Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

Système endocrinien

Le système endocrinien a dans l’organisme, une fonction de régulation du métabolisme, de la croissance, des réactions au stress et de la fonction sexuelle, tel un véritable chef d’orchestre.

Les glandes endocrines

endocrinienLes glandes endocrines,  qui sécrètent les hormones, affectent les processus mentaux et psychiques, favorisant autant la santé physique que l’évolution spirituelle. Elles gèrent la croissance, le bon fonctionnement de l’organisme dans sa totalité, en plus d’agir, dans une certaine mesure, sur les réactions mentales et motives de l’humain.
Les hormones sécrétées par les glandes endocrines permettent de réguler l’action des cellules, des organes.

Les glandes endocrines comprennent : l’Épiphyse ou glande Pinéale, l’Hipophyse ou glande Pituitaire, la Thyroïde, la Parathyroïde, le Thymus, les Ilots de Langerhans (dans le pancréas), les Surrénales, les Gonades (ovaires et testicules). Dans le système endocrinien, les glandes sexuelles comprennent les ovaires de la femme et les testicules de l’homme. Elle commencent à fonctionner vers la puberté, produisant les hormones responsables des caractères sexuels.

Relation chakras et glandes endocrines

Les glandes endocrines qui composent le système endocrinien, sont reliées à un chakra, ou centre d’énergie subtile, qui les approvisionne en énergie provenant autant du cosmos (énergie cosmique) que de la Terre (énergie tellurique). Elles sont responsables de la sécrétion d’hormones, distribuées l’organisme par la circulation sanguine.

Les chakras jouent le rôle de portes ou vortex, permettant la communication  avec d’autres plans de conscience.

Toutes ces glandes devant fonctionner en harmonie pour maintenir l’équilibre physiologique de l’être humain, il est donc primordial que les chakras leur fournissant l’énergie cosmo-tellurique nécessaire à la vie, soient eux -même, parfaitement harmonisés.

Actions du système endocrinien

endocrinienLe principe conscient conditionne les organes au travers des systèmes nerveux et glandulaire, les fonctions « automatiques » et inconscientes étant quant à elles placées sous le contrôle du système grand sympathique, système qui représente la contre-partie physique du corps éthérique (corps qui détient la sensibilité et la motricité du corps physique.

Les hormones réagissent au stress, aident le corps à combattre les infections et sont essentielles au mécanisme de reproduction. Un système endocrinien défectueux est à l’origine de pathologies trahissant un déséquilibre fonctionnel, notamment le diabète, l’hyperthyroïdie, l’hypothyroïdie et la stérilité, autant de maux ayant pour origine un manque ou un excès d’hormones. Une fois l’équilibre du système hormonal rompu, il est extrêmement difficile de le rétablir. D’ailleurs même si la plupart d’entre nous ne souffrent d’aucun dysfonctionnement du système endocrinien, il est peu probable que notre équilibre hormonal soit optimal, du fait du stress auquel nous sommes constamment soumis, sans pouvoir jamais vraiment décompresser.

Tableau des glandes endocrines

Épiphyse ou glande pinéale

Situation :dans le cerveau, à l’arrière droit du diencéphale.
Fonction :organe de contrôle neurovégétatif, fonctions inhibitrices sur la plupart des fonctions hormonales.
L’épiphyse se calcifie au cours de l’enfance et devient visible sur les radiographies à partir de 20 ans. Ce processus de calcification ne modifie pas son fonctionnement.
Elle est l’horloge biologique de notre organisme.

Hypophyse ou glande pituitaire

Situation :dans le cerveau, dans la selle turcique du sphénoïde.
Fonction :c’est elle qui coordonne l’action des autres glandes et sécrète les hormones responsables notamment de la croissance, de la production d’urine et des cellules de la reproduction.
Adénohypophyse
Hyposécrétion :troubles de la croissance et du métabolisme (nanisme).
Hypersécrétion :troubles de la croissance et du métabolisme (gigantisme).
Neuro-hypophyse
Hyposécrétion :diabète insipide (perte excessive d’eau).
Hypersécrétion :diminution du débit urinaire et hypertension artérielle.

Thyroïde

Situation :devant le larynx et la partie supérieure de la trachée.
Fonction :règle les échanges métaboliques, favorise la croissance, la maturation du squelette et le développement normal.
Hyposécrétion :fatigue pouvant aller jusqu’à l’état léthargique, prise de poids, sensations de froid, légère dépression, nanisme.
Hypersécrétion :la glande augmente de volume et la surproduction d’hormones thyrotropes donne la maladie de Basedow (maigreur, nervosité, tachycardie, troubles digestifs).

Parathyroïde

Situation :aux quatre pôles de la thyroïde.
Fonction :assurent la bonne santé des os, des nerfs et des muscles, ainsi que l’équilibre des taux de calcium et de phosphore dans l’organisme.
Hyposécrétion :hypocalcémie, hyperexcitabilité avec crampes musculaires (tétanie).
Hypersécrétion :décalcification osseuse et augmentation de la calcémie.

Thymus

Situation :à proximité du cœur, dans la cavité pulmonaire, devant le péricarde.
Fonction :il est essentiel au bon fonctionnement de notre système immunitaire et il intervient dans la croissance. (organe lymphatique)
Évolution :hypertrophie.

Ilots de Langerhans

Situation :dans le pancréas.
Hyposécrétion :diabète sucré.
Les îlots de Langerhans gouvernent la sécrétion d’insuline et de glycogène, deux substances qui contrôlent le taux de glucose dans le sang.

Surrénales

Situation :juste au-dessus des reins.
Corticosurrénales
Fonction :agit sur le métabolisme intermédiaire.
Hyposécrétion :agit sur le métabolisme minéral, l’équilibre hydrique, il y a élimination du sodium, le potassium est retenu, la température corporelle baisse, affaiblissement musculaire, amaigrissement, perte d’appétit, diarrhées, vomissements.
Hypersécrétion :virilisante chez la femme, obésité localisée au tronc, tension artérielle élevée, lassitude.
Médullosurrénales
Fonction :semblables à celles du système nerveux sympathique.
Hyposécrétion :diminue la glycémie, abaissement de la tension artérielle.
Hypersécrétion :augmentation de la tension artérielle.
Les médullosurrénales produisent l’adrénaline nécessaire à la stimulation de nos défenses immunitaires.

Ovaires et testicules

Fonction :sécrétion des hormones nécessaires à la reproduction.
Le déséquilibre hormonal chez la femme peut se manifester par la stérilité comme par des règles irrégulières ou douloureuses.
Jean-Paul Thouny
Thérapeute énergéticien, Voiron (Isère) France
Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.