Energie-Santé - Rencontre des thérapeutes du corps et de l'esprit

EFT – Technique du film

Cette stratégie sert à traiter les mémoires d’événements spécifiques, généralement connus de la personne. Elle consiste à remettre en scène un événement précis du passé dans l’ordre chronologique.
eftIl n’est cependant pas nécessaire de connaître tous les détails de l’événement pour l’utiliser. La plupart des détails (images, sons) feront surface lors de la séquence de tapotement. (Tapping)

Préliminaire : préciser l’événement
eft
Qui ? Souvenez-vous de qui était présent lors de cet événement. (Acteurs)
Où ? Souvenez-vous du lieu où cela s’est produit. (Décor)
Quand ? Souvenez-vous de l’âge que vous aviez. (Temps)
Quoi ? Souvenez-vous des faits principaux, de ce qui s’est passé. (Action)
Pourquoi ? Souvenez-vous de la raison principale de cet événement. (Sens)
eft
Cette étape sert à préciser le contexte général de l’événement et à favoriser un traitement spécifique. Plus vous avez d’informations précises sur le contexte de l’événement plus il sera facile d’accéder à ces aspects perturbant.

Etape 1 : Titre, durée et intensité
eft
eftDonnez un court titre à votre film en termes concrets et précis:
eft
Exemple : « Quand papa me grondait dans la cuisine à cause de mes mauvaises notes »
eft
Si vous n’y parvenez pas commencez avec un seul mot, à la façon d’un mot-clé.
eft
Evaluez approximativement sa durée :
eft
Combien de temps cela a-t-il duré ? 1 min, 5 min, 1h ? Plusieurs jours ?
eft
Evaluez son intensité :
eft
Sur une échelle qui va de 0 à 10 évaluez son intensité émotionnelle.
(0= pas d’émotion, 10 = émotion maximum.)

Etape 2 : Le magnétoscope
eft
Vous allez à présent utiliser votre esprit à la manière d’un magnétoscope. Vous disposer des fonctions suivantes : lecture, ralenti, reculer et pause.
eft
Prenez l’événement à son début, puis commencez à le visionner au ralenti instant après instant. Dès qu’une émotion survient au passage d’une scène, mettez sur « pause » puis notez l’élément déclenchant. C’est-à-dire ce que vous voyez ou entendez qui déclenche votre émotion. Passez immédiatement à l’étape 3 pour traiter cet aspect. Ensuite reprenez le déroulement du film au ralenti jusqu’au prochain instant d’émotion qu’il vous faudra traiter avant de continuer. Et ainsi de suite jusqu’à la fin du film.
eft
Une fois arrivé à la fin, réévaluez l’intensité du film complet. S’il reste une intensité reprenez le film de votre événement au début (reculer) afin de vérifier qu’il ne reste pas d’émotion cachée sous les précédentes.

Etape 3 : Le traitement
eft
Décrivez précisément l’élément qui déclenche votre émotion en terme concret. Puis traitez-le avec la « recette de base » jusqu’à ce que l’intensité de votre émotion soit à zéro. Reprenez ensuite la lecture du film là où vous en étiez restés.
eft
Exemple :
eft
« Même si j’ai cette peur des yeux méchants de papa quand il me criait dessus à cause de mes mauvaises notes, je m’aime et m’accepte complètement. ».
eft
Phrase de rappel :
« Cette peur des yeux méchants de papa quand il me criait dessus à cause de mes mauvaises notes. ».

Note : Si vous ne vous souvenez plus de comment tout cela à commencer, commencez par faire quelques séquences de tapotement sur le titre du film.
eft
Youri Badel
France
blog de Youri : Pluriperspective


1 Commentaire
  1. Jean GOLDSCHEIDER dit :

    1/ Il faut en premier faire évaluer la durée (« si cet événement devait être filmé, combien de temps durerait le film ? »). Un temps trop long demande de scinder ou de mieux cerner, car alors ce n’est pas assez spécifique.
    2/ C’est au praticien de suivre le déroulement, d’accompagner pendant que la personne raconte (et non pas à celle-ci de « visionner » son film seule), sinon le niveau émotionnel monte trop vite. Cela peut marcher quand même mais il faut alors utiliser des moyens de dissociation comme la TSL ou l’enfant intérieur. Si on fait ce détour pour un cas courant, on risque de se trouver à cours de moyens devant l’inattendu (abréaction surprise, etc…)
    3/ Traitement cité ici = un peu simpliste (cela marche aussi selon les cas) mais on gagne du temps à reprendre les expressions de la personne pendant sa narration de la phase à traiter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.