Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

Le boulanger à domicile

Initiative originale, Thierry a mis au point un concept innovant qui fait fureur : tous les jours, fériés y compris, il sillonne la campagne autour d’Évreux et parcourt les villages pour livrer chaque jour le pain frais et les viennoiseries que tous attendent à leur porte. Le week-end, il propose également un p’tit déj.

Avec Thierry, c’est comme si le boulanger était de retour au village !
boulanger à domicile
Thierry a vraiment eu une riche idée en créant CTV 27, Commerce Tous Villages. Mais pour l’instant il ne roule pas sur l’or. « Je bosse seize heures par jour et ma tournée de pain c’est environ 200 km », résume ce jeune quadragénaire toujours de bonne humeur. Même à 7 h du matin quand il commence à charger de pains, viennoiseries et gâteaux, son fidèle et précieux Berlingo.
boulanger à domicile
boulanger à domicileSon boulot ? Livrer le pain dans les villages autour d’Evreux où il n’y a plus de commerces, de Huest à Garancières (le matin) et du côté de Normanville (le soir).

Il a choisi le statut
d’auto-entrepreneur

boulanger à domicile
Ancien commercial dans la distribution de surgelés, il a préféré adopter il y a dix-huit mois le statut d’auto-entrepreneur plutôt que d’attendre un hypothétique CDD.
boulanger à domicile
Comme quoi, le statut d’auto-entrepreneur qui a fait couler beaucoup d’encre, a des avantages en offrant la possibilité à ceux qui souhaitent se prendre en charge, en mettant en application leur propre concept de travail, de le faire très facilement ! Bien sûr il sait bien que ce statut n’est qu’un tremplin… mais cela fonctionne et devrait donner des idées à d’autres…
boulanger à domicile
« Dire qu’on m’a pris pour un hurluberlu quand j’ai demandé un prêt de 5 000 € ! Je me suis débrouillé tout seul avec du système D, une vieille 4L pour démarrer et le soutien de M. Senaille, le patron de la boulangerie du Beffroi à Evreux qui me permet de vendre un produit de qualité. Un client m’a aidé pour mon site Internet, un autre pour le marquage publicitaire du véhicule », se souvient Thierry.
Ce qui le fait tenir : l’ambition de réussir à créer une SARL et des emplois. Et passer à la vitesse supérieure.

boulanger à domicileLa baguette fraîche en pyjama !
boulanger à domicile
« La rentrée est arrivée, tout est reparti sur les chapeaux de roues ! Je  me poste aux endroits stratégiques comme l’arrêt du bus pour les enfants et les mamans avec mes baguettes fraîches, mes viennoiseries… », raconte Thierry. Plus il est vu, plus il est heureux. Une commande par SMS ? Pas de souci, la dame sera livrée. En cette fin de vacances, il vend entre cinquante et soixante baguettes en une tournée matinale.
boulanger à domicile
Dans les paisibles villages devenus dortoirs, il recrée de l’animation, à grands coups de klaxon signalant son arrivée. L s gens sortent prendre leur baguette fraîche en pyjama, ou alors s’ils sont partis travailler, ils ont accroché au portail un sac à pain, souvent personnalisé, parfois avec un porte- monnaie ou un petit mot accompagnant une commande exceptionnelle… de « carambar atomic ». « Mais il y a des gens que je ne vois qu’une fois par mois, ceux qui ont choisi de payer par abonnement », précise Thierry qui a rationalisé l’organisation avec un logiciel spécial sur son mini-ordinateur portable.
boulanger à domicile
Sa clientèle ? Des retraités certes, des personnes en fauteuil roulant mais surtout beaucoup de familles où les deux parents travaillent. Il leur épargne le souci du pain quotidien. Elle n’est pas belle la vie ! « De l’avocat à l’employé communal, en passant par l’ouvrier de chantier, je côtoie tout le monde et j’ai réussi à établir une relation de confiance », ajoute ce commerçant dans l’âme.

cœur d'agate
Et en plus, il rend service…
boulanger à domicile
boulanger à domicileLes clients de Thierry sont unanimes à louer sa gaieté, son courage et la qualité du service. Difficile de ne pas s’attacher à ce personnage à l’énergie décoiffante. Et qui n’hésite pas à rendre service.
boulanger à domicile
Cet hiver quand les routes étaient bloquées par la neige, il n’a pas manqué une tournée. « C’est à cette époque que je l’ai vu pour la première fois », raconte une maman à Cierrey. « Il m’a dépannée avec une baguette. Là, en rentrant de vacances, je me suis abonnée. Je n’ai plus de souci de pain. »
boulanger à domicile
Une autre se souvient avoir été sans allumettes et n’avoir pas voulu risquer un trajet en voiture à la même époque. Aux petits soins, le lendemain, Thierry lui rapportait une boîte.
boulanger à domicile
En tournée, chez une autre habituée qui ne peut pas se déplacer, il promet de ramener le lendemain la pommade pour les crampes.
boulanger à domicile
Quasiment chaque jour, en même temps que sa livraison de pain, Thierry a sa petite liste de courses. « Aujourd’hui je rapporte à une cliente la même tapette électronique anti-guêpes que moi. Je l’ai dénichée chez Binette à Evreux ! C’est un accessoire indispensable pour ma tournée l’été, ça a fait un malheur ! »

Besoin de proximité
boulanger à domicile
Le concept de CTV 27 répond à une demande qui réinvente la proximité, à l’ancienne, en s’adaptant aux réalités de notre époque. Dans la même veine, Jean-Michel Raymond, 53 ans, s’est reconverti en créant une épicerie mobile.
A bord d’une camionnette, il sillonne les cantons de Conches et Breteuil pour répondre aux besoins des seniors, confrontés à des problèmes de mobilité et d’isolement.
boulanger à domicile
boulanger à domicileLe concept proposé par Thierry ouvre de nouvelles perspectives car il vise, en plus des seniors, une clientèle active, qui vit à la campagne mais travaille en ville jonglant entre le boulot et les enfants. Là aussi le service de proximité est apprécié et permet d’améliorer le quotidien.

Le petit déj’ à domicile
boulanger à domicile
Se faire livrer un petit déj le week-end, c’est la formule Morning Box créée par Thierry. Il suffit de commander par téléphone ou sur Internet avant le vendredi soir. Plusieurs formules (pour 2, 4 personnes ou plus) sont proposées et le menu est copieux (viennoiseries, jus d’orange, petits pains, beurre, confiture et même serviette en papier mais pas le café). Le tout est emballé dans une pochette en papier, déposée entre 6 h et 8 h 30 à votre porte. Au réveil, il n’y a plus qu’à déguster. Cool.

Contacts :
• Tournée de pain, du lundi au dimanche : ctv27.bon-surf.net
• Morning Box : morningbox.bon-surf.net
Tél : 06 45 67 02 18
Ctv27 Livraison De Pain Et Viennoiserie
rue des Lombard
27000 Evreux

Sources :
• Koifaire : www.koifaire.com
• Paris Normandie : www.paris-normandie.fr
boulanger à domicile
Jean-Paul Thouny

7 Commentaires
  1. Péqufieur dit :

    Ce concept est adéquate lorsqu’on réside en campagne. Moi je réside en ville et j’ai un boulanger qui vient faire des tournées dans le quartier avec des grands coups de klaxon et impossible de se reposer le week-end. C’est insupportable. Tout ça grâce aux fainéants du quartier qui ont fait appel à ses services car ceux-ci ne veulent pas bouger alors que nous avons 3 boulangeries à 200 mètres.

  2. Garnier dit :

    Bonjour nous habitons au mont de l’Aigle a gisors et nous n’avons pas de boulangerie a proximite du lotissement et donc sa serai une bonne idee d’etre livre a domicile.!

  3. bea dit :

    bravo!j’ai connu ce type de livraison tres pratique.le boulanger a pris sa retraite,laissant la place vacante.depuis…je galere pour trouver du pain ( je suis a mobilite reduite)personne chez nous pour livrer le pain.alors on congele quand on peut stocker.avis aux ambitieux courageux « y a du boulot chez nous,dans le 26!en plus la region est superbe!

  4. Nikki dit :

    Bravo à vous. Il me semble que si j’habitais à la campagne cela me ferait plaisir de recevoir mon pain directement chez moi, comme quand j’allais en vacances petite dans un petit village d’Eure et Loire et nous avions le boulanger qui klaxonnait en arrivant. C’est super et très bonne continuation!

  5. lionel dit :

    Bravo Thierry ! Tout cela a un bon parfum de Victoire en chantant; et par les temps qui courent, la FRANCE a bien besoin de tels exemples. Bon courage pour la suite.

  6. Jean-Paul dit :

    Exact Myriam,
    Cela me rappelle effectivement mon enfance où boulanger, épicier… faisaient le tour des campagnes et venaient compléter les commerces locaux… Malheureusement tout cela à pratiquement disparu au profit de l’inhumanité des grandes surfaces qui ont contribué à la transformations des villages en dortoirs…
    Aussi, de telles initiatives sont à souligner et encourager !
    C’est cela la bonne nouvelle : « que quelqu’un participe à restituer une certaine humanité dans les villages de campagne ! », même si le concept est « ancien »…

  7. frappier dit :

    Article intéressant…mais le concept n’est ni innovant ni original; les campagnes ont toujours fonctionné de la sorte et les livraisons de pain ou autre à domicile ont toujours existé…même si cela c’est de plus en plus perdu..

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.