La prune

La prune : j’avais complètement oublié de vous présenter ce délicieux fruit à noyaux et en plus j’ai un très vieil arbre dans le jardin qui donne encore de très beaux fruits.

prune
Prune d’Ente

Ce sont des prunes bleues, style quetsche très sucrées et à consommer en fruits de table ou en confiture où  pâtisserie dans un cake ou tout simplement en tarte. Mais le mot prune fait référence à certaines espèces d’arbres que l’on retrouve classée dans le genre botanique de Prunus comme la reine-claude, les mirabelles, la quetsche.

C’est un fruit d’été que l’on trouve d’Août à septembre. Elle peut être mauve (quetsche,) rouge, (prune dEnte ou pruneaux d’Agen) ou jaune (mirabelles). La prune renferme en quantité des vitamines et minéraux car comme nous le savons, tout ce que Dame Nature nous offre renferme de nombreuses vertus pour la santé.

La petite histoire de la prune

On retrouve des traces de pruniers dans de nombreux gisements néolithiques d’Europe. On à retrouvé des noyaux d’une variété de prune proche de la Mirabelle. Un des lieux d’origine se situé entre les Monts du Caucase, la mer Caspienne et le nord de la Perse.

Les Egyptiens cultivaient le prunier : des prunes séchées faisaient partie des provisions des tombeaux des pyramides !
On mentionne le prunier en Grèce aux VII et VI e siècles avant JC.
Il existait chez les Romains une douzaine de variétés différentes de prunes.
L’Espagne, puis la France dès le Moyen Age, feront de la prune un de leurs fruits de prédilection.

En France, c’est au XIV siècles qu’il sera fait mention de plantation de pruniers.
La « Prune de Damas » aurait été apportée de Syrie par les Croisés… d’où son nom. La variété « Reine Claude » fut ainsi baptisée en l’honneur de Claude, première épouse de François 1er.
C’est au XIV siècle que l’on retrouve des plantations de pruniers, arbre qui demande très peu de soin et qui est généreux en prunes.

prune
Mirabelle

Il existe différente variétés de prunes
C’est le fruit à noyau qui compte le plus de variétés, 400 environ. En France elles sont le résultat de nombreuses hybridations.
En France les plus connues sont : la reine-claude, la mirabelle et la quetsche.
La saison de la prune s’échelonne de juillet à octobre.

La Reine Claude
C’est la reine des prunes. C’est une prune de couleur dorée ou verte, au goût sucré, dont il existe d’ailleurs plusieurs variétés.
La reine-claude a été “créée” en France, suite de la découverte d’une prune verte sur un arbre importé d’Asie. Cette variété de prune fut offerte à François 1er par l’empereur ottoman Soliman le Magnifique en gage d’amitié. Ces prunes ont été nommées ainsi en l’honneur de Claude de France (1499-1524), femme de François Ier et surnommée “La bonne reine”. La région de production est l’Aquitaine et concentré exclusivement sur le département du Lot-et-Garonne.

prune
Quetsche

La Quetsche
De couleur bleu se déclinant du violet au pourpre, cette prune a une forme ovale et est assez grosse
. La couleur « prune » vient de cette variété. Elle est produite en Alsace. On la trouve également en Lorraine et en Champagne-Ardenne.

La Mirabelle
Cette petite prune appelé aussi la boule d’or est produite par le mirabellier. La mirabelle de Metz est petite, jaune, parfumée et la mirabelle de Nancy est plus grosse et pigmentée. On la consomme fraiche, en tarte ou en confitures. On peut également réaliser une eau-de-vie très parfumée. Les régions de production sont principalement la Lorraine et les Vosges.

prune
Prune d’Ente

La Prune d’Ente tire son nom du vieux Français Ente qui veux dire greffer.
La prune « d’Ente » est plus connue sous le nom “pruneau d’Agen”. C’est une prune allongée rouge violacé de 35gr environ. La chair, verdâtre, est juteuse et très sucrée, avec une pointe de cannelle. La prune d’Ente, est utilisée en totalité pour le pruneau d’Agen.

C’est au XIIe siècle, au retour de la IIIème croisade, que les moines Bénédictins de l’abbaye de Clairac dans la vallée du Lot (entre Agen et Villeneuve) eurent l’idée de greffer des pruniers locaux avec de nouveaux plants de pruniers de Damas ramenés de Syrie. 

Grâce à son port sur la Garonne, Agen était la ville d’où les pruneaux étaient embarqués sur des « gabarres » à destination des ports de la façade Atlantique de l’Europe. Estampillés du nom de leur port d’expédition; les pruneaux furent très tôt associés au nom de cette ville. L’appellation Pruneaux d’Agen perdura ainsi au fil des siècles jusqu’à sa reconnaissance officielle par l’union Européenne en novembre 2002, matérialisée par l’attribution d’une IGP (Indication Géographique Protégée).

Ainsi seuls, les pruneaux issus de cette zone géographique ont droit à l’appellation « Pruneaux d’Agen ». Ces fruits sont exclusivement produits dans les vergers de prune d’Ente plantés dans cette zone. Ils y sont séchés, conditionnés et transformés par les entreprises implantées obligatoirement dans ce même territoire reconnu. Il faut 3kg de prune d’Ente pour faire 1kg de pruneaux.
Le pruneau d’Agen est devenu le fruit emblématique de cette région.

Il est célébrée chaque fin de semaine d’été au cours,  d’un grand festival musical et gastronomique, le Pruneau Show.
Manger un pruneau d’Agen c’est déguster un peu de soleil du Sud-Ouest et se faire plaisir.

Production
La Chine est le premier producteur mondial de prunes , au sens large des varité de Prunus.

prune
Prune d’Ente

En France, les prunes sont récoltées dans trois bassins de production sur une superficie de 18 000 hectares.
– les prunes d’Ente qui une fois séchées donnent les pruneaux, sont cultivées dans le Sud-Ouest, sur une superficie de 11 500 hectares, pour une production annuelle de 150 000 – 160 000 tonnes
– les prunes de table reine-claude, sont aussi produites dans le Sud-Ouest, avec les deux tiers des surfaces présentes dans la région Midi-Pyrénées, pour une surface cultivée de 2000 ha et une production d’environ 22 000 tonnes
– les mirabelles et les questches sont cultivées principalement dans l’Est.

Les prunes de table sont consommées fraiches d’abord en juillet pour la Golden Japan et Allo. Puis viennent différentes reines-claudes, Président et les américano-japonaises. Les mirabelles sont habituellement cueillies en août.
Il existe deux labels rouges en France : la reine-claude Doret en Midi-Pyrénées  et la mirabelle en Lorraine .

Le saviez-vous

Connaissez-vous l’origine de : “pour des prunes” et “prendre une prune”.
On emploie de temps en temps le mots prune pour défini autre chose que le fruit.
Au XIIIe siècle, la prune était synonyme de coup, que ce soit de chance ou de tout ce qui pourrait compter pour rien, sans valeur.
Cette expression pourrait remonter aux dernières croisades, lorsque les croisés mis en échec ne ramenèrent que des pieds de pruniers de Damas dont les fruits étaient succulents. C’est alors que le roi, en colère fit la réflexion suivante en leur demandant pourquoi ils étaient allés si loin pour « des prunes », c’est à dire pour rien. Une boutade encore utilisée aujourd’hui.

Un peu de Botanique

La prune est le fruit d’un arbre de la famille des Prunus, arbre à fleurs qui produit des fruits à noyaux, comme la prune, la mirabelle, la reine claude, la questsche.

Le terme de « prune » vient du latin pruna, pluriel neutre de prunum « prune, prunelle ».

C’est un fruit à noyau à peau fine à chair juteuse et sucrée. Sa forme est généralement sphérique plus ou moins oblongue, sa couleur varie du jaune clair au violet foncé (couleur prune). On observe souvent sur la prune un petit voile blanc ou translucide, qui reflète la lumière. C’est la pruine ». Il s’agit de paillettes de cire que le fruit produit pour se protéger des agressions extérieures, notamment de la chaleur. Sa présence est donc un signe de qualité. Mais, certaines espèces de prunes n’en possèdent pas.

Que contient la prune

Juteuse et désaltérante, la prune est constitué d’une quantité importante d’eau (82,5 %) et une quantité élevée de potassium et sodium qui favorise l’élimination rénale
La prune est un véritable concentré de nutriments magnésium, calcium, fer, manganèse, phosphore, beta carotène, potassium, et vitamines.
La prune est modérément calorique (71,3 Cal/100 g),

prune
Prune d’Ente

Des fibres
La prune fournit également une bonne source de fibres, une portion de 100 grammes compte 1.7 gramme de fibres d’où sa réputation pour faciliter le bon transit intestinal.

Les fibres contenues dans la prune  sont de natures différentes. On retrouve notamment de la cellulose et des hémicelluloses, qui accélèrent le passage des aliments dans les intestins ainsi que de la pectine, qui a pour propriété de retenir l’eau, et joue un rôle régulateur sur le transit.
On retrouve un autre élément non négligeable : la présence, de façon relativement importante, de sorbitol. Cette substance stimule le fonctionnement de la vésicule biliaire, et par voie de conséquence, aide à lutter contre la paresse intestinale.
Enfin, la prune renferme de la diphénylisatine, un dérivé de la famille des indols. Ses effets légèrement laxatifs accentuent l’efficacité de la prune dans ce domaine !

Des antioxydants
La prune noire et le pruneau sont riches en antioxydants. Ils se classent tous deux se classent respectivement aux 30ème et 21ème rangs parmi plus de 1 000 aliments (fruits, légumes, graines et céréales, fines herbes et épices, etc.) répertoriés selon leur contenu en antioxydants.
La quantité  d’antioxydants  est de 2 à 3 fois plus élevée que celle de la prune.  La phase du séchage contribuerait à la formation de nouveaux composés.
Le pruneau contient plus d’antioxydants que l’abricot, la figue, les raisins et les dattes, mais un peu moins que les canneberges séchées.
Les antioxydants permettent de neutraliser les radicaux libres du corps jouant ainsi un rôle de prévention contre les maladies cardiovasculaires et certains cancers.

Une source de vitamines et de minéraux non négligeables pour notre système immunitaire.

prune
Reine Claude

Vitamine A : bétacarotène : essentielle pour la santé, la vitamine A joue également un rôle important dans la vision au niveau de l’adaptation de l’œil à l’obscurité, elle participe également à la croissance des os, à la régulation du système immunitaire. Notre organisme peut transformer en vitamine A certains caroténoïdes on les qualifie de provitamine A ou bêta-carotène. Ce qu’il faut savoir c’est que le bêta-carotène ne se transforme en vitamine A que dans la mesure où l’organisme en a besoin. Le bêta-carotène est un pigment qui a une action filtrante face au soleil.

Vitamine B1: c’est une coenzyme, importante pour la production d’énergie puisée dans les glucides que nous absorbons. Elle favorise la transmission de l’influx nerveux et aide à une bonne croissance.

Vitamine B2 : importante dans la production d’énergie. Elle sert aussi à la fabrication des globules rouges et des hormones, ainsi qu’à la croissance et à la réparation des tissus.

Vitamine B3 :importante dans la production d’énergie. Elle participe également au processus de formation de l’ADN (matériel génétique), permettant ainsi une croissance et un développement normaux.

Vitamine B5 ou acide pantothénique:  qui une fois dans l’organisme se transforme en coenzyme A et agit sur le système nerveux et les glandes surrénales, on l’appelle aussi « vitamine antistress ».Elle participe également à la formation et à la régénération de la peau et des muqueuses, au métabolisme des lipides et jouerait un rôle essentiel dans les mécanismes régulateurs de l’adrénaline, de l’insuline et de la porphyrine (un précurseur de l’hémoglobine).

Vitamine B6 :elle est essentielle car notre organisme ne sait pas la fabriquer et joue un rôle de cofacteur dans un grand nombre de processus liés au métabolisme des acides aminés et des protéines.

Vitamine B9 : joue un rôle essentiel dans la fabrication de toutes les cellules de notre corps, dont la production de notre matériel génétique, le bon fonctionnement du système nerveux et immunitaire.

Vitamine C : le rôle que joue la vitamine C dans l’organisme va au-delà de ses propriétés antioxydantes. Elle contribue aussi à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives. De plus, elle protège contre les infections, favorise l’absorption du fer contenu dans les végétaux et accélère la cicatrisation.

Vitamine E: est un antioxydant très important, protecteur des cellules du corps, notamment les globules rouges et les globules blancs (cellules qui font partie du système immunitaire).

prune
Mirabelle

Vitamine K1: joue un rôle essentiel dans la coagulation sanguine. Elle participe aussi à la formation d’une protéine de l’os : l’ostéocalcine et retarde l’apparition de l’ostéoporose en maintenant le calcium dans les os. La vitamine K est fabriquée par des bactéries présentes dans l’intestin.

Calcium : joue aussi un rôle important dans la coagulation du sang, le maintien de la pression sanguine et la contraction des muscles, dont le cœur.

Fer: toutes les cellules de notre corps sont composées de fer. Il est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang et joue un rôle important dans la fabrication de nouvelles cellules, des hormones et des neurotransmetteurs.

Cuivre: en tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.

Manganèse : agit à titre de prévention sur les dommages causés par les radicaux libres.

Magnésium: le  » sel antistress « . Assure un bon équilibre nerveux et régularise l’excitabilité musculaire. Une carence favorise la fatigue, l’anxiété, l’insomnie, la constipation et la spasmophilie. Très utile à l’être humain car il participe au développement osseux, à la construction des protéines, les dents et le système immunitaire.

Phosphore: considéré comme le deuxième minéral le plus abondant de l’organisme après le calcium. Il joue un rôle important pour le maintien de la santé des os et des dents.

Potassium : important pour la croissance et l’entretien des cellules. Indispensable au système nerveux et à la contraction musculaire normale – y compris le muscle cardiaque. Le potassium est également un électrolyte qui aide à équilibrer les fluides du corps humain, important pour maintenir une bonne pression artérielle.

Selenium: très riche en antioxydant. Il est indispensable au bon fonctionnement du système immunitaire et de la glande thyroïde.

Zinc :joue un rôle important dans le cadre des réactions immunitaires, de la fabrication du matériel génétiques, de la cicatrisation des plaies et du développement du fœtus.

Les bienfaits de la prune sur notre santé

Laxative
La prune contient des fibres alimentaires qui peuvent s’avérer utiles dans le traitement de la constipation. En effet ces fibres stimulent le transit intestinal.

Sphère cadio-vasculaire
La prune grâce à sa teneur en potassium permet de réguler la tension artérielle.

Contre le cancer
Riche en antioxydant, la prune pourrait prévenir certains cancers due à l’action combinée des ses polyphénols et des vitamines antioxydantes qu’elle contient.

Sphère digestive
Sa richesse en fibres dont la cellulose, l’hémicellulose et la pectine reconnues pour favoriser la digestion. Sous sa forme séchée qu’on appelle pruneau, elle possède en plus de puissantes propriétés laxatives.

Votre beauté
Les bienfaits de la prune se manifestent aussi sur la peau ! L’huile végétale de prune fait en effet partie de
s meilleurs soins naturels anti-âge, grâce à ses propriétés antioxydantes.

Mise en garde

prune
Prune African rose

Anticoagulant
Du fait de la présence de vitamine K dans la prune vitamine également fabriquée par l’organisme, les personnes qui prennent des
médicament anticoagulants, doivent modérer leur alimentation en produit contenant de la vitamine K. Il est fortement conseiller de consulter un médecin pour connaître les sources alimentaires de vitamines K.

Syndrome d’allergie orale
La prune peut entraîner des réactions allergiques à certaines protéines végétales chez certaines personnes. Ce phénomène peut toucher certains sujets allergiques au pollen. On doit cette réaction au syndrome d’allergie orale (SAO) qui touche plusieurs fruits, légumes et noix. Démangeaisons et sensations de brûlure font leur apparition près de la bouche lorsque le poivron est ingéré. Les symptômes peuvent disparaître en quelques minutes. Il est toutefois recommandé de consulter votre médecin traitant qui pourra vous adresser à un allergologue, afin de déterminer la cause de la réaction et les éventuelles mesures de précaution à prendre.

Syndrome de l’intestin irritable : Pruneau
Même si la consommation des fibres est conseillé, les personnes sujettent au syndrome du colon irritable doivent consommer le pruneau en en petites quantités pour limiter le risque de ballonnements et de flatulence

La prune en cuisine

prune

Au toucher, la prune doit être souple, sans être molle. La peau est lisse, sans tache et dégage un bon parfum. Le petit voile blanc qui la recouvre s’appelle la pruine : une sorte de bouclier de cire naturelle que le fruit fabrique pour se protéger du soleil. Sa présence est un gage de fraîcheur et prouve que le fruit n’a pas subi trop de manipulations. Certaines variétés en sont naturellement dépourvues.

La prune se conserve dans le bas de votre réfrigérateur plusieurs jours. Dénoyautée elle peut se congeler. On peut la consommer en fruits de table car elle est très rafraichissante. Cependant elle trouve sa place dans les pâtisseries, comme les tartes, cake, clafoutis, croustade, compotes et les confitures.

La prune peut également accompagner, de la volailles, du gibier, le porc , le lapin et pourquoi pas un délicieux tajine.
Le pruneau quant à lui est délicieux avec du bacon, dans le traditionnel far breton. On peut également le farcir de pâte d’amande pour réaliser des fruits déguisées pour les fêtes

Quelques recettes avec la prune

Compotée de filet mignon de porc aux pruneaux

Ingrédiens (pour 4 personnes)
  • prune1 beau filet mignon de porc
  • 1 gros oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 10 cl de porto
  • 10 cl de bouillon de poule maison pour moi
  • 5 cl de vinaigre de vin
  • 10 cl de sauce tomate réduite
  • 1 càc de paprika
  • 1/2 càc de cumin
  • 1 belle poignée de pruneaux
  • Graisse d’oie (canard pour moi)
  • Sel, poivre
  • Des Spätzle
Préparation
Préparation : 15 mn
Cuisson : 30 mn
  • pruneVersez les épices dans un sac en plastique, ajoutez le filet mignon.
  • Secouez : la viande est parfaitement enrobée. (une astuce d’Isabelle que j’ai retenue)
  • Chauffez la graisse dans une cocotte allant au four.
  • Saisissez la viande de tous côtés puis enfournez-la 15 min à four préchauffé à 200°.
  • Pendant ce temps, faites revenir l’oignon émincé et l’ail écrasé.
  • Détaillez la viande en tranches et remettez-la dans la cocotte.
  • Mouillez avec le porto, le bouillon, le vinaigre et la sauce tomate.
  • Assaisonnez, couvrez et laissez mijoter tout doucement, le temps que la sauce réduise.
  • Ajoutez les pruneaux et poursuivez encore la cuisson.

J’ai servi cette délicieuse compotée avec des Spätzle ces pâtes alsaciennes que j’aime beaucoup, mais vous pouvez le proposer avec des pommes vapeur ou du riz.

Cake aux prunes

Ingrédiens (pour 1 cake)
  • prune3 œufs
  • 1 fromage de chèvre frais en faisselle (120g env.)
  • 120 g de beurre
  • 120 g de sucre roux
  • 1 gousse de vanille
  • 400 g de prunes dénoyautées
  • 250 g de farine
  • 1 paquet de levure chimique
Préparation
Préparation : 15 mn
Cuisson : 45 mn
  • prunePréchauffez votre four à 180°
  • Lavez et dénoyautez les prunes.
  • À l’aide d’un petit couteau fendez la gousse de vanille.
  • Grattez-en l’intérieur pour récupérer les petits graines noires.
  • Ajoutez celles-ci  aux prunes.
  • Mélangez et réservez.
  • Faites fondre le beurre et réservez.
  • Beurrez ou chemiser un moule à cake de papier sulfurisée.
  • Dans un saladier, battez les oeufs, le sucre jusqu’à un léger blanchiment
  • Incorporez délicatement le beurre refroidi.
  • Ajoutez  le fromage de chèvre frais.
  • Mélangez.
  • Incorporez les ingrédients secs tamisés (farine, levure)
  • Mélangez afin d’obtenir une un mélange lisse.
  • Incorporez les prunes dénoyautées.
  • Versez le tout dans le moule.
  • Faites cuire durant 50 min au four.
  • Vérifiez la cuisson en y plantant la lame d’un couteau,
  • Démoulez et laissez refroidir sur une grille.

Tarte noisettine aux quetsches

Ingrédiens (pour 8 personnes)
  • pruneCercle de 21 cm
  • Pâte sablée
  • 220 g de farine
  • 2 g de levure chimique
  • 120 g de beurre mou
  • 100 g de sucre
  • 1 œuf
  • Appareil noisettine
  • 100 g de poudre de noisettes
  • 100 g de sucre
  • 80 g de farine
  • 80 g de beurre
  • 2 œufs à température ambiante
Préparation
Préparation : 25 mn
Pause : 60 mn
Cuisson : 40 mn
  • Pâte sablée
  • pruneMélangez la farine, la levure, et le beurre en frottant entre les mains pour obtenir une masse à l’aspect sableux.
  • Mélangez l’œuf et le sucre et incorporez le tout à la farine.
  • Travaillez la pâte pour obtenir un mélange homogène et mettre au frais 1 h.
  • Appareil noisettine
  • Faites fondre le beurre et réservez
  • Battez les œufs et le sucre afin d’obtenir un mélange mousseux.
  • Ajoutez le beurre fondu.
  • Mélangez la farine et la poudre de noisettes.
  • Ajoutez les au mélange précédent.
  • Réservez.
  • Préchauffez le four à 200°.
  • Sortez la pâte du réfrigérateur et diviser la en deux, soit environ 2 x 250g.
  • Congelez le deuxième pâton pour une autre utilisation.
  • Beurrez un cercle à tarte et posez-le sur une toile en silicone ou sur une feuille de papier sulfurisé.
  • Étalez la pâte sucrée sur un plan de travail légèrement fariné puis en garnir le cercle à tarte.
  • Piquez la pâte à la fourchette.
  • Versez la crème aux noisettes sur la pâte.
  • Faites cuire environ 10 mn le temps que la crème aux noisettes durcisse légèrement
  • Après les avoir lavées et essuyées, coupez les prunes en deux.
  • Disposez les ensuite harmonieusement sur la tarte en intercalant une prune côté peau et une prune côté creux.
  • Enfournez environ 30 mn environ selon votre four.
  • Laissez refroidir sur une grille.
Jackie Thouny
Conseillère en loisirs culinaires, Voiron (Isère) France

Principales sources

• Carbel France : www.carbelfrance.fr
• Consoglobe : www.consoglobe.com
• Cuisine Journal des Femmes : www.cuisine.journaldesfemmes.fr
• Féminin bio : www.femininbio.com
• Ferme du Lacaÿ : www.fermedulacay.com
• Jardiner malin : www.jardiner-malin.fr/fruit
• Jardiner malin : www.jardiner-malin.fr/vertu
• La Nutrition : www.lanutrition.fr
• Passeport Santé : www.passeportsante.net
• Pleine vie : www.pleinevie.fr
• Wikipédia : www.wikipedia.org

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous Print Friendly and PDF
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.