Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

La communication animale

Une rencontre d’âme à âme

Communiquer avec les animaux, qui n’a pas rêvé de pouvoir le faire. Que ce soit avec nos petits compagnons, ou bien les animaux de la ferme, les animaux de la savane etc. Est-il possible d’entrer en contact avec ces êtres qui vivent sur la planète terre comme nous.
La communication animale
En fait la communication animale ou communication intuitive est une communication dite d’âme à âme ou bien tout simplement communication télépathique. Ces communications peuvent avoir lieu avec les animaux qui sont proches de nous, sur photos ou tout simplement décédés.
La communication animale
En ce qui me concerne j’adore les animaux, leur absence m’a beaucoup manqué lorsque j’étais enfant, pas d’animaux à la maison. Je sais pertinemment que les animaux ont beaucoup à nous apprendre et je le remarque souvent avec mes deux adorables chats. Lorsque je suis malade par exemple où que je ne me sens pas bien mon petit Sushi ne me lâche pas. Si je suis alitée il se colle contre moi, on dit parfois que les chats sont des filtres et qu’ils absorbent nos miasmes.

Le livre :
La communication animale
Le Journal de bord de Jean-YvesCette introduction pour en venir au livre de Fabienne Maillefer : La communication animale, une rencontre d’âme à âme. Un livre que j’ai vraiment aimé parcourir et qui m’a confortée dans la certitude qu’il est possible, en utilisant certaines techniques, que nous humains nous puissions communiquer avec les animaux grâce à des personnes qui sont elles-mêmes communicatrices animalières, véritables télépathes pour animaux.
La communication animale
Cette communication peut se faire sur photo, en touchant l’animal en étant à côté de lui, c’est une communication qui passe par le cœur, comme un dialogue silencieux entre l’Humain et l’animal. Dans ce type de communication le communicateur animalier se met sur la même fréquence de l’animal.

Fabienne Maillefer
La communication animale
Fabienne Maillefer est infirmière de formation. Elle a d’ailleurs enseigné cette discipline pendant quelques années. Par la suite, elle a suivi des études en psychopédagogie et psychologie sociale. L’étude de l’analyse systémique et de la psychanalyse, l’a finalement conduit à se former en thérapie cognitivo-comportementale. En 2000, après avoir occupé divers postes à responsabilité dans le domaine psycho-social, elle s’est retirée de la vie institutionnelle et travaille depuis comme psychopédagogue en développement personnel, et enseignante en communication animale.
La communication animale
En 2004, elle oriente la thérapie avec les chevaux qu’elle exerce depuis 20 ans, vers l’asinothérapie. C’est le monde des ânes qui l’a amenée à transformer sa vie, à se former en communication animale auprès d’Helen Gerber, de Jean-Luc Janizewski, de Marta Williams, de Caroline Leroux, puis dans différents domaines de la parapsychologie notamment avec Pascale Lafargue, Gladys Zurbriggen, Bianca Gaia etc.
La communication animale
Elle eut la chance de pouvoir bénéficier de différentes connaissances et formations dans le domaine animal et humain, comme l’acupressure, les massages énergétiques, la géobiologie et la bioénergie, l’aromathérapie, les Fleurs de Bach, l’homéopathie, le Energy Healing etc.
La communication animale
Fabienne vit avec son mari dans une ferme qui est exploitée en agriculture. Des animaux âgés, y sont accueillis notamment des équidés du 4ème âge (25 ans et plus) afin de leur offrir une fin de vie terrestre digne et confortable.
La communication animale
Fabienne enseigne la communication animale, selon une méthode qu’elle a créée, à partir des enseignements reçus et de son expérience professionnelle et de vie. Elle repose sur l’ouverture à une relation de cœur à cœur avec les animaux, permettant de traduire les informations qu’ils nous transmettent. L’originalité de son approche repose sur la récolte de données concrètes et validables par le propriétaire de l’animal. Elle apprend à chaque étudiant à travailler méthodologiquement, dans un esprit scientifique et avec déontologie, tout en laissant l’espace nécessaire et indispensable à une rencontre d’âme à âme.
La communication animale
Ce qu’il est bon de préciser :
L’argent de la communication animale et des stages sert entièrement la cause animale, car Fabienne Maillefer recueille dans sa ferme des équidés et autres animaux vieux et abandonnés (à 30 et 32 ans), éclopés, malades et dont plus personne ne veut, afin de leur offrir une fin de vie respectueuse. Les soins vétérinaires que cela demande sont particulièrement coûteux, ainsi que la nourriture spécialisée et c’est la raison pour laquelle cet argent lui est très utile pour les nourrir.
La communication animale
Déjà toute petite Fabienne avait des visions issues de l’invisible. Elle n’était pas une petite fille comme les autres. Elle était en parfaite syntonie avec la nature. Elle avait la faculté de voir et de dialoguer avec les petits êtres de la nature. Enfant elle passait ses vacances à la montagne dans un chalet comme la petite Heidi en bordure de forêt ou les animaux venaient régulièrement paître dans le champ. Et c’est ainsi qu’elle a pu rapidement dialoguer avec les animaux qui l’entouraient, lapins, cerfs, biche, blaireau tous se confiaient à elle, même un lézard vert. Il lui est même arrivé de libérer un pauvre cochon très malheureux dans son cachot. Elle raconte avec beaucoup d’humour sa rencontre avec un blaireau qui lui a expliqué comment il vivait etc. Mais il n’y avait pas que les animaux, les plantes aussi s’adressaient à elle, une fougère s’est adressée à elle en lui disant de la manger…
La communication animale
Les animaux, les minéraux, les végétaux tous étaient pour elle d’une grande importance, car ils étaient vivants. En fait elle vivait dans le « Monde de Narnia » si bien dépeint dans ce fillm.
La communication animale
Dans ce livre vous aurez des réponses aux nombreuses questions que vous vous posez en matière de communication animale, comment choisir un bon communicateur, l’accompagnement des animaux en fin de vie, la communication avec des animaux décédés, communiquer avec les animaux sauvages, en fait avec tout ce qui vit, même le minéral et le végétal. Fabienne détaille également comment grâce à une formation rigoureuse peut-on développer la communication d’âme à âme, de cœur à cœur.

Témoignages de quelques animaux qui se sont confiés à Fabienne
La communication animale
Vivaldi, une certaine idée de la retraite
La communication animale
« Vivaldi est un cheval hongre de 23 ans qui a participé à de nombreux concours hippiques. Sa maîtresse, qui l’aime beaucoup rêve pour lui d’une retraite dorée et l’installe dans un immense parc en France. Elle est persuadée qu’il y sera heureux. Mais elle finit par déchanter lors de sa dernière visite ; le cheval n’a vraiment pas la pêche. Elle fait alors appel à moi pour découvrir les causes de ce spleen.
La communication animale
médecineJe recueille d’abord les éléments de validation sur sa nouvelle vie, le nombre de chevaux qui partagent le parc, comment il occupe ses journées etc. Puis je passe au cœur du sujet. Plein de nostalgie, Vivaldi me raconte qu’avant de prendre sa retraite il était dans une école d’équitation. Il me décrit ses compagnons de manège avec un luxe de détails. L’endroit n’était pas très herbeux. Mais il avait l’avantage d’être central. Une aubaine pour un cheval de nature très sociable, en d’autres termes, un vrai concierge ! En arrivant au club équestre pour prendre leur cours, les enfants ne manquaient pas de saluer le cheval et de prendre de ses nouvelles. De son box Vivaldi voyait tout le monde et jouissait de l’animation des lieux. Il s’ennuyait donc à mourir dans ce parc trop paisible à son goût et il souffrait d’un climat froid et humide qui ne lui convenait pas du tout.
La communication animale
Sa vie était ailleurs et il voulait encore « servir ». Il est donc retourné dans le manège qu’il chérissait : à 28 ans il fait des balades au pas avec les débutants et il est très heureux car il se sent utile. J’ai régulièrement de ses nouvelles et il ne fait aucun doute que son retour en Suisse étai le bon choix.
 »

Coco l’asthmatique
La communication animale
médecine« Ce perroquet gris du Gabon est la preuve vivante que l’on peut communiquer avec toutes les espèces animales. Sa maîtresse qui l’a recueilli chez elle il y a 20 ans, me contacte pour comprendre la cause de l’asthme dont il souffre depuis 6 mois. D’emblée, Coco me confie qu’il a des problèmes de litière. J’associe la litière à la présence de chats – ce qui s’avère exact même si la litière est à l’autre bout de l’appartement. Le problème est donc ailleurs.
La communication animale
Je demande alors à Coco de me faire sentir cette litière et je reçois des odeurs de sciure et de bois. Vérification faite auprès de sa maîtresse, c’est bien de sciure de bois que sa litière est composée. Or la sciure n’a plus la même qualité depuis que sa maîtresse a dû changer de fournisseur après la fermeture de la scierie de son village. Le perroquet a fait une réaction à la poussière de bois et d’autres matériaux toxiques mélangés à la sciure.
La communication animale
Il suffisait donc de changer de fournisseur pour que Coco soit débarrassé de son asthme. Après cette intervention il se porte comme un charme et retrouvé le plaisir de siffler.
 »

Droopy le chien en fin de vie
La communication animale
médecine« Mon histoire avec Droopy s’est déroulée sur près d’un an. Ce chien bouvier bernois de 11 ans ne réagit pas aux antidouleur qui lui sont proposés. Sa maîtresse me demande alors de rentrer en contact avec lui pour évaluer s’il est à la fin de sa vie ou non. Il me confirme qu’il prend des médicaments pas toujours efficaces, mais estime qu’il est trop tôt pour envisager sa mort. Puis il me confie un souhait à l’attention de sa maîtresse : « je suis le mâle de cette famille, j’y occupe une place importante, je t’ai vue grandir et je veux rester à tes côtés aussi longtemps que possible. Mais il faudra mettre un terme à ma vie, le jour où je serai devenu incontinent car je ne pourrais pas le supporter, ce serait une atteinte à ma fierté. »
La communication animale
Et oui l’estime de soi existe aussi chez les animaux ! Et leur répertoire émotionnel est le même que le nôtre. Ils possèdent d’ailleurs un cerveau limbique et toute une chimie émotionnelle comme nous. La maîtresse de Droopy convient de m’appeler ce jour-là.
La communication animale
En parallèle je peux compter sur le « téléphone rouge » que j’ai mis en place pour tous les animaux avec lesquels j’ai communiqué depuis mes débuts. Grâce à ce dispositif ils peuvent me contacter instantanément en cas de problème. Cela arrive souvent lorsque je suis sous la douche. C’est ainsi qu’est apparu Droopy sur mon écran mental, six mois après notre deuxième communication. J’ai su alors que sa fin était proche. Et sa maîtresse m’a appelée quelques jours après pour me le confirmer.
La communication animale
Ses derniers moments ont été préparés dans le respect de ses dernières volontés, en accord avec la mère de la maîtresse et le vétérinaire pourtant réfractaire à ce genre de pratique. J’ai expliqué à Droopy comment se dérouleraient la sédation puis l’injection létale. Il ne souhaitait pas être endormi sur la table d’examen : il est mort par terre, assis sur son tapis préféré comme il l’avait demandé. La mort est toujours un moment douloureux mais elle peut être abordée sereinement lorsqu’elle est préparée : c’est ce que Droopy nous rappelle.

Il y a encore de nombreux témoignages dans ce très beau livre que je vous invite à lire. Vous en ressortirez enrichi et également surpris de ce que les animaux peuvent nous apporter.

Fabienne Maillefer
290 pages – format 148 x 210 mm
Broché
ISBN : 13-978-2322042814
La communiocation animale – Une rencontre d’âme à âme, Books on Demand, 2015

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.