Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

Visioconférence : La Philothérapie

Carte non disponible
Date / Heure
Date(s) - 03/03/2020
20 h 30 - 22 h 00



Redonner à la philosophie sa vocation thérapeutique ; la philothérapie vise le service et le soin à la personne.

Conférence sur l’internet

de Patrick Sorrel

mardi 3 mars 2020 à 14h30 (h. du Québec) et à 20h30 (h. de Paris)

De la philosophie à la philothérapie

Dans un premier temps, il conviendra de rappeler les trois usages principaux de la philosophie  : universitaire, médiatique et pratique. Entre la tentation rationaliste et élitiste de la philosophie universitaire, académique ; et la philothérapietentation à la vulgarisation et à la démagogie de la philosophie médiatique ; la philothérapie vise le service et le soin à la personne. Redonner à la philosophie toute sa dimension pratique, celle que Socrate lui avait donné à l’origine, en l’inscrivant dans l’accompagnement bienveillant et en usant du dialogue maïeutique : tel est l’enjeu premier de la philothérapie.

Philothérapie et croyances

Dans un second temps, il s’agira de détailler les outils théoriques de la philothérapie, lui permettant une véritable analyse systémique de notre système de croyances. Aucune croyance n’est laissée de côté par la philothérapie : toutes nos assertions, convictions, connaissances, et expériences peuvent être analysées comme autant de parties d’un système mental global chargé d’apporter cohérence et sens au parcours de vie d’une personne. Le philothérapeute ne recherche pas la vérité d’un système de croyance, et il ne fait pas de distinction théorique entre croyance et connaissance : il ne se place pas au dessus des affirmations qu’il écoute, mais au milieu d’elle, pour mettre en lumière la charpente de l’édifice théorique qu’il analyse.

Philothérapie et besoins

C’est sur le concept de sens que l’on s’attardera dans un troisième temps. La philosophie spéculative recherche le sens en formulant des systèmes théoriques complexes. La philosophie pratique, quant à elle, est résolument pragmatique : elle recherche tout d’abord la fonction de nos croyances dans notre économie psychique : à quoi servent-elles  ?

C’est donc en terme de besoin que la philothérapie entend analyser nos croyances, comme autant de stratégies pour nourrir ce qui n’a pu l’être par d’autres moyens.
  • Quels sont nos besoins fondamentaux ?
  • philothérapiePeut-on réellement les hiérarchiser ?
  • Quelles blessures profondes ont occasionné des besoins non nourris ?
  • Quelles stratégies avons-nous pu mettre en place ?
  • Sont-elles vraiment efficaces  ?
  • Pourquoi ne pourrions-nous pas, aujourd’hui que nous sommes adultes, nourrir nos besoins d’enfant ?
  • Pouvons-nous reconnaître et aimer les parts de nous que nous avons mises de côté, pour un temps, lorsque nous ne pouvions pas faire mieux  ?

Le corps dans l’accompagnement philothérapeutique

Dans un dernier temps, il s’agira de préciser quelle place donner au corps dans l’accompagnement philothérapeutique.

Commençons par distinguer 3 façons d’appréhender notre corps :
  • le corps-image,
  • le corps-outil,
  • le corps-propre.

philothérapieLe corps-image n’est pas qu’une construction théorique, l’image que nous avons de notre corps. Il est aussi l’incarnation de nos blessures, dans sa forme, dans les compétences et dans sa vulnérabilité.

Le corps-outil est comme une machine de guerre, au service d’un but qu’il ne peut comprendre. Il est obéissant et fonctionne par automatismes et habitudes, mais il ne peut nous donner ce sens que nous sommes alors tentés de chercher uniquement dans l’intellect.

Enfin, le corps-propre est tout simplement l’organisme multi-sensoriel que la nature nous a donné pour nous orienter dans notre environnement. Sensibilité pure, il est ce qui peut nous donner du sens dans ses trois sens : sensation, direction et signification.

Posons à chacun de nos 3 corps les questions qui peuvent nous amener à mieux comprendre notre parcours actuel. Puis tentons, avec toute la bienveillance du thérapeute, de permettre au corps de se nourrir à l’endroit où il a été blessé. Ré-informer le corps, l’intégrer dans le processus de transformation et l’habiter pleinement, tel est l’objectif final de la philothérapie.

Patrick Sorrel

Après 15 années d’enseignement de la philosophie dans de multiples établissements scolaires, j’ai décidé de mettre cette belle discipline au service du soin à la personne. Mes études de philosophie (master, agrégation) m’avaient donné le goût de la recherche mais je n’avais pas trouvé de réponse me convenant tout à fait dans mes nombreuses lectures. J’étais passionné par les méandres de la conscience, animale autant qu’humaine.

Patrick SorrelJ’ai commencé à m’intéresser aux expériences paroxystiques (encore appelées « état élargi de conscience »), et notamment aux expériences de mort imminente. Je me suis rapproché de l’association IANDS-France qui étudie scientifiquement les EMI, et ai fait partie du comité scientifique pendant quelques années. C’est à cette période que j’ai eu mes principaux enseignements, de la bouche même des expérienceurs. Un premier livre, puis quatre autres, sur l’expérience de la liberté intérieure, sont nés de cette longue recherche.

Enfin, frustré du rapport peu humain que produit l’éducation nationale, je me suis rapproché d’associations tentant de construire un autre modèle éducatif. J’ai intégré l’équipe de l’Atelier des Possibles et suis devenu facilitateur et directeur de cette belle école démocratique en 2017. Une école où chacun est libre d’apprendre selon son rythme et ses aspirations, et de participer à l’élaboration des règles de vie communes.

Aujourd’hui, en tant que philothérapeute, j’utilise tous ces apprentissages pour proposer un accompagnement personnalisé, soit en individuel, soit en groupe.

Chacune de mes pratiques s’inscrit dans le corps au moins autant que dans le mental. Nous n’apprenons réellement que par le corps, et c’est en lui que nous devons vivre nos émotions, les com-prendre et les habiter. J’ai donc développé un panel d’outils psycho-corporels pour invoquer ce thérapeute intérieur et accueillir l’aide qu’il nous propose.

Respiration profonde (inspirée de Stanislav Grof), mouvement authentique inspiré de la danse biodynamique et de la danse Sama, chant spontané, libération par le cri, expérience du jeûne ou de la cécité volontaire : autant de manières de dialoguer avec notre corps-propre pour mieux l’habiter.

La bienveillance est au cœur de ma pratique relationnelle. Il s’agit d’un partenariat, dans lequel chacun apprend de l’autre. Je me définis plus comme un catalyseur que comme un enseignant.

Patrick Sorrel
Philothérapeute et praticien en respiration profonde - Grenoble (Isère) France
Facilitateur d'apprentissage et enseignant en philosophie
Tél.: 06 10 99 89 34
Conférence accessible en deux clics
Conférence en accès libre
Pour obtenir le lien d’accès à la salle virtuelle où se déroulera la conférence, il n’est pas nécessaire d’être déjà « Membre Energie-Santé », mais simplement de s’inscrire. Par contre, l’enregistrement de la conférence ne sera accessible qu’aux « Membre Energie-Santé » dont le compte est actif, pour visionnements en différé, sans limitation.
Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.