Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

Masdar, projet d’une ville écologique modèle, en plein désert

Masdar, première cité du XXI siècle, entièrement écologique, fonctionnant « sans carbone, sans déchets et sans voitures ».
masdar, ville écologique
Baptisée Masdar qui signifie « source » en arabe, cette cité modèle devrait pouvoir accueillir 50 000 habitants d’ici 2015 s’étendra sur une superficie de 6,5 km2 à proximité de la mer.
masdar, ville écologique
masdar, ville écologiqueLe gouvernement d’Abou Dhabi vient de lancer un chantier colossal de 15 milliards de dollars pour la construction de la première cité au monde fonctionnant avec un niveau zéro d’émission de gaz carbonique
masdar, ville écologique
Le cabinet d’architectes britannique Foster and Partners en charge du projet s’est inspiré des médinas traditionnelles pour concevoir une ville économique en énergie et en ressources. La ville sera conçue de manière compacte, avec des ruelles étroites et fraîches, selon un plan carré et protégée des vents chauds du désert par un mur d’enceinte qui sur le plan phonique la protégera également des nuisances sonores de l’aéroport d’Abou Dhabi. Des constructions basses et équipées en panneaux solaires sur les toits utiliseront au maximum la climatisation naturelle.


Abou Dhabi prépare l’après pétrole
masdar, ville écologique
masdar, ville écologiqueClassés aux cinquième et quatrième rangs mondiaux respectivement pour les réserves de pétrole et de gaz, les riches Émirats Arabes Unis souhaitent préparer l’après pétrole en se tournant vers les énergies du futur et ainsi garder un rôle-clé sur le marché de l’énergie.
masdar, ville écologique
Abou Dhabi souhaite faire de Masdar un véritable laboratoire mondial des énergies renouvelables en incitant étudiants, chercheurs, hommes d’affaires, écologistes et entreprises innovantes à venir s’y installer.
masdar, ville écologique
Un institut de recherche sera créé, avec le soutien du Massachusetts Institute of Technology (MIT), la cité à l’ambition de devenir une vitrine pour les technologies propres : solaire photovoltaïque et thermique, énergie éolienne, énergie marine, géothermie, agrocarburants, hydrogène, transports et bâtiments propres, rafraîchissement solaire, recyclage de l’eau, séquestration du carbone…

Masdar city, une éco-ville alliant architecture traditionnelle et technologie de pointe
masdar, ville écologique
masdar, ville écologiqueZéro carburant pour le transport
Aucun habitant n’aura plus de 200 mètres à parcourir pour accéder aux commerces et services, la marche et le vélo seront privilégiés. Un système de transport non-polluant automatisé (de petites cabines individuelles) sera mis en place pour les plus longues distances. Aucune voiture à pétrole ne sera autorisée.
masdar, ville écologique
Presque tous les déchets recyclés
Le recyclage sera également en pointe dans cette ville nouvelle, avec notamment pour objectif de réduire la consommation d’eau de mer dessalée de 80 %, et la réutilisation des eaux usées pour irriguer des cultures destinées à l’alimentation et à la production de biocarburants. Une centrale à hydrogène ainsi que des agrocarburants issues de cultures utilisant les eaux usées permettront de remplacer les carburants fossiles.
masdar, ville écologique
Priorité à l’énergie solaire
masdar, ville écologiqueLe captage de l’énergie solaire, thermique et photovoltaïque sera exploité au maximum dans cette région à fort ensoleillement : Masdar a déjà annoncé un projet de 350 millions USD pour construire une centrale solaire de 100 Megawatts, qui serait ensuite portée à 500 Megawatts, afin de réduire la pression sur le réseau national durant les périodes de forte consommation, la construction d’un parc éolien est aussi prévue à proximité de la cité.

Sources
Essentiellement, sur le site du cabinet d’architectes Forster+Partners – projet Masdar
• site Foster+Partners
• site Bien et bio

2 Commentaires
  1. Coulibaly Ousmane dit :

    Je l’honneur de vous informer que je suis étudiant dans le département de Géographie à l’Université de Nouakchott.
    J’emerai vrément avoir des échanges avec votre projet.
    Je vous informe que j’ai fait parti du groupe de recherche du professeur Moktar El Hacen.
    Je suis vrément intéresser par votre domaine, aussi par vos recherches récentes dans le domaine des villes nouvelles ainsi que par des stages, seminaires et d’éventuels bourses.
    Dans l’attente d’une suite favorable veuillez agréer mes sentiments le plus sincères.

    Cordialement

  2. Jérôme dit :

    Une bonne nouvelle pour une fois. L’argent utilisée d’une façon intelligente, cependant, à mon humble avis, une autre utilisation aurait pu être faite, par ex. Fondation pour construire des hôpitaux en Afrique. Ils ont de l’argent à ne plus savoir quoi en faire…. mais c’est une autre histoire
    JM

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.