Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

La Propolis : notre indispensable pharmacie

La propolis est un produit naturel récolté par les abeille,
connu depuis la nuit des temps pour ses propriétés anesthésiques,
anti-inflammatoires, antiseptiques, antispasmodiques, cicatrisantes, fongicides…

La Propolis en remontant le temps

propolisDécouverte et utilisée dès l’Antiquité Aristote en parle dans son « Histoire des animaux » la considérait déjà comme un remède aux affections de la peau, plaies et suppurations. Le poète Virgile en parle dans ses écrits. Durant le siècle I av J.-C., un savant latin du nom de VARRON avait déjà expérimenté sur la propolis et le Romain PLINE écrivait à son sujet : « Elle retire les aiguillons et ce qui est entré dans la chair, elle réduit les enflures et ramollit les durcissements de la peau. Elle diminue les douleurs nerveuses, guérit les ulcères, abcès, furoncles, souvent incurables ».

Les Égyptiens l’utilisaient pour embaumer et momifier leurs morts, le légionnaire romain partait toujours en campagne militaire avec un morceau de propolis pour cicatriser ses futures blessures, les Incas l’utilisaient pour lutter contre la fièvre.

En France, Ambroise Paré fut le premier à mentionner la propolis dans ses écrits au XVIe siècle. C’est à ce moment-là que débute l’usage médical de la propolis dans le traitement des plaies. Au cours des siècles, elle a été utilisée pendant les guerres pour purifier les plaies et son utilisation n’a fait que grandir jusqu’à nos jours.

On prétend que Stradivarius avait obtenu des violons une résonance plus harmonieuse grâce, entre autres secrets, au vernis de propolis dont il les enduisait.

La propolis est une substance résineuse que l’on trouve sur les bourgeons et les branches de certains arbres : conifères, peupliers, marronniers d’Inde, frênes, saules, chênes, etc. Elle protège les bourgeons des attaques d’insectes en les paralysant et lutte contre le développement des champignons.

ruchesC’est ce que récolent par temps chaud les abeilles sur certaines parties de bourgeons (aulnes, saules, bouleaux, pruniers, frênes, chênes, d’ormes de peupliers, quantité assez importante) et du marronnier d’Inde et écorces essentiellement de végétaux (pins, sapins, épicéas). Elles les rapportent à la ruche et les modifient par l’apport de certaines de leurs sécrétions (cire et sécrétions salivaires essentiellement) et en font des petites pelotes qui serviront à colmater les fissures de la ruche.

Solide jusqu’à 20 °C environ, la propolis se ramollit aux alentours de 30 °C, puis devient collante à des températures encore plus élevées. Sa couleur diffère en fonction des résines recueillies. Elle peut avoir un aspect ambre clair à brun foncé. La propolis est un produit naturel et sa composition varie fortement selon l’origine.

Dans la ruche la propolis a plusieurs fonctions

C’est un mortier pour boucher les fissures de bois, réduire le trou de l’entrée de la ruche d’où s’envolent les abeilles. Ce passage constitue une sorte de chambre de stérilisation à l’entrée de la ruche, d’où le nom propolis qui signifie, en grec ancien, « devant » (pro) la « cité » (polis). propolisElle prévient des invasions microbiennes ou fongiques et également des petits rongeurs qu’elles momifient et leur constituent un cocon funéraire à base de propolis, laquelle, en vertu de ses propriétés anti-microbiennes, prévient toute décomposition et ainsi n’infecte pas la colonie et évite ainsi tout risque d’infection bactériologique.

On lui reconnaît aussi une propriété antiseptique, en effet, les œufs pondus par la reine sont déposés dans des alvéoles enduites de propolis par les ouvrières maçonnes qui en font un milieu stérile et aseptisé. L’intérieur d’une ruche est plus stérile qu’un bloc opératoire. Elle agit également comme isolant thermique, les abeilles vernissent toutes les surfaces intérieures de la ruche afin d’en assurer l’étanchéité et la solidité et maintiennent ainsi une température constante nécessaire au bon développement des œufs. Le potentiel de ce produit est absolument extraordinaire, c’est produit très précieux qui assure la santé de l’abeille et par conséquent de la ruche.

On prétend que Stradivarius avait obtenu des violons une résonance plus harmonieuse grâce, entre autres secrets, au vernis de propolis dont il les enduisait.

Récolte de la propolis

Par les abeilles
Un nombre restreint d’abeilles ouvrières est affecté à cette tâche, les ouvrières butineuses, au début du printemps mais le plus souvent et principalement à la fin de la miellée ou à l’approche de l’automne lorsque les journées sont chaudes et que la colonie commence ses préparatifs d’hivernage. C’est à cette période que les abeilles exploitent le plus la propolis car elle est tendre et malléable, pendant les heures les plus exposées (soit ente 10h et 15h30) selon les latitudes.

Les butineuses, à l’aide de leurs mandibules et de leurs pattes, constituent une petite pelote qu’elles ramènent à la ruche. Les abeilles maçonnes prennent le relais et stockent la propolis dans les alvéoles et la modifient en fonction des besoins grâce à leur sécrétion. Ces pelotes de propolis sont d’une couleur allant du jaune/clair au vert/brun.

Toutes ces opérations peuvent durer d’une à plusieurs heures et s’effectuent avec beaucoup de dextérité de la part des abeilles.

Par l’homme
grille pour propolispropolisL’homme effectue la récolte de la propolis de deux manières :
  • en raclant et grattant les cadres ou les parois de la ruche de préférence par température assez basse, la propolis est dure et friable et se détache mieux. Mais la propolis récoltée par ce procédé n’est cependant pas d’une très bonne qualité.
  • ou par l’utilisation d’une grille moulée en plastique ou en acier inoxydable dont les abeilles bouchent les orifices. La propolis obtenue est de meilleure qualité.

propolisLa propolis est dure et friable à 15 °C, et devient molle et malléable aux alentours de 30 °C, puis collante ou gluante à des températures plus élevées. Sa couleur peut varier du jaune clair au brun très foncé, presque noire, en passant par toute une gamme de bruns suivant les types de résines recueillies par les ouvrières.

Elle possède une saveur âcre, voire amère, et dégage une odeur douceâtre liée aux résines aromatiques qu’elle renferme.

Chaque ruche fournit en moyenne entre 100 et 300 grammes de propolis par an.

Composition

La propolis récoltée par les abeilles contient les composants suivants :
  • propolis50 à 55 % de résines et baumes ;
  • 25 à 35 % de cire (soit 30 % en moyenne) ;
  • 10 % d’huiles volatiles ou essentielles ;
  • 5 % de pollen (les pollens présents dans la propolis le sont par accident, au même titre que ceux retrouvés partout dans la ruche)
  • 5 % matières diverses.

Cette propolis brute doit être purifiée. Elle est dissoute dans une base hydro-alcoolisée pour la séparer de toutes les impuretés (la cire (40 %), les pollens…) et ne conserver que les éléments actifs comme les résines, baumes et huiles essentielles.

On retrouve la propolis sous différentes formes (pâtes à mâcher, gélules, granulés, poudre, pommades, solutions liquides, sprays buccaux…)

Élaboration d’extrait alcoolique de propolis :
  • 100 gde propolis de grille lavée
  • 500 ml d’alcool fort (type Vodka, Calavados, Armagnac ou Cognac). Dans le cadre d’un usage strictement externe on peut utiliser de l’alcool modifié à 70°

Pour une meilleure dilution de la propolis de grille dans l’alcool, passez la propolis dans un moulin à café électrique. La propolis est donc réduite en poudre et est donc plus facile à mélanger à l’alcool.

Placez la propolis moulue et l’alcool dans un bocal hermétique. Secouez le tout pour bien mélanger les 2 composants. Laissez ainsi se décanter l’extrait alcoolique de propolis, à l’abri de la lumière, pendant 3 jours et en remuant chaque jour le bocal.

propolisAu bout de 3 jours, l’extrait de propolis (liquide foncé en haut du bocal) est prêt à être extrait et conditionné en petits flacons compte-gouttes de 30 ml.

Par exemple pour les maux de gorge, appliquer 10 gouttes de l’extrait de propolis sur un sucre (laisser évaporer une dizaine de minutes) et laisser lentement se dissoudre le sucre dans la bouche (pour un enfant donner 3 gouttes).

Le traitement est à faire 3 fois par jour, pendant 3 jours puis 10 gouttes une fois par jour

La propolis est un produit complexe riche de près de 400 composés :
  • des acides organiques antibactériens et antifongiques ;
  • de très nombreux flavonoïdes, anti microbiens, antifongiques et anti spamodiques ;
  • des vitamines et des oligo-éléments a peu près tous représentés comme le magnésium, zinc, aluminium, fer, cuivre, silicium, strontium, nickel… , on peut même trouver des traces d’or ;
  • des huiles essentielles, antiseptiques, telles leguiaol, l’eugénol, l’éthanol, le pinéne, etc.

Les propriétés médicinales de la propolis

Les propriétés de la propolis, fruit de dizaines d’année de recherche sont maintenant parfaitement reconnues par le corps médical.

Les propriétés de la propolis sont les suivantes :
  • des propriétés antibactériennes, elles inhibent la croissance et la reproduction de bactéries et viennent à bout de bactéries comme certains staphylocoques streptocoques et salmonelles, Escherichia coli ;
  • des propriétés fongicides sur certaines espèces de champignons pathogènes (notamment le Candida Albicans) ;
  • de puissantes propriétés anesthésiques, supérieures à la novocaïnes ;
  • des propriétés anti-inflammatoires importantes ;
  • des propriétés cicatrisantes en stimulant et en favorisant la régénération des tissus ;
  • des propriétés antispasmodiques.

Les trois vecteurs d’action de la propolis

1 – Domaines de l’oto-rhino-laryngologie et des voies respiratoires
La propolis permet de lutter contre les affections courantes des domaines de l’oto-rhino-laryngologie et des voies respiratoires, telles :
  • les angines, les pharyngites, les laryngites, on l’utilise sous forme de morceaux ou de pâte à mâcher, tablettes, pastilles à sucer ou encore sous la forme de spray pour pulvériser la gorge ;
  • les rhino-pharyngites, les rhinites, les sinusites (avis médical indispensable) on l’utilise sous forme de poudre fine prisée directement dans chaque narine, c’est d’autant plus efficace qu’elle est associée à des lavages préalables avec un soluté isotonique d’eau de mer sous pression que l’on trouve en pharmacie (Physiomer) ;
  • le rhume des foins qui serait souvent guéri en 8 jours ;
  • les otites externes où elle est utilisée sous forme de poudre ou mieux de gouttes de teinture à instiller.
2 – Domaine de la stomatologie
De même, la propolis agit dans le domaine de la stomatologie :
  • hygiène bucco-dentaire et combat la mauvaise haleine et lutte contre l’apparition de caries dentaires.
  • les inflammations des gencives : la gingivite et la langue :les glossites,
  • les inflammations de la muqueuse buccale : stomatites les aphtes et de nombreuses autres affections comme les mycoses de la muqueuse buccale à Candida albicans : candidose buccale (muguet) ;
  • les névralgies dentaires, les douleurs dentaires dues au froid et au chaud
  • la parodontose (affection dégénérative du parodonte, c’est-à-dire des tissus de soutien de la dent : gencive, ligament alvéolaire, cément et os alvéolaire) qui aboutit au fameux « déchaussement des dents » avec toutes ses conséquences ;
  • les infections dentaires et la prévention des complications après extraction dentaire.

Pour toutes ces pathologies, la propolis est utilisée par voie locale interne : sous forme de morceaux ou de pâte à mâcher, tablettes, pastilles à sucer ou encore sous la forme de spray pour pulvériser la gorge, de bains de bouche, de bâtonnet pour emplâtre gingival.

3 – Domaine de la dermatologie
Ces applications sont nombreuses :
  • coupures et blessures cutanées ;
  • crevasses, engelures ;
  • brûlures dont les coups de soleil (brûlures au 1er degré) ;
  • les radiodermites (lésions cutanées induites par une irradiations de la peau lors de radiothérapies au rayon X) ;
  • les ulcères variqueux toutes les cicatrisations lentes et difficiles en général, escarres en particulier.
  • les fissures annales (assez fréquentes chez les personnes qui souffrent des hémorroïdes)
  • les cors aux pieds, les durillons et callosités, oeils de perdrix
  • les kératodermies palmo-plantaires qui sont très difficiles à soigner.
  • les verrues
  • maladie de Leiner-Moussous (érythrodermie desquamative du nourrisson) et intertrigo du nourrisson.
    – certaines formes d’eczéma et le psoriasis

Pour toutes ces pathologies on aura principalement recours à la voie externe également à savoir sous forme de crèmes, de pommades ou de teintures alcooliques, mais aussi tout simplement sous forme de propolis naturelle purifiée (en poudre ou en morceaux que l’on fait ramollir dans la main pour en faire une sorte de cataplasme pâteux) appliquée directement sur les lésions sous pansement occlusif (entre autres sur les plaies, cors, durillons, verrues).

Il n’y a pratiquement que dans le psoriasis, seule indication au résultat moins assuré, où la voie générale interne (sous forme de gélules de poudre, de comprimés, etc.) est indispensable.

Mais les applications de la propolis ne s’arrêtent pas là. On peut la retrouver en complément d’autres thérapeutiques spécifiques comme :
  • les affections broncho-pulmonaires en général et l’asthme bronchique ou l’absorption de propolis par voie générale interne semble donner d’excellents résultats voire d’obtenir une guérison totale.
  • certaines affections digestives inflammatoires comme les gastrites et les colites ;
  • les infections et inflammations de l’appareil génito-urinaire, le prostatisme chez l’homme et la trichomonase vaginale chez la femme (infection vaginale dû au Trichomonas vaginalis animal microscopique (7 à 10 micromètres) véritables parasites des cavités naturelles).
  • certains états inflammatoires simples de l’œil, comme l’orgelet, la blépharite (infection du revêtement cutané des paupières) et la conjonctivite.

Sous quelles formes se présente la propolis dans le commerce ?

On la retrouve sous une multitude de formes :
  • propolis naturelle en tant que seule substance active sous forme de :
  • pâte et fragments ou morceaux à mâcher ;
  • granulés ou en poudre.
  • propolis naturelle associée le plus souvent avec des produits diététiques comme le miel, la gelée royale, le pollen et l’argile.
  • en extrait, seule substance active sous formes :
  • de teinture alcoolique : obtenu par macération, dissolution ;
  • d’extrait sec, fluide ou mou ;
  • Extrait de propolis associée à des :
    – substances médicamenteuses en complément d’une thérapie ;
    – produits diététiques ou cosmétologiques, avec des excipients variés (beurre de cacao, vaseline, lanoline, cire) permettant de faire des p
    réparations magistrales. (axonge, beurre de cacao, vaseline, lanoline, cire)

Exemple de préparation magistrale à faire réaliser par votre pharmacien

Teinture alcoolique de propolis
Prendre une à deux parties de propolis débarrassée de ses impuretés éventuelles et de préférence pilée ou broyée, pour dix parties d’alcool éthylique (ou éthanol) à 70° Placez ce mélange dans un récipient opaque et bien fermé. Laissez macérer à température ambiante pendant deux semaines en agitant le mélange régulièrement deux fois par jour. Le dernier jour, filtrez avec beaucoup de soin pour obtenir l’extrait, tout ce qui n’a pas été dissous devant être jeté. 

propolis

Pommade à base de propolis
  • 10 g d’extrait mou de propolis
  • 10 g de lanoline
  • 80 g de vaseline q.s.p
ou
  • 10 g d’extrait mou de propolis
  • 10 g de cire jaune
  • 100 g d’Axonge (graisse de porc, saindoux) q.s.p

Petit truc
Pour obtenir une poudre à partir des morceaux ou fragments de propolis, il suffit de les placer quelques heures dans le congélateur. Ils vont ainsi durcir et pourront être passés au moulin à café électrique.

Posologie

1- Par voie générale ou locale interne, la posologie journalière pour l’adulte est la suivante :
Tablette à mâcher par voie locale interne pour les problèmes ORL et stomatologie.
Environ 3 g répartis en trois fois, après les repas, en mastication d’une durée d’½ heures. Une légère sensation de brûlure peut apparaître au début de la mastication et disparaître ensuite. Si elle persiste arrêter et reprendre plus tard. Une cure de 20 g est généralement suffisante soit environ une semaine de traitement.

Sous forme de granule et de poudre pour tous les problèmes broncho-pulmonaire, digestifs, ainsi que certaines maladies chroniques liées à d’autres pathologies, par voie générale interne.
En moyenne, 3 g répartis en trois fois, avant le repas, à avaler avec un peu d’eau et de miel ou du lait, en commençant par 1 g le premier jour, 2 g le deuxième jour et 3 g le troisième jour. La durée du traitement peut aller jusqu’à 3 semaines, mais peut être cessée dès l’amélioration des troubles en diminuant progressivement les doses

Sous forme de teinture alcoolique qui peut s’appliquer à l’ensemble des indications soit :
  • par voie générale interne (répartie en trois fois, diluée dans un peu d’eau chaude ou de lait, une heure avant les repas) ;
  • locale interne (sous forme de tamponnements, de badigeonnages, de gargarismes, d’inhalations ou d’aérosols) ;
  • locale externe (en application à l’aide d’un tampon ou d’un aérosol sur indications d’un praticien).

2 – Par voie locale externe
On réchauffe les tablettes ou fragments pour former une pâte qui sera appliquée directement sur les lésions comme les cors aux pieds, verrue ou comme petit cataplasme qu’on laissera agir 2 à 3 jours.
Les extraits mous mélangés à d’autres excipients sous forme de pommade à appliquer sur les lésions

D’une manière générale, la propolis n’est pas toxique, ni en pathologie humaine ni en pathologie animale. Elle est d’une innocuité absolue, n’entraîne aucune accoutumance, n’a aucune incompatibilité avec d’autres thérapeutiques susceptibles d’être prescrites en complément. Ne révèle aucun effets secondaires.
La propolis ne doit pas être utilisée en cas d’allergie reconnue aux produits de la ruche. Il vaut mieux arrêter un traitement qui n’a donné aucun résultat au bout de trois semaines.
La propolis est une véritable pharmacie à elle seule et chaque famille devrait en avoir à la portée de la main dans sa propre pharmacie.

Jackie Thouny
Conseillère en loisirs culinaires, Voiron (Isère) France

Principales sources

• Doctissimo : www.doctissimo.fr
• Passeport Santé : www.passeportsante.net
• Propolis : www.propolis.fr
• Santé magazine : www.santemagazine.fr
• Top Santé : www.topsante.com
• Wikipedia : www.wikipedia.org

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous
5 Commentaires
  1. Hélène Noël dit :

    Mme Thouny,

    Merci pour cet intéressant article concernant les propriétés de la propolis.
    Si cela peut servir, je puis vous dire que la consommation de la propolis prise régulièrement a donné des résultats extraordinaires dans le cas que voici :

    Un ami à la suite d’une opération – conséquence d’un pneumothorax – ( 1poumon et demi s’est afffaissé) a dû prendre des antibiotiques 3 ou 4 fois par année à cause d’une surinfection des poumons. Il toussait beaucoup et s’épuisait malgré la prise de toute cette panoplie d’inhalateurs : genre Ventolin et j’en passe.

    Je voulais vraiment l’aider. Et l’aide m’est arrivée comme par magie, par intuition en fait.

    La Propolis ! Donc, depuis deux ans, il prend 3 capsules par jour de 500 milligrammes. Ses sécrétions ont diminué de 80% après 3 semaines seulement et il n’a pas eu besoin de prendre des antibiotiques depuis un bon moment.

    Je puis vous dire que c’est spectaculaire comme résultats et cela m’étonne que la médecine ne se serve pas de ce produit-miracle.

    Voilà . Si ce témoignage peut aider quelqu’un, tant mieux ! Les abeilles devraient être nommées la première merveille du monde. !

    Merci !
    Hélène Noël

    1. Jackie Thouny dit :

      Merci Hélène pour ce témoignage. Un chercheur russe les a poétiquement appelées « les pharmaciennes ailées ». Quant à moi je me fais des bains de bouche tous les soirs, 10gttes dans un verre d’eau tiède pour lutter contre mon problème de parodontite et je trouve que mes gencives vont mieux. Jackie

  2. Aouini Mehdi dit :

    Franchement j suis touché par ce que j’ai lu pcq j’ai jamais su que le Propolis est tellement necessaire.J’ai oublié de mentionner q j suis un appiculteur et le propolis était un élément trés faible pour mon business.
    Si ça vous tenter d’en avoir des quantités j suis prèt à s’engager avec vous et pourquoi pas sur d’autres produits aussi.
    Merci énormément et bon courage : vous faite un bon travail.

    1. Jean-Paul Thouny dit :

      Merci Mehdi pour votre commentaire, mais nous ne commercialisons pas de produits… Cordialement
      Jean-Paul

  3. Isabelle dit :

    Bjr,

    Je voulais apporter ma contribution par mon témoignage : souffrant le martyr depuis plus de 3 ans d inflammations de disques vertébraux lombaires, et finissant par déclencher une puis 2 sygmoidites (abcès du colon suite a déchirures des parois) dont personne n a su me dire avec certitude si çela était la cause de mon état inflammatoire ou la conséquence, j étais a bout de force quand ma chiropraticienne m a largement suggéré de prendre de la propolis sur une longue période pr  » faire un contrepoids sur cet état inflammatoire »…

    Spectaculaire : je n ai plus de pb au colon alors qu’on m affirmait q je devais subir une ablation ni mal au dos alors que je ne pouvais plus dormir depuis 3 ans !!!! J ai même fait une nuit de 11h !!! En un mot, Je revis …!

    Iĺ reste a consolider cette expérience car en déplacement a l étranger( eh oui j ai osé partir, ce que je n osais plus…) quelqu’un m’a malencontreusement renverse mon flacon et au bout d une semaine j ai ressenti qu’il fallait que j en reprenne donc je viens de rattaquer, mais quel confort !

    Voila ! Alors si mon expérience peut aider d’autres personnes… Qu’elles n’attendent pas 3 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.