La banane

Nous ne pouvons parler de saison pour la banane, qui se récolte toute l’année, c’est pourquoi je choisi d’en parler aujourd’hui… pourquoi pas !
La banane est un fruit que j’aime beaucoup et qui s’apprête facilement en cuisine.

bananneLa banane fruit des latitudes tropicales nous transporte à chaque bouchée tant sont arôme est prononcé. C’est un fruit énergisant très digeste qui nous apporte un peu d’exotisme en cette période printanière.

La banane et le plantain constituent par ailleurs un élément de base de nourriture important pour des millions de personnes vivant dans les zones tropicales et contribuent ainsi à la sécurité alimentaire des populations des pays défavorisés. C’est l’une des plus importantes cultures vivrières au monde. (90 % de la production est consommée sur place). La consommation par habitant en Afrique de l’ouest peut atteindre 250 kg (sous forme de plats cuits ou de bière), alors qu’en Chine elle est de 2 kg et en Océanie 50 kg.

La petite histoire de la banane

La plus ancienne trace fossile d’un bananier a été trouvée en Inde. Elle date de plus de 50 millions d’années. Cette plante herbacée géante est probablement originaire du sud-est asiatique. À cette époque la banane ne meurt pas plus de 8 cm et contient principalement des graines, et est peu comestible.

bananeIl y a environ 10 000 ans, elle est progressivement domestiquée par l’homme. Les cultures permettent notamment grâce à son tronc riche en fibres de confectionner des cordages ou des vêtements et ses feuilles recyclées servent d’assiettes, d’emballage de cuisson ou à la fabrication d’abris.

600 à 500 ans av. J.-C : En Inde, les écritures Pali (écriture bouddhique), mentionnent ce fruit comme un symbole de « fragilité et d’instabilité des choses de ce monde » chez les Bouddhistes.

Dans ce même pays, la banane était considérée comme le fruit du paradis et les Hindous prétendent qu’Ève a offert une banane à Adam, ce qui explique qu’on l’appelle dans ce pays, « fruit du paradis ». Cette croyance est aussi à l’origine du nom latin paradisiaca donné parfois à la banane plantain. Au Sri Lanka on ajoute que les feuilles de bananiers leur servirent à se vêtir lorsqu’Adam et Ève furent chassés du paradis terrestre.

Alexandre le Grand, à la conquête de l’Inde, dégusta sa première banane dans la vallée de l’Indus en 327 av.JC. Il aurait défendu à tous ses soldats de consommer ce fruit jaune, trop lourd, qu’il craignait capable de réduire les forces de son armée. D’autres historiens au contraire, le créditent d’avoir apportée la banane d’Inde au monde occidental.

On retrouve dans les écrits de l’historien chinois Yang Fu la description de bananeraies organisées en Chine, exploitées par les hommes 200 ans av. J.-C. Seulement présente dans la région méridionale de la Chine, la banane est restée considérée comme un fruit exotique rare qui n’est devenu populaire en chine qu’au XXe siècle.

C’est en 650, que des conquérants islamistes importent des bananes en Palestine et sur l’île de Madagascar. De là, les négociants et les marchands d’esclaves arabes les transportent à leur tour dans toute l’Afrique. Les bananes accèdent ainsi en Guinée, sur la côte occidentale Africaine.

bananeLorsque les marins portugais accostent sur la côte atlantique de l’Afrique en 1402, ils découvrent ce fruit tropical succulent. Ils en plantent sur toutes les îles Canaries.

Grâce à un moine franciscain portugais, Fray Tomas de Berlanga, le bananier est importé en 1516 dans l’île des Caraïbes de Santo Domingo. En un rien de temps la banane deviendra populaire dans l’ensemble des Caraïbes et en Amérique Centrale.

Le terme « banane » apparaît en 1602. Il vient du portugais banana, emprunté, selon les uns, à une langue bantoue, selon les autres, à un mot arabe signifiant « doigt ».

La banane prendra véritablement son essor dans les Antilles au XVIIIe siècle. Plus de trois millions de bananiers sont ainsi recensés en Martinique à cette époque.

Le fruit s’est répandu en Europe au XIXe siècle rapporté par les navires bananiers qui effectuaient le trajet entre les Antilles et l’Europe.

Le commerce de la banane est resté cependant longtemps limité, car ce fruit fragile voyage mal. Son essor ne commence véritablement qu’au début du XXe siècle avec le développement des techniques de conservation et des transports rapides. Joséphine Baker, danseuse créole a popularisé ce fruit en apparaissant sur scène, toute de bananes vêtue.

Un peu de botanique

Le bananier fait partie de la famille des musacées qui comporte deux genres botaniques : Musa, le plus répandu qui lui-même se subdivise en de nombreuses espèces (de 30 à 50).

bananeOn répertorie 3 espèces distinctes de bananes : t les bananes douces (Musa. sapienta, Musa. nana), les bananes plantains (Musa. paradisiaca), appelées aussi bananes à cuire, et les bananes non comestibles (Musa. textilis, Musa. ensete). Il existe de nombreuses variétés de bananes douces ; dans la plupart des variétés, la peau est de couleur jaune, elle peut cependant être rouge, rose ou pourpre. La saveur et la texture des bananes varient du plus farineux au plus sucré, L récolte des bananes se fait souvent avant leur maturité complète, lorsqu’elles sont encore vertes, car elles sont plus savoureuses si elles ne mûrissent pas totalement sur le bananier.

Le bananier fait partie des plantes les plus anciennes connues. Le bananier n’est pas un arbre, il se présente sous la forme d’un pseudo-tronc ou de grandes feuilles épaisses se superposent et s’entrecroisent à la base. Il peut atteindre une hauteur de 3 à 8 m et les feuilles très larges peuvent quant à elles mesurer jusqu’à 3 m. Sa tige souterraine ressemble à un bulbe ou rhizome. C’est la formation des feuilles 25 à 30 qui permet à un bourgeon floral de se développer en son cœur, évoluant en une inflorescence (disposition des fleurs sur la tige d’une plante à fleur) retombant sur le côté. Cette inflorescence appelée « régime » est formée d’une série de spathes (feuilles colorées) disposées en spirale qui porte à sa base des fleurs femelles qui produiront les fruits et à l’extrémité des fleurs mâles. La banane est un fruit qui n’est pas issu d’une double fécondation car les fleurs mâles sont stériles.

bananePour se reproduire le bananier est obligé de créer une nouvelle plante à partir de ses racines. La floraison sous forme de grappes de fleurs de couleur pourpre se produit au bout de 7 mois et les fruits se développent et mûrissent quatre mois plus tard sur la tige florale après la floraison, ensuite la tige se fane. On appelle régime l’assemblage en forme de grappe de 10 à 15 bananes.

Il existe 3 espèces distinctes de bananes, soit les bananes douces (Musa. sapienta, Musa. nana), les bananes plantains (Musa. paradisiaca), appelées aussi bananes à cuire, et les bananes non comestibles (Musa. textilis, Musa. ensete). Il existe de nombreuses variétés de bananes douces ; dans la plupart des variétés, la peau est de couleur jaune, elle peut cependant être rouge, rose ou pourpre. Cette peau n’est pas comestible. Certaines variétés de bananes sont très petites. Ces bananes naines sont plus fragiles et ne furent longtemps disponibles que dans les pays producteurs. La saveur et la texture des bananes sont également variables, certaines variétés étant plus farineuses ou plus sucrées que d’autres. On récolte les bananes avant leur maturité complète, lorsqu’elles sont encore vertes, car elles sont plus savoureuses si elles ne mûrissent pas totalement sur le bananier.

Comment conserver et choisir les bananes

Malgré leur apparence, les bananes sont fragiles. Elles réagissent mal aux fluctuations subites de température et aux températures inférieures à 12 °C, surtout lorsqu’elles ne sont pas à maturité, car elles arrêtent de mûrir. Il faut conserver les bananes à température ambiante. On peut accélérer le mûrissement des bananes en les mettant dans un sac en papier ou tout simplement dans du papier journal. Les ranger au réfrigérateur lorsqu’elles sont très mûres, elles se conserveront quelques jours. Leur peau noircira mais pas leur chair. Pour plus de saveur, sortir les bananes quelque temps avant de les consommer.

La banane est un fruit qui se congèle et se conserve environ 2 mois. Réduite d’abord en purée, avec un peu de jus de citron pour éviter qu’elle ne noircisse. Les bananes décongelées se cuisinent en gâteaux, muffins ou autres desserts. Partiellement décongelées si elles sont fouettées les bananes moussent, donnant ainsi un dessert qui ressemble à de la crème glacée

On décèle le stade de maturation des bananes à la coloration de leur peau. Mûres à point, les bananes sont jaunes et légèrement tigrées, dépourvues de vert. Les bananes vertes se conservent plus longtemps mais à ce stade sont indigestes. La peau des bananes rouges devient plus foncée. La petite histoire de la banane.

Le bananier « l’arbre ressource »

bananeComme nous l’avons vu dans la petite histoire de la banane, on peut considérer le bananier comme « un arbre ressource » car tout s’utilise, rien ne se perd. En dehors du fruit, consommé de mille façons en fonction des pays, appréciée par exemple en légumes, comme les bananes plantain, bananes à cuire apprêtées soit mûres ou vertes en friture, grillées, étuvée. Elles peuvent être cuites avec ou sans leur peau, enveloppées dans leur propre feuille, râpées mélangée avec du lait de coco. On retrouve également des bananes séchées. Les bananes vertes après séchage sont transformées en farine que l’on utilise en boulangerie.

On utilise la banane en confiserie, en ketchup, en Afrique après fermentation on fabrique de la bière. Rien ne se perd dans le bananier. Le cœur de la tige est très apprécié en Inde. En extrême orient on consomme les bourgeons en salade.

Le fameux « pseudo-tronc » est utilisé pour construire des barrages ou nourrir le bétail. Les fibres servent à fabriquer des vêtements, des filets de pêches, des matériaux composites (garniture de voitures, cloisons).

Quant à ses feuilles elles sont très utiles comme matériau de couverture, assiettes biologiques, parapluies. Dans certains pays d’Asie le bananier est cultivé essentiellement pour la production de feuilles.

La banane plantain ou banane à cuire

La banane plantain est une espèce hybride issue du croisement entre : Musa acuminata et Musa balbisiana.

Elle prend un nom différent suivant les régions :
  • banane 77
  • banane farine ou banane jaune dans les Antilles
  • banane poingo en Nouvelle Calédonie
  • ou tout simplement banane à cuire.

Elle est moins sucrée que la banane dessert et est cuisinée de différentes façons, notamment comme légumes, remplaçant les féculents pour accompagner des plats de viande, poulet ou poisson. On peut également la faire bouillir (si pas tout à fait mûres), réaliser des chips, les couper en lamelles et les faire sécher en y ajoutant un peu de sel.

La banane et notre santé

bananeLa banane contient 3 sucres naturels : sucrose, fructose et glucose combinés avec des fibres, une banane donne instantanément un gain d’énergie substantiel : son apport énergétique est d’environ 90 calories pour 100 g.
Suite à des recherches on a pu constater que 2 bananes fournissent suffisamment d’énergie pour un entraînement rigoureux de 90 mn. On constate que c’est le fruit no1 des athlètes et des sportifs et on comprend pourquoi.

C’est également un fruit très riche en eau et une source importante de vitamine C, vitamine importante pour le bon fonctionnement de notre système immunitaire. Mais plus la banane est mûre plus elle perd son taux de vitamine C.
La vitamine B6 qu’elle contient régularise le taux de glucose dans le sang.
La vitamine B12, grâce à sa combinaison avec la vitamine B6 et du magnésium contenu dans le fruit, la banane peut aider à compenser le manque de nicotine.

La banane séchée est trois fois plus énergétique que fraîche (285 kcal/100g).

Bienfaits de la banane et ses vertus insoupçonnables

Maladies cardiovasculaires
Bien que la banane ne figure pas sur la liste des fruits qui contiennent le plus d’oxydants, elle possède une quantité importante d’antioxydante grâce à la dopamine, molécule reconnue comme étant l’antioxydant hydrosoluble le plus puissant. Cette dernière est reconnue pour la prévention contre certaines maladies comme les maladies cardiovasculaires ou celles liés au vieillissement.

Cancer
Une consommation élevée diminue le risque des cancers comme cancer du rein, cancer colorectal.

Ulcère à l’estomac
La banane protège la muqueuse de l’estomac contre les ulcères grâce aux phospholipides et à la pectine.

Diarrhée chronique
C’est un fruit efficace pour stopper les diarrhées chroniques grâce à l’amidon résistant (sucre non digestible). Ce dernier stimule l’absorption des liquides et du sel dans le côlon et diminue ainsi la perte d’eau dans les selles. Aussi, les acides gras retrouvés dans la banane améliorent indirectement la perméabilité de l’intestin grêle. Cette action contribue pareillement à soulager les symptômes de la diarrhée.

Diabète de type 2
L’Amidon résistant (un type de sucre) de la banane non mûre contribuerait à la perte de poids chez des individus obèses souffrant de diabète de type 2 (hyperglycémie chronique, taux de sucre trop élevé dans le sang).

On retrouve également les effets positifs de la banane dans les cas ci-dessous :
  • D’anémie : grâce à son taux élevé en fer ce qui stimule la production d’hémoglobine dans le sang.
  • Pouvoir de concentration. La recherche démontre que le fruit élevé en potassium peut aider à l’apprentissage en rendant les pupilles plus alertes.
  • Constipation. Riche en fibres la banane consommée de façon régulière peut aider à réguler le transit intestinal.
  • Brûlures d’estomac. La présence d’un antiacide naturel dans la banane calme la douleur des brûlures à l’estomac.
  • Lendemain de soirée bien arrosée. Rien de tel qu’une banane en milk-shake sucré avec du miel. La banane agir sur l’estomac jusqu’à complètement éradiquer les niveaux de sucre dans le sang alors que le lait apaise et hydrate votre système.
  • Stress et obésité. Au lieu de se gaver de collation style chocolat, bonbons et autres aliments et afin d’éviter des rages de sucré/salé la banane riche en vitamine B aide à calmer le système nerveux et réduit ainsi la prise de surpoids.
  • Stress : Le potassium est un minéral essentiel, qui contribue à normaliser le rythme cardiaque. Il envoie l’oxygène au cerveau du corps et réglemente le bilan hydrique. Quand on est angoissé, notre taux métabolique augmente, ce qui réduit notre niveau de potassium. Celui-ci peut être rééquilibré par une collation à base de banane riche en potassium.
  • Désordre affectif saisonnier. La banane peut apporter une aide importante car elle maintient l’humeur naturelle par accroissement de tryptophane (acide aminé essentiel, non polaire, de type aromatique, très hydrophobe qui active l’hormone du sommeil).
  • Fumeur. La banane peut aider les fumeurs qui souhaitent arrêter de fumer. Les vitamines B6 et B12 qu’elle contient, associées au potassium et au magnésium, aident le corps à récupérer des effets de la nicotine
  • Verrues. Un morceau de banane, Placer le côté intérieur de la banane sur la verrue et maintenir en place avec un pansement. Laisser agir et renouveler jusqu’à disparition de la verrue.

La banane utile au jour le jour

  • Pour faire briller les chaussures : prendre l’intérieur de la peau de la banane et tel un chiffon frotter sur le cuir de vos chaussures. Elles ressortiront brillantes.
  • La même chose pour le feuillage de vos plantes d’intérieur. Pour les faire briller utiliser l’intérieur d’une peau de banane.
  • Pour enlever des taches d’encre sur les doigts, ou le taches de nicotines pour les fumeurs. Utiliser l’intérieur d’une peau de banane.
  • Comme engrais. Enfouissez aux pieds de vos rosiers des peaux de banane, les roses n’en seront que plus belles.

Comme je l’ai déjà mentionné la banane est un « arbre ressource » ou tout est utilisé.

Consommation pour tous les âges

Energétique, facile à consommer, rapidement digérée (1 h 45 contre 2 h 45 pour l’orange, ou 3 h 30 pour la pomme de terre), elle convient aux convives de tous âges :
  • Pour les bébés : c’est l’un des aliments privilégiés de la diversification alimentaire (il suffit au début de la faire pocher, avant de la mixer ou de l’écraser soigneusement).
  • Les enfants : la mangent volontiers ; elle peut ainsi améliorer le petit-déjeuner des écoliers qui manquent d’appétit (une banane fournit, selon la taille, autant d’énergie que 30 à 45 g de pain).
  • Pour les sportifs : elle est particulièrement indiquée, en raison de sa richesse en glucides, en vitamines du groupe B, en potassium et en magnésium (importants pour un bon travail musculaire).
  • Enfin, pour les adultes menant une vie active : elle peut aisément constituer une collation rapide et agréable, ou compléter efficacement un repas un peu trop léger.

Aliment sain et digeste, la banane participe aussi au maintien des défenses immunitaires, grâce à ses apports en vitamines C et B, en minéraux et en oligo-éléments variés (zinc, cuivre, manganèse, sélénium…).

Quelques recettes avec la banane

Cake aux bananes et flocons d’avoine

Ingrédiens (pour 1 cake)
  • banane4 œufs
  • 150 g de sucre
  • vanille liquide
  • 1 c à s de rhum
  • 100 g de crème liquide
  • ½ sachet de levure chimique
  • 3 bananes
  • 75 g de beurre
  • 75 g de coco râpé
Préparation
Préparation : 20 mn
Cuisson : 45 mn
  • bananePréchauffez votre four à 180°
  • Séparez les blancs des jaunes d’œufs.
  • Montez les blancs en neige.
  • Battez les jaunes d’œufs avec le miel quelques minutes.
  • Ajoutez le lait.
  • Puis la farine tamisée avec le bicarbonate ainsi que les flocons d’avoine.
  • Mélangez le tout
  • Enlevez la peau de trois bananes et écrasez-les à la fourchette.
  • Incorporez-les  au mélange précédent.
  • Puis les blancs d’oeufs.
  • Versez la pâte dans le moule beurré ou en silicone.
  • Epluchez la banane, coupez-la en deux dans le sens de la longueur et positionnez-la sur le gâteau.
  • Faites cuire 45 minutes dans un four préchauffé à 180°.
  • La lame d’un couteau doit ressortir sèche. Sinon, poursuivez un peu la cuisson.

Confiture de babane

Ingrédiens (pour 3 pots)
  • banane1 kg de chair de banane
  • 480 g de sucre roux
  • 1 gousse de vanille Bourbon ou autre
  • 1 bâton de cannelle
  • 2 citrons verts
Préparation
Préparation : 15 mn
Pause : une nuit
Cuisson : 30 mn
  • Lavez vos pots à confiture puis les stérilisez en les plongeant dans de l’eau bouillante.
  • bananeÉcrasez les bananes mûres, ajoutez le sucre, la vanille fendue en deux, la cannelle, le jus des deux citrons.
  • Bien mélanger et laissez macérer une nuit au frais.
  • Le lendemain, faites cuire la confiture à feu doux, en remuant fréquemment jusqu’à obtention d’une couleur brune.
  • Couvrez pour éviter les projections.
  • Laissez cuire à découvert environ 30 mn à feu doux.
  • Surveillez la confiture ne doit pas attacher la casserole
  • Remplissez ensuite les pots stérilisés.
  • Fermez-les, retournez-les et laissez refroidir.

Verrines de mascarpone à la banane et au caramel

Ingrédiens (pour 4 personnes)
  • bananeLe caramel
  • 200 g de sucre
  • 7 cl d’eau
  • 7 cl de crème liquide
  • 1 c à s de rhum
  • 3 bananes
  • La crème
  • 25 cl de crème fleurette très froide
  • 200 g de mascarpone
  • 50 g de miel
Préparation
Préparation : 90 mn
Pause : 2 h.
  • bananeLe caramel
  • Placez le sucre et l’eau dans une casserole à fond épais.
  • Portez le tout à frémissement sans remuer.
  • Laissez caraméliser à feu moyen pendant 10 mn jusqu’à ce que le caramel soit sirupeux.
  • Faites chauffer la crème et versez la délicatement dans le caramel .
  • Retirez du feu, remuez puis ajoutez le rhum.
  • Mélangez et remettez sur le feu doux en remuant jusqu’à ce que le caramel soit homogène
  • Laissez refroidir à température ambiante.
  • Réservez.
  • La crème
  • Montez la crème fleurette et le mascarpone  en chantilly ferme avec le miel.
  • Réservez au frais.
  • Coupez les bananes en tranches.
  • Disposez un peu de caramel dans le fond de chaque verrine.
  • Ajoutez la crème chantilly.
  • Disposez des tranches de bananes sur la crème.
  • Terminez par du caramel et des perles de caramel.
  • Régalez-vous.
Jackie Thouny
Conseillère en loisirs culinaires, Voiron (Isère) France

Principales sources

• Aprifel : www.aprifel.com
• Futura Sciences : www.futura-sciences.com
• La Nutrition : www.lanutrition.fr
• Passeport Santé : www.passeportsante.net
• Wikipedia : www.wikipedia.org

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous Print Friendly and PDF
5 Commentaires
  1. Jacques Deschamp dit :

    Tout d’abord bonjour enfin je l’espère en ces temps confiner, pour moi la banane me fut préconisé en 2013 à l’Hopital de Viana do Castelo au Portugal à la suite d’une intervention pour cancer avec chimio/radiothérapie, donc depuis tous les jours cela fait partie de mon petit déjeuner pour mon plus grand plaisir. En espérant ne pas avoir abuser avec mes commentaires perso. En vous souhaitant une excellente bonne fin de journée et vous remerciant pour tous vos bon conseilles et vos bonnes recettes un très grand merci à vous à toute votre équipe. Jacques

  2. yvon turcotte dit :

    on me disait que la banane fait augmenter la graisse autour du ventre, est ce vraie. ?

  3. Line dit :

    Merci Jackie pour tous ces informations sur la banane je ne vais plus men priver je vais en manger une tous les jours moi qui adore la banane mais pas trop mure bonne journée

  4. katell maitre dit :

    Comme pour Mary, la banane fait partie de mon quotidien car je ne pourrais pas m’en passer au petit déjeuner. Personnellement, je l’écrase puis j’y ajoute 1 cuil à café d’huile d’olive et 1 cuil à café d’huile de sésame dans lesquelles je verse 2 gouttes d’huile essentielle de citron. Ensuite je rajoute du sarrasin mixé mélangé à des oléagineux (amandes, noisettes, tournesol, sésame..) mixés eux aussi. Je mélange le tout et je me régale !

  5. Vinois Mary dit :

    Merci pour cet éloge de la banane.
    Pour ma part elle fait partie de mon alimentation quotidienne depuis des lunes car tous les jours je me prépare un butwig, célèbre petit déjeuner du docteur Kousmine, petit déjeuner préparé au niveau familial durant toutes les années d’adolescence de mes 3 enfants qui se rendaient à vélo à l’école sans jamais être malades et sont devenus des adultes en pleine santé.
    Un de mes fils agronome fut planteur d’ananas et de bananes durant 8 ans en Côte d’Ivoire autant vous dire que j’ai mangé des bananes sous toutes ces formes et mes petits enfants avaient comme bonbons les toutes petites et les chips de bananes…
    Je suis partie rejoindre un ami qui fait le tour du monde sur son voilier et l’ai rejoint en Polynésie Française et lors de nos longues navigations dans l’océan pacifique notre alimentation fut bananes encore bananes de toutes sortes, séchées au soleil, braisées…
    J’aime vos articles bien documentés!
    Bravo et au plaisir de vous lire!
    Belle journée
    Mary

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.