Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

Serval Mesh : la liberté mobile

Le logiciel de téléphonie mobile pour s’affranchir des opérateurs et de la censure

Bientôt obsolètes les opérateurs télécoms et leur carte SIM ? Si le paradigme des communications mobiles — terminal + carte SIM + opérateur — n’est pas prêt de basculer du jour au lendemain, une application Android tente de se défaire de ces derniers éléments.

Serval, la révolution du téléphone mobile gratuit
Serval
Relayée depuis quelques semaines sur les sites spécialisés et reprise par le New York Times, l’information risque bien de bousculer tous les modèles connus en matière de téléphonie mobile. À la base, un logiciel destiné à tous les Smartphones équipés d’Androïd. Serval, c’est son nom, permet à un téléphone de se connecter directement à un autre selon le bon vieux système du relais de proximité. Fini l’abonnement et les contraintes. Chaque Smartphone devient un émetteur, un récepteur et un relais.

ServalServal, c’est un peu le coup des deux pots de yaourt reliés entre eux, mais sans les fils. Avec ce logiciel, pas de risque de perdre le contact car si l’un des téléphones utilisé comme passerelle devait sortir du champ, il serait immédiatement remplacé par un autre et ainsi de suite. Si le téléphone que l’on cherche à joindre est trop éloigné, ce sont les mobiles rencontrés sur le chemin d’accès qui serviront de point de relais sans que leur propriétaire n’ait rien à faire. Pour l’heure, il est encore difficile de prédire un avenir immédiat à cette technologie dont les premiers tests réalisés en l’Australie démontrent la grande efficacité.

En Australie, ce sont plus de 4000 téléphones chaînés qui ont permis une démonstration grandeur nature du système ». La version aujourd’hui présentée, loin d’être finalisée selon son concepteur, utilise tous les relais sans fil disponibles. Que ce soit le Wifi des téléphones ou celui de bornes fixes. À terme ce sont directement les téléphones qui serviront de « point relais » pour la réception et l’émission.

ServalSi le système est déjà qualifié de révolutionnaire par tous les spécialistes de la téléphonie mobile, il inquiète fortement les opérateurs commerciaux à qui il échappe totalement. Paul Gardner-Stephen, son inventeur, estime qu’il sera possible d’ici 10 ans d’acheter un téléphone relais équipés de serval pour moins de 5 €. Pour l’heure, la seule obligation imposée à l’utilisateur et qu’il doit « rooter » sont mobiles c’est-à-dire supprimer l’ensemble des verrouillages imposés par les opérateurs lors de l’acquisition du téléphone. Les prochaines versions de Serval devraient sortir avant la fin du mois de mai avec, selon les concepteurs, des mises à jour quasiment hebdomadaires. Toujours selon ces ingénieurs, un maillage international de Serval pourrait se mettre en place avant la fin de l’année 2012. Une date qui apparaît peu réaliste aux spécialistes de la téléphonie mobile qui prévoit une explosion du système d’ici trois à cinq ans. Seule certitude, si le système tient ses promesses il renvoie au placard toutes les batailles actuelles sur la téléphonie mobile.


cœur d'agate
Serval Mesh
Serval
Le projet Serval Mesh est un projet open source de téléphonie mobile qui risque de ne pas plaire aux opérateurs de téléphonie mobile et aux dictateurs de la planète.
ServalL’objectif du projet c’est pouvoir téléphoner sans opérateurs (sans carte SIM ni antennes relais) et ainsi s’affranchir de tous les contrôles imposés dans dans la plupart des pays, qu’ils soient considérés comme totalitaires ou pas.
Serval
Cette application développée par Serval Project a été conçue dans un but bien précis. Ils jugent que la communication téléphonique est quelque chose d’utile voire nécessaire mais elle dépend de l’infrastructure qui peut être endommagée, inaccessible voire absente. Ils ont donc imaginé une méthode de communication sans dépendances.
Serval
Ce logiciel fonctionne grâce à la création d’un réseau de maillage. Cela signifie qu’il crée un réseau temporaire entre deux utilisateurs utilisant Serval Mesh qui pourront ensuite communiquer totalement gratuitement et sans nécessiter du réseau ou encore une carte SIM. La seule restriction est la distance qui va tout de même jusqu’à plusieurs centaines de mètres.

Arrivée discrète
Serval
Serval est une application Android sortie en cachette mais primée lors d’un concours de logiciels innovants organisé à Séoul en Corée du Sud.
Pourquoi en cachette ?
Serval est une application permettant aux mobiles équipés d’Android de s’inter-connecter sans passer par le biais des réseaux des opérateurs, ça embête donc beaucoup de monde.
Comment ?
En utilisant le même principe qu’Internet lui-même ainsi que la technologie des téléphones portables !
Pouvant utiliser le WIFI des téléphones portables, le WIFI des HotSport ou bornes aux alentours, les fréquences GSM

Le logiciel Serval
Serval
Le principe
ServalDepuis quelques semaines, les propriétaires d’un téléphone mobile équipé du système Android peuvent télécharger gratuitement un logiciel baptisé Serval. Malgré une arrivée discrète, celui-ci pourrait bouleverser le marché de la téléphonie et remettre en cause le contrôle étatique des réseaux. Pour l’installer, il faut d’abord « rooter » son téléphone, c’est-à-dire désactiver les verrouillages imposés par les opérateurs. Dès lors, Serval permet à un groupe de mobiles de se connecter directement, sans carte SIM ni antenne relais. Il fonctionne selon le principe d’un maillage (« mesh ») consistant à créer des réseaux temporaires et mouvants, entièrement décentralisés. Lorsque deux appareils sont proches l’un de l’autre (quelques centaines de mètres), ils se parlent en direct. S’ils sont trop éloignés, les autres téléphones Serval se trouvant dans la même zone captent automatiquement la communication et la retransmettent, de proche en proche – sans que leurs propriétaires aient à faire quoi que ce soit.
Serval
ServalL’inventeur
Serval a été inventé par Paul Gardner-Stephen, un chercheur australien de l’université Flinders d’Adelaïde, avec l’aide d’étudiants de l’Institut national de sciences appliquées de Lyon (INSA). Selon lui, son invention restaure les vraies potentialités des téléphones mobiles : « Dans les années 1980, les ingénieurs travaillant sur les premiers prototypes avaient imaginé des réseaux « mesh », simples et bon marché. Mais les compagnies de téléphone les avaient empêchés de travailler dans cette direction, parce qu’elles voulaient préserver leur modèle pyramidal contrôlé par le haut, hérité du téléphone filaire – techniquement caduc mais commercialement très profitable. Aujourd’hui encore, si les mobiles ne peuvent pas se parler directement au niveau local, c’est parce qu’ils sont verrouillés par les opérateurs, qui obligent les usagers à passer par leurs relais et donc par leurs systèmes de facturation. »
Serval
Le potentiel
Dans sa première mouture, Serval se sert des émetteurs Wi-Fi des téléphones et, en cas de besoin, des bornes Wi-Fi alentour. Mais la prochaine version utilisera directement leur émetteur principal, sur les fréquences GSM – ce qui, en Europe, pourra poser des problèmes juridiques. Encore difficilement mesurables, les répercussions géopolitiques d’une telle invention sont potentiellement importantes. M. Gardner-Stephen souhaite ainsi la déployer en priorité dans des régions du tiers-monde délaissées par les opérateurs de téléphonie, et dans des zones où les réseaux ont été détruits par des catastrophes naturelles. Dans les grandes métropoles, où tout le monde possède un mobile, Serval pourrait aisément créer des réseaux denses et efficaces, échappant à tout contrôle, commercial ou administratif, au grand dam des Etats.
S’affranchir du joug des lourdes factures mais aussi des contrôles/censures étatiques, notamment sous les régimes politiques liberticides est la principale motivation de Paul Gardner-Stephen.
Serval
L’avenir…
L’équipe de M. Gardner-Stephen a même imaginé un système encore plus puissant : certains téléphones seront spécialement configurés pour servir de relais à tous les autres, y compris ceux qui ne sont pas équipés du logiciel. En novembre 2011, Serval a été primé lors d’un concours de logiciels innovants organisé à Séoul (Corée du Sud). Déjà, des fabricants de mobiles chinois s’y intéressent…

Quels en seraient les résultats ?
Serval
Ils seraient … catastrophiques pour les opérateurs de téléphone mobile !
En effet cette application permet aux téléphones de se connecter entre eux sans payer quoi que ce soit (ne passe pas par le réseau des opérateurs), il suffit donc d’un téléphone tout simplement !
Serval
ServalL’impact de Serval en France et dans le monde n’est pas encore mesurable. Son créateur compte l’utiliser à des fins humanitaires dans un premier temps. Notamment dans les régions du tiers monde délaissées par les opérateurs ou encore dans les zones ou les réseaux ont été détruits. De bonnes intentions qui pour le moment paraissent irréalisables tant que les populations du tiers monde ne possèdent pas de smartphone Android… En tout cas dans les zones denses où les Smartphones sont répandus le potentiel de Serval est gigantesque. Il pourrait permettre de créer des réseaux immenses et hors de contrôle des états et des opérateurs. On peut imaginer des sociétés libres de toutes contraintes, ou l’interconnexion entre citoyens seraient garanties et gratuites pour tous. Encore faut-il que les états ou les lobbies des opérateurs téléphoniques ne viennent pas mettre leur nez la dedans.
Lecteurs d’Energie-Santé, qu’en pensez-vous ?
Une application révolutionnaire qu’il faut laisser se répandre ou une invention dangereuse qu’il faut encadrer par la loi ?

Les possibilités actuelles ?
Serval
Étant donné que le fonctionnement est de type « Mesh » (Fonctionnement réseau dont les appareils sont connectés sans « cluster head »), les communications sont donc absolument et totalement incontrôlables étant donné que l’on ne sait pas où quand ni qui va communiquer avec qui.
Pour l’installer, il faut bien sur avoir un téléphone Android « rooté », c’est-à-dire avoir désactivé, débloqué, les verrouillages imposés par les opérateurs.
Serval
L’application ANDROID est sur l’Android market ou sur le site du projet : Serval Mesh.
Serval
L’application est prévue aussi sur les téléphones Symbian S60, S40 et J2ME, et l’équipe de développement a indiqué vouloir porter le projet sur iPhone.
C’est pour l’instant une version Beta développeur, la version publique est prévue fin 2012.
Manuel en téléchargement ICI.
Serval
Jean-Paul Thouny
Thérapeute énergéticien, Voiron (Isère) France
courriel : jean-paul@thouny fr
www.jean-paul.thouny.fr
Serval
Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source : www.energie-sante.net

4 Commentaires
  1. Béatrice dit :

    Bonjour,
    Je suis bien d’accord avec vous deux. Ma première pensée en lisant votre article, Monsieur Thouny, a été que ça serait catastrophique pour la santé parce que tout le monde connaît l’engouement des jeunes pour le gsm. Et pourquoi? Parce que la majorité des gens et donc des parents n’ont pas conscience des effets des ondes sur la santé ou occultent ce danger. Ne vaut-il pas mieux faire plaisir à tous ces petits enfants rois qui réclament à corps et à cris leur portable dès leur plus jeune âge ?
    Et les adultes sont aussi de grands enfants qui aiment jouer et posséder tout ce qui sort sur le marché de consommation! Les derniers modèles, les derniers gadgets. Comment alors expliquer à leurs enfants que ces portables sont dangereux pour la santé alors qu’eux-mêmes s’amusent avec ça comme des petits fous ?
    Malheureusement, pour une grande partie des gens, le portable n’est plus simplement un outil et c’est là, Monsieur Thouny que je vous rejoins.
    Le plaisir supplante la conscience, toujours entretenu d’ailleurs par les efforts de la société de consommation qui s’ingénie à proposer toujours mieux, pour vendre toujours plus.
    Il n’est pas là de se révéler, le vrai Soi, dans toute cette cacaphonie!
    Si seulement les gens savaient, justement, qu’avec la découverte de leur pouvoir intérieur, il pourraient se passer de portable en conversant par télépathie, gratuitement et sans danger pour la santé !!!

    Béatrice, une fidèle lectrice

  2. Shvan_7 dit :

    C’est un système utile mais…dans le cas ou se sont des personnes avec de mauvaise intention qui l’utilise (terroriste, psycho…etc).
    Un réseau si vaste sans surveillance me rend perplexe.
    Mais chapeau, cela reste magnifique, incontestablement utile.

    J’approuve l’idée ^^

  3. Jean-Paul dit :

    Bonjour Alexandre,
    Merci de votre intérêt pour Energie-Santé.
    Et oui je suis conscient d’une pathologie en croissance exponentielle : la dépendance des individus aux machines… qu’elles soient téléphone portables, consoles de jeux, téléviseurs… Ceci, n’est pas une problématique technique, mais une démission de la société face à elle-même, en acceptant de remettre son pouvoir d’être, à des biens de consommation…
    En ce qui concerne votre propos, je trouve personnellement que le téléphone cellulaire (portable) est un outil bien utile. Par contre, je ne le considère pas comme un objet ludique… simplement comme un outil. D’ailleurs en fait d’outils, je me souviens ma première pince-étau Facom que je me suis offerte il y a… pas mal d’années de cela. Mais, je ne me souviens pas l’avoir déposée sous mon oreiller °>) …
    D’autre part, vu le taux actuel de pénétration du téléphone cellulaire sur le marché de la consommation, je doute que même si demain il est pour ainsi dire gratuit, chaque individu en aura 2 dans chaque main !
    Voyez-vous Alexandre, la vraie « pollution » de la planète actuellement, est surtout psychique. Redonnons aux outils leur place et leur fonction d’outils et, s’ils sont performants et économiques, tant mieux…. Par contre, retrouvons notre vrai Soi, nos vraies valeurs, notre vrai pouvoir intérieur…
    A ce sujet, je vous conseillerai de visionner le film documentaire de Jean-Yves Billien « Entretiens avec Willy Barral » … édifiant !
    Au plaisir de dialoguer de nouveau avec vous
    Cordialement
    Jean-Paul

  4. rafalovitch dit :

    Bonjour Monsieur.

    Je vous réponds au sujet de votre article dans Energie-Santé. intulé « Serval Mesh : la liberté mobile »

    Si vous êtes vraiment thérapeute en « énergie Santé », vous devriez connaître une pathologie qui est en croissance exponentielle, une pathologie liée à l’énergie et à la santé et qui devrait vous inciter à moins d’enthousiasme au sujet de la technologie des portables.
    En effet si la technologie dont vous parlez se met en place, la baisse des prix et la promesse de liberté par rapport aux opérateurs aura une contrepartie sanitaire désastreuse. Chaque portable sous l’oreiller de chaque adolescent deviendrait une antenne relais active 24h/24 et le nombre de personnes électro-hypersensibles augmenterait en quelques années de la proportion qui existe entre les riverains d’antennes relais et les possesseurs de portables. Une majorité de la population EHS dans 5 ans. Sachant que personne ne sait guérir ce syndrôme, imaginez les conséquences !

    Alexandre Rafalovitch. médecin généraliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.