Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

Visioconférence : La Kabbale

Carte non disponible
Date / Heure
Date(s) - 08/11/2018
20 h 30 - 22 h 00



Rencontre-conférence sur l’internet

avec agnès andersen

jeudi 8 novembre 2018 à 14h30 (h. du Québec) et à 20h30 (h. de Paris)

La Kabbale…

kabbalePourquoi ce mot fait-il parfois si peur ? Pourquoi l’associe-t-on si souvent au mystère, au danger, au péché, voire au satanisme ?
En réalité, la Kabbale n’est rien de tout ça. Mais ce terme est si galvaudé, incompris ou commercialisé qu’il en perd toute sa symbolique.

D’abord, qu’est-ce que la Kabbale ?

Il s’agit tout simplement d’un enseignement.
Mais pas n’importe lequel ! En effet, la Kabbale est la tradition ésotérique du judaïsme.
C’est la « Loi orale et secrète » que Dieu donna à Moïse sur le mont Sinaï, en même temps que la « Loi écrite et publique » (la Torah), entre autre, les Dix Commandements.
La Kabbale désigne l’enseignement oral, par distinction avec l’enseignement écrit appelé la Torah.
Donc, la Kabbale est un enseignement.
Et étudier la Kabbale est étudier cet enseignement.

Oui mais, la Kabbale, à quoi ça sert ?

L’étude et la pratique de la Kabbale rapproche l’homme de Dieu et de sa création.
Plus simplement, la pratique de la Kabale nous invite à nous améliorer moralement afin d’accéder à des valeurs plus transcendantales qui nous connectent à notre âme.
kabbaleC’est donc, avant tout, le mode d’emploi d’un voyage intérieur, à la découverte de nous-même puis de notre âme puis de l’entité que nous appelons Dieu.
C’est en ce sens (qui n’a rien de religieux) que nous en parlerons à cette soirée-rencontre.

Quel est cet enseignement ?

La Kabbale donne sa version de la création du monde : « l’Eclair Primordial » dont nous raconterons l’histoire, puis la création du premier homme : « l’être rouge ».
Nous essaierons de définir Dieu, cette Entité que chacun peut ressentir à sa façon.
Cet enseignement est concrétisé par un dessin : l’Arbre de vie qui symbolise le monde et le passage de notre âme sur Terre.
En effet, dans la tradition ésotérique, l’âme est en exil sur Terre, condamnée à renaître jusqu’à sa totale purification.
L’Arbre de Vie en est une voie d’accomplissement.

L’Arbre de vie

kabbaleNous apprendrons à construire cet arbre magique, ses branches, son feuillage et leur signification cachée : un chemin à suivre pour acquérir certaines vertus qui nous rapprochent de Dieu, si nous le souhaitons, bien entendu.
Il synthétise les qualités à acquérir pour nous purifier le plus possible afin de redevenir « l’Homme Céleste ». D’abord développées seules, ces vertus prennent plus de valeur en s’associant entre elles. Car chaque vertu acquise facilite l’acquisition de la suivante. Ainsi, en travaillant sur nous-même, nous pouvons corriger nos comportements négatifs dont nous pensons souvent être prisonnier.

Quelles sont ces vertus ?

Leurs noms changent et nous retiendrons les plus courantes, en suivant le tracé de l’Arbre de Vie, chemin aussi simple que logique.
« On ne se refait pas » affirment certains. Nous verrons que c’est faux et que, justement, si changer nous demande parfois des efforts considérables, la récompense est à leur mesure.
Nous verrons aussi comment ces vertus s’ordonnent dans le sens du don.
kabbale
Un exemple concret nous permettra de mieux comprendre le processus de cet Arbre de Vie si mystérieux et, surtout, comment l’expérimenter au quotidien.

En résumé

L’Arbre de Vie nous révèle qu’un influx divin nous guide le long d’une architecture sacrée où chaque élément vient compléter le précédent.
Ces éléments sont les bouquets de feuillage, appelés Sephiroth. Et les branches qui les relient, appelées Sineroth.
Au cours de cette soirée, nous ne parlerons que des Sephiroth : potentialités énergétiques qui ne demandent qu’à être activées.
Mais les Sineroth pourront faire l’objet d’une autre rencontre.

Comme d’habitude, nous terminerons par vos remarques et vos questions.

Prochaines rencontres-conférences

Pour nos prochaines rencontre-conférences, je vous propose les thèmes suivants :

  • La politique cosmique
  • Druidisme et magie naturelle
  • La Terre : Gaïa, l’Emeraude
  • Destruction de l’ego
  • Les chemins de la sérénité

Agnès Andersen

agnes andersen

Pourquoi « andersen » et pas « Andersen » ?
Très jeune, agnes andersen découvre la littérature avec les contes d’Hans Christian Andersen. Impressionnée par la touchante aventure « Ib et la petite Christine », elle décide que, comme Andersen, elle deviendra raconteuse, mais de choses qui finissent bien et qu’elle lui empruntera son nom. Mais sans majuscules, parce qu’elle s’estime quand même un peu plus débutante que ce merveilleux conteur.

De plus, un truc bizarre la fascine dans ce récit : celui de trois noisettes qu’une gitane donne aux enfants en leur promettant, dans l’une, robes et bijoux, dans l’autre, voiture et chevaux.
Quant à la dernière… Comment d’aussi minuscules noisettes pourraient-elles contenir des robes et des chevaux ?
A moins d’être magiques !
Nouveau déclic : comme la mystérieuse gitane, agnes deviendra faiseuse de choses qu’on ne voit pas. Promesses de gosse.

Poursuivie par son rêve, à 14 ans, agnes s’oriente vers « des études bizarres », un début d’ésotérisme dont elle ignore encore le nom : graphologie, premier portail d’un enseignement diversifié, morphopsychologie, astrologie, cartologie, chirologie, numérologie… et toute doctrine se terminant par logie.
Habitée d’une foi inaltérable, suivant obstinément ce souffle qui l’attire « Là-Haut, Ailleurs », agnes rencontre alors les personnes aptes à la guider.

En même temps, elle écrit. D’abord sur le service social, devenu son métier. D’où une série de sept livres : « Moi, Anne Dubret, assistante sociale ». Cinq sont déjà publiés.
Entre temps, elle publie des romans totalement différents : intimiste (Les trois amants), humoristique (Marc et Lucie), ésotérique (L’heure Enchantée : Daath) et poétique (Les Cercles de Solène).
Enfin, se tournant résolument vers l’occultisme, agnes publie « L’ésotérisme dévoilé », pour toute personne attirée par cette discipline. Mais comme dans toute voie ésotérique, un portail ouvert en révèle un autre…

agnes andersen
Astrologue, écrivain, ésotéricienne

L’ésotérisme dévoilé
agnes andersen, aux Éditions Bataille (2016).
Pourquoi Eve a-t-elle croqué la pomme ?
Et pourquoi le châtiment en fut-il si disproportionné ?
Si tout partait de là ?
Tout le monde parle d’ésotérisme, mais qui sait vraiment de quoi il s’agit ?.
Ce livre se veut un ouvrage d’information plus que d’enseignement.
Les exercices et travaux pratiques proposés ont donc été sélectionnés pour s’expérimenter seul et ne présenter aucun danger. Ils ne sont qu’une ouverture sur l’ésotérisme et ne remplacent pas l’enseignement et le suivi plus approfondis assurés par un Maître.

Conférence accessible en deux clics
Conférence en accès libre
Pour obtenir le lien d’accès à la salle virtuelle où se déroulera la conférence, il n’est pas nécessaire d’être déjà « Membre Energie-Santé », mais simplement de s’inscrire. Par contre, l’enregistrement de la conférence ne sera accessible qu’aux « Membre Energie-Santé » dont le compte est actif, pour visionnements en différé, sans limitation.
Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et citez la source : www.energie-sante.net
Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé, Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.