévérance, de la ténacité, la capacité de rebondir, de rejaillir. Le potentiel de retrouver la Joie dans sa vie après de grandes souffrances, c’est de la résilience.

C’est similaire dans les situations collectives

Une situation collective : à la fin des années 60 – 70 – 80, cette période a révolutionné le monde. Les sociétés ont dû finalement accepter les nouvelles technologies. Le mouvement des grands festivals a commencé – avec Woodstock, l’habillement et les coiffures – de nouveaux mouvements de pensées ont émergé : « Peace and Love« , mouvements écologistes, féministes, musicaux…etc. Personne n’y croyait, aucun analyste de l’époque ne voyait le nouveau, le changement… C’était un égarement momentané de la jeunesse, entre autres, et pourtant ces changements de vision du monde ont ouvert des portes extraordinaires dans tous les domaines de notre vie, des sociétés, de ce monde… – le temps fait qu’on oublie !

Revenons à aujourd’hui – les extrêmes se suivent… les « crises » se complexifient, la compréhension – nous ne comprenons pas…

Allons-nous accepter que les systèmes tels qu’ils sont aujourd’hui s’effritent, que nous allons dans le mur – il y a besoin de changement individuel et collectif, communautaire !

Car des solutions, il y en a ! Allons-nous ouvrir la « porte » ? ! Allons-nous ouvrir « la porte » vers un nouveau paradigme ? Allons-nous investir dans de nouveaux choix à potentiels énormes ?

résilienceUn aspect, dans ces processus, nous semble primordial dans la résolution de situations de crise, d’extrêmes. Mis à part ce qui a déjà été énoncé plus haut, c’est d’aller chercher et reconnaître les potentiels et la sagesse des uns et des autres, de les utiliser. Ceci implique d’exprimer ce que l’on vit, le soutien des proches et de l’environnement, la coopération entre les membres (familles, régions, groupes..etc.), est primordiale.

C’est une des pierres d’angle qui permettra de trouver de nouvelles solutions, où chacun aura sa juste place.

La compétition, la comparaison, le mensonge, les croyances limitantes amènent la séparation, la destruction, « la guerre » !

  • Allons-nous rebondir ?
  • Allons-nous accepter l’interconnexion entre chaque Être de ce monde ?
  • Allons-nous accepter l’interconnexion entre chaque Être et la Nature ?
  • Allons-nous profiter de ce grand mouvement de changement pour « ouvrir nos portes » intérieures, nos cœurs à de nouveaux potentiels, à de nouvelles visions de nous-mêmes, à de nouvelles intuitions, à de nouvelles créations – idées ?

Ces questions pour l’instant sont ouvertes.

Un bref récapitulatif de ce qui a été dit :
L’acceptation totale de ce que je vis, de ce qui est.
La ténacité dans son processus.

Changement et transformation de son système d’Acceptation et reconnaissance de ses potentiels ainsi que ceux d’Acceptation et reconnaissance de la sagesse en soi et en l’autre, le lien au cœur.
Passer à l’action, avoir la capacité de créer de nouveaux projets réalistes, alignés à son changement ou à celui du collectif.

Une perspective positive de soi-même mieux on se connaît, plus on est en lien à son cœur, mieux on sera prêt à faire de nouveaux choix.

La capacité de gérer et d’intégrer de fortes émotions nous submergeant, ainsi que de fortes impulsions rejoint les points ci-dessus.

Tous ces points sont des facteurs que tout un chacun peut développer.
Mais pourquoi certaines personnes ne s’en sortent jamais malgré de nombreuses thérapies, psychothérapies, voir psychanalyses, soutiens médicamenteux… ?

Une autre observation que vous avez certainement faite c’est comme certaines personnes arrivent « à faire quelque chose  » des moments de crise dans leur vie – et parfois de manière fort étonnante et peuvent même surprendre leur entourage.

résilienceCe sont, de notre point de vue, des personnes, après les premières vagues de chocs passés, qui arrivent à aller chercher en elles cette puissante pulsion de oui à la vie, cet état de résilience. C’est l’expression d’un profond désir de vouloir continuer en conscience sa route.

Ce sont des êtres qui souvent sont, après ces états de remises en cause profonds, plus conscients de qui ils sont, plus conscients du oui à leur vie, plus conscients dans la manifestation de la Joie de ce qu’ils sont…

La bonne nouvelle aujourd’hui, c’est qu’il y a la possibilité, pour les personnes qui le choisissent, qui observent et sentent de ne pas avoir la possibilité d’entrer en contact avec cet état de résilience, peuvent l’activer à l’intérieur d’eux-mêmes, avec le soutien d’un thérapeute ayant ces connaissances.

C’est un travail énergétique qui, à ce moment-là, est proposé.

Adamael Van Singer
Thérapeute, enseignante, channel

Références :

• mes propres observations et expériences, informations par mes propres channeling et autres
• livre : Le Grand Tournant de Gregg Braden (éd. Ariane)
• divers sites gouvernementaux de diverses régions du monde

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.