Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

L’Ananas

Avec le froid hivernal, mon panier de fruits exotiques contenant un bel ananas est le bienvenu pour nous faire voyager vers des contrées ensoleillées et tropicales. Regardons de plus près ce fruit parfumé dans mon panier. En plus de son arôme très caractéristique, sa couleur aux dégradés orangés lorsqu’à maturité nous fait penser à un magnifique coucher de soleil.

Un peu d’histoire

ananasCette plante est originaire du Paraguay et du sud du Brésil. Les Indiens tupi-guaranis consommaient déjà ce fruit il y a des milliers d’années. Le mot ananas vient d’ailleurs de nanà nanà, qui signifie « parfum des parfums » en tupi-guarani. Les Indiens tupi-guarani l’auraient répandu dans toute l’Amérique du Sud et centrale, alors que les Indiens des Caraïbes qui connaissaient déjà très bien le cycle biologique et la culture de ce fruit réputés pour être d’excellents navigateurs, effectuaient des plantations en Guadeloupe et dans les autres îles des Caraïbes car l’ananas cultivé est très différent de l’ananas sauvage.

C’est en 1493 que Christophe Colomb découvre le fruit en 1493 lorsqu’il débarque en Amérique. La tranche d’ananas pour les habitants était un cadeau de bienvenue pour les navigateurs après des mois en mer pour se désaltérer. Je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour ces peuples face à tous ces conquistadors. On sait comment ils ont été remerciés. Christophe Colomb le décrit sous la forme d’une pomme de pin, d’où pine apple en Anglais. On le retrouve en Martinique dès 1548 et un prêtre du nom de Dutertre lui donna même le nom de roi des fruits, car Dieu lui avait mis une couronne sur la tête.

Une évidence apparaît, l’ananas cultivé est très différent de l’ananas sauvage.

ananasCependant on retrouve sur une peinture murale découverte lors de fouilles archéologiques dans la villa de l’Éphèbe à Pompéi, la représentation d’un fruit ressemblant étrangement à un ananas. Nous n’avons aucune réponse quant à l’existence de l’ananas dès l’Antiquité à moins que déjà les relations maritimes aient existé entre ce que l’on a appelé l’Ancien et le Nouveau monde. Après tout on a bien retrouvé des traces de tabac et de coca dans les baumes des momies égyptiennes. En revanche, il se pourrait que ce soit une représentation d’une autre espèce de plante comme le Cyca ou le Sargoutier. Tous deux croissent à même le sol avec des feuilles en forme de palme qui s’ouvrent et laissent apparaître en leur milieu un fruit non comestible.

Les Espagnols et les Portugais ont introduit l’ananas en Espagne, aux Philippines, en Chine, en Afrique et en Inde. Dès la fin du XVIe siècle, il est cultivé dans la presque totalité des régions tropicales du monde. Les pays tempérés de l’Europe ont tenté de le produire en serre, mais l’expérience s’est avérée peu rentable. La Thaïlande, les Philippines, le Brésil, la Chine, l’Inde et le Nigeria sont les principaux producteurs mondiaux d’ananas. Elle s’est cependant largement répandue en culture fruitière, en particulier à Hawaï. Elle fut introduite en Europe vers la fin du XVIIè siècle.

Un peu de botanique

ananasL’ananas n’est pas un fruit, mais une multitude de baies qui se sont formées après la fusion des fleurs sur l’épi. Chacun des « yeux » ou renflements de l’écorce constitue une baie, donc un fruit.

L’espèce ananas comosus appartient à la famille des Broméliacées terrestre pouvant atteindre 1 m à 1,50 m avec ses grandes feuilles dentées.

La floraison de l’ananas est une caractéristique des Broméliacées qui forme au but d’une tige unique, une couronne de feuilles courtes surmontant un ensemble de fleurs bleues plus qu’éphémères car elles ne vivent qu’une journée. Ces petites fleurs donnent de petits fruits coniques qui croissent de façon individuelle et s’agglomèrent formant ainsi à maturation l’ananas que nous consommons. Ce fruit ananasqui n’est autre qu’une infrutescence (disposition de fleurs sur la tige qui a donné une inflorescence) peut mesurer une trentaine de centimètres, son écorce est composée de motifs hexagonaux disposés en écaille. Sa chair est jaune et juteuse et son parfum est très particulier.

Dans la nature la pollinisation se fait par les oiseaux-mouches ce qui génère la formation de petites graines dans le fruit. Cette action de la nature n’est pas sans déranger les cultivateurs qui éloignent les oiseaux des plantations car ces graines affectent le goût du fruit. La multiplication de l’ananas se fait le plus souvent par bouturage de la couronne de feuilles ou au niveau des rejets formés à la base de la plante. C’est une plante à multiplication végétative.

Un ananas nécessite quatorze à vingt mois de plantation à la récolte. Le même plant peut donner un fruit de deux à trois fois. Une première fois après vingt mois et une seconde quinze mois après.

Variétés d’ananas

ananasIl existe environ 6 groupes connus reconnaissables à leur feuillage et à certaines caractéristiques comme le pédoncule, la couleur des pétales, la résistance aux parasites. On retiendra :

  • Le Cayenne lisse dont la culture est de loin la plus répandue (705 de la culture mondiale et 95 % des produits de transformation. Ferme et acide à chair jaunâtre, assez gros et coloré orangé.
  • L’ananas bouteille de Guadeloupe. Introduit par les Indiens caraïbes décrits par Christophe Colomb lors de son accostage en1493.
  • Le Hawaian Gold, plus sucré et moins acide que le Cayenne Lisse excellent en salade de fruits frais.

Que contient l’ananas

ananasA maturité ce fruit est riche en sucres : 10 à 15 % de mono et disaccharides ;
on trouve aussi des acides organiques et des vitamines :
vitamine C, 40 mg par 100g (soit autant que les oranges)
et vitamine B1, 0,08 mg par 100 g.
L’arôme est dû à un mélange complexe de composés aliphatiques.
L’ananas est également cultivé pour la broméline qu’il contient.

Les bienfaits de l’ananas sur la santé

L’ananas contient un enzyme appelé broméline aux actions multiples. Son action est multiple :

  • Maladies cardiovasculaires
    La broméline a une action antiinflammatoire, anti-oedémateuse, antithrombotique, antiplaquettaires et fibrinolytiques (qui permet de dissoudre les caillots sanguins). Des études ont permis par le passé de démontrer que la broméline aurait une action positive en cas de risque d’angine, d’hypertension et pourrait réduire les risques d’infarctus. Ces études cliniques n’ont pas été effectuées sur les humains mais sur des animaux. Les polyphénols et les flavonoïdes présents dans l’ananas grâce à leurs propriétés antioxydantes peuvent prévenir certaines maladies en neutralisant les radicaux libres.
  • Cancer
    Toujours observée chez les animaux, la broméline contenue dans l’ananas pourrait avoir un effet direct sur des cellules cancéreuses. On lui reconnaît un effet dans la régulation des systèmes immunitaires, inflammatoire et hémostatique. Aucunes études cliniques n’ont encore été faites sur l’humain.
  • Ostéoarthrite (arthrose)
    Certaines études ont démontré que la broméline grâce à ses propriétés antiinflammatoires et analgésiques pouvait trouver sa place sans un traitement alternatif sécuritaire contre l’ostéoarthrite
    Grâce à son pouvoir désinfiltrant, il est conseillé dans les régimes associés à la rétention d’eau ou la cellulite car les propriétés de la broméline facilitent la digestion, mais ce n’est en aucun cas un brûleur de graisse.
    On lui trouve également de vertus au niveau de la cosmétique. Notamment pour faire diminuer l’acné : se frotter un morceau d’ananas sur la peau neutraliserait les acides graisseux, mais enlèverait aussi la pellicule graisseuse faisant partie de l’épiderme.

L’ananas utile

En outre, à partir des feuilles de certaines variétés sélectionnées à cette fin, on tire des fibres permettant de fabriquer du cordage, des filets, des paniers, ainsi que des papiers et textiles fins.

L’ananas en cuisine

ananasComment peler et couper l’ananas. Enlevez la couronne de feuilles et la base du fruit. Placez le fruit à la verticale sur un plan de travail. Pelez-le de haut en bas avec un couteau, puis coupez-le en tranches. Enlevez le cœur à l’emporte-pièce ou au couteau.

Déguster l’Ananas de multiples façons. Sucrées et salées
– En milk-shake ou smoothies
– En salade avec des épinards babies et du fromage ricotta
– En fondu au chocolat
– Avec un jambon ou du porc

Quelques recette avec l’ananas

Curry de poulet à l’ananas et noix de coco

Ingrédients (pour 2 personnes)

  • ananas2 filets de poulet
  • 6 tranches d’ananas frais ou en boîte
  • ½ oignon
  • ½ brique lait de coco
  • curry, ou pâte de curry
  • quelques noix de cajou
  • ½ cuillère à café de sucre
  • huile d’olive
  • sel

Préparation

  • Epluchez et coupez en morceaux l’ananas frais, la banane et l’oignon.
  • Réservez et coupez le filet de poulet en morceaux.
  • Dans une sauteuse, versez un filet d’huile et faites chauffer à feu moyen.
  • Quand l’huile est chaude, faites revenir les oignons.
  • Lorsqu’ils sont colorés, faites revenir les morceaux de poulet.
  • Lorsqu’ils sont à peine cuits, saupoudrez généreusement de curry.
  • Attendez 2 minutes puis versez le lait de coco, ajoutez l’ananas, le sucre et faites cuire 30 minutes à feu moyen à couvert.
  • Si besoin, baissez le feu.
  • Remuez régulièrement.
  • Lorsque les fruits sont fondants, retirez le curry du feu, le saler et servez sans attendre avec du riz parfumé.

Gâteau à l’ananas

Ingrédients

  • ananas200 g de beurre
  • 250 g de farine
  • 250 g de sucre
  • 5 œufs
  • amande amère liquide
  • arôme de vanille liquide
  • 1 boîte d’ananas en tranches
  • 1 sachet de levure

Préparation

  • Faites fondre le beurre et incorporez-le (une fois fondu) au sucre.
  • Ajoutez les œufs un par un en prenant la peine de bien fouetter la pâte entre chacun des œufs.
  • Une fois le mélange bien mousseux, ajoutez progressivement la farine préalablement tamisée à laquelle vous aurez rajouté la levure.
  • Ensuite ajoutez un peu de jus d’ananas de la boîte, 1 cuillère à café d’amande amère et 1 d’arôme de vanille.
  • Dans le moule, faites chauffer de l’eau et du sucre de canne pour faire le caramel.
  • Une fois celui-ci bien dissout et le caramel bien formé, disposez les tranches d’ananas dans le fond et sur le bord du moule latéralement.
  • Versez-y la pâte en prenant bien garde qu’elle ne passe pas sous les ananas.
  • Mettez au four pendant 35 minutes, thermostat 5,5.
Jackie Thouny
Conseillère en loisirs culinaires, Voiron (Isère) France

Principales sources :

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.